Mes chers ouistitis, si vous me lisez depuis le début, vous devriez savoir que parmi mes grandes passions il y a le snowboard. Aujourd’hui, je vais même vous donner un scoop : la Joanne Salaun d’autrefois a remporté deux médailles d’argent et une médaille de bronze aux Championnats du Monde Juniors FSCF de Snowboard Slopestyle ! Oui, le snowboard, j’adore ça. Et l’hiver est ma saison préférée car c’est grâce à elle que je peux m’adonner aux plaisirs de la planche à neige ! Mais parlons plutôt de Steep, disponible depuis le 02 décembre 2016 sur PC, PS4 et Xbox One. Je dois vous avouer que je trouvais ce jeu de sports alpins à monde ouvert très prometteur sur le papier. Eh bien une fois manette en main, je n’ai presque rien perdu de mon enthousiasme. Sans transition, voici mon test de Steep.

Le snowboard façon « chill-out »

Je préfère vous le dire tout de suite. Si vous pensez que Steep est un jeu vidéo dans la même veine que SSX, Amped ou Shaun White Snowboarding, vous serez déçu. En fait, Steep a été développé par Ubisoft Annecy (je ne savais même pas qu’il y avait un studio Ubisoft en Haute-Savoie). C’est un jeu de sports alpins si on veut… Si vous avez aimé The Crew par exemple, et que vous considérez que c’est un bon jeu de bagnoles, alors Steep a de fortes chances de vous plaire. Je vous explique pourquoi plus bas.

Avis de Steep (Xbox One)
“Je suis seul au monde”, aurait dit Corneille à ce moment précis.

Il faut dire que dès les premières minutes de jeu on sent que Steep a été modelé par Ubisoft. C’est un jeu assez social dans le genre, qui favorise les interactions entre joueurs et où la notion de monde ouvert est omniprésente. C’est un bon jeu dans le sens où il est léger et fun. On prend son temps, on descend les pentes enneigées en enchaînant les 180° backsides et aerials, on admire le paysage qui s’offre à nous. L’expérience pure est plaisante, vraiment. Si vous aimez « chiller », vous allez prendre votre pied, c’est certain. Perso, c’est mon cas, les premières impressions ne pouvaient être que bonnes !

Une prise en main plutôt délicate…

Dans ce jeu de sport d’hiver proposé par Ubisoft Annecy, on retrouve du ski, du snowboard (y a plutôt intérêt), de la wingsuit et du parapente. Tous ne sont pas aussi intéressants les uns que les autres mais la possibilité de pouvoir lancer la discipline de son choix depuis le sommet d’une montagne est franchement sympa. Malheureusement, manette en main, le gameplay est très confus, très frustrant. En fait, les commandes sont mal réparties et on a du mal à jongler entre le stick gauche, le stick droit et les boutons situés à l’arrière de la manette. Je suis convaincue qu’on aurait pu attribuer les différentes commandes de manière plus simple. Mais bon, on finit quand même par se faire à ces dernières !

Test de Steep par Joanne Salaun (Je suis un gameur.com)
Si j’existais vraiment dans le jeu, je leur aurais tous foutu la pâtée !

Si vous aimez les jeux de sports alpins de type arcade, sachez également que Steep ne vous satisfera pas totalement. Pourquoi ? Parce que Steep est un jeu de simulation. Pas de compteur de points ici ! Même si enchaîner les figures vous permettra d’améliorer vos stats, elles ne sont pas aussi indispensables que dans un autre jeu de snow. Finalement, même si j’aime le snowboard freestyle, cela ne m’a pas trop dérangé car sur le plan de la technique pure, le jeu est très exigeant et réaliste. Il est assez difficile d’évaluer la distance et la hauteur, on n’enchaîne pas un flip et un grab aussi facilement que dans un Shaun White Snowboarding par exemple. J’ai donc beaucoup apprécié la dimension réaliste de Steep, qui pourrait limite être utilisé comme simulateur d’entraînement. Toutefois, tout n’est pas parfait. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai toujours pas réussi à réaliser de bonks (des tricks qui consistent à taper un tronc ou la souche d’un arbre avec sa planche) et finalement, il y a peu d’éléments sur lesquels on peut « grinder » dans le décor. En tant qu’adepte des grosses figures, je regrette l’absence de détails de ce genre car ils auraient pu faire toute la différence dans Steep.

Une map qui vous en met plein la tronche !

Je sais que beaucoup d’entre vous se demandent ce que valent la wingsuit et le parapente. Eh bien sachez que vous ne serez pas déçu. Les sensations dans les airs sont tout simplement énormes. On peut frôler le sol et de gros rochers abrupts à quelques centimètres près et l’impression de vitesse est bel et bien là ! L’autre truc que j’ai trouvé exceptionnel dans Steep, c’est la map du jeu. En fait, c’est comme si Ubisoft Annecy avait compressé les trois sommets alpins les plus radieux dans un CD. Le Mont Blanc, le Cervin et le Mont Rose se côtoient comme si de rien n’était et je trouve ça génial. On peut se rendre là où on le souhaite, il n’y a pas de contrainte, c’est la liberté totale et c’est là que Steep fait très fort : il respecte à la lettre la philosophie du riding. Nul doute que Steep est un jeu “passion”.

Test de Steep sur Xbox One
Bien évidemment, Steep est un jeu social. C’est mieux d’y jouer entre potes.

La map est très généreuse, les paysages sublimes. Honnêtement, il n’y a pas d’autre mot. Malgré le clipping qui fait souvent des siennes, les décors sont somptueux, notamment lorsque le soleil se lève ou se couche. Les sensations sur les skis et la planche de snowboard sont fantastiques : le sentiment de vitesse enivrant, notre corps qui balaye la poudreuse, le matériel qui s’enfonce légèrement lorsque la densité neigeuse est trop importante… Comment ne pas être aux anges devant autant de réalisme ? On sent qu’Ubisoft Annecy a de l’expérience et que certains de ses développeurs sont de vrais pratiquants. 

Steep, c’est avant tout un jeu social

Steep réunit l’ensemble des qualités propres aux jeux sociaux. Pas de riders contrôlés par un hypothétique CPU ici, pas de concurrents extravagants comme dans 1080° Snowboarding  sur Nintendo 64 par exemple – un de mes jeux favoris dans le genre –, dans Steep, vous partagez les montagnes avec vos amis. Vous parcourez les pentes avec eux et pouvez même les provoquer en duel. En effet, on peut enregistrer ses meilleurs temps. Par la suite, si un copain passe dans le coin, on peut le mettre au défi de battre notre chrono. Ce qui est cool également, c’est qu’on peut capturer des plans et des vidéos et choisir l’angle de vue souhaité, histoire de nous montrer sous notre meilleur jour. Ben ouais quoi !

Test de Steep sur Xbox One
Glisser la nuit, c’est quand même quelque chose ! C’est la liberté !

Finalement, même si la liberté est le maître-mot dans Steep, on peut très bien se balader avec ses amis, la jouer compétitif, tenter de remplir tous les défis voire essayer de farmer un maximum pour débloquer de nouvelles zones de largage. La découverte a donc plusieurs sens et chacun y trouvera son compte même s’il faut avouer qu’au bout d’un certain temps, à moins d’être un énorme fan de sports de glisse, on finit par s’ennuyer et à tourner en rond. En effet, sur le long terme, Steep peine à être accrocheur. D’ailleurs, même s’il vous prenait de réinsérer la galette du jeu, vous le feriez tout en sachant pertinemment ce qui vous attend derrière. Bon, heureusement que l’OST du jeu est méga-cool. Les morceaux sont un plaisir à écouter ! Ce test de Steep se termine donc sur une bonne note, ouf ! 


Pour conclure mon test de Steep, je dirais simplement qu’Ubisoft a eu l’audace d’approcher les sports d’hiver de façon différente. Si vous aimez les jeux d’arcade, vous pouvez passer votre chemin. En effet, Steep est un jeu de simulation, un jeu très réaliste, un jeu très exigeant. Les vrais fans de sports de glisse l’adoreront car pour dompter son gameplay, il faudra maîtriser tout un tas de subtilités techniques. Là où ça coince pour Ubisoft, c’est que son jeu semble s’adresser à une niche particulière. Le commun des mortels n’est pas suffisamment connaisseur du genre pour se laisser appâter… Reste que Steep est un bon jeu de sports d’hiver, surtout que ce genre de jeu, ça ne court pas les rues. Si vous aimez la glisse autant que moi, vous pouvez donc foncer ! 

La note de la rédaction
  • Gameplay - 7.5/10
    7.5/10
  • Durée de vie - 7.5/10
    7.5/10
  • Graphismes - 8.5/10
    8.5/10
  • Scénario - 7/10
    7/10

Les plus et les moins

✔︎ Une map, des paysages et des décors fantastiques !
✔︎ Les sensations de vitesse, la physique monstrueuse !
✔︎ Un jeu de sports de glisse synonyme de liberté.
✔︎ L’approche différente et totalement assumée d’Ubisoft.
✔︎ Un jeu de simulation techniquement exigeant.
✔︎ De l’action et de l’exploration à l’état pur !

✘ Des commandes confuses, trop compliquées.
✘ Du clipping par moment, c’est dommage !
✘ L’ennui qui s'installe au bout d'un certain temps.

7.6/10

 


Joanne Salaun

Sportive quand je suis motivée, fanatique de Leonardo DiCaprio, fashionista mais pas trop car ça fait quand même mal au porte-monnaie, j’ai le bonheur d’être rédactrice pour Je suis un gameur.com et j’en suis vraiment très fière. Mince, j’ai oublié de dire « parce que je le vaux bien » !

16 Commentaires »

  1. Tu m’as convaincu, je me laisserais tenter sur PS4 dés que je pourrais 🙂 Merci pour le test. À défaut d’être sportif dans la vraie vie, je le serais de temps en temps devant la TV haha.

    • C’est vrai ???? Je suis trop contente !!! Merci copain ça fait plaisir ! Si tu le veux, tu peux passer par nos liens (les deux boutons Amazon et Fnac en bas de la page) comme ça on gagnera 50 centimes mdr ! À la longue ça nous paiera peut-être nos frais d’hébergement hi hi ! C’est pas grave si t’as pas l’habitude de faire du snow ou même du ski Steep ça marche bien pour s’évader aussi. C’est un bon jeu découverte ! Bisou

      • Ben oui c’est vrai !! Puis j’aime bien ce genre de jeu, une amie m’avait fait prendre il y a genre un an le dernier SSX sur PS3 juste pour jouer avec elle en réseau, et on s’éclatait bien 🙂 Yaaaay 50 cts ! Ben si je me le prends pour Noël, je passerais par vos liens. (j’ai bien dis vers Noël, car là je viens déjà de me prendre un jeu que j’attendais depuis loooongtemps, à savoir STEINS GATE 0, oui j’adore les visual novel). Puis surtout, j’aime les jeux assez exigeants, donc STEEP a l’air parfait aussi pour ça. Bisou à toi.

  2. Tu as fait un ti oubli, niveaux tenues, matériels, s’il y a du choix, si on sait customiser les planches etc. J’ai trouvé une faille dans ton test, je suis là pour t’embêter gniac gniac ^^

    • Oui c’est vrai je reconnais 🙁

      C’était pas un point super important pour moi en fait… Mais tu as raison j’aurai sûrement du en parler. En tout cas niveau personnalisation, y’a largement de quoi faire ! 🙂

      Merci de ton intervention mister !

  3. Si je n’avais pas essayé la bêta, en lisant ton article j’aurai dit “banco j’achète” ! Tu es très convaincante pour vendre un jeu ! ^^

    Mais en réalité… je n’en attends pas vraiment les mêmes chose que toi. Tu le trouves simulation, je le trouve personnellement plus arcade. Dans mon esprit j’attendais quelque chose de similaire à du Skate de EA, version Snow. Ou à la limite à du Amped (les deux premiers, pas le 3) qui reste indétrônable pour moi… enfin bref, merci pour ton test qui me tiraille encore plus !

    • Sérieux??? Perso on ne peut pas dire que Steep soit un jeu axé arcade. La jouabilité y est technique, la gestion des tricks est difficile et on est loin des jeux du genre ” je m’élance dans une descente à obstacles et j’essaie de faire un max de figures jusqu’à la ligne d’arrivée”, le truc adulé par les pro gamers quoi… Je le trouve déjà beaucoup plus simulation que SSX, Shaun White Snowboarding voire même Amped rien que pour le sentiment d’immersion, la map, le concept de freeride etc).

      Après même si Amped est un très bon jeu faut pas oublier qu’il date un peu et je pense que si tu y rejouais aujourd’hui tu verrais la différence.Ou bien c’est que tu maîtrises pas suffisamment le gameplay sur Steep 😛

      Sinon, il se peut tout simplement que tu recherches la simulation pure ! Mais existe-t-elle ? Peut-être que Mark McMorris: Infinite Air te conviendra plus. C’est un jeu de snow uniquement, développé par un tout p’tit studio (très peu de médiatisation donc)… Pour le coup, il se rapproche carrément plus de Amped ou de Skate 3 de par sa difficulté.

      Mark McMorris: Infinite Air c’est un vrai jeu de freestyle snowboard avec un mode carrière tandis que Steep c’est plus du freeride avec du snow mais aussi du ski et tout ce que tu sais. L’avantage du premier c’est les tricks, qui sont super bien faits et très difficiles à placer par rapport à Steep. Par contre Steep c’est mieux par rapport à la beauté de l’environnement, l’exploration et la variété des sports.

      Eh oui on ne peut pas tout avoir mon cher ami ! 😉

  4. J’ai bien aimé the crew, plus que l’aspect jeu de voiture (qui est pas terrible en fait) c’est le côté map énorme à explorer qui m’a fait jouer de nombreuses heures. Si je suis un peu moins fan de sport d’hiver (IRL). C’est typiquement le genre de jeu qui pourrait me séduire, si j’avais un peu plus de temps pour prendre la manette 😉
    Je trouve qu’ils ont de bonnes idées chez Ubi, même si parfois la réalisation est… surprenante 😉

    • Ce n’est pas difficile d’avoir des idées en même temps.
      Il manque un jeu de tennis et de boxe en matière de sport , depuis le temps qu’on en voit plus, je pense que les gens sauteraient dessus. A la fin c’est toujours que des suites les jeux vidéo.
      Sinon le meilleur jeu de glisse, c’est sky or die, une tuerie ce jeu-là(ou plus du tout maintenant Mdr)

  5. Je suis entrain de regarder pour acheter un jeu de sport et j’hésite avec Steep et Mark McMorris: Infinite Air. Étant donné que tu semble parfaitement maitriser le sujet, d’après toi quel est le meilleur choix ?

    • Bonjour Alex et bienvenue sur JSUG.com 🙂

      Eh bien j’ai envie de te donner la même réponse qu’à CoffeeQuest. Si tu cherches un jeu de snowboard axé simulation, choisis Steep. Si tu préfères un jeu de sport arcade, ça sera Mark McMorris: Infinite Air. Si tu aimes la difficulté, Mark McMorris: Infinite Air est parfait. Mais attention je te préviens, tu risques de finir chauve ! À la prochaine ! 😉

      • Ok ! Merci pour ta réponse !
        J’aurais pensé que les 2 étaient plutôt simulation. Mark McMorris: Infinite Air est difficile sur quel plan ? Est-ce qu’il est fun ? Je rêve de retrouver un jeu à la Coolboarders sur PS4… enfin j’ai des souvenirs de l’époque PS1 peut être que si j’y rejouais aujourd’hui je ne serais plus autant conquis !

        • Hello Alex ! Félicitations pour ton cadeau 😉

          Alors en fait Mark McMorris est dur dans la mesure où il est très permissif par rapport à la réception des sauts ! Faut bien doser sinon c’est la chute assurée. Il est beaucoup plus technique que Steep. Après la gravité est bizarre aussi sur Infinite Air… Je sais pas trop comment expliquer. En fait, Infinite Air c’est vraiment un jeu de snowboard freestyle. Ce qui veut dire qu’il est très fun oui. Cool Boarders j’ai pas connu j’avais 7 ans quand il est sorti hi hi ! Je me suis mise au snow (et aux jeux de snow) qu’à partir de l’âge de 10 ans.

Laisser un commentaire