S’il y a bien un jeu qui fait parler de lui tout en restant étrangement discret, c’est Ghost of Tsushima, développé par Sucker Punch Productions et dont la date de sortie est prévue pour 2020. Il s’agit d’un jeu d’action-aventure, une exclusivité PS4, qui se déroulera au Japon en 1274, après l’invasion mongole. On y contrôlera Jin Sakai, un samouraï bien entrainé. Dans cet article, je m’interroge sur le gameplay de Ghost of Tsushima et la notion d’open-world ! Je vous invite bien sûr à participer en commentaires !

Quelle date de sortie pour Ghost of Tsushima ?

Annoncée pour la toute première fois lors de la conférence pré-Paris Games Week 2017 de Sony, l’exclusivité PlayStation 4 Ghost of Tsushima est, selon nos sources, prévue pour le premier trimestre 2020. Depuis son annonce, Ghost of Tsushima a eu droit à deux trailers, dont un qui fut diffusé à l’E3 2018 et qui dévoilait déjà huit minutes de gameplay. Si tous s’attendaient à ce que la date de sortie officielle du jeu soit révélée lors du dernier PlayStation Experience le 09 décembre dernier, on aurait pu espérer que de nouvelles annonces définitives soient partagées avant la Gamescom 2019 pour un déploiement au premier trimestre de l’année 2020. À noter que pour le moment, aucune version collector du jeu n’est dans les petits papiers de Sucker Punch, bien que cela puisse évoluer !

Toujours au sujet de la date de sortie de Ghost of Tsushima, une première rumeur annonçait que le jeu pourrait être dans les bacs à partir du 30 août 2019. En effet, un revendeur suédois, Spelbutiken, avait publié cette information par mégarde sur son site web. Toutefois, celle-ci a été supprimée depuis. Une seconde rumeur (à prendre cette fois-ci plus au sérieux) nous vient du célèbre journaliste Jason Schreier, qui travaille chez notre confrère Kotaku. Sur Twitter, ce dernier a laissé entendre que le prochain jeu développé par Sucker Punch devrait sortir au début de l’année prochaine. En outre, rappelons que plusieurs autres rumeurs annoncent une sortie de Ghost of Tsushima sur PS4… et PS5. Même si en 2019, Sony a volontairement fait l’impasse sur l’E3, il est probable qu’une déclaration sera faite lors du PlayStation Meeting en 2020. Nous nous engageons à mettre à jour cet article d’ici là.

Une sortie du jeu en 2019 est peu probable

Malgré tout, une sortie de Ghost of Tsushima en 2019 est peu plausible. En effet, le 18 juin 2019, un document aurait été diffusé sur Reddit par Sony. Mais ce document fut exclu dans la foulée car non officiel. Le document en question contenait différentes informations cruciales telles que des données de vente et les dates de sortie approximatives des futures exclusivités PlayStation. On pouvait notamment y lire que Death Stranding sortirait en novembre 2019 et que Ghost of Tsushima était prévu pour la fin de l’année en cours. C’est l’investisseur Daniel Loeb qui aurait mis au point ce document pour le compte du fonds spéculatif basé à New York Third Point Management.

Ghost of Tsushima : le nouveau Tenchu ?

Interrogeons-nous maintenant sur le gameplay de Ghost of Tsushima. Lorsque l’on regarde le trailer de Ghost of Tsushima, une chose est sûre, les développeurs veulent mettre l’accent sur l’ambiance. On sera loin de la nervosité d’un Nioh, même si le gameplay durant les phases de combat s’annonce dynamique, précis et impitoyable. Et c’est peu de le dire : d’après le co-directeur du studio Chris Zimmerman dans une interview donnée à GamingBolt, il semblerait que la personne chargée de la démo lors d’évènements comme la PGW doive s’entraîner et s’échauffer avant chaque représentation.

Ghost of Tsushima
La direction artistique de Ghost of Tsushima semble particulièrement travaillée !

Imaginez : les feuilles s’agitent doucement sous l’effet du vent, votre adversaire vous fixe du regard, rien ne bouge à l’exception des brins d’herbe à vos pieds. Vous savez que vous allez devoir réagir rapidement. Et ensuite, tout s’enchaine très vite, le sang gicle, un cri ou deux, et c’est terminé. Un coup de sabre, ça ne pardonne pas ! Côté déplacements, il semblerait que le joueur soit très libre dans Ghost of Tsushima. Il peut courir, grimper, sauter, escalader, mais aussi utiliser un grappin. Oui ! Un grappin ! Comme dans notre regretté Tenchu de 1998 sur PS1 ! D’ailleurs, outre les combats au sabre (d’autres armes comme des lances, des boucliers, etc. devraient également être disponibles), le trailer de gameplay montre des phases d’infiltration, ce qui rappelle furieusement la série des Tenchu, une série qui, vous l’aurez compris, m’a beaucoup marqué pendant mes jeunes années chevelues.

artwork Ghost of Tsushima
L’artiste John Powell a réalisé un artwork de Ghost of Tsushima baptisé Farmstead Mongol.

La terrible question de l’open-world

Pour ceux qui tremblent à l’idée de se retrouver une nouvelle fois face à un open-world vide ou non crédible, soyez rassurés : les développeurs sont tout à fait conscients des risques des open-worlds. D’après Chris Zimmerman, ils ne veulent pas faire trop grand et souhaitent privilégier le côté épique du voyage de Jin, ainsi que l’authenticité du monde dans lequel le joueur évoluera, plutôt que la taille ou la complexité. C’est d’ailleurs pour cette raison que les développeurs ont fait le choix de ne pas opter pour une narration à plusieurs branches dans Ghost of Tsushima. Ouf ! Bien sûr, il ne s’agit pas de voir trop grand, mais de voir juste. D’un point de vue culturel, le studio américain est bien conscient que l’entreprise est risquée. Ainsi, dans Ghost of Tsushima, les développeurs ont décidé de s’ancrer dans une certaine authenticité historique, sur laquelle viendra se fixer une histoire fictionnelle. Pour que le tout sonne authentique, le studio s’est entouré d’experts du domaine du Japon féodal, ce qui est d’ailleurs loin de représenter une exception. De nombreux studios font appel à des historiens et d’autres experts qui ne viennent pas du monde vidéoludique pour mettre sur pied des mondes et des univers crédibles. Sur le compte Twitter du studio, les développeurs ont d’ailleurs publié des photos sur lesquelles on peut voir qu’ils travaillent avec des samouraïs contemporains comme Masakumo Kuwami, grand maître dans sa discipline, et Ryusetsu Ide, assistant-instructeur.

Pour finir, dans une interview sur le site GamesIndustry.biz, le directeur à la création Nate Fox affirme qu’il est persuadé que choisir le Japon féodal comme lieu de l’intrigue dans Ghost of Tsushima est une excellente décision. Selon lui, bien qu’il ne s’agisse pas du premier jeu vidéo à s’y dérouler, cette époque est encore sous-représentée dans le média vidéoludique. Opter pour une époque et un type de jeu sous-représenté peut sembler risqué aux premiers abords, mais pour les développeurs, il s’agit d’une aubaine. En effet, ils ont le champ libre pour faire preuve d’imagination et laisser libre cours à leur force créatrice ! Bref, Ghost of Tsushima est un jeu que l’on attend de pied ferme !


Récapitulatif des news de Ghost of Tsushima

Ci-dessous, vous trouverez un rapide résumé des dernières news relatives à Ghost of Tsushima :

  • En juillet 2019, Sucker Punch Productions a publié une annonce d’emploi sur le site Glassdoor.com. À cette époque, le studio était à la recherche d’un Senior Gameplay Animator dans le cadre du développement de Ghost of Tsushima. D’ailleurs, l’annonce d’emploi indiquait clairement que le jeu n’en était encore qu’aux premières phases de son développement.

  • Dans un récent sondage organisé par notre confrère IGN, les joueurs PlayStation ont eu l’occasion de voter pour les titres qu’ils attendaient le plus. Si The Last of Us 2 est arrivé en tête des suffrages avec 43,1 % des voix, Ghost of Tsushima (14,8 %) a surpassé Death Stranding (13,3 %). Le deuxième jeu le plus attendu n’est autre que Final Fantasy VII Remake (28,8 %).

  • Selon une supposée note interne, Sony prévoit de présenter la PS5 le 12 février 2020 lors du PlayStation Meeting, l’occasion pour le constructeur de lever le voile sur The Last of Us 2 mais aussi sur Ghost of Tsushima. Il y aurait eu du retard en interne dû aux difficultés techniques liées au portage du jeu de Sucker Punch Productions sur la console next-gen de Sony.

  • Dans une interview accordée à Famitsu, le président de Sony Interactive Entertainment, Shushei Yoshida, s’est montré épaté par les graphismes de Ghost of Tsushima. Selon lui, le jeu est visuellement sidérant et les paysages japonais du jeu sont tout bonnement sublimes.

Cet article a été mis à jour le vendredi 20 septembre 2019.


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

12 Commentaires »

  1. J’aime beaucoup Tenchu, je te rejoins, par contre la première chose qui me saute aux yeux, c’est surtout qu’il ressemble à la série Onimusha. Les deux couplés je suis preneur directement. De ce que l’on voit cela sent le bon jeu vidéo. Et c’est vrai que c’est sous représenté, tant mieux parce que c’est ce qui me donne envie de découvrir : un autre environnement. J’espères pas trop exigeant au maniement des sabres, je n’ai pas envie d’avoir mal aux bras, si le gars doit s’entrainer ça me fait peur ^^. De tout ce que l’on voit juste qu’à présent c’est du bon

  2. Je suis également fan des Tenchu, c’était vraiment des jeux super prenants et terriblement difficiles !

    Il me semble qu’ils ont plus ou moins un concurrent direct en Sekiro non ? Est ce que les jeux seront similaires au final ?

    • Apparemment les deux jeux sont fort proche, il y a le même grappin en plus, Pareil quand on tue un personnage ,cela se ressemble fort. Si ça tombe c’est le même jeu avec deux titres différents , avec deux boites différentes, pour essayer d’en vendre un maximum. C’est peut-être une nouvelle parade chez les éditeurs.

  3. Merci Pierre-Yves, super article qui résume tout très bien ! Moi je ne veux pas d’un open world gigantesque mais vide, ce que j’attends c’est une belle ambiance, du dépaysement, de la mélodie, et un peu d’action quand même. Bref, la contemplation OK, mais l’ennui non. Je sais pas si tu me suis 😉

    • Merci pour ton commentaire 🙂
      Oui, c’est le principal problème des jeux pour le moment : on mise tout sur la taille de l’open-world, mais on ne pense pas à le remplir et à lui donner une âme…
      Ici, les devs bossent énormément sur l’ambiance et veulent absolument que le joueur ne s’ennuie jamais. Donc je pense que l’ambiance va être belle et que le reste va suivre 🙂

  4. C’est vrai qu’il y a un air d’Onimusha, et ça peut faire penser à Tenchu également (c’est fou ce que cette franchise me manque, j’espère tellement la revoir sur PS4, je suis optimiste).

    De ce que j’ai vu en tout cas, ça doit envoyer du lourd, autant au niveau du gameplay que des graphismes ! J’espère juste que le monde ouvert sera vraiment vivant, qu’il aura une âme.

    Par rapport à Sekiro, on peut y voir un rapprochement aussi, mais ce dernier sera davantage orienté vers la Fantasy à mon avis (le bras qui confère des pouvoirs, les boss géants), sur fond d’historique. Mais c’est ça que je trouve intéressant pour Ghost of Tsushima, c’est qu’apparemment il sera vraiment orienté historique. De plus, l’invasion mongole est une période moins évoquée et qui aura le mérite d’apporter de la nouveauté, ça changera des productions qui mettent toujours l’ère Edo ou Sengoku en avant.

Laisser un commentaire