Que pourriez-vous penser si vous étiez un extra-terrestre à quatre bras ? Que pourriez-vous dire si des humains envahissaient votre planète pour récolter des ressources ? Aujourd’hui, il n’est plus question d’aliens qui débarquent sur la planète Terre ! Et si on échangeait les rôles pour une fois ? C’est du moins ce que je compte faire via ce test d’Attack of the Earthlings, l’occasion d’en finir avec ce mois glacial qui n’est autre que février 2018 (si toi aussi tu ne sens plus tes orteils, tape dans tes mains !).

On attaque avec un tutoriel « Gluten Free »

Galactoil, société d’énergie regroupant tous les humains les plus attardés de la planète Terre, s’invite sur ton bout de terrain X13 afin de s’emparer de toute l’énergie que tu utilises pour nourrir tes mormons gluants ! En désaccord avec cette quête, toi et tes amis Swarmers décidez de vous offrir un buffet à volonté (le midi c’est moins cher) à base de chair humaine. Alors cela peut paraître évident, mais dans un jeu, un tutoriel complet et compréhensible est vraiment de rigueur ! Surtout pour un jeu de stratégie fusionnant le combat au tour par tour avec logique et discrétion. Ce tutoriel permet donc au joueur de s’approprier les différentes manières d’avancer dans le jeu, au sens propre et figuré. Vous avancez grâce à un système de case, vous sélectionnez votre parcours (clic-droit de la souris) puis vous attaquez un technicien ou un soldat grâce aux icônes positionnées en bas de votre écran. Vous avez le choix peu après, entre manger le cadavre pour vous nourrir et faire disparaître les corps (au cas où une âme malchanceuse croiserait votre chemin) ou encore donner naissance à un sbire cloné, histoire de faire le sale boulot à votre place et de prendre quelques coups de fusil (le sacrifice du fidèle).

Le plus important ici sera de vous positionner de manière logique pour tuer vos ennemis…

Attack of the Earthlings, en position, feu !

Comme indiqué plus haut, il est question ici de furtivité et de positionnement logique ! Afin d’éviter un coup de fusil à pompe en plein thorax, il va donc falloir vous creuser les méninges. Les soldats et techniciens agissent logiquement en voyant des aliens envahir le secteur. Un cône de champ de vision apparaît devant chacun d’entre eux. Vous bénéficiez d’une attaque furtive afin de les affronter sans vous faire chopper ! Cette attaque est disponible en bas de votre écran tout comme les autres (la petite main de sorcière). Il y a moyen d’effectuer de très belles attaques discrètes sans pour autant se faire remarquer par d’autres gardes positionnés à côté.

Le fameux cône de visibilité, alerte rouge !

Au fil du jeu et des niveaux, vous aurez la possibilité d’interagir avec le décor. Se cacher dans un placard vous permettra par exemple de passer inaperçu afin d’attaquer par derrière (BOUH !). À condition de ne pas camper en compagnie des balais trop longtemps (Harry, on t’a reconnu dans le placard sous l’escalier). Vous aurez également la faculté de vous faufiler dans les conduits d’aération afin de traverser les pièces trop spacieuses. En ce sens, le positionnement fusionne parfaitement avec le combat au tour par tour, il faut jouer de manière logique comme aux échecs.

Test d’Attack of the Earthlings : échec et mat ?

Focalisons-nous maintenant sur le gameplay. En particulier sur le combat au tour par tour. Comme l’exprime si bien la mécanique, durant chaque tour, vous mettez en place une stratégie de déplacement et d’attaque. En ce sens, une cinématique s’enclenche entre chaque décision de votre part ou de l’ennemi. Vous avez le droit de vous déplacer puis d’attaquer et si l’occasion se montre, de dévorer la victime en question. Alors, gare au faux-pas ! Si vous vous trompez ou qu’un autre soldat débarque, il accomplit à son tour son action et c’est la fin pour vous (un petit tartare d’alien ?). J’ai donc vraiment eu l’impression de jouer aux échecs pour le coup en version école des sorciers (dédicace à Ron le roux).

À deux contre un, ça ne se fait pas !

Attack of the Earthlings, le travail d’équipe c’est la clé !

Petit conseil inévitable, enfin si vous raisonnez de manière logique évidemment, n’hésitez pas à cloner un maximum de sbires afin d’attaquer avec efficacité. Je m’explique : attaquer en groupe vous donnera beaucoup plus de chances d’être épargné et d’accéder au niveau suivant. Pas de panique ! Un rappel sera à votre disposition à chaque niveau. Exemple : des ennemis plus conséquents se présentent à votre porte, un signal vous conseillera d’entreprendre une attaque différente histoire de ne pas rendre le gameplay redondant et d’exploiter le jeu au maximum. D’où l’utilité de produire plus de sbires, toujours plus de sbires ! Attention humains, l’armée des Swarmers n’est pas bien loin !

La vengeance est un plat qui se mange cru !

Les Swarmers souhaitent se venger des humains venus envahir la planète X13 mais la soif de sang n’est pas la seule raison valable, non ! Les humains ont débarqué avec une énorme foreuse dans le but de prélever les précieuses ressources fossiles. Un peu comme certaines personnes qui déracinent des maisons pour le plaisir d’étaler de la pâte à tartiner le dimanche matin ? Oui je le crains. Afin de démanteler ce plan, vous et votre horde de joyeux insectes devez saboter quelques moteurs dans un premier temps. Le sabotage est de rigueur, histoire de finir en beauté… Mais ne vous arrêtez pas aux simples moteurs ! Il est possible également de casser l’ambiance en pleine festivité, des scènes quelque fois très drôles en perspective, non ?

Une énorme foreuse dans votre jardin, ça vous dit ?

Pour finir sur une note d’humour et d’originalité…

Fort heureusement, ce jeu ne propose pas que du contenu stratégique, on n’est pas dans l’ambiance trop sérieuse d’une bibliothèque, chers lecteurs ! Attack of the Earthlings transpire d’humour et de second degré. C’est du moins ce que la Team Junkfish, studio écossais, voulait provoquer. Les développeurs indépendants ont voulu installer une ambiance fun fusionnant avec une bonne dose d’humour noir. Ce qui est un pari réussi, une histoire atypique qui met en avant le personnage le plus incompétent de la galaxie : Dennis Dickinham, manager des opérations de minage. Une espèce de boss décalé et saugrenu tout comme ses employés ! L’humour et le visuel m’ont beaucoup fait penser au jeu Oddworld bien que les mécaniques et l’histoire soient totalement différentes d’Attack of the Earthlings ; c’est l’ambiance générale qui se rapproche d‘un énorme classique rétro


En somme, si vous avez soif d’aventure atypique, Attack of the Earthlings est fait pour vous. Bien que son genre vise un public ciblé (personnes non patientes s’abstenir), ce jeu offre la possibilité au joueur de passer aux commandes des Swarmers afin de déguster un bout ou deux de chair humaine. Malgré les bugs répétitifs rencontrés (j’ai réalisé que je n’étais pas la seule victime en voyant les commentaires sur la page Steam), l’aventure donne envie de finir le jeu d’une seule traite afin de savoir si les Swarmers se débarrasseront du peuple humain définitivement ou non. Attack of the Earthlings : testé et approuvé, et disponible ici. Survivrez-vous aux aliens ? 

La note de la Rédaction
  • Gameplay - 7.5/10
    7.5/10
  • Durée de vie - 4.5/10
    4.5/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Scénario - 8/10
    8/10

Les plus et les moins

✔︎ Échanger les rôles : incarner un alien !
✔︎ Le scénario atypique.
✔︎ L'humour !

✘ Après quelques heures, le jeu devient redondant.

7.0/10


Johanna Biasinutto

Étant Game Designer, le jeu vidéo est omniprésent dans ma vie et j'en suis très heureuse ! Adepte des jeux de rôle, je suis aussi une grande cinéphile : je me perds souvent dans des contrées lointaines et fantastiques. Chaque jour est pour moi une nouvelle aventure.

12 Commentaires »

  1. À quoi reconnaît-on un très bon test ? Quand on n’est pas branché par le jeu (bon ok, je suis également une brêle impatiente concernant ce genre de production, j’avoue^^) dont il parle mais qu’on prend plaisir à la lecture.

  2. Il y a vraiment du talent dans cette belle équipe de JSUG. Vous avez tous un style unique, mais je crois que tu es ma préférée 😘

    Attack of the Earthlings, jamais entendu parler de ce jeu mais comme toujours sur ce site on fait de superbes découvertes. Je me souviens de ton test du dernier Dungeon, c’est le genre de jeu qui te plaît je pense. Les jeux de stratégie c’est pas trop mon truc mais s’il ne coûte pas trop cher, pourquoi pas ! La bande annonce est marrante en tout cas ça m’a l’air bien fun tout ça ^^

    • Yo Bruno !

      AHAH dis donc, monsieur à sa petite préférence ? 😀

      Tu connais Oddworld ? Le jeu rétro que je mentionne dans mon article. Si tu es en manque d’humour, n’hésites pas, c’est un platformer vraiment sympa.

      Merci pour ta fidélité, des bisous.

  3. Et ben Mdr, je n’ai pas tout réussi à bien suivre, je crois que j’ai deux hémisphères(un gauche et un droit) du cerveau d’être humain qui viennent de me pousser en dessous des bras ^^. Par ce temps-ci je crois que je vais ouvrir la fenêtre pour m’aérer un peu : finalement mon cerveau vient de se fendre en deux (à -7°). En tout cas on voit que tu y as joué, ton test n’est pas superficiel, il y a des phrases et des mots qui montrent clairement que tu sais de quoi tu parles. C’est à ça que l’on voit si le rédacteur à joué ou pas. Du tour par tour ce n’est pas ma tasse de thé(avec un sucre et de deux doigts de bave humaine Merci!)Après ce que j’aime c’est l’humour, et là le cadre s’y prête. Oddworld, c’est clair que j’aime, bah j’y ai joué et je l’ai fini, bien aimé. C’est un jeu bien fait et pas moche du tout. Mon extraterrestre préféré, cela reste chez moi Earthworm Jim, il fallait inventer le personnage et franchement il est réussi, un ver de terre et du coup le gameplay qui va avec.
    Comme on en parlait avec P-Y sur un autre jeu, il fait partie des jeux qui doivent perdurer dans le temps.
    Vous avez raison, il faut montrer des jeux dont on n’a pas connaissance parce qu’ailleurs, on les voit pas.
    Redondant, hélas, c’est dans beaucoup de jeu, la même conclusion, alors peut-on vraiment dire que c’est un point négatif, en tout les cas un point à améliorer pour pratiquement tous. Il n’est pas long le jeu ? que tu mets une note négative….
    Une petite tranche de chat(Alf la série TV dans les années heu…80 je crois), c’était plus du jus de chat qu’il aimait, mais il les adorait les chats ^^

    • Ah mais il est aussi sur JVC le test mdr, avec une belle faute d’orthographe Du tout par tour stratégique.
      C’est une nouvelle formule de jeu ? et dire qu’ils sont payés. Je sais que l’orthographe et moi on est en désaccord depuis l’enfance mais quand tu es un professionnel avec un salaire tous les mois, ça laisse à désirer.
      Je vais leur écrire en mentionnant ton test et en plus toi tu es plus jolie mdrrr nan mais

    • NOOON Stephane, n’ouvres pas la fenêtre ! La vague de froid guette encore !!!

      Pas si mal concernant ta référence Earthworm Jim 😉 Non le jeu est vraiment pas long, selon moi du moins… Le tour par tour lui donne vraiment ce côté redondant, il faut pas être trop pressé non plus ^^

      Merci pour ta fidélité, des bisous.

      • AaaTtchouuuuuuuuummm, oh burée j’ai bu un rebroidissement du bouc heu non du coup ^^, oh berde je t’en ai bis blein bartout, je t’essuie ça en bitesse sinon ça va bolé heu collé

        Dingue dingue dingue il va sonner la clocheu ^^

        un rhum de cerveau cela ne s’invente pas ^^ gag, c’est con je sais mais c’est comme ça

Laisser un commentaire