Suite à ma petite critique du Tome 1 de Lady Mechanika, vous aurez fini par comprendre que je suis devenu fan du travail de Joe Benitez. Avant de lancer Lady Mechanika avec Benitez Productions, l’ancien dessinateur pour DC Comics avait débuté une série assez méconnue baptisée Wraithborn, l’occasion pour moi de vous parler du premier (et seul ?) tome existant à ce jour. Pour l’anecdote, Wraithborn est paru pour la toute première fois aux USA en 2006 chez le label Wildstorm de DC Comics. Mais Joe Benitez, seul initiateur de la BD, a récupéré les droits de cette dernière il y a peu. L’ouvrage que je vous présente est le « Director’s Cut » de Wraithborn, une édition disponible pour une quinzaine d’euros.

Mélanie Moore, une chasseuse de démons comme beaucoup d’autres

L’histoire de Wraithborn est assez convenue, et un brin passe-partout. Vous voyez à quoi ressemble Buffy contre les vampires ? Eh bien Wraithborn, c’est pareil, mais en plus sombre et en plus gothique. On suit le quotidien de Mélanie Moore, une lycéenne très peureuse, impopulaire et maladroite. Du jour au lendemain, cette dernière hérite d’un étrange pouvoir qui ne lui était pas destiné : le Wraithborn. Et le pire dans tout ça, c’est que de terribles démons sont désormais à ses trousses ! Vous l’aurez deviné, le récit de ce comic est très prévisible mais l’écriture de Marcia Chen (scénariste qui collabore souvent avec Joe Benitez) le rend tout de même assez plaisant dans l’ensemble. Alors, quelles sont donc les vraies qualités de Wraithborn ? Eh bien je vous en parle dans le paragraphe qui suit !

Un coup de crayon moins maîtrisé, mais toujours aussi plaisant

La vraie raison pour laquelle je collectionne les comics de ce bon vieux Joe, eh bien c’est le style de ses dessins. Certes, on sent dans Wraithborn que l’illustrateur n’était pas encore très sûr de lui (les émotions des personnages ne sont pas aussi bien retranscrites que dans Lady Mechanika, les silhouettes sont un peu trop rectilignes, la profondeur de champ n’est pas du plus bel effet), mais le design des protagonistes est toujours aussi jouissif. Il y a des planches dans ce comic qui sont très grandes et somptueuses ! En outre, le style gothique, comme le steampunk, sied très bien à Joe Benitez.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien que l’encrage soit moins épais que dans Lady Mechanika, les dessins de Wraithborn demeurent vivants et dynamiques, à l’image des scènes d’action qui se déroulent dans une ambiance nocturne des plus immersives. Dernière chose qui est selon moi non négligeable : ce tome est composé de 160 pages, 160 pages de pur plaisir ! Bref, je vous recommande encore une fois les œuvres de Joe Benitez. Ce monsieur sait mélanger les styles et y ajoute sa propre sensibilité, et c’est ce qui fait la différence !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

6 Commentaires »

  1. Ah oui tu as raison, il n’y en a qu’un, je regarde où j’achètes mes livres en ligne. Il est à 14euros 36 cents, effectivement, le bouquin pèse 704 g, ce qui veut dire qu’il est bien rempli. Il est presque dans les dimensions d’une BD traditionnelle. Rapport qualité prix, il vaut franchement la peine. Puis il y a l’air d’avoir beaucoup de femmes….ben c’est important lol mdr ^^

    Buffy, je m’en rappel, ben il n’y a pas eu un jeu vidéo avec Buffy, qui n’ était pas mauvais, ça me dit quelque chose…

    • Ah ah oui en effet Joe Benitez aime les héroïnes très féminines et sexy. Je préfère quand même Lady Mechanika, le tout est plus abouti, surtout les dessins, ce qui est pour moi l’ingrédient principal d’une bonne bande dessinée. Je vais pas tarder à commander le Tome 3 et le collector qui se déroule pendant la Fiesta de los Muertos au Mexique j’ai trop hâte XD

  2. Je m’étais laissé tenter par Lady Mechanika et je n’ai pas regretté ! Donc pourquoi pas 😉. En plus si y a qu’un seul tome ! Je te dirai ce que j’en pense Eric !

  3. Du coup ce tome unique se suffit à lui même ou les droits ont été récupérés pour envisager une suite ?
    Le dessin est tout de même assez réussi !

Laisser un commentaire