Plus de trois ans après avoir séduit les PCistes, Les Sims 4 débarque enfin sur console ; ce n’est pas trop tôt ! Si les possesseurs d’une PS4 ou d’une Xbox One trépignaient d’impatience, ces derniers n’en tiendront probablement pas rigueur à Maxis et Electronic Arts. Effectivement, Les Sims est une franchise solidement installée dans le paysage vidéoludique, une franchise appréciée par un public transgénérationnel qui est d’ailleurs l’une des rares à ne susciter ni violence, ni haine. La sortie des Sims 4 sur consoles est donc une bénédiction. Reste à savoir si le portage réussit à conserver l’essence de la série. La question de l’adaptation des contrôles sur consoles sera aussi abordée dans ce test des Sims 4 sur PS4. En bref, je vous réserve un bien joli programme aujourd’hui ! Même chose sur ma chaîne YouTube, où vous trouverez pas mal de contenu (découvertes, scénarios et tutoriels) sur Les Sims 4.

Pour une expérience complète, il faut être richi-sim !

Il fallut quatre extensions payantes et tout un tas d’add-ons téléchargeables pour faire des Sims 4 un jeu complet sur PC, sans compter que les éternels mods sont toujours là pour combler l’appétit des fans invétérés de la série. Sorti en novembre 2017, Les Sims 4 version console semble proposer un contenu très épars à première vue. Et une fois nos lunettes grossissantes sorties, on se rend compte que l’achat de certaines extensions sera probablement requis pour profiter d’une expérience de jeu complète. Je vous propose de faire rapidement les comptes : j’ai personnellement acquis l’Édition Fête Deluxe à 59,99 €, laquelle renferme uniquement des tenues, objets et décorations d’intérieur, mais tout joueur PS4 ou Xbox One serait sûrement tenté d’acheter le pack Collection (49,99 €), qui regroupe les extensions Vie Citadine, Vampires et Accessoires Vintage. L’investissement total est déjà de plus de 100 €, en rappelant tout de même que Les Sims 4 est un titre sorti initialement en 2014.

Les menus du jeu sont agréables car aérés et minimalistes. Moi ça me plaît !

Comme quoi, les Simflouz, il va bien falloir les sortir ! Si la somme engagée peut être colossale, l’expérience sera elle jouissive, je vous rassure. En effet, la personnalité de nos Sims est plus travaillée que jamais et on a la possibilité de leur offrir la vie que l’on souhaite réellement. Dans les Sims sur consoles, comme sur PC, le focus est mis sur les émotions de nos petits avatars, leurs ambitions toujours plus grotesques mais aussi des relations captivantes qui fonctionnent mieux que dans l’ensemble des précédents jeux Les Sims. Dans ce test des Sims 4 sur PS4, j’ai envie de dire que la vie de nos êtres créés sur mesure prend des airs de soap opera : nos Sims ne cessent d’évoluer au gré des nouvelles rencontres et opportunités. C’est vraiment fascinant de les voir se développer, de monter les échelons dans leurs carrières respectives, de se faire des amis, de flirter avec le voisin ou la voisine du quartier… Bien entendu, dans les Sims 4, la vision capitaliste du monde reste inchangée : il faut amasser un maximum de richesses et collectionner des biens en pagaille pour tuner la maison de notre Sim. Faut que ça en jette quoi ! Justement, en substance, Les Sims 4 en jette bien comme il faut !

Des outils de création brillanti-sim !

Si vous voulez du soap opera, vous en aurez dans les Sims 4 sur PS4. D’entrée de jeu, l’utilisateur a la possibilité de créer un quartier tout entier et d’imaginer ses différents habitants. C’est comme s’il était réalisateur d’un show comme Desperate Housewives. On peut bien entendu concevoir ses Sims de A à Z et à ce niveau-là, l’outil de création fait un sans faute. Les options sont nombreuses (ajustement des proportions de son personnage, modification des traits et de la forme du visage, choix de tenues très variés, traits de personnalité en pagaille etc.). Une fois nos Sims montés, c’est un vrai plaisir de mettre en place des amitiés, rivalités ou histoires d’amour entre eux ! Grosso modo, j’ai vraiment le sentiment que la série est passée d’un jeu de micro-gestion rébarbatif à un jeu de simulation de vie, d’aspiration et de réussite de grande envergure, un jeu qui conviendra d’ailleurs aux plus créatifs d’entre vous car tous les éléments sont réunis pour imaginer des histoires vraiment hors du commun, histoires que je compte bien vous montrer sur ma chaîne YouTube dans les prochains jours !

Cela dit, dans ce test des Sims 4 sur PS4, je tiens à vous dire que vous ne pourrez pas tout contrôler dans la vie de vos petits Sims adorés. En effet, le temps passe vite, très vite même, si bien que parfois, vous n’aurez pas le sentiment d’avoir fait grand chose. Qui plus est, la répétition pourrait bien s’installer au bout d’un moment (par exemple, vous ne pouvez proposer de rancard à un autre Sim que dans cinq ou six endroits différents dans le jeu). Mais la répétition finira toujours par s’envoler, car il y a fort à parier que vous serez totalement absorbé dans votre partie. Et c’est d’ailleurs là le point fort des Sims 4 : tout l’univers est fascinant, on veut le meilleur pour nos Sims et le jeu est ultra-relaxant, « sans prise de tête » (mention spéciale aux musiques du jeu, qui sont simplement géniales).

Contrôles : quelles sim-ilitudes avec la version PC ?

Inévitablement, et vous vous en serez doutés, le plus gros problème des Sims 4 sur PS4 et Xbox One par rapport à la version PC, ce sont les touches de contrôle. Les menus, modes, objets sélectionnables, icônes et boutons sont légion dans la version PC. Même constat sur la version PS4 des Sims 4 que j’ai pu tester, et c’est un problème. Eh oui, la version console est identique à son homologue PC. Portage… Et basta ! Pas de modification au niveau de l’interface ou du contenu, et c’est bien dommage. Sur PS4, le stick gauche permet de déplacer le curseur tandis que le stick droit de la manette sert à déplacer la caméra. J’ai eu beaucoup de mal avec les touches de contrôle, même après plusieurs heures de jeu. Sélectionner un Sim ou un objet dans l’urgence, éliminer ou supprimer une action, trier un élément dans les menus s’est avéré compliqué en ce qui me concerne et bien souvent, j’ai eu l’impression qu’on me demandait de réaliser une tâche ultra-complexe tout en disposant des mauvais outils. En fait, les manipulations ne sont pas bien pensées sur consoles et même si on finit par s’y faire, le temps d’adaptation nécessaire est beaucoup trop long. Au moins sur PC, vous pouvez jouer avec votre souris !

On dirait que mon Sim Eric Lafleur a du pain sur la planche !

Là où on ressent le plus le décalage qui existe entre la version PS4 et la version PC, c’est dans le Mode Construction. Sans surprise, Les Sims 4 offre le meilleur Mode Construction de toute la série. Création de maison, ameublement, aménagement d’intérieur, customisation des pièces, tout y est ! Là où le bât blesse encore une fois, c’est que les contrôles ne sont pas adaptés. On se bat trop souvent avec la caméra, on peine à se remémorer les commandes, on ne sait plus comment faire apparaître le curseur après l’affichage d’une fenêtre. En gros, c’est un vrai bazar ! Combien de fois ai-je détruit un objet par inadvertance par exemple ? Cependant, comme dans tout jeu, la pratique peut être d’un grand secours. À force de jouer, vous maîtriserez toutes les subtilités du jeu et pourrez même créer des maisons de toute beauté ! D’ailleurs, certains vidéastes se sont spécialisés dans ce mode de jeu unique.

Les Sims 4 sur PS4, un jeu pas si grandi-sim ?

Les vrais fans de la série préféreront probablement Les Sims 3 à Les Sims 4, notamment du fait du contenu hors norme présent dans le troisième opus. Cela dit, Les Sims 4 est beaucoup plus détaillé et agréable sur le plan visuel. Le grand nombre d’animations, les différents moyens d’expression de votre Sim, la richesse des interactions et des activités, sans oublier les modes de création très complets font que Les Sims 4 est clairement au-dessus. En plus, on peut maintenant jouer avec un adolescent de A à Z : pas de parents dans les pattes, on peut le faire emménager dans un appartement tout seul comme un grand, il peut avoir une vraie vie sociale et surtout, des relations sexuelles ! Wesh baby.


Les Sims 4 est, à mon avis, un super cadeau à offrir au propriétaire d’une PS4 fan des Sims. Du moment qu’il se sera familiarisé avec les touches de contrôle du jeu, il ne pourra qu’apprécier l’expérience fascinante qui s’offrira à lui : modes de construction de maisons et de quartiers impeccables, plongée fascinante dans l’univers de nos Sims, scénarios dignes d’une série TV en huit saisons, l’aventure en vaut la chandelle ! À condition de ne pas trop rouspéter contre la caméra capricieuse et d’accepter de prendre le temps de lire tous les didacticiels… Oui, tous ! 

LA NOTE DE LA RÉDACTION
  • Gameplay - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 7.5/10
    7.5/10
  • Contrôles - 4/10
    4/10

Les plus et les moins

✔︎ Un gameplay aussi absorbant que sur PC !
✔︎ Le nouveau focus sur les émotions et le drama.
✔︎ Attitudes et animations plus détaillées !
✔︎ Les modes de création gargantuesques.

✘ Des problèmes techniques réels (caméra, sauvegardes).
✘ Les touches de contrôle pas évidentes...
✘ À quoi servent réellement les quartiers ?

6.9/10

 


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

12 Commentaires »

  1. Ah ouais ça a quand même bien évolué les Sims à ce que je vois (et lis ^^). Je comprends pas EA. Pourquoi un simple portage ? C’est évident que les contrôles sur PS4 créent un fossé par rapport au jeu sur PC. Car Les Sims c’est quand même un jeu typique au PC. Ils auraient du faire une refonte des menus au moins parce que les sticks c’est vraiment pas faciles à utiliser. Déjà que sur certains jeux je galère alors Les Sims j’imagine même pas… En tout cas, très bon test de ta part Eric, très complet et même qu’y a des jeux de mots dedans LOL !

    • J’imagine que c’est pas évident à mettre en place, même si c’est leur job LOL. En réalité, on assisterait peut-être à la fin de la licence Les Sims. Pas de Les Sims 5 à l’horizon pour le moment, par exemple. EA tenterait-il de renflouer les caisses en balançant un jeu vieux de plus de trois ans sur consoles ? Maybe. Maybe not. Après tout, il y a bien des joueurs PS4 et Xbox One qui attendaient de pouvoir y jouer !

  2. Tout à fait y a du jeu de mots ^^, ça m’ sim… dère
    Les Sims reste les Sims, dédié avant tout au PC mais bon en même temps, c’est sur PC qu’ils sont nés. Même si les commandes au pad ne sont pas toujours évidentes. C’est toujours bien qu’il soit arrivé sur les consoles .Et maintenant on ne sait pas jouer aux sims 4 avec une souris sur ps4? logiquement ça devrait non?
    Ils ont tout de même bien évolué dans tous les sens, depuis les sims 3, je trouve que ce jeu a repris du poil de la bête. Il a pris une nouvelle dimension, c’est fun, c’est coloré, y a du choix. Les Sims ont toujours été un simulateur de vie. Le problème du jeu, ce sont la multiplication des addons, surtout que ceux-ci offrent du contenu alléchant, quand tu vois les sims 3, celui qui aime ce genre de jeux, au bout du compte il a dépensé une fortune pour avoir le jeu dans son intégralité. C’est le côté un peu dommage du jeu. Cela reste un bon jeu sur le principe pour autant qu’on aime Les Sims.

    • Oui il y avait moyen de glisser quelques jeux de mots faciles sur ce coup (P-Y aurait certainement mieux fait que moi, c’est le maître incontesté de l’exercice) ^^.

      Oui, oui, tout à fait, tu peux jouer sur PS4 avec une souris, d’ailleurs un de mes abonnés YouTube m’a posé la question il n’y a pas longtemps. Mais honnêtement, avec le pad on s’y fait ! Eh oui, c’est l’éternel problème. Faut-il succomber ou non aux add-ons ? Surtout que dans Les Sims 4 ils apportent une sacrée valeur ajoutée au jeu. Moi je dis “Fuck” je vais les acheter pour Noël !

      • Je me demande même si ce ne sont pas les Sims les précurseurs d’avoir lancer les addons pour un jeu vidéo, parce que ça remonte dans le temps déjà. Surtout que les addons chez Les Sims apportent vraiment des ajouts non négligeables. Je dis autant me servir de la souris, de plus pour les points & click, c’est plus fun. J’avais fait animaux et Cie, un petit peu mais la manette m’a vite rebutée pour jouer. Je ne sais pas on se sent plus libre à la souris.

  3. Très bon test ! Tu soulignes bien les points forts et les points faibles du jeu. C’est sûr que sur PS4 c’est pas pareil que sur PC mais je compte quand même m’offrir le jeu pour Noël 🙂

  4. Hola ! Bon, j’avais lu ton article il y a quelques jours, d’ailleurs les titres m’ont fait sourire. J’ai moi-même commencé les Sims 4. Je te rejoins dans l’idée qu’on a connu des maniabilités plus faciles, mais je crois que j’ai eu moins de mal que toi, car j’avais déjà joué au jeu sur PC, il y a des années. J’ai été étonnée car il y a beaucoup de nouveautés comparé au jeu que j’ai connu à sa sortie, et tant mieux en un sens. Que dire d’autre si ce n’est qu’on se prend vite au jeu pour perfectionner les relations entre les sims, et leur faire gagner de l’expérience ainsi que des échelons, afin de pouvoir s’offrir une maison de rêve. Par contre, le jeu va finir par être répétitif, je pense. (A une époque, il y avait des semblants de mode histoire et des défis au moins), et ça se repose pas mal sur ses acquis je crois. (N’y avait-il pas plus d’objets dans les sims 3 ?) Et puis, comme tu dis, pour avoir un jeu complet et plus abouti, c’est excessivement cher ! Dommage s’il n’y a jamais de Sims 5, mais ils le cherchent à force de ne pas faire d’efforts… Enfin, c’est mon avis pour l’instant. J’écrirai sûrement quelque chose quand j’y aurai joué davantage. Bises

    • Je confirme ma grande ! Le jeu finit par être répétitif, à moins d’accepter de payer les extensions (qui sont coûteuses). Je regrette aussi l’absence de “mode histoire” et de défis comme on peut les trouver sur la version PC. Pour le coup, j’aurais bien mis un point de moins au jeu…

      • Ecoute, ce qui est paradoxal, c’est que je me surprends malgré tout à y jouer de plus en plus. Ca se corse un peu quand on commence à avoir une maison plus grande, plus de sims à gérer, et j’ai trouvé le système de vieillissement bien fichu. (la phase “bambin” est plutôt rigolote à jouer). Bref, mon avis est toujours en dents de scie^^

Laisser un commentaire