Avec Fallout 76, Bethesda a pris le parti de s’orienter vers un titre massivement multi-joueur et connecté à tous les niveaux. La pilule a certainement été difficile à avaler pour les fans de la première heure, qui ne conçoivent un jeu Fallout qu’en solo. Clairement, dans ce test de Fallout 76, vous comprendrez que l’on est, selon moi, loin du jeu de l’année. Pour autant, le nouveau soft de Bethesda ne mérite ni l’acharnement de la presse spécialisée, ni celui des gameurs. Je vais dès à présent vous donner mon avis sur Fallout 76, jeu disponible sur PC, Xbox One et PS4. J’en profite pour remercier l’éditeur pour sa confiance envers JSUG puisque ce dernier nous a permis de tester le jeu sans frais.

Fallout 76 : un monde rétro-futuriste à réconquérir

Fallout 76 se passe bien avant tous les autres opus de la saga de Bethesda. Après une Guerre Froide qui aurait duré jusqu’en 2050 et une catastrophe atomique ayant quasiment éradiqué l’espèce humaine de la carte, le monde tel que les premiers survivants le découvrent, est empreint d’une culture très « années 1940 », avec sa musique et ses gadgets rétro-futuristes… À ceci près qu’il est occupé par de nombreuses créatures irradiées et une flore tout aussi déroutante. Le terminal Vault-Tec dans la Citadelle, liste l’Abri 76 comme l’abri de contrôle. Avec 500 occupants à son bord, il se situe en Virginie-Occidentale, et a été conçu pour s’ouvrir au bout de 25 ans. Il doit servir de base de référence, à l’instar des 16 autres abris de contrôle, pour comparer les expériences vécues par les populations survivantes. Les résidents de l’Abri 76 ont notamment la lourde tâche de rebâtir le monde pour la population des autres abris. Nous sommes le 27 octobre 2102, environ 60 ans avant Fallout 1 et 25 ans après la Grande Guerre qui a ravagé la Terre. Reclamation Day est une date programmée pour la réouverture de l’Abri 76 : il est temps pour ses habitants de refaire surface, et de reconquérir les terres dévastées.

test de Fallout 76
C’est l’heure du Reclamation Day !

Dans ce test de Fallout 76, je vais ré-aborder certains points de mon précédent test sur la beta pour parler des améliorations ou rétrogradations. Commençons par l’une des nouveautés de Fallout 76 : la survie. Qui dit survie, dit faim et soif. Qui dit faim et soif, dit chasse, cuisine et galères. Dans Fallout 76, certains objets inédits apparaissent, à l’instar du frigidaire. Mais contre toute attente, ce dernier ne sert pas à stocker et à conserver les aliments (déception). Votre salut se trouvera ailleurs ! Par exemple, j’ai pu tester beaucoup de plats et de boissons qui ont toutes des pourcentages et particularités distinctes mais sachez que la base reste le pâté pour chien. Eh oui, c’est ce qui nourrit ET régénère le plus à mon stade de jeu (Level 22). Mais ça va, ils ont été plutôt cool sur le drop des boîtes de conserve, on en trouve un peu partout. En revanche, attention à ne pas les laisser se périmer !

Vive le camping ! Vive les colonies de vacances !

Les CAMP occupent une place importante dans Fallout 76. Concrètement, Bethesda a repris la plupart des objets de Fallout 4 et les a importés dans Fallout 76. Le design est le même pour pratiquement tous les objets. Lits, tables, décorations, luminaires, vous seront sûrement familières même si les développeurs ont ajouté quelques variantes de coloris. Sinon, le concept est franchement sympathique et simple à utiliser même si le « budget » du CAMP (la limite du nombre d’objets possible) est assez ric-rac. Vous pouvez aussi ajouter des serrures de différents niveaux (1 à 3) pour protéger certains éléments de votre CAMP (portes, volets…), ce qui honnêtement, n’a pas réellement d’intérêt car on ne peut rien récupérer dans un CAMP ennemi. Par ailleurs, le déplacer dans son intégralité sera fastidieux et payant (en capsules) mais possible. Choisissez bien votre emplacement !

test de Fallout 76
Une petite sieste pour remonter votre barre de vie…

Ce qui aurait pu être cool, c’est de pouvoir fusionner les camps avec l’équipe. Par exemple, pouvoir chacun poser son module pour créer un domaine plus grand et donc avoir plus de budget. Créer une sorte de forteresse. Peut-être dans une prochaine mise à jour ? Autrement, une variation du CAMP est également à la disposition des joueurs : les avant-postes. Répartis sur la map, les avant-postes sont les points stratégiques du PVP. Il faut les libérer de l’emprise des créatures, souvent des Goules ou Super-Mutants, et c’est parti pour le farming ! Des gisements de différents métaux ou matériaux sont répartis dans le modeste domaine de l’avant-poste. Vous y crafterez des extracteurs alimentés par des générateurs et attendrez que le travail se fasse tout seul. Une solution rapide pour faire le plein de cuivre, d’aluminium et même de Bric-à-Brac. En revanche, il faudra le protéger des autres joueurs en ajoutant des tourelles et des pièges. Une fois déconnecté du serveur, l’avant-poste redevient libre d’accès. Libre à vous de vous balader entre temps mais c’est à vos risques et périls…

En PVP, chaque compétence compte

Améliorer vos compétences vous sera vital dans Fallout 76. Cela est d’autant plus vrai que sept compétences peuvent vous permettre de faire la différence : la Force (pour porter plus de poids, frapper plus fort), la Perception (pour viser mieux, repérer des ennemis), l’Endurance (pour courir plus longtemps et survivre à des attaques critiques, augmenter la vie et la résistance aux radiations), le Charisme (pour avoir des meilleurs prix aux magasins), l’Intelligence (pour augmenter votre niveau de déverrouillage des caisses et terminaux), l’Agilité (pour vous échapper d’un combat perdu d’avance) et, enfin, la Chance (pour trouver plus de ressources et de plans de craft). Grosso modo, il faut tout améliorer au fur et à mesure du jeu, favorisant les points les plus importants selon vous. It’s up to you!

test de Fallout 76
Profitez des autres joueurs pour ne pas vous sentir seul.

Naturellement, améliorer ses compétences sera nécessaire pour avoir une chance de s’imposer en PVP. Dans ce test de Fallout 76, je tiens à souligner que le jeu n’a pas une communauté dite « cancérigène ». Moi qui suis plutôt PVE, le PVP du jeu ne me dérange pas. La plupart des joueurs sont bienveillants ou vous ignorent simplement. En revanche, je pense que la team PVP sera déçue du mode de fonctionnement expliqué dans mon article sur la beta. Le mieux aurait été de créer des serveurs PVP et des serveurs PVE bien distincts. Ainsi, tout le monde y trouverait son compte ! Lorsque l’on raid la base d’un joueur, à part détruire les murs, cela ne vous apporte rien… Vous pouvez utiliser son lit ou ses établis, mais sa cache s’affichera comme « ma cache » et mettra à disposition vos différents objets stockés. Cela ne sert clairement pas à grand chose puisque vous possédez déjà votre propre cache. Par ailleurs, afficher les points des joueurs sur la map est selon moi une grave erreur pour du PVP. Si cela avait été sur un serveur PVE, pourquoi pas, mais en l’état, on n’a aucune surprise de croiser un joueur, ce qui est plutôt rare sur une map aussi grande. Un ennemi peut aussi se servir de cet indicateur pour nous traquer : chasser ou être la proie, encore une fois, c’est à vous de choisir. Personnellement, je préfère faire ma vie tranquillement et saluer un joueur lorsque j’en croise un !

Les PNJs aux abonnés absents, des quêtes bien exploitées

Dans ce test de Fallout 76, dire que les PNJs ne me manquent pas serait vous mentir. On ne va pas se le cacher, un jeu sans PNJs est un jeu sans vieC’est toujours cool de croiser un joueur ou un être humain au bar du coin, discutailler cinq minutes, échanger des objets, avoir un compagnon (Canigou à jamais dans mon cœur). Là, personne. Du moins, personne de vivant. Vos quêtes vous seront données par des robots, par des terminaux ou des lettres trouvées. Pas de conversation, uniquement des instructions, ce qui nous ramène sur le sujet du MMO. Honnêtement, ça se fait (puis on n’a pas le choix) mais je dois avouer que cela est parfois déprimant. L’excuse, selon moi, est que le jeu se passe peu de temps après la dernière bombe, que nous sommes le premier abri à sortir et qu’il est de notre devoir de repeupler la Terre. En toute logique, il n’y aurait donc personne d’autre de vivant que nous. Mouais.

test de Fallout 76
”Atomic shop“, le coin shopping de Fallout 76.

Au vu des améliorations portées depuis la beta, j’accorderais toutefois un bon point aux quêtes du jeu. Premièrement, il est maintenant possible (ou étais-ce moi qui avais mal cherché ?) de sélectionner les quêtes actives personnelles. Cela a ses avantages, et ses inconvénients. En effet, cela est avantageux dans la mesure où notre écran n’est plus inondé par une tonne de paragraphes d’indications. Par contre, en coopération, on ne peut qu’assister à la quête de notre allié et l’aider à la réaliser. Elle n’est donc pas pour nous une quête active : pas de récompenses, pas d’XP. Il aurait fallu créer un juste milieu, une sorte de mise à jour lorsque l’on rejoint une équipe, afficher dans le Pip-Boy les quêtes des alliés pour pouvoir les réaliser ensemble et pas uniquement faire acte de présence dans la partie d’un pote. Fallout 76 est assurément un jeu créé pour jouer en coopération, mais j’admets qu’au bout d’un moment, je pars faire mes quêtes de mon côté, comme une grande, pour cause d’ennui. Mais, plus j’avance dans le jeu, et plus les quêtes sont intéressantes ! On intègre des sortes de factions (même si on est loin des Miliciens ou de la Confrérie de l’Acier) et un scénario est créé avec un enchaînement de quêtes à suivre pour monter dans les rangs de la confrérie même si certaines quêtes sont répétitives. On peut aussi prendre part à des quêtes collectives (Événements) : les joueurs du serveur peuvent la rejoindre instantanément (certaines quêtes consistent à chercher des couverts dans une zone pour dresser des tables de convives invités à une fête organisée 25 ans plus tôt, dirigée par un Mr. Handy qui ne fait pas la différence entre avant-guerre et après-guerre. Plutôt cool, surtout si les joueurs de la map se félicitent entre eux à coup d’emotes après la quête. J’adhère grave !

Une boutique… et des bombes nucléaires !

Il existe une boutique dans le jeu. Elle est basée sur le principe d’achat de Fortnite qui, je vous le rappelle, se fait des c******s en or ; vous ne trouverez rien dans le shop pour vous faire avancer dans le jeu. En ce sens, Fallout 76 n’est pas un pay-to-winRéalisez des missions pour gagner des « Atomes », la monnaie d’échange de la boutique, pour ainsi débloquer des skins, des emotes ou des éléments de décoration pour votre CAMP. Deux solutions s’offrent à vous : payer les Atomes en ligne ou en magasin sous forme de code, ou accomplir des missions au fil du jeu comme « Tuez 76 goules », « Découvrez 100 lieux » et cumuler les Atomes pour vous offrir de quoi personnaliser votre aventure. À noter que pour la plupart des objets, un plan devra être au préalable trouvé. Vous pouvez acheter un skin d’une porte mais si vous ne disposez pas de la porte en question, le skin ne sera utilisable qu’une fois le plan trouvé. Pigé ? Bon, qui n’a jamais rêvé de tout faire péter ? Croyez-le ou non, c’est possible !

test de Fallout 76
Ce champignon n’est certainement pas comestible…

Partez à la recherche des goules éparpillés sur la map avec une lumière rouge clignotante et aidez-vous avec le « bip, bip, bip » pour les situer. Tuez-les et vous trouvez dans leurs cadavres des codes de lancement. Trouvez les différents postes et une fois que vous les aurez tous réunis, KABOUM ! Un message s’affichera sur l’écran du joueur et une grande zone délimitée sur la map apparaîtra. Il aura trois minutes pour fuir avant qu’une explosion et un champignon atomique n’apparaissent. La zone deviendra donc irradiée. Une fois le chaos répandu, de nouvelles plantes radioactives et de nouvelles créatures apparaîtront dans cette zone. C’est l’occasion de récolter de nouvelles denrées rares et de booster votre partieN’ayant malheureusement jamais assistée à cet événement, je ne pourrais vous dire quand les radiations prennent fin. Peut-être à la déconnexion du joueur déclencheur de la bombe ? Quoi qu’il en soit, quelques vidéos tournent sur YouTube si vous voulez voir ce que ça donne.

Des cartes géantes, pour des graphismes vieillots…

Au niveau des options du jeu, sur Xbox du moins, vous pouvez modifier les commandes. Plutôt pratique quand vous venez de faire une session sur The Witcher 3 et que vous faites totalement n’importe quoi car les touches ne sont pas les mêmes. Personnalisez votre manette/clavier pour une ergonomie à votre goût. Vous pouvez également choisir si vous voulez laisser un marqueur sur votre frise géographique en bas de l’écran. Certains préfèrent regarder régulièrement la carte, d’autres suivre les points indiqués. Activez-les ou désactivez-les, faites comme bon vous semble. Choisissez votre moyen de chat. « Auto » quand quelqu’un passe à proximité, « Zone » pour les joueurs un peu plus éloignés, « Équipe » en toute logique pour votre équipe ou « Aucun » si vous êtes asocial. Je n’ai personnellement jamais entendu personne sachant que je suis principalement en groupe d’amis ou sur Discord quand je joue. Vous pouvez modifier votre personnage à tout moment. Avec une personnalisation physique à la hauteur des Sims, vous avez de quoi faire un personnage qui vous ressemble au plus près. Cicatrice, maquillage, couleur de cheveux, grain de beauté ou forme des yeux, de multiples options s’offrent à vous. Et si vous avez tout fait à la va-vite au début car vous aviez trop envie de jouer, sachez que tout pourra être modifié par la suite. Dans ce test de Fallout 76, un mot aussi sur la carte qui est quatre fois plus grande que celle de Fallout 4 en raison des 24 joueurs présents. La carte offre des paysages et points d’intérêt divers et variés et se décline en six régions : The Forest, Toxic Valley, Savage Divide, Ash Heap, The Mire, Cranberry Bog, toutes riches en surprises… et en pièges.

Test de Fallout 76
La jolie vue automnale de mon CAMP.

Que donnent les graphismes de Fallout 76 ? Eh bien Fallout 76 n’est pas le plus beau jeu de l’année, il a de quoi envier le dernier chef d’œuvre de Rockstar Red Dead Redemption 2. Entre nous, ce n’est pas immonde, mais si on s’approche des éléments, on remarquera que les détails ne sont pas au rendez-vous. Alors oui, vous allez me dire « Mais c’est une grande map, ça prend du temps, ça coûte de l’argent, etc etc… ». Non ! Nous sommes en 2018, des jeux comme RDR2 ou Battlefield V font leur apparition avec des graphismes époustouflants, immersifs et détaillés. Bien que je sois sur Xbox One X avec un écran 4K, les graphismes du jeu reste « passables ». La vue est belle de loin même si on devine quelques points flous mais ce n’est pas encore assez bien. Les développeurs ont eu trois ans pour bosser sur le jeu, et à part prendre des éléments légèrement modifiés de Fallout 4 et ajouter un patch pour que le rendu soit un peu plus beau, rien n’a réellement changé en termes de qualité graphique. Nous sommes dans une époque d’innovation, où la technologie dépassera bientôt l’être humain, c’est l’heure de changer de moteur graphique et de nous concocter du lourd. Je compte sur vous pour le prochain opus, mes amours ! Puis hein, entre nous, je ne parlerais pas des dragons de Skyrim recyclés et très légèrement modifiés pour créer une nouvelle créature surpuissante, vous le savez vous-mêmes (oui, les attaques et les gestes sont les mêmes, ils se sont pas foulés pour le coup)…

test de Fallout 76
Vault Girl approves it.

Un jeu qui ne mérite pas qu’on le démonte

Un petit coup de gueule, à présent. Dire que ce jeu est de « la merde », « à chier », « à vomir », c’est un total manque de respect envers les développeurs. Je suis persuadée que la plupart des gens/journalistes/blogueurs qui ont mis plus bas que terre la réputation de la licence Fallout sont incapables de faire un dixième du travail des développeurs, moi la première. Qu’un jeu ne vous plaise pas, je le conçois parfaitement. Mais à ce moment-là, faites comme moi : expliquez ce qui vous déplait, félicitez les devs pour leurs initiatives et aidez-les à faire avancer leur travail afin de bénéficier de la meilleure expérience possible. Mon coup de gueule étant fini, j’espère que je vous ai un peu plus éclairé dans votre choix de vous procurer ou non Fallout 76, bien que je sois d’accord que ce jeu, en l’état, ne vaut aucunement 70 € (sachant que le prix du jeu a déjà baissé). Je vous conseille donc de prendre Fallout 76 dans trois à six mois si vous souhaitez profiter d’un jeu plus complet, et moins buggé. Je me ferais une joie de lire vos commentaires que j’espère constructifs et j’aimerais savoir ce que vous pensez du jeu, pour ceux qui l’ont acquis. Ainsi se termine mon test de Fallout 76 sur Xbox One.


Fallout 76 n’est clairement pas à la hauteur de nos attentes bien qu’il soit beaucoup mieux que The Elder Scrolls Online pour rester dans le même thème. Mais je porte Bethesda dans mon cœur depuis toujours, si bien que dans mes prochains tatouages, Vault Boy fera partie de mon corps. Mais on s’égare ! Outre le recyclage de Fallout 4 pour concocter 76, outre les bugs récurrents comme à toute sortie d’un jeu, outre des graphismes moyens, je ne comprends pas pourquoi Fallout 76 s’est fait descendre par la critique. Le jeu n’est pas fini, pour sûr. J’aurais préféré qu’il voie le jour un peu plus tard et entièrement terminé, mais c’est aussi notre mission en tant que joueur d’un jeu online de les aider à améliorer au maximum notre expérience immersive. 

La note de la rédaction
  • Gameplay - 7/10
    7/10
  • Graphismes - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 8/10
    8/10
  • Scénario - 4/10
    4/10

Les plus et les moins

✔︎ Beaucoup de missions !
✔︎ Créer sa propre base.
✔︎ Très grande map !
✔︎ Mode multi-joueur.
✔︎ L'univers post-apocalyptique.

✘ Pas mal de bugs...
✘ Graphismes pas à la hauteur !
✘ Pas de PNJs.
✘ Quêtes fouillis.
✘ Jeu pas tout à fait fini...

6.3/10

 


Emilie Perier-Cambyt

Geekette depuis l'enfance, les jeux vidéo m'aident à surmonter les épreuves de la vie. Ils me permettent de m'évader, ils m'aident à respirer et c'est ainsi que je trouve mon équilibre.

11 Commentaires »

  1. Ton avis est pour le moment le plus positif qu’il m’ai été donné de voir en tout cas .
    N’ayant pas touché la bête, je ne te dirais que… ben, bon tatouage du petit Vault boy 😀

  2. Wow, en voilà du test plus costaud qu’un abri atomique. Bon, ça rejoint effectivement pas mal de critiques qu’on a pu voir émerger. Dans tous les cas c’est de toute façon pas un jeu pour moi (si j’aime les Fallout originaux, je prends plaisir avec les versions de Bethesda, surtout pour leur côté “balade” ; par contre je suis pas du tout joueur coop / multi).
    Cela dit, comme tu le pointes, le fait de démonter le titre à ce point est assez triste. C’est pas le même type de jeu, mais ça me rappelle ce qu’on pouvait lire sur Mass Effect Andromeda.
    Sinon, le jeu est déjà moitié prix, donc pour celles et ceux intéressé·e·s, ça devient déjà plus abordable pour tenter l’expérience.
    Sinon, l’ost est une nouvelle fois top, notamment les pistes d’ambiance dans le Wasteland (ost encore signée Inon Zur).

    • Salut !

      Oui je synthétiserais un peu mon test la prochaine fois ha ha !

      Oui en règle générale c’est les mêmes reproches, en espérant que cela fasse avancer les choses…

      Si tu aimes bien ce type de jeu, Red Dead Redemption 2 est fait pour toi. De magnifiques balades à faire à cheval dans un monde totalement immersif !

      Gros coup de cœur sur l’ost de Fallout 4, pour moi c’est le must dans le catalogue de Bethesda 😉

  3. Je l’avais dit lors de la preview sur la bêta…

    C’est un jeu Bethesda, il sort à moitié fini, avec ce même moteur toujours aussi moche sur certains point et ce depuis des années…

    Bethesda propose des jeux bacs à sable, et compte sur la communauté des joueurs et moddeurs pour définir des axes d’amélioration ou même intégrer des améliorations de certains mods.

    Bethesda pour moi possède des licences fantastiques avec de beaux univers, mais n’est clairement pas à la hauteur de ce qu’on peut espérer en 2018 d’un développeur.

    On fournit des bases de jeux, souvent cassées et on espère corriger ça avec des bouts de ficelles au fur et à mesure.

    Note positive pour la prise de risques mais ça va prendre du temps à être payant, le jeu ayant des ventes assurées sur son simple nom on ne se soucie pas trop de l’avenir, mais j’espère qu’ils apporteront des améliorations positives pour les joueurs.

    Si la communauté ne devient pas toxique et que le jeu s’améliore dans le temps alors la mission sera réussie.

    Pour le moment ça reste un jeu Bethesda, qui semble comme d’habitude sorti à la hâte pour rentrer dans le calendrier et booster ses ventes à noël. Dommage de traiter une fois de plus les joueurs comme des vaches à lait.

    Et ouais je suis pas content en ce moment mais je me soigne !

    • Salut !

      Je partage totalement ton avis ! J’aurais limite préféré qu’ils sortent une sorte de DLC multi-joueur à 40 euros maximum ou qu’ils le mettent en Game Preview, la pilule serait beaucoup mieux passée auprès des joueurs ! Au moins on aurait su à quoi s’attendre.

      L’histoire, grosso modo, c’est que notre cher Todd n’a pas voulu réinjecter du pognon dans Bethesda pour créer le 76. Il a simplement repris les codes de Fallout 4 et appliqué un patch “lissant” sur les graphismes. J’espère uniquement que ce n’est pas le début de la fin pour Bethesda. Ça me ferait trop mal au cœur que la licence coule à cause d’un jeu…

  4. Eh ben, Emilie elle fait pas semblant quand elle rédige un test ^^. Tu l’as un poil mieux noté qu’ailleurs… Mais ton test reste meilleur et plus complet que sur d’autres sites 😉 C’est quand même dommage parce que Fallout 76 avait du potentiel. Mais y a une succession d’erreurs : esthétiquement, le jeu est visiblement trop ressemblant à Fallout 4. Et en effet, avoir viré les PNJ c’est pas une super idée… Mais bon on dirait qu’y a moyen de beaucoup explorer et le role-play a l’air au top !

    Reste à savoir si Bethesda va se relever. J’ai lu que sur PC ils ont déjà remboursé des joueurs mécontents et apparemment au Royaume-Uni, les ventes de Fallout 76 sont de -80% par rapport à Fallout 4. En gros c’est un méga-flop. Du moins au niveau commercial.

    • Hello !

      Oui ha ha, un peu (trop) complet, j’irais à l’essentiel dans mon prochain test 😛

      On va dire que la pilule serait mieux passée s’ils l’avaient déclaré comme Game Preview à 40 euros. Cela aurait permis aux développeurs de prendre du recul par rapport aux remontés des joueurs, d’améliorer le gameplay et surtout de ne pas décevoir la communauté…

      Ma foi, j’espère que Bethesda va rattraper le coup, il y a déjà certaines mises à jour de prévu au mois de décembre, on verra bien !

      Eh oui effectivement, Bethesda a déjà baissé ses prix dans les magasins et sur leur site. C’est plutôt une bonne chose pour les joueurs bien que j’aurais préféré payer un jeu 70 euros complet et fini que de payer un jeu moitié prix et moitié fini.

      Wait and see…

  5. Ceci est un test d’une joueuse confirmée sur Fallout. Tu connais la série, tu y joues, du coup on sait à quoi on va s’attendre en prenant le jeu. C’est vrai que lorsqu’on écrit un test sur un jeu, au début on se demande comment on va faire pour rédiger un test comme les autres, et on s’aperçoit en fait qu’on a beaucoup de choses à dire, du coup ton test est proche du complet.(on est jamais satisfait à 100% de ce qu’on écrit, on oublie souvent une bricole ^^)

    Je ne sais pas si ce sont les mêmes équipes qui font Fallout et Wolfenstein, apparemment c’est toujours dans le “vieillot” qui ils font. Je pense plus que chez Bethesda, c’est une volonté de faire cela, ils savent qu’une partie des joueurs préfèrent les mécaniques anciennes, ce qui est dans Wolfenstein. Même si techniquement ils ne sont pas au top par rapport aux autres, cela reste comme tu dis passable, et passable pour tout pratiquement. C’est ce que j’appelle un bon jeu moyen.

    Les quêtes qu’on peut faire en aidant un joueur, ne pas récolter d’xp etc…, c’est juste débile vu que le jeu est multi, automatiquement tu ne vas pas avoir envie d’en faire beaucoup et vite aller les faire dans ton coin. Là c’est une big erreur. Rectifiable dans une maj…

    Je ne vois pas pourquoi on devrait rembourser les gens, à cause de quoi ? parce que le jeu est multi et pas solo, et que les gens l’ont acheté sans le savoir, dans ce cas fallait s’informer avant d’acheter. Ce n’est plus crédible ce genre d’attitude, avec toutes les infos sur le net. Quand je vois des gens qui crient au scandale que GT sport c’est de la merde parce que le jeu est uniquement en ligne. Certaines personnes je me demande d’où ils sortent, les jeux sont annoncés en tant que tel. Comme Overwatch, je voulais le prendre mais sachant qu’il avait été annoncé uniquement online, du coup je ne l’ai pas pris et j’ai bien fait , en l’essayant lors des weekend “gratuit”, je n’ai pas du tout accroché au jeu.

    Mais le constat global de beaucoup de jeux vidéo, le jeu est sorti sans être totalement fini et comme bien souvent une année supplémentaire aurait dû être pris en compte. C’est devenu une sale manie de finir les jeux à coup de mise à jour. Le retour du bâton dans la figure. Ce qui est tout le contraire justement avec Wolfenstein. Étonnant chez eux sur ce coup.

    C’est comme Onrush, le jeu ne vaut pas 70euros .Quand un jeu fait un flop, il va descendre de prix en 1 mois, C’est l’avantage pour celui qui aime Fallout, c’est juste une question d’attendre un peu.
    Je ne peux pas dire beaucoup de chose, je n’aime pas ce jeu comme je te l’avais mentionné. Je ne peux pas donner un avis négatif ou positif. Pour ceux qui aiment cette licence, tu les auras bien prévenu et renseigner. En plus toi qui travaille dans une enseigne de jeux vidéo, c’est rassurant pour un client de tomber sur toi, au moins tu sais parler du jeu et renseigner convenablement un joueur ou euse.

  6. Il est quand même navrant que dans 80% des cas, aujourd’hui, un des défauts des jeux testés soit qu’il ne soient pas “terminés”. Cela commence à me couper la chique d’acheter tout jeu à sa sortie, sauf pour des exceptions. Je n’ai fait que Fallout 4 pour ma part, mais j’avais autant adoré que cet épisode ne me tente pas du tout. On en avait déjà parlé : le côté multijoueurs, sans pnj, ne m’intéresse pas. J’ai quoiqu’il en soit été perplexe face aux critiques sans cérémonie du jeu et je me réjouis que tu tâches d’être si objective et respectueuse. Cela nous incite vraiment à nous forger notre propre opinion. Mais le moins que l’on puisse dire est que, même s’il semble avoir de bonnes idées sur le papier, les graphismes ne sont pas à la hauteur, et il y a des défauts peu pardonnables pour un jeu qui se voulait multijoueurs. Du coup, j’espère vraiment que cette douche froide les incitera à se retourner vers des jeux en solo, sans pour autant éteindre la franchise.

Laisser un commentaire