Prévu pour le 20 novembre 2018 sur PlayStation 4, Xbox One et PC (Origin), Battlefield 5 fait beaucoup parler de lui, mais pas qu’en bien, comme en témoigne cette drôle de polémique liée à la présence d’une femme soldat dans le jeu, présence que l’historien et directeur de recherche au CNRS Fabrice Virgili a d’ailleurs défendu avec des mots très justes. Et puis, que les détracteurs des soldates continuent à être fâchés, Oskar Gabrielson, GM du studio DICE, n’en démord pas : « Soyez certains d’une chose. Les personnages féminins jouables sont là pour rester ». Mais ce qui m’intéresse personnellement dans Battlefield 5, ce n’est pas tant de pouvoir me glisser dans la peau d’une femme. Ce qui m’intéresse, c’est d’étudier en quoi le nouveau FPS de DICE sera un renouveau pour la franchise.

6 nouveautés qui feront de Battlefield 5 un jeu tout frais, tout neuf

À l’heure où DICE vient de dévoiler son arsenal et son système d’usure pour Battlefield 5, intéressons-nous à ce qui fera de ce bac à sable dynamique et explosif une renaissance pour la licence à succès. Cette question est d’autant plus importante que le rival Call of Duty: Black Ops 4 débarque avec de nouvelles intentions. Selon moi, il y a six éléments qui apporteront le vent de fraîcheur attendu à la franchise Battlefield. Et des nouveautés, n’est-ce pas ce qu’attendent tous les joueurs de Battlefield 5 ? 

Une Compagnie avec des soldats personnalisables

Premier point fort de Battlefield 5 : la Compagnie. En effet, chaque joueur pourra adjoindre un certain nombre de soldats dans son escouade et les personnaliser. Chaque soldat sera doté de caractéristiques spécifiques (sexe, race, traits du visage, cheveux etc.) et aura une classe désignée (on retrouve ici les rôles traditionnels que sont assaut, ingénieur/pilote, soutien et médecin). Plus le joueur accumule de l’expérience, plus il est en mesure de déverrouiller des sous-classes, ce que l’on appelle des archétypes, un petit peu à l’image d’un autre jeu vidéo édité par Electronic Arts : NBA Live 19. Aussi le joueur aura-t-il réellement la possibilité de se spécialiser dans un domaine plutôt que dans un autre, créant ainsi son propre chemin. Tout comme les soldats, les armes et les véhicules seront eux aussi personnalisables.

De tout nouveaux modes de jeu multijoueurs

DICE a confirmé que Battlefield 5 conserverait le modèle des « scénarios de guerre » que l’on trouvait déjà dans la campagne solo de Battlefield 1. Cela dit, dans Battlefield 5, l’objectif est de transporter les joueurs en-dehors des sentiers battus, et de leur faire découvrir des aspects méconnus de la Seconde Guerre mondiale. Lars Gustvasson, Directeur Créatif du jeu, le dit lui-même : « Nous voulions faire quelque chose de différent. La découverte d’histoires méconnues du grand public nous a mis au défi et nous a vraiment enthousiasmé ». Dans Battlefield 5, attendez-vous donc à faire le tour du monde : au sommet du cercle polaire arctique, en plein cœur de la campagne française, au milieu des ruines de la ville de Rotterdam ou au fin fond du désert maghrébin, le dépaysement est assuré ! Ajoutons à cela que deux nouveaux modes de jeu seront introduits : Combined Arms, qui mettra en vedette des équipes pouvant compter jusqu’à quatre joueurs en coopération, et bien sûr l’indémodable Battle Royale.

Battlefield 5
Battlefield 5 aura également droit à son mode Battle Royale.

Des mécaniques améliorées pour les escouades

Dans le mode multijoueur de Battlefield 5, les joueurs seront toujours rattachés à une escouade. Contrairement aux précédents épisodes, on ne pourra plus rejoindre un seul ami en cours de partie. De ce fait, l’esprit d’équipe sera au cœur du gameplay de Battlefield 5 ! Cela sera même une nécessité de survie. En effet, lorsque le joueur entrera dans le champ de bataille, il disposera d’un nombre de munitions très limité. Pour planifier son réapprovisionnement, il devra nécessairement collaborer avec ses coéquipiers ! DICE étend également le modèle d’équipe aux aspects sociaux de Battlefield 5. Une fois dans une escouade, les joueurs resteront ensemble, et ce quel que soit le mode de jeu. Cela signifie que des discussions vocales et textuelles seront disponibles à tout moment entre le joueur et ses coéquipiers (même depuis les écrans de chargement internes). Vous aimez jouer seul ? Aïe, aïe, aïe !

Destruction de l’environnement, construction de fortifications

DICE a travaillé sur la « destructibilité » de l’environnement. Désormais, de nombreux bâtiments sur la carte peuvent être endommagés, à la fois par des coups de feu ou par des véhicules hors de contrôle. Les débris se détachent et se dispersent de manière réaliste. Chaque impact comportera plusieurs phases, à commencer par une explosion, puis viendra l’éjection de pièces détachées directement reliées à la coque du véhicule. Enfin, les pièces les plus volumineuses se détruiront à leur tour, pouvant frapper et blesser les joueurs ! Parfois, certains morceaux de structure pendouilleront même au-dessus de la tête des soldats. Dans Battlefield 5, le port du casque sera donc obligatoire ! Vous voilà prévenu !

Battlefield 5
Voudrez-vous de ce soldat dans votre escouade dans Battlefield 5 ?

Une histoire continue, qui se suit

Au début du mode multijoueur de Battlefield 5, on commencera par explorer les premiers chapitres de la Seconde Guerre mondiale. Mais de nouveaux champs de bataille et de nouveaux fronts s’ouvriront progressivement. L’expérience multijoueur de Battlefield 5 évoluera donc de manière logique et dans le plus grand respect des événements historiques. Certains articles cosmétiques tels que des véhicules ou composants d’armes ne seront disponibles qu’à certains moments précis. Pour DICE, la finalité est bien sûr de maintenir les joueurs impliqués jusqu’au bout. Cela est d’autant plus vrai que cette fois-ci, aucun Pass Premium n’est disponible à l’achat ! En effet, chaque nouvelle carte, mode et pack d’extension sera totalement gratuit dans Battlefield 5. Pour le coup, quand on connaît EA, ça, c’est une vraie révolution !

Des mouvements plus dynamiques

Enfin, les fans de longue date de la série Battlefield remarqueront toute une série d’améliorations subtiles en termes de mouvement et de précision des tirs. Tout d’abord, la déviation de balle aléatoire (RBD) a été supprimée. Les joueurs seront en mesure de placer leurs tirs plus efficacement et, avec le temps, ils seront en mesure d’apprendre les caractéristiques de chaque arme. Par exemple, les développeurs ont mentionné une mitraillette capable d’effectuer des tirs à moyenne portée pour illustrer leurs propos. Les premières balles de chaque rafale atterrissent exactement au même endroit, mais lorsque la gâchette est enfoncée plus longtemps, les munitions suivantes s’étalent. Ce schéma initial sera presque identique à chaque fois que vous appuierez sur la gâchette, tandis que le schéma suivant sera beaucoup plus prévisible que dans les titres précédents de Battlefield ! Enfin, en ce qui concerne les mouvements des joueurs, ces derniers auront plus d’options que jamais. Cela inclut la capacité de se jeter dans une position couchée pour éviter les tirs adverses, de glisser vers l’avant, ou bien sur les côtés. Les joueurs pourront même tirer avec leur arme tout en rampant ! En gros, on parle-là d’une liberté de mouvement à 360 degrés qui leur permettra d’occuper des espaces restreints et de créer des embuscades facilement ! Vivement ce Battlefield 5, précommandable au tarif de 59,99 € !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

8 Commentaires »

  1. Je ne suis pas très FPS militaire (en fait FPS tout court ^^) mais y a une chose qui m’impressionne avec Battlefield, c’est leurs visuels. L’équipe artistique et marketing fait un travail monstrueux. Le jeu va se dérouler pendant la seconde guerre mondiale mais malgré ça tu sens que dans ses mécaniques, son gameplay et son immersion le jeu sera ultra-moderne ! Ce que j’apprécie aussi, c’est l’absence de season pass ou de DLC payant. On dirait qu’EA a compris qu’il était temps d’arrêter d’arnaquer les joueurs !

    • Salut Bruno ! Exactement, les visuels des Battlefield font souvent mouche ! Absolument, toutes ces choses montrent qu’EA se soucie de sa communauté. Le fait de ne lancer aucun DLC payant montre que Battlefield 5 sera dans la continuité de Battlefield 1. Mais je pense vraiment qu’en termes de gameplay le tout sera plus poussé !

  2. C’est ce qui m’a gêné pour bien jouer dans Battlefield 1, une liberté de mouvement à 360 degrés. Pas de season pass, le tout gratuit, pas étonnant les gens qui achètent les maps sont une minorité, du coup les belles maps sont désertes, pour ne plus avoir ce souci, ils vont devoir mettre cela gratuit et puis avoir rendu la season pass gratuit de Battlefield 1 y a intérêt. Je pense que certains joueurs n’auraient pas été preneur de ce nouvel épisode. Je ne m’attendrais pas à quelque chose de révolutionnaire. Sans trop m’avancer Battlefield 5 va être une copie de Battlefied 1, mais le tout peaufiné . Bon après les maps sont vraiment grandes, belles, le tout le sera au petit oignon. Par contre le truc de jouer en équipe, pour justement avoir déserté ce jeu vu la communauté infâme de joueur qui ne pense qu’à eux et le peu de partie jouée en ayant des gens qui allaient de l’avant, là ce n’est pas gagné de changer leur mentalité. Je me souviens sur Battlefield 1, y avaient des joueurs qui te tiraient dessus à coup d’opus, y avait une arme avec ça, et elle était destinée pour détruire les chars en particulier et eux ils tiraient sur les joueurs, alors forcément tu mourais directement, vu qu’on ne savait rien faire. Mais n’empêche que même call of duty, je n’ai jamais vu autant de joueurs tirer au sniper et rester figé à leur place sans jouer les objectifs. Il m’en faut beaucoup pour stopper un jeu mais j’ai arrêté niveau 88, j’avais faits toutes mes armes. Déjà les bâtiments étaient destructibles dans Battlefield 1. Je le prendrais mais bien plus tard qu’à sa sortie. J’aime justement les FPS mais j’aime quand on va de l’avant, acheter un jeu pour ne pas bouger autant ne rien acheter.

    • Hey Steph ! Merci pour ton avis très intéressant. Tu connais bien Battlefield donc ce commentaire est précieux et je suis sûr qu’EA le lira d’ici peu lorsque je demanderai une version éditeur du jeu. Il est clair que tout n’est pas parfait ! Les FPS militaires sont typiquement des jeux coopératifs. Mais pour pouvoir jouer en coopération, il faut avoir des amis ! Je me souviens du temps où je jouais à Battlefield 3 (j’ai dû passer plus de 500 heures dessus). J’adorais la map Golf d’Oman. Mais je ne connaissais personne avec qui jouer, du coup, je pilotais des avions de chasse et des hélicoptères. Le coup de l’obus je connais bien malheureusement… Je faisais partie de ceux qui bombardaient les ennemis XD.

      Je pense que Battlefield 5 sera tout de même au-dessus de Battlefield 1. Certes la destruction des bâtiments existe déjà dans BF1, sauf que cette fois-ci, elle sera progressive, elle se fera lentement, elle sera donc plus réaliste et le joueur devra considérer l’état de dégradation des bâtiments car dans le cas contraire il aura toujours une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le point fort également, c’est le comportement des balles, le fait de pouvoir pivoter sur soi-même à 360 degrés ! Honnêtement, tant qu’EA et Dice travaillent dans le bon sens, ça me va !

  3. J’avais adoré les Bad Company et depuis le jeu tourne vraiment en rond.
    Un peu de nouveauté ne fera pas de mal !

    Eric, je vois que tu travaille des l’anglais en tout cas, car tu as traduit rounds (munitions) par tours, du coup la phrase “Les premiers tours de chaque rafale…” est vraiment étrange !

    Mais y’a pas de mal, c’est le côté linguiste qui ressort :!

    En gros pour jouer en escouade faut jouer avec des mais, j’ai toujours fait ça et je n’apprécie pas trop jouer seul du coup.
    Battlefield 1 était assez brouillon mais représentatif de l’époque avec des uniformes ternes dans des environnement plongés dans le brouillard de guerre, grosse galère !

    J’ai adoré Battlefield, j’y ai beaucoup joué et passé des moments inoubliables (la map sur le golf dans bad Company) mais j’ai peur de ne jamais retrouver cela !

    • Encore une fois, merci pour la correction Monsieur-Belette ! Exact, je travaille toujours de l’anglais, l’anglais c’est la vie ! Moi ça dépend, j’aime jouer en coopération quand ce sont des personnes avec qui je m’entends bien. Mais je peux tout à fait piloter un hélico ou un avion de chasse ou sortir mon fusil de sniper et me faire une petite virée solo. Ah ah, oui le terrain de golf c’était du grand n’importe quoi XD

  4. Étant pas du tout joueur multi, je passe à côté de la licence depuis un bon moment (le seul auquel j’ai beaucoup joué c’est Battlefield 1942, ça remonte ^^).
    Après, je serais pas contre tester les campagnes solo mais pas au prix fort, vu ce que propose généralement DICE (déjà que celle de Battlefront II…)

Laisser un commentaire