L’E3 est maintenant derrière nous et les fans de la franchise Plants vs. Zombies: Garden Warfare sont toujours sans nouvelle quant à la potentielle arrivée d’un troisième opus. Mais il y a plus inquiétant : à la suite de l’EA Play, conférence propre à Electronic Arts qui a lieu chaque année, aucune annonce n’a été faite. Cela dit, un Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 est bien sur les rails et en tant que fan qui attend ce jeu avec impatience, je vais vous dire tout ce que je sais à ce sujet. Du moins, je vais essayer.

Un Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 est-il bien prévu ?

Date de sortie Plants vs. Zombies Garden Warfare 3
Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 a fuité sur Amazon UK.

Si aucune annonce officielle n’a été faite concernant PvZ: GW3, ceux qui s’intéressent suffisamment à l’avenir de la licence savent pertinemment qu’un troisième opus sera bientôt de la partie. Alors certes, il est vrai que l’on n’a aucune date de sortie, vidéo de gameplay ou même trailer à nous mettre sous la dent, mais il n’empêche que certains éléments prouvent qu’une suite sera bientôt proposée aux fans.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que les deux premiers jeux sur console développés par PopCap Games ont rencontré un franc succès. D’ailleurs, à l’époque, j’avais moi-même fait des vidéos de Plants vs. Zombies: Garden Warfare sur ma chaîne YouTube. Reste qu’Electronic Arts aurait tort de ne pas vouloir capitaliser sur un troisième épisode, d’autant plus que l’audience serait au rendez-vous !

Deuxièmement, et c’est là que les choses deviennent intéressantes, Amazon UK avait commis une grosse gourde plus tôt cette année en mentionnant PvZ: GW3 dans l’une de ses pages. En effet, la description d’une bande dessinée proposée à la vente sur la célèbre plateforme e-commerce laissait entendre que Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 est bien en cours de développement. Cool, hein ?

Le troisième opus plus gourmand en micro-transactions ?

À noter que le créateur de Plants vs. Zombies a récemment perdu son poste en raison d’un désaccord entre lui et les responsables d’Electronic Arts et PopCap Games. Ce dernier avait refusé d’intégrer des éléments de micro-transaction dans PvZ: GW2. Il se pourrait donc fortement que Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 soit un jeu freemium (c’est-à-dire un jeu avec une offre gratuite en libre accès, et une offre « Premium » en accès payant).

Pour terminer, on sait également qu’une branche du studio EA Motive basée à Vancouver, au Canada, travaille actuellement sur le troisième épisode que nous attendons. En effet, la fondatrice d’EA Motive, Jade Raymond, l’a récemment confirmé dans une interview accordée au magazine Edge. Il ne nous reste plus qu’à espérer une annonce imminente de Plants vs. Zombies: Garden Warfare 3 lors de l’un des derniers salons majeurs de l’année, peut-être le 21 août prochain à la Gamescom, sait-on jamais ?


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

6 Commentaires »

  1. Ah bon c’est lui qui est le créateur du jeu et il se fait virer, je comprends la personne de ne pas vouloir faire de micro transaction dans le jeu, il sait d’une manière que le jeu va en pâtir. En tant que créateur du jeu, il doit avoir son mot à dire quand même. Je vais regarder le jeu parce que je me demande si j’aimerais ce genre-là, je crois avoir essayé une démo du 2 mais je ne suis plus sûr mais j’aimais pas. Je vais regarder cela sur youtube pour voir un peu. ^^

    • Hmmm… Il n’y a plus vraiment de morale dans cette industrie. On se permet tout de même des choses incroyables, tout ça pour la recherche du profit. Bref, je pense quand même que Plants vs. Zombies: Garden Warfare est une licence qui pourrait vraiment te plaire. Les jeux sont très “relax”, ils disposent d’une belle communauté et ils sont pratiqués aussi bien par les enfants que par les adultes. Et il y a même un certain côté compétitif !

  2. Ah oui virer le gars qui a créé le jeu comme un mal propre, c’est abusé ! Le souci d’EA justement c’est les microtransactions. Ils en ont bien chié cette année avec leurs loots boxes (Star Wars Battlefront 2, NFS Payback). D’une les joueurs n’aiment pas ça (normal quoi), de deux, la presse leur a fait une sacrée mauvaise publicité.

  3. La gestion du studio Motive par EA vire quand même au nawak. Les mecs sont disséminés sur plusieurs projets avec une visibilité super floue. C’est génial… Heureusement qu’EA se rachète auprès des joueur·euse·s grâce à leurs brillantes conférences annuelles à l’E3.

Laisser un commentaire