Dossier Fallout : tout comprendre sur cette saga S.P.E.C.I.A.L !

À l'occasion de la sortie de la série télévisée Fallout, retour sur l'une des plus grandes sagas vidéoludiques de l'histoire !

Vous avez peut-être vu l’info passer. Et si ce n’est pas le cas, bah vous l’apprendrez ici. Durant la nuit du 11 avril 2024 est sortie la série télévisée Fallout, adaptée de la saga vidéoludique du même nom. Étant une grande fan de la franchise, c’est une série que j’ai personnellement très envie de visionner dans son intégralité !

Peut-être que, vous aussi, chers lectrices et lecteurs, vous avez envie de découvrir cette nouvelle production Prime Video. Cependant, peut-être que cela fait longtemps que vous n’avez plus joué aux jeux. Nous n’avez donc plus tout à fait l’histoire en tête. Ou peut-être que vous n’avez jamais testé un Fallout, et ne connaissez donc pas très bien l’univers. Ou peut-être même, si vous passez sur notre site pour la première fois, que vous n’êtes pas trop jeux vidéo. Mais vous êtes intéressés par la série, et désirez en apprendre plus sur son histoire avant de la visionner. 

Quelle que soit votre situation, ce dossier est pour vous ! Je vous propose un petit tour d’horizon de la saga qui vous permettra de vous y retrouver avant de voir cette nouvelle série. Ou d’en apprendre plus après le visionnage, si vous êtes devenus fans ! Nous aborderons plusieurs points : le récapitulatif historique de la saga, l’explication de son univers, et quelques informations sur la série télévisée.

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-1
Dans la série TV Fallout, nous suivons les aventures post-apocalyptiques de Lucy, de Maximus et de La Goule.

Pour commencer ce dossier, je vous propose de revenir en 1997. C’est à cette année-là que commence l’aventure de l’un des titres les plus célèbres de l’histoire du jeu vidéo !

La saga Fallout : 27 ans de radiations   

Fallout, c’est une série américaine de jeux vidéo dont le premier opus est sorti en 1997. Pour le petit point historique, la saga a été créée, en grande partie, par le producteur et programmeur américain Timothy Cain. Elle était initialement développée par Black Isle Studio et publiée par Interplay Entertainment (la société-mère à laquelle appartenait Black Isle). Le premier jeu a été conçu comme une suite spirituelle de Wasteland (1988), un jeu également développé par Interplay et publié par Electronics Arts. Cependant, suite à la faillite d’Interplay, Bethesda Softworks (le studio derrière The Elder Scrolls) a racheté la licence en 2007. Depuis lors, la franchise appartient donc à Bethesda.

La série compte six opus principaux, ainsi que trois jeux dérivés. Les deux premiers titres, Fallout: A Post Nuclear Role Playing Game (1997) et Fallout 2 (1998) sont des RPG en 3D isométrique et avec un système de combat au tour par tour, le tout dans un monde ouvert. Ce sont les deux titres originalement créés par Interplay. À partir de Fallout 3 (2008), le premier jeu depuis le rachat de la licence par Bethesda, la franchise transitionne vers des jeux plus orientés action-aventure en 3D et avec des combats en temps réel. Mais toujours en monde ouvert !

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-2
Le tout premier Fallout est sorti en 1997 sur MS-DOS, Windows, Mac OS et Mac OS X.

Le reste de la saga compte également, pour ses titres principaux, Fallout: New Vegas (2010), Fallout 4 (2015), qui est donc le cinquième jeu, et Fallout 76 (2018), qui n’est pas le soixante-seizième. À ces six jeux viennent s’en ajouter trois secondaires : Fallout Tactics (2001), Fallout: Brotherhood of Steel (2004) et enfin Fallout Shelter (2010).

Voilà pour le petit récapitulatif historique de la saga ! Cette partie avait pour but de vous aider à y voir plus clair dans l’histoire de la franchise et de ses différents jeux. Mais passons désormais à un élément central : l’histoire et l’univers au cœur de la saga Fallout. Et pour ce faire, après avoir remonté le temps pour retourner en 1997, je vous propose de nous propulser quatre-ving années plus tard, en 2077…

Les jeux Fallout : la guerre ne meurt jamais

D’un point de vue scénaristique, Fallout possède un univers très riche. De par sa complexité, il ne me sera pas possible d’expliquer ici l’intégralité des intrigues des différents jeux. De ce fait, pour des raisons de clarté, je me limiterai ici à vous expliquer l’histoire dans les grandes lignes. Ainsi, vous aurez une idée globale de l’univers  !

Une petite précision : je vous propose ici un résumé pour vous aider à appréhender la saga, mais je ne vous spoilerai pas des éléments importants. Je resterai dans des explications générales. De plus, si vous comptez regarder la série télévisée, celle-ci présente une histoire inédite. Donc, pas de panique : nul besoin de connaître par cœur l’univers pour pouvoir la suivre. Vous découvrirez le tout au fur et à mesure !

Pour commencer, il faut savoir que Fallout est une saga basée à la fois sur une uchronie, sur du rétro-futurisme, et sur le thème de l’apocalypse nucléaire. Plein de grands mots ! Mais pas de panique si vous n’êtes pas familiers avec ces termes. Nous allons découvrir ça ensemble, et tout prendra sens avec l’explication de l’histoire.

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-3
Fallout est représentatif de l’Atompunk, une esthétique rétrofuturiste tirée de « l’ère atomique » d’après-guerre.

L’histoire de Fallout est principalement américaine et prend d’ailleurs place aux États-Unis. Dans l’univers des jeux, la guerre froide ne s’est pas terminée en 1989, mais s’est éternisée durant une centaine d’années. L’URSS ne s’est pas effondrée, et la Chine est une puissance montante. D’où le côté uchronique, puisque Fallout réécrit l’histoire à partir de la modification d’événements du passé.

Dans les jeux comme dans la réalité, l’Amérique connaît une période extrêmement florissante après la Seconde Guerre mondiale. Aussi bien d’un point de vue culturel, économique, mais aussi technologique ! Sauf que, dans les jeux, les Hommes ont dompté l’énergie nucléaire pour faire progresser l’ensemble des technologies. Celles-ci sont donc très avancées et futuristes (voitures à propulsion nucléaire, robots, etc.), mais tout en gardant l’esthétique des années 1950. D’où le côté rétro-futuriste de la série ! Pour celles et ceux qui désirent creuser ce point, Fallout est plus précisément représentatif de l’Atompunk. Ce terme désigne une esthétique particulière du rétro-futurisme qui s’inspire de « l’ère atomique » d’après-guerre.

Pour résumer les éléments que nous connaissons déjà, nous avons une Amérique très prospère, en guerre froide continue avec l’URSS et la Chine, disposant de technologies très avancées et futuristes, et restée bloquée culturellement dans les années 1950.

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-4
Vault-Tec fabrique les abris antiatomiques, éléments cruciaux de l’univers des jeux.

Néanmoins, tout comme durant « notre » guerre froide historique, la peur nucléaire est très présente. En particulier à cause des tensions entre les États-Unis et la Chine. C’est dans ce contexte qu’émerge une entreprise qui deviendra un élément central du scénario des jeux : Vault-Tec. Cette société fabrique des abris antiatomiques (les « vaults » ou « shelters ») et a pour mascotte le fameux Vault Boy (qui est aussi la mascotte de la saga). En prévision d’une guerre nucléaire, le gouvernement américain finance l’ensemble des opérations. Et, comme dans la réalité, tout le monde n’aura pas forcément accès à ces abris en cas de conflit atomique…

Et ce conflit atomique survient le 23 octobre 2077, date clé dans l’histoire du jeu : C’est la grande guerre, ou Troisième Guerre mondiale. Durant deux heures, les bombes tombent et réduisent à néant une grande partie de la Terre. La plupart des personnes ayant accès aux abris survivent. Celles restées à l’extérieur, pour la plupart, connaissent deux destins possibles. Beaucoup sont tuées sur le coup dans cette apocalypse nucléaire. Et chez les survivants, ceux qui sont exposés trop longtemps aux retombées nucléaires (les « fallout », d’où le titre de la saga) risquent de devenir des goules, c’est-à-dire des humains ayant muté. Leur apparence physique est très altérée, tandis que leur durée de vie est considérablement prolongée. 

Après cette apocalypse nucléaire (d’où le côté post-apocalyptique que j’avais évoqué), la vie s’organise dans les abris. Dans certains, des générations se succèdent. Et à l’extérieur, au fil des ans, les survivants et leurs descendants tentent de reconstruire la civilisation dans ce qui est désormais connu comme les Terres Désolées (« Wasteland »). Des villes sortent de terre, le commerce reprend tant bien que mal (via une nouvelle monnaie : les capsules de la boisson Nuka Cola), et des factions aux objectifs divers sont créées…

Enfin, une dernière chose à savoir : souvent, dans les jeux, vous incarnez un habitant d’abri. Une personne qui y a vécu toute sa vie. Qui, par concours de circonstances, doit quitter sa demeure souterraine pour accomplir une tâche. Et qui, de ce fait, se retrouve à explorer les Terres Désolées et à rencontrer des représentants des différentes factions ou clans. Par exemple, dans le tout premier jeu, le héros est un habitant de l’abri 13. En 2161, soit quatre-vingt quatre ans après la tombée des bombes, la puce servant à filtrer l’eau de l’abri tombe en panne. Le héros est alors envoyé en mission par le superviseur de l’abri 13 (chaque abri est dirigé par un superviseur) afin de récupérer une autre puce avant que leurs réserves ne s’épuisent.

Et voilà pour le résumé de l’univers ! Pas facile de tout expliquer sans vous spoiler ou partir dans des explications trop détaillées. Mais j’espère que ce résumé vous aura permis d’y voir un peu plus clair sur le lore de Fallout. Une saga qui, depuis sa sortie en 1997, compte de très nombreux fans à travers le monde !

Fallout : pourquoi c’est S.P.E.C.I.A.L ?

Vous l’aurez compris : la saga Fallout possède un univers plutôt riche et passionnant. C’est l’une des raisons qui fait que les jeux comptent autant d’adeptes.

Mais le scénario n’est pas la seule raison qui permet d’expliquer le succès de Fallout. L’un des autres éléments, c’est l’ensemble des possibilités offertes niveau actions et conséquences. En effet, durant vos aventures dans les Terres Désolées, vous pouvez vous la jouer aussi bien « grand saint » que « super méchant », rejoindre (ou pas) la faction que vous désirez, et mener comme vous le souhaitez des quêtes souvent moralement ambigües (et ce dès le premier opus de 1997 !). Eh oui, dans les Terres Désolées, il n’y a de morale que si vous le décidez !

De plus, vos actions vous forgent une réputation, ce qui influence la manière dont les PNJ vous traitent. Le tout modifie grandement votre expérience de jeu et vos fins de parties. Ainsi, deux parties jouées peuvent être très différentes suivant la manière dont vous vous comportez !

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-5
Pilleur de tombes, esclavagiste ou même star du porno, à vous de choisir votre « réputation » !

D’un point de vue « jeux de rôle », les fans de RPG ne seront pas en reste. Votre avatar dispose d’un système de personnalisation des compétences. Ce système est nommé S.P.E.C.I.A.L pour Strenght (la force), Perception, Endurance, Charisme, Intelligence, Agilité et Luck (la chance). Et en parallèle de ces sept attributs de base, le joueur peut développer de nombreuses compétences, caractéristiques et aptitudes durant la partie (comme par exemple des facilités pour marchander, être capable de crocheter une serrure, etc.).

Les férus de personnalisation y trouveront également leur compte : de nombreuses armes, allant de la simple batte au pistolet laser, en passant par le fusil ; des tenues incroyables, notamment la tenue classique jaune et bleue des habitants des abris ou la fameuse armure assistée (« Power Armor ») de la Confrérie de l’Acier. Sans oublier notre fidèle Pip-Boy, cette sorte d’ordinateur portable rétro-futuriste à porter à notre poignet !

Je-Suis-Un-Gameur-Léanna- Michel-Fallout-6
Dans tous les jeux, le Pip-Boy nous accompagne sur les Terres Désolées ! 

Enfin, impossible de ne pas évoquer le ton mordant de la série, ainsi que sa bande-son qui déchire ! Je peux vous assurer que pas mal de gens ont découvert des titres rétro grâce à la saga. Je pense notamment à la version de I don’t Want to Set the World on Fire des Ink Spots (1941), apparue dans Fallout 3, et qui est depuis devenue l’hymne de la saga. C’est d’ailleurs cette chanson qui est utilisée pour le trailer de la nouvelle série. Quant à moi, je me referais bien une partie sur New Vegas juste pour le plaisir de parcourir le désert en écoutant la Mojave Music Radio Station sur mon Pip-Boy !

Mais bref, je vous ai rédigé un petit tour d’horizon des qualités des jeux. Des titres qui ont reçu quelques nominations, récompenses et critiques positives au fil des sorties. Le tout premier jeu a même fait partie de l’exposition The Art of Video Games du Smithsonian American Art Museum en 2012 ! 

Cependant, je ne peux que vous encourager à tester les jeux vous-mêmes pour vous rendre compte à quel point ils sont intrigants. Les deux premiers sont même disponibles sur Steam ! Si vous êtes fans de rétrogaming, vous devriez apprécier ces deux premiers titres. Si pas, Fallout 3, 4 et New Vegas constituent de bonnes portes d’entrée. 

Fallout : quid de la série TV ?

Pour terminer cet article, un petit mot tout de même sur la nouvelle série ! Celle-ci présente une histoire inédite. Elle suit principalement trois personnages principaux : Lucy MacLean (Ella Purnell), une habitante de l’abri 33, Maximus (Aaron Moten), un membre de la Confrérie de l’Acier, et enfin La Goule (Walter Goggins), un chasseur de primes qui, comme son nom l’indique, est aussi une goule.

Cette série de huit épisodes, créée par Lisa Joy et Jonathan Nolan, est disponible depuis le 11 avril 2024 sur Prime Video. De plus, bonne nouvelle pour celles et ceux qui aiment binge-watcher : l’intégralité de la saison est déjà publiée ! Et vous, est-ce que vous aimez Fallout ? Et comptez-vous regarder la série ?

PARTAGER SUR :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Publications suggérées

8 réponses

  1. J’ai dû jouer à Fallout 3 ou 4, mais j’ai jamais accroché à ce jeu. Maintenant quand tu en parles ça me donnerais envie de re-laisser une chance. Regarder la série donnerait l’envie de s’intéresser au jeu ça attirerait un publique sur la licence. C’est l’armure qui m’avait donné l’envie d’y jouer, donc ça doit être Fallout 4, je crois que c’était la jaquette du jeu !

    1. Salut Stéphane ! Haha super si ça t’a donné l’envie de retenter, merci pour ton comm’ 😊

      Concernant les armures, en fait les « Power Armors » sont présentes sur les jaquettes de tous les jeux, sauf pour celle de New Vegas (qui, elle, affiche la tenue du Ranger). Mais en effet, les modèles d’armures des jeux Fallout 3 et 4 sont sans doute les plus connus à l’heure actuelle 🙂

  2. Salut Léanna ! Ben écoute la série TV est en train de faire un carton (je ne peux pas juger perso car je ne l’ai pas encore regardé).

    C’est une bonne chose pour Bethesda cette série, puisque ça aura au moins eu le mérite de relancer Fallout 76 et surtout Fallout 4 (avec un patch next gen).

    Perso, je trouve que la licence n’est plus ce qu’elle était à ses débuts. Sa grande force c’est tout ce que tu as décrit (le contexte historique entre fiction et réalité, le style rétrofuturiste etc). Mais c’est dommage que les jeux vidéo aient à peine évolué… Le gameplay archaïque, le moteur de jeu vieillissant, bref c’est une licence dans laquelle faudrait injecter du neuf !

    1. Hello Bruno ! 🙂

      Oui en effet, la série a pas mal fait parler d’elle ! Sans trop rentrer dans les détails ici, je te la conseille si jamais tu hésites à la visionner 😉

      Tu as raison concernant la relance, ça a redonné un coup de boost à la saga. Sans doute aussi une bonne occasion de faire un peu de pub pour Fallout 5, même si ce nouvel opus ne sortira pas avant un bon bout de temps.

      Et je suis tout à fait d’accord concernant ton dernier paragraphe ! Fallout est une super saga, mais elle a besoin d’un bon dépoussiérage (à commencer par le moteur !). On espère que Bethesda redressera la barre pour les prochains opus 🤞🤞 (et aussi que Bethesda respectera un peu plus ses joueurs et ses employés à l’avenir 🙃).

  3. Haaaa les Fallout, cette saga fait parti de mes madelaines de Proust.

    Je dois faire parti d’encore une autre catégorie de lecteurs, ceux qui ont fait quasi tous les jeux (sauf Brotherhood et 76) et dévoré la série mais qui va quand même savourer ton article … juste pour le plaisir de se replonger encore une fois dans l’univers doux amer de Fallout.

    C’est vraiment pour moi un des univers les plus grisant et savoureux qui ai été créé. Tellement singulier, dans lequel les possibilités sont infinies. T’as envi de faire de la SF, vas y, de l’heroic fantasy, vas y tu peux aussi, du surnaturel, de l’horreur fais toi plez … de toute façon tout est permis dans Fallout.

    Quant à la série, perso j’ai totalement adhéré, elle est pile dans le ton, avec du 2eme, 3eme , 50eme degré.

    La série joue avec ses propres codes (ceux des jeux) et leur rend hommage tantôt avec respect, tantôt avec une autodérision justement toujours dans les différents tons que peut utiliser la licence … en fait tous les tons possibles.

    On en parle de l’épisode entier qui fini au final par te faire comprendre « en fait comme dans tout bon open world, t’as vu un truc briller et tu y es allé en te détournant de ton objectif » en lachant un «  »y a une autre règle dans les terres désolées, faut pas s’écarter de son chemin si tu veux arriver au bout »

    Savoureux !

    Ou encore cette réplique «  »je crois que c’est l’échange le plus honnête que nous ayons eu jusqu’à présent »

    Jamais tu peux deviner à quoi ça fait référence, mais en voyant la série, tu captes que t’es bien dans Fallout.

    Déjà culte.

    Et arriver à faire tout ça, tout en proposant une histoire inédite qui se permet même le luxe d’enrichir le lore, c’est d’la sugar bomb (ok elle est facile celle là).

    Ok ok, j’avoue, je suis un Benny Oui-Oui quand il est question de Fallout, les retombées sur mon imaginaire sont … i don’t want to set the world on fire …

    Ouai j’ai a nouveau cette madelaine dans la tête, toi aussi maintenant, bienvenu au club ^^

    Tous aux abris, cet homme est fou.

    1. Salut Eteur !

      Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis contente si le texte a pu raviver quelques bons souvenirs de ton côté 😊 Il faut dire que chez JSUG, nous aimons « start a flame in [the] heart » de nos lectrices et lecteurs haha 😉

      De plus, c’est toujours un plaisir d’échanger avec un autre fan de Fallout. Tout comme toi, j’ai vraiment été happée par l’univers. Et je vois que j’ai affaire à un homme de culture haha 😄

      Concernant la série, je l’ai beaucoup appréciée également ! 🚀 Je ne rentrerai pas dans les détails ici, mais il est possible qu’on en reparle dans quelques temps (wink wink).

      Et un peu de folie, c’est très bien aussi haha 😄 Pas sûre d’avoir envie de rejoindre un abri Vault-Tec cependant. Ils ne sont pas toujours très sûrs, si tu vois ce que je veux dire 🙃

  4. J’ai terminé la série et contrairement à l’avis général, j’ai été un peu déçue, notamment par le fait que la tension soit quasiment toujours désamorcée par un humour peu recherché. Enfin j’avais beaucoup aimé Fallout 4 et ton article me donne envie de replonger dans la saga !

    1. Bonjour F-de-Lo ! 🙂 Oui je vois ce que tu veux dire. À titre personnel, j’ai bien aimé l’humour de la série. Je trouve qu’il colle bien avec le ton de la saga, notamment pour les premiers jeux. Mais je comprends tout à fait qu’il puisse agacer par moment.

      Concernant la série, je l’ai beaucoup aimée, mais il est vrai qu’un point en particulier m’a un peu déçue. J’en parlerai peut-être plus en détail à l’avenir (clin d’œil).

      Et contente si l’article t’a donné envie de te replonger dans la saga ! 😊 Passe du bon temps dans les Terres désolées haha 😉

Laisser un commentaire

Je suis un gameur.com utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et à la loi nationale en vigueur, vous êtes informés que vos données font l'objet de traitements. Pour plus d'informations, vous êtes invité à consulter les mentions légales et conditions d'utilisation du site, qui déterminent notamment quelles données sont collectées et traitées, dans quelles finalités (dont des activités de marketing et de prospection), qui en sont les destinataires et quelle est la durée de conservation. Les droits dont vous disposez ainsi que les modalités d'exercice de ceux-ci y sont également exposés.

Fermer