Cela faisait un petit moment que je n’avais pas publié de critique littéraire. Tout d’abord, je vous avouerais que je ne suis pas très à l’aise avec cet exercice. Deuxièmement, je n’ai pas réellement le temps de lire, ce qui est malheureux, bête et surtout honteux. Toutefois, il m’arrive de temps à autre de découvrir de véritables petites merveilles. En scrutant le blog de mon amie Eléonore, fondatrice du Repaire des Livres, je suis tombé sur un billet magnifiquement rédigé, un billet qui faisait l’éloge de deux romans écrits par l’auteur américain Mark Sumner : La Tour du Diable, publié en 1996, et sa suite logique, Le Train du Diable, paru la même année. Parce que je ne lis que 15 minutes par jour, il m’aura fallu du temps pour venir à bout de ces deux pépites ; mais soyez certains qu’elles m’ont captivé tout au long de ma lecture ! Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous, dans laquelle je présente l’essentiel de ces deux ouvrages novateurs, et vous révèle toute mes pensées. J’espère que vous l’apprécierez !

Mark Sumner, représentant d’un nouveau genre

Je n’y connais pas grand chose en littérature mais s’il y a bien une chose que j’ai adoré dans La Tour du Diable et Le Train du Diable, c’est l’innovation en matière de genre. Il se trouve que ces deux romans, qui comptent plus ou moins 400 pages chacun, sont issus du Western Fantasy, un sous-genre qui mêle donc deux univers très différents. Aussi appelé Weird West, le Western Fantasy nous transporte systématiquement dans le Far West et fusionne avec d’autres genres tels que l’horreur ou la science-fiction. Dans La Tour du Diable et Le Train du Diable, il est plutôt question d’aventure. Une aventure que je classifierais d’onirique tant ces deux fictions exploitent le thème du songe et du mystique, ces dernières nous narrant les péripéties du jeune Jake Bird, assistant du shérif de Medicine Rock, une petite ville dégarnie et oubliée, isolée au fin fond du Wyoming. Mais dans une Amérique ravagée par les monstruosités de la guerre de sécession, des talents ont émergé, des talents sinistres et captivants !

Gesticuleur, barvardeur ou plutôt transformateur ?

Ce qui m’a fasciné dans La Tour du Diable et Le Train du Diable, c’est la complexité de l’univers développé par Mark Sumner. À l’instar des chefs-d’œuvres de J. R. R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux) et J. K. Rowling (Harry Potter), Mark Sumner est parvenu à imaginer un monde captivant où shérifs, bandits, violeurs, nègres et amérindiens s’affrontent à grand renfort de pouvoirs, ou talents. Parmi les talents les plus répandus, on trouve le gesticulage, don permettant d’invoquer des monstres légendaires mais aussi le bavardage, pouvoir exceptionnel qui octroie à son détenteur la capacité de faire appel à la foudre, ou au feu. Le dernier exemple qui m’est cher concerne les transformateurs, qui sont capables de prendre la forme de n’importe quel animal ! Vraiment, si vous ne lisez pas au moins La Tour du Diable, je pense que vous passerez à côté de quelque chose ! Sautez sur l’occasion, La Tour du Diable est disponible au format poche pour à peine 1 euro ! Je veux savoir ce que vous en pensez !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

9 Commentaires »

  1. Je suis tellement contente que tu aies aimé autant que moi ces histoires ! C’est dur de trouver de très bons Weird West, mais la Tour du diable a vraiment bien réussi son pari ! Je suis entrain de visionner ta vidéo youtube, et merci beaucoup pour la dédicace haha! 😀
    Gros bisous !

    • Eh bien moi je te suis très reconnaissant d’avoir publié un article au sujet de ces histoires justement ! Sans toi, je n’aurais certainement jamais lu ni La Tour du Diable, ni Le Train du Diable. Mais je t’en prie, c’est normal. Bisou !

  2. L’attente en vallait la peine ! Le texte est alléchant et la vidéo est top !!! Tu as bien fait de cacher ta copine avec un foulard sinon chui sûr que tout plein de relous sur YT te demanderait “ouesh vas y quand C que tu nous montre ta meuf ???” ah ah. C’est très agréable de t’écouter tu maitrises ton sujet, et j’avoue que ça doit pas être évident à la longue de parler comme ça devant la caméra surtout sur des sujets pointus. Pour 1 € si j’aimais lire je foncerai direct !!!

  3. C’est ce que j’allais dire : ” c’est étonnant qu’il n’y ait pas d’adaptation d’un film sur ces romans, on en fait pour moins que cela !” Les légendes viennent beaucoup du far-west, on y perdait la vie pour pas grand-chose. Je lis Lucky Luke Mdr : des hommes et des femmes célèbres, il y en a quelques-uns. La guerre de Sécession tu prends les tuniques bleues. ^^
    Je viendrai jamais chez vous en weekend, je pensais qu’il y en avait un des deux qui étaient plus sensé que l’autre, apparemment ce n’est pas le cas Mdr. Oh si sa femme on sait à quoi elle ressemble, la réponse se trouve sur Youtube, elle joue moins bien la comédie, elle n’a pas le regard dur, je suis sûr qu’elle peut mieux faire. ^^
    Mademoiselle(ou madame je ne sais pas) Éléonore lit beaucoup, c’est ce que j’avais déjà marqué à 30 ans, on ne saura plus ouvrir sa porte d’entrée avec tous ces livres, on va se cotiser pour lui construire un hangar. ; )
    J’essaie de lire le plus possible aussi, je ne sais pas trop le temps que je mets, 30 minutes sans doute, mais bon je ne lis que de la BD, Éléonore en fait aussi des critiques et résumés de certaines BD.
    C’est sur quoi la BD la prochaine fois ? Une BD que je conseille c’est la guerre des lulus, c’est très bien écrit. Il faut investir dans un prompteur quand tu es dispersé sur ton sujet.^^
    J’en connais une autre de légende ici

    • Clairement ! Surtout qu’en ce moment, les Western ça manque cruellement au cinéma je trouve. Mark Sumner n’a certainement pas choisi le bon éditeur pour promouvoir son livre, avait sûrement un faible budget consacré à sa mise en évidence, surtout que la traduction française est venue assez tard. Autrement, je suis persuadé que La Tour du Diable aurait connu une success story incroyable ! Lire c’est très bien, même des BD, la BD apporte quelque chose d’un peu plus contemplatif car ton attention est focalisée sur l’image, ce qui améliore l’expérience. La prochaine BD sera soit Locke & Key, soit le Tome 1 de Rai. Je te laisse aller voir ça ^^

Laisser un commentaire