Chères lectrices, chers lecteurs,

Comme nous le faisons à chaque début d’année, je vous propose de revenir sur les douze derniers mois que nous avons passés ensemble sur JSUG. Faire une rétrospective de l’année 2021 me paraît une fois de plus indispensable pour vous aider à mieux comprendre les difficultés que nous avons traversées ainsi que les succès que nous avons éventuellement connus.

Cela est d’autant plus vrai que comme à l’accoutumée, des événements personnels et facteurs extérieurs nous ont empêchés d’être aussi productifs que nous le voulions. La transparence étant l’une des valeurs les plus importantes de JSUG, il est nécessaire que nous nous confiions à vous sans détour.

2021 : encore une drôle d’année pour les chroniqueurs de JSUG !

En 2021, malgré tous nos efforts, la fatalité s’est encore abattue sur certains d’entre nous, sans prévenir. La perte d’un être cher, la maladie, l’indignation face aux injustices ont été autant d’épreuves à surmonter. Celles-ci ont alourdi notre cœur et notre moral, si bien que quasiment chaque rédacteur de JSUG a eu besoin de faire une pause pour se ressourcer et se retrouver.

En ce qui me concerne, j’ai eu beaucoup de mal à me donner à 100 % car j’ai perdu l’envie de jouer et de parler de ma passion pour les jeux vidéo. Il faut dire que je me suis trouvé une mission bien plus importante que JSUG. Depuis près d’un an et demi, je lutte à hauteur de mes moyens contre les mesures liberticides qui touchent mon pays, le pass vaccinal, l’instrumentalisation d’une « pandémie » à des fins politiques et un régime qui n’a plus grand-chose à voir avec la démocratie. Cela est devenu le plus grand combat de ma vie. 

Au nom de toute l’équipe, je remercie nos lecteurs et lectrices d’avoir fait preuve de compréhension, de nous être restés fidèles et d’avoir continué à soutenir JSUG malgré un rythme de publication en dents de scie et des choix personnels parfois difficilement compréhensibles.

JSUG réalise ses objectifs malgré une baisse de production

En 2021, JSUG n’a publié qu’une soixantaine d’articles contre 85 en 2020 (à une époque où nous étions cinq chroniqueurs actifs sur le site). Le rythme de publication très inégal a nécessairement été préjudiciable pour nos lecteurs (entre 3 et 12 articles mensuels publiés, pour une moyenne de 5,25 articles par mois).

bilan JSUG 2021

En 2021, nous avons toutefois enregistré une moyenne par jour de 683 vues quotidiennes. C’est notre deuxième meilleur score depuis l’existence du site ; nous avions fait mieux en 2020 avec 745 vues par jour. Cela signifie que la stratégie de JSUG de privilégier la qualité à la quantité porte ses fruits.

Deuxième meilleur record de trafic en 2021

Malgré les circonstances, nous avons réalisé nos principaux objectifs. Tout d’abord, en matière de trafic, nous avons enregistré le deuxième meilleur score depuis la création du site avec 249 143 visites. Pas moins de 152 200 internautes se sont rendus sur JSUG en 2021. Nous ne sommes pas peu fiers de cette performance compte tenu du fait que nous avons travaillé en sous-effectif pendant l’ensemble de l’année 2021.

Mais qu’est donc devenu le soldat Roch ?

Je souhaite faire une rapide parenthèse en ce qui concerne le quatrième chroniqueur de JSUG, Roch, qui, vous vous en doutez, a quitté le navire peu de temps après avoir signé chez nous. Roch, qui est père de famille tout comme moi, a fini par comprendre qu’il ne pourrait pas suivre la cadence. Cet incroyable buveur de café est donc parti trois mois après avoir été recruté.

Très forte hausse des revenus

Depuis le 1er janvier 2021, en tant que directeur de publication et trésorier, je suis tenu à une obligation de résultats financiers. Notre second objectif majeur est donc d’avoir un site rentable (qui gagne plus d’argent qu’il n’en dépense). La bonne nouvelle, c’est que notre solde est positif sur le dernier exercice fiscal.

Le total des dépenses de JSUG pour 2021 s’élève à 2 270 €. La contribution versée aux chroniqueurs (1 450 €) est le principal poste de dépenses de notre média. À cela s’ajoutent les frais d’hébergement du site (420 €) et les frais opérationnels, notamment l’achat de services tiers (400 €).

En 2021, JSUG a généré 31 € de revenus grâce à l’affiliation Amazon et Fnac. Nous avons donc bien fait de développer un modèle de monétisation différent basé sur la vente de liens sponsorisés. La vente de liens à des entreprises possédant leur propre site web nous a permis de générer 2 490 € de revenus. Comme les années précédentes, nos clients seront principalement des plateformes de jeux en ligne et des fournisseurs de VPN en 2022.

Le modèle de monétisation que nous avons choisi nous permet de nous affranchir d’autres systèmes plus contraignants (régie publicitaire, bannières promotionnelles, etc.) et nous offre une véritable liberté en matière de négociation. Je tiens une nouvelle fois à remercier nos fidèles lecteurs qui ont accepté de « jouer le jeu », certains articles sponsorisés pouvant parfois être décalés de la sphère du jeu vidéo, bien que nous nous efforcions toujours de créer du contenu qui s’insère naturellement dans notre ligne éditoriale.

Une stratégie globale de mise en avant du contenu

Depuis toujours, la force de JSUG est son contenu. En refusant de faire de la news à tout-va, en refusant d’endosser le rôle de site « vitrine » pour tel ou tel éditeur, en refusant de travailler sous pression, nous nous donnons les moyens d’être totalement maîtres de ce que nous voulons publier.

compensation émission C02 JSUG.com 2021
Aux côtés de Tree-Nation, nous avons déjà planté 35 arbres pour le reboisement de la planète.

En privilégiant la qualité à la quantité, nous nous donnons le temps de rédiger des articles qualitatifs, pertinents et documentés. Nos très bonnes statistiques en 2021 nous confortent dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie. En 2022, en plus de continuer à produire des chroniques et dossiers synonymes de valeur ajoutée, nous consoliderons notre stratégie de mise en avant du contenu.

Un nouveau site web en 2022

En 2022, le site web de JSUG aura droit à un relooking. Nous travaillons en effet sur un nouveau design qui mettra davantage en avant la force de notre contenu. La nouvelle version de JSUG sera plus épurée, ergonomique et intuitive que l’actuelle. 

Une quatrième chroniqueuse 

Nous sommes également fiers de vous annoncer que nous venons de recruter une quatrième chroniqueuse. Léanna, qui nous a été recommandée par Pierre-Yves, est elle aussi chercheuse au sein du Liège Game Lab. Léanna s’intéresse aux liens qui existent entre les arts et le jeu vidéo et permettra à JSUG de proposer des tests de jeux sur mobile, entre autres choses.

Un traitement régulier de l’actu next-gen

Pour terminer, nous sommes désormais équipés d’une PS5, ce qui signifie que nous vous proposerons davantage de tests de jeux nouvelle génération (avant son départ, c’était Roch qui était chargé de cette mission). À terme, nous devrions pouvoir compter deux membres susceptibles de parler de jeux dernier cri dans nos rangs.

Après une année 2021 troublante qui nous aura, pour certains, beaucoup affaiblis, nous repartons de l’avant avec des ambitions plus grandes. Conscients de nos forces et de nos faiblesses, vous pouvez être sûrs que nous resterons fidèles à nos valeurs. Nous ferons tout notre possible pour redynamiser le site et vous proposer de quoi lire de façon moins échelonnée. Une fois n’est pas coutume : longue vie aux jeux vidéo, longue vie à JSUG !

11 réponses

  1. Je suis toujours étonné par le nombre de visite et le peu de commentaire qui en découle dans ce cas. Donc comme je viens 2 fois par jour, c’est compris dans les visiteurs? Et donc j’ai fait 63 commentaires minimum sur les 490 ? Si c’est ça, c’est justement ça qui ne va pas ! C’est que je suis pratiquement une pierre angulaire de JSUG alors que je ne travaille pas pour vous. Je pourrais être recruté comme commentaireman pro ^^. J’analyse la chose, le souci pour vous, c’est d’avoir d’autre personne, que moi ,et comme moi sur votre webzine.

    Maintenant je vais vous dire et ça vaut pour le milieu professionnelle aussi, les articles sur un jeu vidéo long, raconter des proses et cie, faut stopper ça. Un joueur veut le concentrer de la chose et c’est tout, les points positifs, les négatifs, la durée de vie en ligne droite, la difficulté,l’aspect visuel qui peut être fait à la main,la bande son, pourquoi pas l’ambiance d’un jeu…. Cela fait des années que je lis, pas forcément ici, que je lis des tests et je me dis pourquoi raconter autant quand on peut faire du condensé ! ?? Vous me direz il y a un quota à remplir, ben justement on s’en fou du quota ! Il faut le dire quand un jeu est mauvais et quand il ne l’est pas, chose ici qui se fait contrairement à d’autre site. Vous vous mettez trop de difficulté pour écrire un article !! Il suffit de dire ce que vous pensez du jeu, on ne peut pas être neutre en jeu vidéo, c’est impossible ! Soit on aime le jeu, soit pas du tout, ou alors il est un jeu moyen ou alors vous n’êtes pas un bon rédacteur. Soit vous l’aimez et par votre article vous arrivez à le faire sentir, soit il est mauvais et vous arrivez à le faire sentir aux lecteurs aussi.

    Regardez ce que fait Coline, c’est comme ça qu’on fait ! Dire ce qu’on pense, ce qu’on ressent sans en faire trop, ni trop peu. Regardez sa rubrique Eric et P-Y. Et je peux te dire qu’avec tous les jeux indépendant, elle ne doit pas savoir où donner de la tête, parce qu’elle est toute seule, et ce n’est pas évident pour elle. Vous avez un diamant dans la team, c’est une leader sous ses airs de personne humble et effacée. Et je suis très déçu que peu de personne commente ce que fait Coline, s’il y a vraiment autant de personne qui passe sur le site, pourquoi ne pas réagir à ce qu’elle écrit ? là je pige pas du tout.

    Les autres articles je peux comprendre, que la longueur fasse que la personne zappe au bout d’un moment, comme vos dossiers, c’est argumenté etc mais pourquoi ne pas le faire en plusieurs phase, une fois toute les semaines, tenir le lecteur par la main et au bout de 2 mois, le dossier est clos. Comme une sorte de rdv. Je dis ça , je ne dis rien.

    C’est comme les gens qui veulent des grandes maisons, à quoi cela sert puisque tu ne peux être que dans une pièce à la fois, les autres on y va pas ou peu. Du coup une petite maison est suffisante et c’est plus simple à chauffer qu’une grande. Dans la vie on a de trop et trop cela ne sert au final, à rien.

    J’ai mis des exclamations, c’est beau ^^

    Faudra me la prêter votre Ps5 parce que je n’en ai pas et impossible de pouvoir en acheter une. Tu vois je préférerais avoir une carte mère et la claquer dans ma Ps4 pour qu’elle devienne une Ps5 au final, plus besoin de devoir acheter une autre console, pour ça les PC c’est mieux, s’il ne sortait pas une carte graphique chaque année qui coûte la peau d’une vache de compétition !

    Bon courage , j’ai vu que facebook la page est différente, je la trouve mieux comme ça

    1. Salut Stephane !

      Merci pour ton commentaire ! Et bonne nouvelle année 🙂

      Compte tenu de nos faibles moyens, l’une des raisons de notre trafic important est notre capacité à bien référencer nos articles. Il y a pas mal de choses que les lecteurs ignorent sur nos méthodes de travail. En vérité, il ne suffit pas juste de rédiger des articles, il y a une façon particulière de le faire pour les rendre visibles. À ce niveau-là, nous avons un savoir-faire qui nous place largement au-dessus de ce qui se fait ailleurs dans la sphère des médias vidéoludiques.

      En ce qui concerne les commentaires, tu as totalement raison : nous avons sur JSUG peu de lecteurs « actifs ». Toutefois, notre nombre de commentaires est cohérent par rapport au nombre de visites que nous enregistrons.

      En web marketing, quand on prend le cas d’une audience donnée, on dit qu’elle est composée à 99 % de ce que l’on appelle la « masse silencieuse » (c’est-à-dire des personnes qui ne commentent ou ne réagissent pas). Récemment, Pierre-Yves, qui a eu la chance de rédiger pour JeuxVideo (.com), nous a révélé que le nombre de commentaires publiés sur ce site pourtant leader en France est tout juste raisonnable par rapport à son nombre de visites.

      Cette tendance se généralise un peu partout sur le web : les blogs, les sites, les forums sont délaissés au profit des plateformes d’hébergement de vidéo. Tu as dû le constater, toi qui me suis sur YouTube, c’est beaucoup plus simple de récolter des commentaires en postant une vidéo qu’en publiant un article.

      D’ailleurs, nous voulons qu’une chose soit très claire. Nous n’attendons plus de nos lecteurs actifs qu’ils publient un commentaire sous chaque article. Nous préférons largement qu’ils le fassent uniquement sur les articles qui leur plaisent. Cela ne rime à rien de gaspiller son temps et son énergie à laisser des commentaires sans raison valable. L’idée pour chacun d’entre vous (toi et les autres lecteurs de JSUG) n’est pas de monopoliser l’espace des commentaires mais de tisser un échange avec nous lorsque le sujet de l’article vous parle.

      Qui plus est, nous envisageons d’arrêter les fameux giveaways JSUG, qui ont été conçus depuis le début pour inciter les lecteurs « passifs » à commenter (mais cela ne fonctionne pas). Cela ne nous empêchera pas de te proposer des cadeaux en privé. Nous voulons toujours chouchouter nos lecteurs fidèles !

      Merci pour tes remarques et propositions concernant notre modèle de publication. Nous en avons parlé entre nous et aucun chroniqueur de JSUG ne semble vouloir changer son fusil d’épaule. Plusieurs motifs expliquent cela.

      D’une part, notre façon de faire du journalisme JV a fait ses preuves. Ce nouveau bilan annuel en est la démonstration : absolument rien n’indique que nous devrions changer notre façon de faire. Nos revenus sont en nette hausse, les éditeurs de jeux vidéo ont accepté notre modèle (ce qui n’était pas gagné d’avance) et nous font confiance, etc.

      Deuxièmement, nous rejoignons MiJo dans le sens où nous nous sommes lancés un défi : redonner ses lettres de noblesse à la presse jeu vidéo, qui ne répond aujourd’hui qu’à une logique consumériste. Cela n’a aucun sens pour nous de publier 15 news de 100 mots par jour, d’autres sites le font déjà. Par contre, nous sommes capables de rédiger des articles de fond, issus d’un vrai travail de recherche, dans un ton à mille lieues de tous ces sites aseptisés. Notre force se situe là.

      Encore une fois, nous estimons que l’offre de JSUG est suffisamment variée pour plaire à tout le monde. Lire et commenter tous les articles que nous publions n’est en aucun cas une obligation. Pour finir, il ne faut pas oublier que JSUG est aussi un espace de libre expression : les rédacteurs sont libres d’utiliser le format qu’ils souhaitent et peuvent employer un certain style plutôt qu’un autre (ne pas perdre de vue que lorsque j’ai lancé ce blog en 2016 je le considérais avant tout comme un défouloir). Sur JSUG, chaque chroniqueur a sa spécialité, ses forces, son style ; il y a donc un chroniqueur pour chaque type de joueur.

  2. Bilan contrasté mais positif.

    Votre socle est efficace, chacun dans son style !

    Il faudrait qu’on essaie de créer des petits évènements entre rédacteurs et lecteurs, je sais qu’il y a pas mal d’activité sur Twitch, il faudrait qu’on essaie de créer un rendez vous pour partager tous ensemble !

    J’ai hâte de voir la refonte du site, je vous souhaite une nouvelle fois le meilleur pour 2022.

    J’ai été moins actif en 2021 faute de je ne sais quoi, mais je ferai au mieux pour continuer mon soutien !

    Prenez soin de vous !

    1. Merci pour tes retours Monsieur-Belette !

      En effet, nous envisageons de faire cela.

      Dans un premier temps, on pensait organiser des sessions entre chroniqueurs JSUG mais jusqu’à aujourd’hui ça n’a jamais pu se faire à cause de nos vies très différentes.

      On va se faire violence pour rectifier le tir ! Merci pour ton soutien de tous les instants !

  3. Coucou et Bonne Année à JSUG et à tous ses chroniqueurs ! Je ne suis pas d’accord avec Stéphane sur son analyse des besoins des gameurs qui, effectivement, préfèrent le rapide et le va-vite comme chroniques des JV, mais c’est une évolution dans les Games que je déplore et il y a bien assez de sites qui font ce genre de surf. Ce qui m’a attiré chez JSUG c’est justement le contraire et ce bon français utilisé pour analyser en profondeur les JV testés et présentés. La concision de Coline dont j’admire le talent n’est pas du bâclé mais reste bien rédigé. Ce qui manque dans les JV, c’est la qualité, le subtil et, pourquoi pas, le raffinement. Les développeurs cherchent à vendre, vendre, vendre et rentrent aussi dans le formatage des joueurs embourbés dans une accélération du temps dans tout et n’importe quoi. Ça va jusqu’à l’oubli de respirer…. La sérénité de notre site me convient à 200% à moi.

    C’est mon opinion et je remercie toute l’équipe pour leur merveilleux travail.

    Comme on dit en Corée du Sud : 💪화이팅 ! Fighting ! Et bon courage à tous.

    Bisouxxx de Mamijo

    1. Tu sais si je n’étais pas venu mettre de commentaire en 2021 c’était le désert…

      Je trouve au contraire que le style de coline c’est un max de jeu, j’ai jamais mentionné bâclé, elle fait justement ce qu’il faut comme il le faut, tout en conservant le style de chacun. Rester dans le même style jusqu’ à présent ça n’a pas payé en terme de commentaire. Je trouve que cela reste très faible par rapport aux nombres de vue. C’est eux que cela regarde.Oui mais bon nous on est des vieux, les jeunes ne viennent pas commenter. Il faut changer quelque chose sinon ça stagnera toujours. Les gens qui sont dans l’ombre il faut qu’ils viennent dans la lumière , pour l’instant ils sont nombreux dans l’ombre. J’essaie juste d’émettre une idée….je comprend qu’on ne soit pas d’accord avec moi. Dire que c’est bien comme ça, moi je ne suis pas d’accord, ok leur résultat sont positif, tant mieux. On verra ce qu’ils vont faire…..

    2. Subtilité, raffinement et temporisation, tu as compris quel est le sens que JSUG souhaite donner à la presse du jeu vidéo. Tu as aussi employé le mot « sérénité » et cela nous parle beaucoup car c’est ce que nous recherchons : nous refusons de travailler sous pression. Comme quoi, tu es notre « cœur de cible » ah ah !

  4. Etant donné que j’échange pas mal avec toi « hors réseau » Eric , je savais bien que 2021 avait tout d’une année difficile. Bravo pour ton combat de tous les instants car la situation en France et dans le reste du monde est devenue inacceptable…

    Je tiens à tous vous féliciter pour votre très bon travail. Le bilan est très clair, ce qui ressort c’est que JSUG privilégie la qualité à la quantité et les résultats ont l’air d’être là donc c’est l’essentiel. En plus près de 2 500€ de revenu pour un site qui tourne pas à plein régime (dans le sens où j’imagine que vous passez pas 7 heures par jour sur vos articles, etc) c’est quand même impressionnant.

    Je rejoins MiJo AF, ce que j’apprécie chez vous c’est votre franc parler et la qualité d’écriture. Pour faire simple j’ai un peu retrouvé gout à la lecture grâce à vous. Vous arrivez à rendre cet exercice (qui est pour moi pénible) agréable, donc voilà. Après je suis plus consommateur de certaines rubriques sur le site : les tests JV, la chronique de Coline, les unboxing d’Eric et ses exploits PSN.

    Mais j’imagine que c’est pareil pour tout le monde. Votre offre est assez large donc chacun y trouve son compte. En tout cas j’ai très hâte de découvrir le nouveau site ! Encore bravo à JSUG ! 😉

    1. Merci pour ce retour très positif Bruno ! Quel plaisir d’apprendre que tu as retrouvé goût à la lecture grâce à JSUG, tu nous fais vraiment un sacré éloge !

      Oui, privilégier la qualité à la quantité, c’est effectivement notre ligne de conduite depuis le début. Et malgré deux années compliquées, ça roule pour nous. On va continuer à nous battre à notre façon et à défendre nos valeurs. Et ravis que tu trouves ton compte dans nos différentes rubriques !

  5. Je regrette que l’année ait été si difficile pour vous, mais en tout cas, vous n’avez pas à rougir du travail fourni sur le site, et des résultats. J’ai hâte de voir ce que JSUG va bientôt proposer !

    1. Salut Flo ! Merci pour tes encouragements. Le nouveau design du site constitue notre gros chantier de l’année, cela risque de nous demander plusieurs longs mois de travail, mais on s’en sortira 🙂

Laisser un commentaire