Aujourd’hui et pour la dernière fois, je vous propose un ultime test de jeu vidéo : Townsmen. Un jeu de gestion paru sur la plateforme Switch le 09 novembre 2018 et édité par Handy Games, initialement sorti sur PC et smartphone. Pour les fans des jeux de gestion incluant un univers médiéval, cet article est fait pour vous ! En passant, un grand merci à HandyGames pour la confiance qu’il nous a accordé.

Test de Townsmen : voilà le topo

Pour les plus fidèles d’entre vous, vous savez que la gestion et moi, c’est l’amour fou ! Vous aviez eu un vif aperçu du sujet durant mon tout premier test avec Dungeons 3Ici, Townsmen se déroule en plein Moyen-Âge avec toutes les contraintes qui collent au profil : la peste, les guerres, la famine et toutes les choses joyeuses qui vont avec. Il est question ici de gestion, donc de développement. Vous commencez avec un didacticiel très complet qui vous permettra de vous sentir à l’aise avec les différents outils à votre disposition. Ces outils vont vous aider à élaborer un plan de votre petit village, composé au début de seulement six habitants, en formant petit à petit une citadelle florissante et stable.

test de Townsmen
Winter is coming dans Townsmen.

Passons directement au vif du sujet : les mécaniques de base d’un jeu de gestionVous avez à votre disposition différents bâtiments, établis, habitations pour construire votre empire. Il faut commencer bien dans l’ordre du moins, chaque joueur a sa stratégie ! Il faut savoir comme dans la plupart des jeux de gestion, qu’il existe différents événements pouvant influencer votre partie et donc par conséquent, influencer la floraison de votre citadelle. Dans Townsmen, nous retrouvons le phénomène des saisons. Mécanique simple mais efficace qui a son petit effet sur la gestion. En ce sens, lorsque l’hiver arrive, il faut penser à construire un maximum d’entrepôts qui vous permettront de stocker la nourriture. Et pour avoir de quoi se ravitailler, les premiers pas consistent à faire pousser le plus de blé possible. Ce blé sera ensuite récolté, puis direction le moulin pour au final en faire de la farine, idéale pour faire du… pain. Voilà un exemple basique des débuts dans Townsmen.

La monnaie d’échange dans Townsmen

Bien évidemment, au fil de votre évolution, vous pourrez débloquer d’autres moyens comme une boucherie mais surtout, un marché ! Le marché est l’élément majeur dans Townsmen. Il va non seulement ravitailler votre peuple mais va aussi servir de lieu de monnaie d’échange. En effet, toutes les dix minutes (approximativement), un marchand vient à votre rencontre pour échanger, vendre ou acheter. C’est l’action la plus courante et une des plus déterminantes dans Townsmen. Selon moi, le marché est pertinent au point d’en accorder un paragraphe entier. Cette monnaie d’échange ne vous limite pas à la nourriture (pain, cochons, saucisses par exemple). Elle vous donne accès à d’autres matières premières. Telles que la laine (possible d’en acquérir en construisant des fermes sollicitées uniquement pour l’élevage de mouton), le tissu pour les costumes (quelques rangs supérieurs plus tard) mais surtout les minerais. Alors, la chose qui m’a le plus agacé dans le jeu, c’est bien l’exploitation des mines ! Vous allez me dire que c’est un fait tout simplement normal dans un jeu de gestion. Je l’entends déjà sortir de votre bouche ! Mais les minerais s’épuisent à une vitesse considérable. Ce qui oblige le joueur a utiliser un autre site d’exploitation. Mais là, il y a un hic ! Les sites d’exploitations sont plus absents que le nigaud au collège dans ta classe qui séchait tout le temps les cours…

Le marché, cœur de l'échange dans Townsmen
Le marché, cœur de l’échange dans Townsmen.

À contrario, le fer et l’or se vendent à un prix qui permet d’assouvir tous les besoins du peuple très rapidement. Il faut donc trouver un équilibre avec d’autres matières à vendre. Comme, la boisson… Si l’extraction de minerais n’est pas votre tasse de thé, je vous propose une pinte de bière ! Ici encore, vous allez pouvoir exploiter votre monnaie. Commençons par les moines. Oui, ici ce sont les moines qui brassent la bière ! Pour ce faire, il vous faut une ferme pour le houblon et du blé si ce n’est pas déjà le cas, ainsi qu’un monastère. La bière peut donc être vendue mais aussi consommée au sein de votre taverne. En parallèle, vous pouvez également établir le même processus pour le vin qui prendra plus de temps (temps d’attente du pressoir et pieds de vignes qui sont opérationnels vingt ans plus tard…). En ce sens, je vous conseille de construire une zone vaste afin de planter vos champs car il en faut beaucoup pour un produit final au rendement médiocre.

Guerres et intempéries dans Townsmen

Tout à l’heure, j’ai évoqué la taverne. Chose indispensable lorsque l’on veut chouchouter nos villageois. Car sans villageois, pas d’impôts, pas de main d’oeuvre ; le village peut vite devenir désert si on ne prend pas soin d’eux. Il faut donc leur faire plaisir en construisant des bâtisses spécialisées dans le combat de joute par exemple. Sachant qu’un marché et une taverne feront très bien le travail durant les premières heures de jeu. Vous pourrez également avoir accès à des églises pour la religion de ces derniers. Comme évoqué ci-dessous, vous allez devoir faire face au changement de saison, qui, si vous n’êtes pas bien préparé, vous coûtera très cher ! Sachez que durant l’hiver, le marchand viendra très, très rarement, et en hiver, il vous manquera des ressources. En ce sens, prévoyez un maximum de vivres ! N’hésitez pas également à vérifier l’état de vos bâtisses régulièrement avant l’hiver. Ce qui vous évitera au printemps de devoir tout réparer (certains bâtiments succombent totalement à la neige) ! L’été, vous aurez le droit à quelques orages, et donc à des incendies. Il faudra vous munir d’une tour à incendie afin de protéger votre citadelle.

La foudre détruit les maisons de Townsmen
La foudre détruit les maisons de Townsmen.

Après la pluie et le beau temps, vous allez devoir faire face aux brigands ! Eh oui ! Qui dit jeu de gestion médiéval, dit combat ! Des pillards ou simplement des soldats d’un autre village, vous allez en voir de toutes les couleurs ! Mais rassurez-vous, je n’ai pas eu affaire à de gros dilemmes. Il vous suffit, pour faire face à l’ennemi, de monter une armée ainsi que les outils indispensables à cette dernière. Des tours de surveillance, des baraquements pour l’entraînement etc… Misez également sur votre forgeron pour obtenir les meilleures armes du pays. Qui plus est, dans tout bon jeu de gestion qui se respecte, vous avez plusieurs modes, arcs narratifs différents. Des aventures aux scénarios originaux qui permettent d’accorder à Townsmen une durée de vie presqu’infinie ! Chose qui fait plaisir. Petite particularité avec le didacticiel, je suis surprise de découvrir un didacticiel aussi long et complet et qui ne jette pas à l’eau le côté narratif. Ce qui rend le début du jeu très dynamique !


En somme, pour ce dernier jeu, je ne peux que donner une note plus qu’acceptable. J’ai passé des heures sur Townsmen sans me rendre compte que le soleil se couchait par exemple ! Townsmen est un jeu de gestion très équilibré, qui, à mon sens, ne manque de rien. Un indispensable !

La note de la rédaction
  • Gameplay - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 10/10
    10/10
  • Graphismes - 7.5/10
    7.5/10
  • Scénario - 8.5/10
    8.5/10

Les plus et les moins

✔︎ Les nombreux scénarios.
✔︎ La facilité de prise en main !
✔︎ les voix des personnages !

✘ La durée de vie des mines.
✘ L'absence d'exploitations minières...
✘ La musique qui reste en tête.

8.5/10


Johanna Biasinutto

Étant Game Designer, le jeu vidéo est omniprésent dans ma vie et j'en suis très heureuse ! Adepte des jeux de rôle, je suis aussi une grande cinéphile : je me perds souvent dans des contrées lointaines et fantastiques. Chaque jour est pour moi une nouvelle aventure.

2 Commentaires »

  1. Tu donnes des conseils aux joueurs. En fait tu dois faire attention à tout, et quand la totale arrive en même temps, qu’est-ce qu’on doit faire? On prend ses jambes à son cou, les enfants et Stéphane d’abord ^^. Un bon jeu de gestion médiéval, ça change un peu, ce n’est pas laid, j’aime bien la transition quand c’est la neige. La neige pour finir, ce ne sera plus qu’en virtuel qu’on va la connaitre, suffit que je dise cela et dans quelques jours… Bam…-15° et chute de neige abondante ^^ c’est quoi le verglas ? me souviens plus ^^.

    Dommage que tu ne seras plus là, merci pour tes articles, joyeuse fêtes de fin d’année.
    Une femme bien sympa, avec beaucoup d’humour, et de retro gaming, et une couleur et coupe de cheveux très changeante ^^. une vraie personnalité ^^
    Je vais bientôt prendre dragon ball z fighter, il commence à baisser de prix, je penserai à toi en y jouant. Note bien que j’ai street figther V comme j’aime Ryu. ^^

    Bonne route petit scara bleu ou à beu ^^

  2. Test très intéressant pour un jeu qui a l’air vraiment prenant !
    La gestion des saisons est un concept vraiment bon et a l’air bien exploité !
    Les possibilités de développement ont aussi l’air assez complexes et plutôt bonnes.
    La variété des scénarios rajoute de la durée de vie et du challenge, un jeu complet !

    Johanna merci pour tes articles et ton regard sur le jeu vidéo.
    Je te souhaite tout le meilleur pour la suite !

Laisser un commentaire