vs

Récapitulatif

Le choc de la troisième journée du Championnat de France 3on3 Freestyle (by JSUG) opposait deux équipes qui se connaissent à la perfection : The Wolves et W.E.U. Membres d’un seul et même crew, ces deux formations avaient tout intérêt à remporter ce duel fratricide. En effet, en cas de victoire, The Wolves avait la certitude de prendre la tête du championnat. Quant à W.E.U, l’occasion était trop belle de créer une série suite à sa victoire face à Némésis la quinzaine précédente. Évoluant toutes deux avec un Center, un Small Forward et un Shooting Guard, les deux équipes du jour se sont livrées un duel âpre en première mi-temps : de beaux duels au rebond, un jeu porté sur l’offensive et des contres parfaitement exécutés des deux côtés. À noter l’osmose entre le meneur et le tireur de The Wolves.

En deuxième mi-temps, W.E.U commet sa plus grosse erreur du match en changeant de dispositif, elle qui s’était pourtant rendue aux vestiaires avec seulement un panier de retard (10-8) : privée de meneur, l’équipe de SailorVenus05 décide de jouer avec un Center et un Power Forward très peu adroits au shoot. Impossible donc de contre-carrer la fougue de la Rin de NaoPping, déjà décisif en première mi-temps pour son équipe. Ce même NaoPping fut impeccablement servi par son chef de team Flodu77111, dont les prestations avec Pedro furent remarquables. Flodu77111 finit logiquement MVP du match. Victoire finalement assez facile de The Wolves à domicile contre W.E.U 23 à 16.

Détails

Date Temps Ligue Saison
12 février 2018 20 h 00 min Championnat de France 3on3 Freestyle JSUG 2018

Résultats

ÉquipeOTT
The Wolves1023
W.E.U816

The Wolves

# Joueur PTS REB AST STL BLK TO
1Flodu77111028215
2NaoPping1700013
3DodoAsStick662021
 Total23810249

W.E.U

# Joueur PTS REB AST STL BLK TO
4SailorVenus05453001
5Casper1664766623021
6Didane13601023
 Total1677045

Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !