Nonstop Chuck Norris ! Le 20 avril, je vous le dis, a été un grand jour, le jour où nos smartphones ont enfin eu l’opportunité d’accueillir en leur sein le boss des boss, le guerrier des guerriers, j’ai nommé son altesse le dieu incontesté des Internets : Chuck Norris.

Celui-ci a décidé de créer un jeu vidéo : Nonstop Chuck Norris. Il s’agit d’un « runner » en vue isométrique où il court dans tous les sens pour démolir du truand. On aurait pu croire que le combat contre le crime, c’était fini pour lui. Mais que nenni, le ranger est loin de s’être rangé ! L’histoire ? L’une des pires engeances qui soit a décidé de prendre le contrôle des cerveaux : les chats robots ! Avec un signal probablement rempli de toxoplasmose, ils ont comme possédé des voyous en tout genre pour combattre Chucky, mais non pas la poupée tonnerre de cornegidouille !

Grossière erreur ! Comme tout le monde le sait, Chuck a déjà frôlé la mort par le passé, la pauvre ne s’en est toujours pas remis. Walker semble avoir fait de son jeu un testament à la pop culture internet. L’acteur a d’ailleurs fait appel au, comme il le nomme, « peuple des Internets » afin que ses citoyens écrivent les meilleurs Chuck Norris facts qu’ils connaissent, histoire de les incorporer au jeu. On y trouve moult blagues bancales comme on les aime et une flopée de mèmes.

Nonstop Chuck Norris : des poils et de la baston

Sans être révolutionnaire (cela reste un casual game mobile), Nonstop Chuck Norris a le mérite de faire sourire, voire même carrément rire à certains moments. Le voir enfiler la tenue de Bruce Lee pour ensuite nous confier que, bien que ses poils de torse soient robustes, il porte des tenues pour renforcer encore davantage sa défense, s’avère être un moment d’anthologie.

Inutile de préciser que le succès du titre a été fulgurant. Rien que la semaine de sa sortie, le jeu a été téléchargé plus de 1,5 million de fois, probablement par peur des représailles du titan pop culturiste. D’ailleurs, je me vois moi-même forcé d’écrire ces lignes parce qu’il me surveixdujtfsqck vv bejspmknv ^dfg. Enfin, je veux dire que je n’ai subi aucune forme de contrainte et que ce jeu est d’une finesse incroyable (par pitié, appelez la police).


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

4 Commentaires »

  1. En même temps Chuck Norris, c’est un vrai combattant, il est ceinture noire de karaté je crois. Qu’est-ce qu’on a pas entendu sur lui via internet et autres. La pub du jeu n’est pas mauvaise, c’est marrant, même si elle n’était pas difficile à trouver. L’autre grand monsieur que tu nous cites, justement il n’y a pas longtemps j’ai regardé la véritable histoire de Bruce Lee, lui aussi réel combattant, qui a créé le jeet kune do, grièvement blessé au dos, après je ne sais pas si c’est vrai, il a été comme paralysé, il était en fauteuil roulant et il a réussi à remarcher, là ça te donne une claque, parce que là franchement c’est un véritable warrior(il n’est pas le seul dans ce monde)mais là c’est respect total, de montrer que la chine ce n’est pas juste des petits chinois qui font bonyour; qu’on prend cette nation pour des moins que rien en allant aux USA . Le film en tout cas ne laisse pas insensible. Et je comprends maintenant pourquoi Bruce Lee est dans Tekken, Soulcalibur, Street Fighter, Mortal Kombat , Dead or Alive et bien d’autres jeux. Désolé du hors sujet, mais comme ce sont deux combattants. Bruce Lee est un grand homme, je ne connaissais que le nom et ne savais pas le pourquoi.
    Le petit dragon est en toi whataaaaaaaaaa ^^(le cri qui pue….heu qui tue)

Laisser un commentaire