Cette chronique est un article invité produit par Quentin Strale, un illustrateur totalement geek.


Chers lecteurs de JSUG, bonjour ! Voyez-vous, votre chauve bien aimé, adoré et adulé par tous (c’est Pierre-Yves qui m’a dit de parler de lui comme ça, il m’a obligé, aidez-moi !) m’a confié qu’il avait une proposition à me faire. Du coup, j’ai eu peur… Quand Pierre-Yves a une idée, c’est jamais bon signe. Et il s’est avéré que son idée n’avait rien à voir avec moi en slip kangourou, un fusil de paint-ball à la main, pour une fois… Non, cette fois-ci, il m’a proposé de me mettre en contact avec Eric afin de vous faire partager mes créations graphiques ! Et voilà, à partir d’aujourd’hui, ce sera chose faite ! Cool hein ?

Mais qui es-tu donc, ami de Pierre-Yves ?

Tout d’abord, je me présente : mon nom est Quentin Strale et, de souvenir, j’ai toujours dessiné. La création graphique est pour moi autant un moyen de m’évader que de m’exprimer, un processus qui, lorsque je m’y plonge complètement, me pousse parfois à en oublier de manger. Dessiner est d’ailleurs un besoin que mon frère jumeau et moi partageons tous deux ! Déjà vers 8 ou 10 ans, nous passions notre temps à dessiner des cartoons du studio Warner Bros, pour ensuite nous intéresser aux mangas. Aujourd’hui, nous sommes tous les deux devenus graphistes. Passionné de jeux vidéo et de pop culture, je puise mon inspiration dans des œuvres connues, comme celles du studio Ghibli (Le Voyage de Chihiro, etc.), et moins connues, comme les incroyables dessins décalés de Benjamin Lacombe.

fan art My Time at Portia

Un fan art de My Time at Portia !

Aujourd’hui, je vous présente une illustration que j’ai réalisée rien que pour JSUG.com ! Elle est basée sur le jeu My Time at Portia, un jeu de survie/craft développé par Pathea Games qui m’a inspiré tant pour sa direction artistique que pour son histoire. Visuellement, il me fait penser à The Legend of Zelda: The Wind Waker, même si My Time at Portia possède sa propre patte graphique ! En ce qui concerne l’histoire, le joueur débarque sur l’ile de Portia et doit reprendre les rênes d’une entreprise familiale, l’atelier de son défunt père. Il doit alors réaliser différents projets et objets pour les habitants de l’ile. Pour ce faire, il est possible de voyager dans des paysages et des donjons hauts en couleur et de trouver des composants de toutes sortes. Bref, du voyage, de la couleur et des émotions, il n’en fallait pas plus pour me donner envie de vous faire voyager à mon tour ! À très bientôt sur JSUG.com !


Quentin Strale

Comme Sangoku, sur mon nuage depuis l’enfance. J’ai décidé d’apprendre à dessiner avant d’apprendre à voler ! C’est à l’aide de mon bâton magique et de ma gomme que j’ai entrepris de gravir la tour sacrée qu’est le monde passionnant de l’illustration.

9 Commentaires »

  1. Bravo pour ton dessin Quentin ! À en juger la barbe de ton avatar toi aussi tu es un barbu XD. Les amis de P-Y sont les amis de JSUG. On a une bien belle communauté ici et c’est génial de voir des contributeurs participer de temps à autres ! Ton dessin est très sympa, je ne connais pas My Time At Portia il dois sûrement s’agir d’un jeu récent, j’irai jeter un oeil sur Google voir ce que ça donne. En tout cas tu es très doué ! Tu es graphiste indépendant ? Ou tu bosses pour une boîte ?

    • Bonjour Bruno !

      Je suis effectivement un barbu. Notre secret c’est qu’on compense une perte douloureuse ^^

      Je suis ravis et honoré de pouvoir participer à cette belle communauté qu’est JSUG.

      Merci beaucoup pour ton compliment ! 😀 Je suis infographiste et illustrateur à mes heures perdues mais je ne compte pas en rester là. Ps: J’ai choisis “my Time At Portia” parce que c’est un jeu peu connu qui mérite de trouver son publique. Au plaisir et bonne journée !

  2. Mdr, depuis qu’il a joué à god of war 4, il vaut mieux faire attention à lui. Il doit avoir des réactions spéciales, quand il se met à crier, et brandir sa hache, vaut mieux partir en courant. S’il a des peintures rouges sur le corps, c’est encore pire, vaut mieux laisser son slip kangourou sur place ^^. L’arrière-plan, cela peut faire penser au jeu Rime aussi. Dans le jeu lui-même , à un kingdom hearts quand on est dans la ville. C’est bien de couper des arbres comme dans Zelda, il me semblait que la déforestation était un sujet grave. Ce n’est pas en montrant comment abattre des timberrrrrrrr(humour) qu’on va s’améliorer…c’est peut-être des arbres renouvelables dans le jeu…fin je ne sais pas comment on appelle cela exactement.^^

    • Bonjour à toi, Stéphane !

      J’ai vu P-Y faire un rituelle étrange un jour, depuis je me méfie :/

      Bonne comparaison ceci dit ! Je n’avais pas pensé à Kingdom hearts mais quand j’y repense je lui trouve quelque chose de familier. Je planterai un arbre pour chaque arbre abattu dans My Time At Portia ^^

      Merci d’être allé voir mes illustrations ! Merci pour ton avis ! Comme tu as pu le constater, je m’intéresse un peu aux jeux indé, ou du moins, réalisés par des petites équipes. J’ai remarqué que ça pousse les créateurs à chercher l’émotion et une originalité dans le gameplay.

      • J’ai surtout vu que ce sont les femmes qui sont représentées ^^, celle qui est réalisée en 1h30, c’est fou en su peu de temps, autant de détails. On voit des lueurs étranges derrière ces fenêtres à P-Y ^^.
        A bientôt parmi JSUG

  3. Bonjour à tous !

    Je voulais vous remercier pour vos commentaires ! Si je rédige ce message c’est pour m’assurer que vous ayez bien reçu ma réponse à votre commentaire. Je tenais à remercier publiquement Eric qui m’a permit de planter ma tente sur JSUG !

    À bientôt !

    • Salut Quentin, pas de quoi ! Nous sommes très contents de t’avoir apporté un peu de visibilité ! Un jour tu atteindras le sommet de la tour sacrée. À bientôt pour une autre contribution ! Bises.

Laisser un commentaire