Décidément, on peut dire que mars 2017 aura été un bon cru pour les jeux vidéo ! Après Horizon Zero Dawn et The Legend of Zelda: Breath of the Wild, voilà que PlatinumGames débarque avec un autre action-RPG redoutable : NieR: Automata. Né de l’imagination débordante d’un certain Yoko Taro, NieR: Automata est un jeu vidéo à la croisée des genres. Mêlant RPG, hack ‘n’ slash et shoot ’em up, le titre édité par Square Enix est ce que l’on peut appeler un jeu hybride. Pour autant, il ne souffre d’aucune crise identitaire. Bien au contraire, cette production très Sci-Fi nous transporte dans un monde robotique unique en son genre et nous met face à une intrigue complexe, énigmatique et mémorable, tant de choses remarquables que je tâcherai de mettre en évidence dans ce test de NieR: Automata !

NieR: Automata, comme un air de déjà-vu…

Vous êtes de ceux qui ont connu le premier NieR en 2010 ? Dans ce cas, l’histoire de NieR: Automata vous semblera très familière. La trame du deuxième opus se déroule en effet dans le même univers bien qu’il fasse un sacré bond dans le temps par rapport à son prédécesseur. Les amoureux de la licence se plairont à retrouver certaines anecdotes qui leur rappelleront le tout premier jeu canonique ; quant aux néophytes, ils n’ont pas à s’inquiéter car NieR: Automata instaure sa propre narration et développe des concepts qui le rendent vraiment unique. Le jeu est donc susceptible de plaire à chacun !

Test de NieR Automata sur PS4
Voilà une bien belle équipe, elle a fière allure, c’est le moins que l’on puisse dire !

L’intrigue de NieR: Automata a lieu dans un futur distant, sur une planète bleue transformée en un champ de ruines. La race humaine, partie s’exiler sur la Lune, a perdu la guerre face aux machines. Le seul espoir pour les hommes de reconquérir la Terre repose sur des androïdes, soldats métalliques qui ont pour mission de mettre fin à l’invasion ennemie. Une lutte opposant humanoïdes et machines va donc éclater, révélant les énigmes longtemps négligées d’un monde fantastique, étrange et captivant.

Une triplette d’androïdes qui a le Swag !

Les premières minutes du jeu nous mettent face à l’évidence : les combats sont rudes, la guérilla mécanique à laquelle s’adonnent les androïdes et les machines est particulièrement âpre. Avant même de poser le pied sur la terre ferme et de prendre le contrôle de l’un des automates, le joueur sera amené à échanger quelques tirs avec des robots dans un combat aérien des plus dantesques. Une fois les unités déployées, il aura le luxe de pouvoir les contrôler à distance alors même qu’elles se déplacent en direction d’un immense complexe industriel. C’est avec fascination que l’on traversera le squelette de ce bâtiment délabré, l’ambiance que dégage NierR: Automata n’étant semblable à nulle autre…

Test de NieR Automata sur PS4
Nos deux androïdes et leurs bots vont avoir beaucoup de chemin à faire visiblement…

Très rapidement, le joueur finit par se glisser dans la peau d’un androïde de combat baptisé 2B. 2B, qui épouse les formes d’une jeune femme séduisante, est accompagné de 9S, un androïde conçu exclusivement pour la reconnaissance et le soutien, et qui a un look plutôt efféminé. C’est le deuxième des trois personnages jouables dans le jeu, tous étant escortés par des pods, des sortes de drones qui gravitent autour du petit cortège d’humanoïdes à la peau aussi dure que le fer, petits serviteurs qui répondront aux moindres de vos ordres. Les pods sont donc sous votre commandement direct et feront feu pour vous soutenir lors des divers combats ! Autant le dire, leur aide sera plus que précieuse.

Un action-RPG dans les règles de l’art

Dans ce test de NieR: Automata, il me semble essentiel de vous dire une chose : sur le plan de l’action, le jeu fait de l’ombre à bien des A-RPG ! Il faut dire que ces cinq dernières années, les jeux de rôles japonais ont un petit peu délaissé les combats au tour par tour au profit d’affrontements plus immédiats. NieR: Automata suit naturellement cette tendance et réussit même à faire mieux que la concurrence. PlatinumGames est réputé pour ses mécaniques de combat super exaltantes et NieR: Automata ne fait pas exception à la règle ! Tout fonctionne à la perfection dans ce jeu et il est très gratifiant d’aligner les combos, les touches se résumant en des attaques légères et lourdes, en des sauts, esquives et lancers de projectiles qui peuvent réellement être assimilées par toutes et par tous.

Test de NieR: Automata sur PS4
On aura rarement vu d’A-RPG aussi jouissif et gratifiant que NieR: Automata ! Quel jeu !

Ce qui est fortement appréciable dans NieR: Automata, c’est que PlatinumGames est parvenu à mettre en place un équilibre cohérent entre une prise en main simplifiée et une technicité suffisamment aboutie pour répondre aux attentes des puristes. Il en résulte un A-RPG très varié, capable aussi bien de proposer des séquences shoot ’em up que du Twin Stick Shooter ! C’est en effet là que réside l’essence de NieR: Automata : des phases de combat ultra-plaisantes contre des robots mignons tout plein qui n’ont pourtant d’autre choix que de rendre l’âme. Reposant au-dessus de ces mécaniques RPG, on trouve bien évidemment du levelling, de l’amélioration d’équipement et du looting. Dans NieR: Automata, il faudra aussi songer à récupérer un maximum de potions au risque de voir vos androïdes livrer leurs affrontements avec un handicap certain. L’exploration est une composante majeure du jeu !

Une puce pour votre automate inanimé

En termes de difficulté, NieR: Automata est tout sauf frustrant. Personnellement, je ne suis mort que trois fois en mode Normal après 30 heures de jeu montre au poignet. Reste que la vue d’autres androïdes inanimés sur le champ de bataille répandra la crainte dans votre esprit. En effet, dès que l’androïde d’un autre joueur meurt, son cadavre réapparaît instantanément dans notre partie. Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut fouiller la dépouille rouillée de nos compagnons de guerre pour récupérer un boost de santé voire même les ressusciter pour qu’ils nous assistent durant les combats. D’ailleurs, chaque humanoïde est équipé d’une puce qui permet de personnaliser l’expérience de jeu !

Test de NieR: Automata sur PS4
Si votre androïde rend l’âme, pas de panique, vous pourrez récupérer sa puce !

En effet, vous apprendrez dans ce test de NieR: Automata que le joueur a la possibilité de créer sa propre interface. Cette dernière est vendue en kit et lui permet d’améliorer ses androïdes. Pour ce faire, il suffit d’amasser différentes puces, lesquelles servent à créer des builds. Ainsi, si vous souhaitez mettre au point un androïde fortement maniable qui a l’esquive facile, c’est possible ! Si vous préférez un soldat résistant capable d’encaisser la plupart des attaques de vos adversaires, c’est possible aussi ! Dans NieR: Automata, plus vous progressez dans l’histoire, plus vous débloquez des emplacements pour vos puces de combat ; c’est le moyen idéal de façonner vos automates selon le style de jeu désiré !

Une machine aux rouages imparfaits…

Mais dans NieR: Automata, tout n’est pas parfait. La map à titre d’exemple, manque d’originalité dans la forme comme dans le fond. Pour l’afficher à l’écran, il suffira d’une simple touche de gâchette mais on aurait apprécié quelque chose de plus élaboré qu’une image satellite lambda, qui plus est statique. Il ne faudra pas s’attendre non plus à un véritable monde ouvert, l’univers proposé par PlatinumGames étant constitué de quelques zones articulées autour d’une cité en ruine hantée par des robots et une forte impression de vide. En effet, les décors manquent cruellement de vie bien qu’ils disposent d’un charme certain. Désert aux dunes infinies, forêt dense et humide, parc d’attraction laissé à l’abandon, usine rouillée et délabrée, il sera tout de même nécessaire de parcourir ces lieux hostiles pour débloquer les différents raccourcis du jeu. Par ailleurs, c’est dans ce genre de lieux reculés que se trouvent les PNJ les plus intéressants, lesquels vous permettront de prendre part à différentes quêtes annexes particulièrement enthousiasmantes. Cela sera l’occasion de percer tous les secrets du jeu !

Test de NieR: Automata sur PS4
Pensez-vous qu’un jour le mariage avec une androïde sera légal ? Moi j’espère !

On pourra aussi se lamenter des nombreux murs invisibles qui, sans être vraiment dommageables, nous feront regretter de nous être déplacés dans une direction indigne d’intérêt. Autre chose dérangeante : les mouvements de caméra parfois brouillons durant les phases de combat, qui pourraient se solder en un game over si vous ne restez pas sur vos gardes. Pour terminer, le jeu n’est pas franchement beau… Micro-saccades à répétition lorsqu’on se déplace rapidement, modélisation malheureuse des décors, pop-in de l’environnement lointain, NieR: Automata accumule les défauts techniques. Fort heureusement, le titre compense ses lacunes par une direction artistique ensorcelante et mystérieuse, le tout étant renforcé par la bande-son majestueuse de Keiichi Okabe. On finira ce test de Nier: Automata par un dernier élément positif : le système de boucles narratives, qui nous permet de relancer la partie sous la perspective d’un autre des trois protagonistes, un moyen subtil de revivre l’histoire sous un angle différent tout en enchaînant les révélations, NieR: Automata étant un jeu dont le scénario est riche en surprises. Il faut dire que PlatinumGames nous propose une histoire particulièrement dense et intelligente. NieR: Automata est un jeu à part qui saura vous combler de joie !


NieR: Automata est un jeu passion, un jeu réalisé avec le coeur. Certes il n’est pas parfait, comme en témoignent la redondance de son gameplay – pourtant ô combien jouissif –, et ses multiples défauts sur le plan technique, mais NieR: Automata sort du lot grâce à l’intelligence de son scénario, ses personnages imaginés avec talent, son ambiance qui provoquera peut-être chez vous un traumatisme thoracique, sa bande sonore qui fera certainement figure de grand classique. NieR: Automata est un jeu sincère, un jeu porteur de messages importants, un jeu qui se savoure comme le bon vin, c’est-à-dire avec le temps. Des jeux comme ça, on en redemande !

LA NOTE DE LA RÉDACTION
  • Gameplay - 8.5/10
    8.5/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 7.5/10
    7.5/10
  • Scénario - 9/10
    9/10

Les plus et les moins

✔︎ Une histoire envoûtante qui se renouvelle.
✔︎ Une intelligence narrative bluffante !
✔︎ La vivacité des combats et du gameplay.
✔︎ Une ambiance qui vous prend aux tripes !
✔︎ On s'attache sans difficulté aux androïdes.
✔︎ Une OST magistrale, un futur classique !

✘ Défectuosité technique omniprésente...
✘ Un faux monde ouvert particulièrement vide.
✘ Pas de sauvegarde automatique en 2017 ?

8.5/10

 


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

20 Commentaires »

  1. Oui celui-ci je vais le prendre également! quelques secondes d’une vidéo m’ont fait sentir que c’était un bon jeu. C’est comme le vin pour les spécialistes en la matière, quand cela sent le bon jeu, j’ai du nez aussi : + Nioh, Resident evil 7, Gravity rush 2, Zelda comme tu as dit et bien sûr Horizon zero dawn et quelques jeux indépendants.
    La traduction pour le titre du jeu horizon c’est moi qui avais raison… Il ne fallait pas traduire le titre mot pour mot mais le contourner comme je l’avais fait.
    Même si le jeu n’est pas parfait, c’est un ovni…un bon scénario à se mettre sous la dent!
    Bon boulot grand chef!

  2. Salut Eric ce jeu est dans ma wish list depuis le début et après lecture de ton test je n’ai qu’une envie, l’acheter au plus vite ! J’adore les jeux qui ont du “coeur” comme tu dis, genre les jeux d’auteur quoi !

  3. Coucou Eric! Super test! Tu dis que quand un joueur meurt son androide respawn aléatoirement dans l’environnement mais est-ce que ça veut dire qu’il faut avoir une connexion internet qui tourne constamment pour jouer au jeu? Il me tente bien mais ma connexion n’est pas stable du tout…

    • Salut Alex. Merci pour ton passage sur le blog. Oui, certes le vide est justifié par le contexte, l’histoire… Mais ils auraient tout de même pu faire moins vide en ajoutant légèrement plus de relief. De toute façon, je n’ai pas vraiment pris cela en compte dans la notation.

      • ok je comprends. De toute façon ton test a fini de confirmer le fait que je ferais ce jeu… quand je ne sais pas ! Déjà je fais finir Horizon Zero Dawn. Et après on verra !

  4. 2017 est une année qui commence fort bien niveau jeux vidéo, et Mars continue carrément sur cette lancée. J’avais testé la démo de Nier et ça m’avait convaincu, même si certains défauts que tu cites n’étaient pas présents (mais niveau assez fermé, donc pas de souci de distance d’affichage ou de murs invisibles).
    Il rejoint donc mes envies du moment. Même si en Mars, j’ai craqué pour des jeux pas chers : 2Dark, Kôna.
    Merci pour le test Eric !

    • Salut Alex ! Oui j’ai terminé le jeu à plusieurs reprises et crois-moi il en vaut la chandelle ! En effet il existe tout un tas de fins alternatives ! Tu peux revivre le scénario à travers les yeux des différents androïdes et beaucoup de choses sont amenées à changer. Je n’ai débloqué que deux des fins (A et F). Je ne sais pas combien il y en a exactement mais étant donné que F est la sixième lettre de l’alphabet ça ne présage que du bon ! Je dirais plus de 100 heures pour vraiment tout débloquer, avoir les armes et bots au niveau max etc… Tu peux foncer mon cher Alex ! Ce jeu est une perle à bien des niveaux ! 😉

    • Salut Clem ! Eh bien tu m’en vois ravi ! NieR: Automata est pour moi l’un des meilleurs jeux de l’année. Je l’ai un peu mis de côté ces derniers temps (car trop de travail, trop de jeux, pas assez de temps…) mais je sais que quand je rouvrirai la boîte le plaisir sera toujours aussi intense ! Merci pour les compliments et je confirme : CE JEU EST UNE TUERIE !

  5. J’ai environs 55 heures de jeux sur Nier Automata, j’ai eu les fin.
    A.B.C.D.E.K. Et W.
    Et là je suis en train de faire les quêtes annexes qui me restent à faire pour essayer d’avoir le 100%

    En tout cas excellent test!

    Pour ma part… Ça fait longtemps qu’un jeu video ne m’avait pas autant plu! ❤️

    • Salut Antoine ! Ça fait un bail ! Mais je suis super content de savoir que tu es toujours fidèle au poste ! Eh oui, ce jeu est exceptionnel en tous points ! Je n’ai pas beaucoup de temps devant moi pour le finir mais cet été je me pencherai exclusivement dessus, notamment pour terminer l’ensemble des trames ! À bientôt l’ami !

Laisser un commentaire