Monster Hunter: World, rhododendrons et dragons !

Vous avez toujours eu envie de massacrer des animaux sauvages, de les dépecer et de prélever leurs organes pour vous crafter des armes et des armures pour pouvoir mieux en dézinguer des plus gros ? Hum, ça sonnait mieux dans ma tête… Enfin soit, vous aimez les gros lézards en papillote et les lapereaux préhistoriques en brochette ? Monster Hunter: World pourrait bien vous intéresser !

Monster Hunter: World, une bêta ouverte pour les impatients

Monster Hunter: World devrait arriver sur nos PS4 et Xbox One le 26 janvier 2018. Pardon ? Vous ne voulez pas attendre jusque-là ? Mais suivez un peu bordel ! Capcom organise une nouvelle bêta ouverte du 19 au 22 janvier ! Et je dis bien nouvelle. En effet, le 22 décembre dernier, les joueurs (dont moi) ont également pu participer à une bêta similaire. Nous avons pu découvrir un endroit paradisiaque doté de plusieurs zones débordantes de vie (beurk), que nous avons eu le plaisir d’exterminer comme il se doit.

D’une certaine complexité, le gameplay semble riche, qu’il s’agisse des enchainements avec les différentes armes, des possibilités d’interaction avec les décors, des traques, du craft et j’en passe. Quant à la direction artistique, il faut bien avouer que l’on se sent tout petit face à ces géants couverts de plumes, d’écailles, de roche ou de métal semblant sortir d’un autre temps. Notez qu’après la fin de la bêta, les packs d’objets obtenus en récompense des quêtes pourront être conservés et utilisés dans le jeu complet dès le 26 janvier. Capcom a aussi annoncé des DLC gratuits à la suite de la sortie du jeu.

Monster Hunter: World

Faut pas lui chercher des embrouilles à celui-là…

Bref, vous souhaitez vous faire votre idée à propos de Monster Hunter: World avant de vous décider ? Alors, bloquez les dates entre le 19 et le 22 janvier et annulez ce que vous aviez de prévu. Sortie entre amis, anniversaire, bar-mitsva ou soirée tupperware/sextoys, nulle excuse ne sera acceptée. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut dézinguer mère Nature sans se faire arrêter pour braconnage ! Pour rappel, vous avez d’ores et déjà la possibilité de précommander le jeu sur le support de votre choix. 

Ces 5 trophées d’argent qui flattent mon ego !

Techniquement plus difficiles à obtenir que les trophées de bronze, les trophées d’argent ne manquent pas dans ma collection. En effet, j’en détiens plus de 520 à l’heure actuelle, 520 trophées PSN dont je ne me souviens absolument pas. Il faut dire que quelque part, tout chasseur de trophées a perdu la raison : il se contente d’enchaîner les succès sans vraiment réfléchir. Dans mon cas, toutefois, cela est devenu un peu différent : je sélectionne maintenant mes jeux avec une grande assiduité, ce qui signifie que je ne m’attaque qu’à des trophées « de qualité », dans la mesure où ces derniers ne représentent plus une tâche longue, pénible et fastidieuse et m’apportent bonheur et fierté. 

Aujourd’hui, j’en profite pour vous parler des seuls trophées d’argent dont je me rappelle, des trophées d’argent complexes à obtenir et jugés ultra-rares. Je pense en posséder cinq. Et vous allez voir qu’ils sont rattachés à des jeux très différents !

Les trophées d'argent les plus durs à obtenir5. Curiosité (Assassin’s Creed Unity)

Ouvrez tous les coffres du jeu.

Je n’ai plus jamais retouché à un jeu Assassin’s Creed depuis Unity. Ce jeu fut un vrai fiasco et je ne risque pas de l’oublier. C’est d’ailleurs pour cela que je préfère attendre un peu avant de faire Assassin’s Creed Origins. Je ne veux pas oublier l’affront qu’Ubisoft a fait à nous autres joueurs. L’éditeur français attendra un peu avant de revoir la couleur de mon argent… Le trophée d’argent dont il est question est probablement l’un des pires trophées de farming que j’ai eu à faire. Il faut savoir que dans Unity, des coffres, il y en a près de 300 à ouvrir, certains s’affichant d’ailleurs aléatoirement. Et étant donné qu’Assassin’s Creed Unity est resté buggé longtemps après sa sortie, la chasse fut tout sauf une partie de plaisir ! J’ai même du refaire le jeu en entier à cause d’une foutue épée qui ne voulait pas se débloquer à la fin du jeu ! Je haïs Ubisoft et Assassin’s Creed ! Et par-dessus tout, je haïs les développeurs laxistes qui ne corrigent pas les bugs de leurs jeux. Après tout, cela m’a déjà coûté un platine très rare !

Les trophées d'argent les plus durs à obtenir4. Des secrets dans tous les coins (PvZ: GW 2)

Des nouvelles têtes d’Endroits Diingoo.

Comme vous pouvez le constater, la description de ce trophée d’argent est complètement tirée par les cheveux. Elle ne veut strictement rien dire. Mauvaise traduction ? Effet de style ? Non, je pense plutôt que c’est le développeur PopCap Games qui essaie de nous entourlouper. Très honnêtement, il m’a fallu résoudre un incroyable casse-tête pour comprendre ce qu’il nous est demandé de réaliser. Et l’une des difficultés auxquelles j’ai eu à faire, c’est que c’est franchement le parcours du combattant pour décrocher ce trophée PSN d’argent. Celui-là, je ne risque pas de l’oublier, surtout que je crois avoir été le premier joueur français à percer lesdits secrets. Pour ce faire, j’ai vraiment dû fouiller dans tous les coins !

Les trophées d'argent les plus durs à obtenir3. Grosse équipe (FIFA 12)

Disputer une compétition FUT et terminer un match avec une note de 85.

Avec un taux d’obtention de 4,52 %, ce trophée PSN d’argent est à jamais figé dans la catégorie « ultra-rare ». En effet, les serveurs du jeu sont fermés depuis longtemps, ce qui signifie que l’on ne pourra plus jamais le prendre d’assaut. Ce trophée est difficile dans la mesure où il contraint le joueur à farmer le mode FUT de FIFA 12, qui consiste à disputer des matches contre des adversaires en ligne et à acheter des cartes de joueurs. Pour obtenir une note générale d’équipe de 85 ou plus, il fallait véritablement posséder des cartes très fortes. Sauf que les cartes les plus fortes coûtaient excessivement chères… Vous l’aurez compris, j’ai galéré bien comme il faut ! D’ailleurs, les trophées de FIFA 12 étaient tellement longs à avoir que je n’ai plus jamais retouché à un jeu de foot. On va dire que j’ai retenu la leçon !

Les trophées d'argent les plus durs à obtenir2. Chatastrophe (Les Sims 3 : Animaux & Cie)

Réussir tous les défis du scénario Chatastrophe.

Ce trophée au drôle de nom a été obtenu par uniquement mille joueurs par-delà le monde. Autant dire que les défis du scénario Chatastrophe avaient de quoi vous donner la migraine. Non seulement leurs conditions furent difficiles à remplir, mais une fois de plus, certains bugs rendaient l’accomplissement des défis impossible. Honnêtement, je crois que j’ai eu beaucoup de chance, même si je me souviens avoir moi-même été la victime de certains bugs enquiquinants qui ont nettement ralenti ma progression. En tout cas, après le trophée obtenu, je n’ai plus jamais regardé mon chat de la même façon. À noter que si vous aimez les Sims, j’ai lancé une web-série Les Sims 4 sur PS4 ! Vous allez adorer !

Les trophées d'argent les plus durs à obtenir1. Dieu du catch ! (WWE 2K16)

Ma CARRIÈRE – Achetez toutes les techniques disponibles.

Obtenu par moins de 600 joueurs mondiaux, ce trophée d’argent témoigne de la patience exceptionnelle de ses acquéreurs. En effet, comme je l’explique dans mon guide des trophées de WWE 2K16, le mode carrière du jeu est une horreur. On ne peut pas faire plus long et plus chiant. C’est donc vraiment le moral dans les chaussettes que l’on s’attaque à l’obtention de ce trophée PSN qui exige que vous achetiez les 39 techniques disponibles dans le jeu. Chers amis, voilà un trophée à vous en faire dégoûter le catch ! Et dire que je suis actuellement sur WWE 2K18… Mais bon, je vous rassure, celui-ci est plus sympathique à faire ! Son mode carrière, notamment, est beaucoup plus fun.

Cet article touche déjà à sa fin. On se retrouve dans pas longtemps pour un nouveau volet de I am the trophy boss. Je vous parlerai cette fois-ci des trophées PSN en or les plus rares de ma bibliothèque.

La bêta ouverte de Dragon Ball FighterZ prévue pour le 13 janvier 2018 !

Le vendredi 26 janvier 2018 sera un jour fatidique, jour qui correspond à la sortie officielle de Dragon Ball FighterZ. Date enregistrée par la planète presqu’entière qui attend le Saint Graal depuis maintenant beaucoup trop longtemps ! En attendant ce jour qui n’est plus si lointain, ceux d’entre vous qui sont encore hésitants à l’idée de tabasser du Freezer ou du Cell vont pouvoir tester gratuitement le jeu à l’occasion d’une bêta ouverte. Sachez que la bêta ouverte de Dragon Ball FighterZ est prévue pour le 13 janvier. Ne manquez pas ce rendez-vous ! Peut-être qu’on aura la chance de s’affronter, qui sait !

Dragon Ball FighterZ : une impression de déjà-vu ?

Alors je sais pas vous, mais moi je me vois déjà dans mon salon, manette en main en train de mettre une belle grosse raclée à quiconque voudrait me défier ! Bon… Je vous ai déjà avoué que j’étais presque nulle mais là, ça ne sera pas le cas ! Je compte jouer à m’en péter quelques phalanges ! Je vous rappelle qu’au mois de septembre 2017, à l’occasion de ma visite à la Geneva Gaming Convention, j’ai eu le privilège de tester en avant-première Dragon Ball FighterZ, et ce fut un délice pour mes yeux et mes mains (n’y voyez aucun double sens, merci). En gros, j’ai hâte de réaliser mes plus beaux combos pour envoyer du lourd devant les copains ! Dans l’attente de sortir prochainement quelques lignes concernant le test de ce jeu prometteur, je vous souhaite à tous et à toutes mes meilleurs vœux pour cette belle année 2018. Et parce que votre fidèle C-18 est toujours à l’écoute, vous trouverez quelques informations techniques sympatoches plus bas. Eh ouais, ma vie on s’en fout un peu au final !

Bêta ouverte, configuration PC et précommandes

Tu me cherches gamin ?

Vous savez maintenant que la bêta ouverte de Dragon Ball FighterZ débutera le 13 janvier (à 9 heures du matin). Or, ce que vous ne savez pas, c’est que cette date n’est valable que pour ceux et celles qui ont précommandé le jeu. Je vous recommande donc d’effectuer une précommande dès que possible, quitte à l’annuler dans la foulée si le jeu ne vous plaît pas. Les personnes qui n’ont pas précommandé le jeu devront patienter jusqu’au lendemain avant de pouvoir toucher à Dragon Ball FighterZ, en sachant que la bêta se termine le 16 janvier. Une édition collector du jeu est également programmée pour ceux que ça intéresse. Certes elle n’est pas donnée, mais elle semble être de qualité.

Quelle configuration PC pour jouer à Dragon Ball FighterZ ?

Si vous jouez sur PC, une configuration Windows 7, Windows 8 ou Windows 10 (64 bits) minimale équipée d’un processeur AMD FX-4350 à 4.2 GHz ou Intel core i5-3470 à 3.20 GHZ, de 4 Go de RAM, d’un petit Radeon HD 6870 1 Go ou d’une GeForce GTX 650 Ti 1 Go et d’une carte son compatible DirectX sera requise. Vous n’avez rien compris ? C’est pas grave, je vous aime quand même.

Death Stranding : on a notre idée sur le casting complet du jeu !

S’il y a bien une exclusivité PS4 que toute la rédaction de Je suis un gameur.com attend avec impatience en 2018, c’est Death Stranding. Depuis que Hideo Kojima a quitté Konami, on se doute bien que le créateur de jeux vidéo nippon connu pour sa série Metal Gear a eu le temps de penser aux acteurs qui joueront les premiers rôles dans son prochain survival horror. Il se trouve que j’ai moi-même ma petite idée sur les comédiens qui occuperont les devants de la scène dans Death Stranding ! Let’s go.

Quels sont les acteurs qui interprètent les personnages du jeu ?

Si trois des acteurs contribuant au projet Death Stranding sont déjà connus, trois autres sont selon moi fortement susceptibles de rejoindre le nouveau bébé de Kojima. Parmi eux, on trouve de belles surprises, de belles vedettes, de belles brochettes, de belles… euh… oui, enfin, vous avez compris quoi !

Norman Reedus

Le casting complet de Death Stranding !Non, je ne ferai pas de mauvaise blague sur Norman Reedus et son foetus, de nombreuses parodies inondant déjà la toile à ce sujet. Ce que l’on sait de source sûre en tout cas, c’est que le bad boy de The Walking Dead sera bel et bien présent, ce qui risque de bouleverser les hormones de ces mesdames. Pour rappel, Norman Reedus devait aussi figurer dans le prochain jeu Silent Hill, du moins avant que Konami ne fasse tout foirer ! Mais bon, les groupies auront largement de quoi se consoler, isn’t it?

Guillermo Del Toro

Le casting complet de Death Stranding !Cela en surprendra plus d’un, mais le réalisateur et scénariste Guillermo Del Toro figurera dans Death Stranding. Après tout, c’est logique étant donné qu’on le voit dans la deuxième bande annonce du jeu. D’ailleurs, il y tient même le fœtus du pauvre Norman dans ses mains ! Même si Del Toro n’est pas acteur de métier, il est dans les petits papiers de Kojima, ce dernier ayant même déclaré « Fuck Konami » à l’occasion d’une interview. Suffisant pour faire Del Toro le nouveau copain de Kojima ?

Mads Mikkelsen

Le casting complet de Death Stranding !Franchement, qui dans Death Stranding pourrait mieux incarner le rôle du grand méchant que Mads Mikkelsen ? Son accent, ses yeux injectés de sang, Mads Mikkelsen est incroyable dans le deuxième trailer du jeu ! En plus, est-ce moi ou avez-vous aussi remarqué que les yeux du protagoniste bougent tout seul ? Bref, je m’égare mais cela ne fait aucun doute : le bon vieux Mads sera bel et bien présent dans le jeu, et je m’en réjouis d’avance !

Emma Stone

Le casting complet de Death Stranding !Emma Stone est le premier nom de cette liste à n’avoir fait l’objet d’aucune confirmation. Néanmoins, Mads Mikkelsen s’est exprimé à ce sujet et même s’il ne s’agit que d’une vague rumeur, il a déclaré qu’il trouvait ça cool. Voir une actrice hollywoodienne aussi importante qu’Emma Stone dans Death Stranding, ça serait tout bonnement incroyable. Et moi j’y crois !

Stefanie Joosten

Le casting complet de Death Stranding !La belle néerlandaise Stefanie Joosten est une habituée du travail de Kojima puisqu’elle a servi de modèle à Quiet lors de la phase d’enregistrement des mouvements (motion capture) dans le cadre de la réalisation de Metal Gear Solid V: The Phantom Pain. De plus, je sais aussi de source sûre qu’elle a visité le studio de Guerrilla Games – le développeur de Horizon Zero Dawn –, à plusieurs reprises l’année dernière. Comme vous le savez peut-être déjà, Guerrilla Games travaille de pair avec Kojima puisque les deux studios ont élaboré le moteur de Death Stranding ensemble. 

Hideo Kojima

Le casting complet de Death Stranding !Hideo Kojima a eu l’audace de se montrer dans Metal Gear Solid V: The Phantom Pain. Si on ne sait pas si nous devrons le secourir dans Death Stranding, d’après moi, il est évident qu’il apparaîtra d’une manière ou d’une autre dans le jeu. Peut-être que le liquide épais qui suinte, c’est lui tiens ! Plus sérieusement, j’y crois, j’y crois même dur comme fer !

Que pensez-vous de cette liste ? Est-elle plausible ? Et Death Stranding, avez-vous hâte d’y jouer ? Il est temps de débattre en commentaires ! Dites-nous ce que vous pensez de cette prochaine exclu PS4 !

2017, une année synonyme de progression pour JSUG

Il est loin le temps où Eric, petit blogueur anonyme, gérait tout seul son blog de jeux vidéo ! Je suis un gameur.com n’a plus rien du blog isolé d’antan. Même s’il n’est pas encore incontournable, il tend à le devenir, et la très nette progression de JSUG en 2017 en est la preuve. Après notre bilan jeux vidéo de l’année dernière représenté par la deuxième édition des JSUG Awards, nous sommes fiers de vous parler des accomplissements majeurs de l’équipe en 2017. Chez nous, pas de langue de bois !

Je suis un gameur.com : vers la professionnalisation

En 2016, l’objectif majeur de JSUG était de cesser de mettre Eric sous le feu des projecteurs, de faire de JSUG un web magazine animé par quatre journalistes et chroniqueurs aux personnalités uniques et complémentaires. Cette mission, nous estimons l’avoir mené avec succès. Mais JSUG a très vite grandi, à tel point que notre équipe est maintenant sollicitée par des éditeurs, des développeurs de jeux vidéo indépendants et des grossistes en jeux, consoles et accessoires. C’est là notre plus grande fierté : être reconnus pour ce que nous sommes, c’est-à-dire de jeunes gens passionnés, intelligents, dotés d’un fort esprit d’analyse mais aussi porte-parole d’une vérité que l’on ne trouve pas sur les gros sites de jeux vidéo (nous ne les citerons pas, vous les connaissez déjà). Nous remercions les maisons d’édition, studios de développement et agences de communication qui nous ont fait confiance en 2017 et qui nous permettent aujourd’hui de pouvoir réaliser notre vocation sans avoir à payer le moindre jeu.

Devant tant de sollicitations, il était nécessaire que JSUG s’adapte. Aujourd’hui, la team JSUG travaille et s’organise à la manière d’une vraie entreprise, a des plannings à respecter, des compte-rendus à rédiger ou à lire. Nous avons énormément travaillé pour faire grandir le site. Aujourd’hui, JSUG est bien installé dans le TOP 100 des sites de jeux vidéo francophones les plus visités. Et nous ne sommes pas peu fiers d’avoir devancé certains blogs de JV emblématiques. Ce qu’il faut comprendre, c’est que malgré ses très faibles recettes en 2017, JSUG est un blog professionnel et fonctionne comme tel.

JSUG a doublé tous ses chiffres en 2017

En 2017, JSUG a quasiment doublé tous ses chiffres. Nous désirions multiplier notre trafic par deux et c’est désormais chose faite avec quasiment 140 000 visites en 2017. Nos articles à forte valeur ajoutée sont non seulement parfaitement positionnés sur les moteurs de recherche mais raisonnent dans l’esprit d’une communauté de lecteurs qui ne cesse de grandir. Les abonnés du blog sont passés de 119 à 308. C’est pas mal. Toutefois, c’est sur YouTube que notre ascension est la plus folle. En effet, Eric est parvenu à rassembler 895 abonnés autour de sa chaîne. Il y a un an de cela, ils n’étaient que 33 à le suivre… La chaîne YouTube de Je suis un gameur.com, qui devait être à la base complémentaire avec le blog, possède aujourd’hui sa propre identité, si bien que l’on peut parler de projets séparés. Vous avez aussi été nombreux à nous suivre sur Facebook : + 352 followers sur ce seul réseau social l’année dernière. Sur Twitter, les résultats sont mitigés. Certes 1 231 abonnés nous suivent, mais l’engagement y est largement inférieur. Contrairement aux autres réseaux sociaux, la Team JSUG ne voit Twitter que comme un moyen de promotion de contenu. Et encore, à quoi Twitter sert-il véritablement ?

Les objectifs de JSUG en 2018

En 2018, JSUG souhaite renforcer sa présence sur tous les canaux. L’équipe va tout faire pour continuer à accroître son trafic. Mais surtout, c’est un lectorat plus grand que nous souhaitons sensibiliser. Malgré le nombre important de commentaires que le blog a recueilli en 2017, nous regrettons que ce soit toujours les mêmes lecteurs qui commentent nos articles. En 2018, nous ferons davantage dans le marketing offline. Il est donc possible que vous voyiez le logo de JSUG ailleurs que sur la toile. Nous nous engageons également à aller à la rencontre de nos lecteurs, notamment dans le cadre d’un show tel que la Gamescom ou la Paris Games Week. Enfin, en 2018, JSUG sera aussi présent sur la scène eSport puisque notre site sera l’organisateur officiel du Championnat de France 3on3 Freestyle. Enfin, JSUG aimerait bien remporter un prix. Après notre place de dauphin à La Nuit des Blogs, pourquoi ne pas viser la première place aux Golden Blog Awards par exemple ?

Nos résolutions (ou plutôt objectifs) pour 2018 :

  • Dépasser les 150 000 visites annuelles,
  • Dépasser les 2 000 abonnés sur YouTube,
  • Franchir les 1 000 abonnés sur Facebook,
  • Atteindre les 500 abonnés sur le blog.

Comment pouvez-vous aider JSUG ?

JSUG n’a pas choisi de modèle de monétisation hypocrite. JSUG est un blog professionnel qui vous propose des sujets concrets, répond à des questions concrètes, soulève des problématiques concrètes. Aussi est-il impensable pour nous de vous demander de nous verser des dons, ce système étant, à notre sens, basé sur du vent ! Par contre, si à l’issue de la lecture d’un test, vous êtes convaincu par la qualité d’un jeu, il vous suffit d’acheter ce dernier par le biais de l’un de nos liens affiliés pour contribuer au développement du site. À terme, vos achats nous permettront de payer les frais d’hébergement du site et de financer les jeux concours. Pour le moment, c’est le big boss qui vous offre vos cadeaux ! Une autre façon de nous montrer votre soutien, c’est de commenter nos articles, de les publier sur les réseaux sociaux et de nous suivre sur Facebook ou sur YouTube. Merci pour tout et faisons de 2018 une très belle année pour JSUG ! Quoi qu’il arrive, JSUG continuera à vous servir, et le fera bien.