Suicide Squad… Je n’ai jamais lu le comics mais à ce que je sache, le film de David Ayer était attendu comme le blockbuster de l’été. Sur le papier, Suicide Squad avait tout pour être en pôle position dans les cinoches du monde entier : des stars super hypées et une ambiance loufoque bien comme il faut histoire de rassasier les fanboys et fangirls en manque de bons films de super héros. Bref, il y avait vraiment de quoi être optimiste à la sortie du film. Sauf qu’une fois dans la salle obscure, je dois vous avouer que j’ai fini par être déçue. Le gang d’anti-héros sociopathes aussi à l’aise dans leurs habits que tous ces mannequins défilant sur les podiums de la Fashion Week parisienne m’a finalement fait regretter d’avoir acheté un ticket 15 balles au Gaumont du coin. J’ai même fini par pleurer Batman v Superman : L’Aube de la Justice, c’est vous dire !

L’heure et demi de trop signée Warner

J’attendais plus de Suicide Squad. Alors oui, c’est vrai que j’étais impatiente d’admirer Jared Leto dans la peau du plus iconique et joyeux des super-vilains – et dans une moindre mesure de revoir Will Smith à l’écran –, mais la férocité punk-rock qui anime les premières minutes du film finit par laisser place à une spirale narcotisante, à mon plus grand regret. C’est vraiment dommage, et c’est triste de le dire, mais on trouve dans Suicide Squad tout ce ramassis de formules creuses et ultra-clichées qui caractérisent la plupart des films commerciaux, et qui gâchent l’expérience. Une expérience de 90 minutes qui m’a coûté 15 € je vous rappelle ! Oui, je suis très en colère !

Margot Robbie, alias Harley Quinn (Suicide Squad)
La surprise ? Margot Robbie ! Cette Harley Quinn est exquise !

Je ne sais pas trop ce que cherchait à faire Warner Bros avec ce film mais c’est raté. Et dire que David Ayer s’est payé la tête de Marvel avant le lancement mondial du film en criant un gros « Fuck you Marvel! ». Il aurait mieux fait de se taire… Car même le scénario n’apporte rien d’innovant : Amanda Waller, un agent du gouvernement américain, décide de partir à la cueillette aux fraises… euh… aux psychopathes. Elle les fait sortir de prison les uns après les autres et leur confie une mission suicidaire. Elle promet même de leur accorder certaines concessions s’ils réussissent à la mener à bien. Okay. Et après ? C’est du revu et du sur-revu.

Les persos emblématiques au second plan

Un Joker flippant et très convaincant mais pas suffisamment mis en avant, un Batman qui fait une apparition de deux minutes et qui disparaît aussitôt dans la pénombre de la nuit, Warner Bros, qui a l’air complètement à la ramasse quand il s’agit de produire de bons films, n’y connaît en plus de cela rien en marketing : sans explication, son réalisateur attitré s’est volontairement privé des deux plus grandes valeurs marchandes du film, j’ai nommé l’homme chauve-souris et son antithèse la plus totale.

D’ailleurs, à mon avis, Suicide Squad manque de saveur parce que la personnalité des vilains n’est jamais suffisamment développée. Les deux seuls méchants qui sortent réellement du lot, ce sont Deadshot (Will Smith is back!) et Harley Quinn, qui est en quelque sorte le sex-symbol du film, interprétée par Margot Robbie. Il faut dire ce qui est, cette Harley Quinn là a trop la classe : ses répliques jamais sur-jouées, ses tenues extravagantes, sa batte de baseball, ses flingues qui font tout péter, la façon dont elle mâche son chewing-gum… Il n’y a pas à dire, Margot Robbie fait une excellente assistante du Joker et relève le niveau.

Petit pas en avant, tout petit le pas en avant…

Mais où est le grand saut que nous avait promis la Warner franchement ? Batman v Superman : L’Aube de la Justice était sympathique mais pas exceptionnel, et devant, la concurrence est féroce. Marvel a sorti deux très bons films plus tôt dans l’année : Deadpool et Captain America: Civil War. On ne peut pas dire que les films DC Comics méritent d’être sous le feu des projecteurs. Et pourtant, Suicide Squad propose quand même de bonnes choses : un univers feutré, très déjanté, ainsi qu’une façon inédite d’appréhender certains personnages. Jared Leto fait un Joker très convaincant, ses cheveux verts toxique, ses dents métallisées, son vilain rictus qui fait bien peur, il est vraiment flippant, mais pourquoi en avoir fait un personnage périphérique ?

Suicide Squad aurait pu être un très bon film mais le tout est trop bâclé à mon goût. Il y a trop de personnages et trop d’histoires à raconter, on sent que le réalisateur a essayé de densifier le truc au maximum et du coup en tant que spectateur, on fait face à des raccourcis qui donnent un air décousu au film. Je ne parlerai même pas des nombreux faux raccords que j’ai pu constater par moment. Très moyen pour un film de ce budget… Bref, Suicide Squad c’est quand même un petit flop, un film à se tirer une balle dans le crâne « Joker Style », à moins que l’on soit fan des comics. Suicide Squad. Le film porte bien son nom. Heureusement que la bande annonce a été réussie, elle.

Joanne Salaun

Sportive quand je suis motivée, fanatique de Leonardo DiCaprio, fashionista mais pas trop car ça fait quand même mal au porte-monnaie, j'ai le bonheur d'être rédactrice pour Je suis un gameur.com et j'en suis vraiment très fière. Mince, j’ai oublié de dire « parce que je le vaux bien » !

17 Commentaires »

  1. Je vois ce film se faire éclater partout… Et dire qu’on nous a bassiné pendant des mois avec cette sortie pour finalement qu’elle déçoive pratiquement tout le monde ! Déjà que je n’aime pas vraiment tout ce qui touche aux supers héros, mais alors je ne pense pas le regarder du coup :/

  2. Une confirmation que DC s’est complètement foiré en essayant d’aller trop vite là où Marvel a pris le temps d’installer son univers. Le film d’animation Assault on Arkham avait pourtant montré ce qui pouvait être fait avec la Suicide Squad. Ce gâchis…

  3. Bonne chronique ! Par contre, je pinaille un peu, mais Deadpool c’est la fox qui produit le film (comme pour x-men) et non pas Marvel (même si c’est une licence Marvel)… Il y a une différence :p

    Je vais voir le film ce weekend avec Popcorn and Gibberish… Je l’attendais énormément, j’ai un peu peur avec toutes les mauvaises critiques que j’ai pu voir. Alors que j’ai défendu personnellement Batman v Superman jusqu’au bout.

    • La critique de Joanne est juste, très négative certes, mais c’est pour cela que je l’ai recruté 😉 J’aime son franc-parler. Disons que le film suit le modèle des gros blockbusters américains, tout a été fait pour qu’il soit bankable et je pense que c’est ça que les gens regrettent. Il y a du négatif : des personnages pas assez mis en avant, un pitch plutôt simplet, mais il y a aussi du positif. Perso, je suis allé le voir une deuxième fois hier soir, mais en VO cette fois. Et ça n’a rien à voir. J’ai adoré ! C’est typiquement le genre de film à aller voir en VO, il y a trop de subtilités qui sont intraduisibles, imperceptibles en français. D’ailleurs c’est bien connu que les doublages français sont mauvais. Donc si je peux vous donner un conseil : allez le voir en VO, vous allez beaucoup l’aimer ce film ! Ma copine l’a préféré à Batman v Superman: Dawn of Justice (bon, faut dire que la romance entre le Joker et Harley Quinn a beaucoup aidé).

      • La VF est bannie à la maison. On regarde tout en VO(ST) peut importe le pays d’origine. ^^

        Pour l’avoir vu ce matin du coup (en VO), autant Johanna que moi on a bien aimé. Il y a bien quelque problème, mais dans l’ensemble il s’en sort plutôt bien. Pour le fan de comics que je suis c’était également une mine d’or de références… ça doit jouer dans la balance. Je ferai bien entendu une critique également dans les prochains jours.

  4. Malheureusement, il regorge des défauts que l’on retrouve chez bien des films américains, actuellement. Pour ce qui est des faux raccords, c’est sans doute dû au fait qu’ils ont tourné de nouvelles scènes, bien après, pour soit-disant rendre le film plus fun. Je ne l’ai pas vu (je le verrai sans doute), mais ça ne fait du coup pas partie de mes priorités.

  5. Quelle déception ce Suicide Squad. Ca soulève encore une fois plusieurs problèmes, celui d’une promo écrasante qui vend du rêve et nous offre du banal, celui de DC de vouloir faire une Marvel aussi. C’est bien dommage. Et en effet Margot Robbie est tout à fait crédible en Harley Quinn!

  6. Joli texte, bien cousu, qui suit impeccablement les lignes de ce qu’il faut garder (Harley et son choupinet aux cheveux verts) et jeter aux orties (qui a dit tout le reste ?) dans ce Suicide Squad. Je bloque néanmoins sur une ligne qui dit “Marvel a sorti deux très bons films plus tôt dans l’année : Deadpool et Captain America: Civil War.” seriously ?

  7. Je suis raccord avec la totalité de tes points. Malgré un marketing agressif et ultra efficace il faut le reconnaîtrez, Suicide Squad est un ratage. Pas complet car il a quand même quelques qualités. Mais c’est vrai que le Fuck You Marvel de David Ayer fait doucement rire vu la qualité du métrage. Le Deadpool de la Fox reste indubitablement la plus grande réussite irrévérencieuse et déjanté de cette année ! #teammarvel

Laisser un commentaire