Ce matin, je me sentais d’humeur héroïque ! Je pouvais tout accomplir ! J’avais envie de sauver la veuve et l’orphelin, de voler au secours de petits chats dans les arbres, des grands-mères qui veulent traverser la chaussée, de sortir dans la rue, d’enfiler mon costume et de me balancer au gré de mes toiles. Et puis je me suis souvenu que je n’étais pas Spider-Man, et que, même si je l’étais, je devrais marcher comme tout le monde parce que les maisons du voisinage sont beaucoup trop basses pour que je puisse me balancer, dommage… Bon bah… pas le choix, j’allume ma PS4 et c’est parti pour un test de Spider-Man, développé par Insomniac Games ! Merci à PlayStation pour la confiance qu’il nous accorde !

Test de Spider-Man : bouger, c’est bon pour la santé

Spider-Man est un jeu d’action/aventure paru le 07 septembre 2018 uniquement sur PlayStation 4, commercialisé 54,99 € à sa sortie et développé, comme je l’ai dit, par Insomniac Games. Les vidéos de gameplay promettaient une sacrée liberté et des sensations assez folles, mais est-ce bien le cas ? Quoi qu’il en soit, tout commence par une altercation assez musclée avec Fisk. Les hommes de Fisk foutent un dawa infernal dans les rues de New York, et la police a du mal à les tenir en respect. Bref, c’est un taf pour Spider-Man. La séquence est en fait un didacticiel diégétique comme on les aime, étant donné qu’elle permet d’apprendre les touches sans trop s’en rendre compte. Première chose qui me frappe, les transitions entre les cinématiques et les phases de jeu.

Test de Spiderman
Bonjour toi !

Les cinématiques utilisent le même moteur graphique que celui utilisé pour les phases de gameplay. Spider-Man sort de sa chambre, monte sur le toit et se jette dans le vide et… paf, on le contrôle. On n’a rien vu venir, et c’est assez bluffant. Ensuite, on commence à se balancer et… miracle, on s’amuse déjà. Durant ce test de Spiderman, force a été de constater que le système de déplacement est incroyable. En effet, il est particulièrement fluide, l’impression de vitesse est également très bien rendue grâce au flou cinétique (l’image se floute tandis que la caméra bouge) et à des tremblements de caméra. Dans ce titre, le grand spectacle occupe une part non négligeable de l’expérience. Shaky cam, zooms et ralentis ponctuent notre partie pour lui donner des dimensions épiques.

Des combats très Spids

Les combats fonctionnent un peu comme les combats dans Batman Arkham, tout en étant très différents. Spidey est une vraie anguille insaisissable, il se glisse entre les jambes de ses ennemis, monte sur leurs épaules, saute sur leur tête, bref, il part dans tous les sens. Nos déplacements collent particulièrement bien aux tendances plutôt sarcastiques de Peter Parker, et on se retrouve bien vite à faire tourner les malfrats en bourrique juste pour le plaisir. Un plaisir non dissimulé.

Test de Spiderman
J’aurais été triste de ne pas retrouver Stan Lee dans le jeu !

Si, au début, les combats sont un peu désorientants, il faut avouer que l’on attrape vite le pli. En effet, le système de combat est assez simple : une touche d’attaque, une d’esquive et une pour les attaques à la toile, et c’est parti ! Les affrontements se révèlent spectaculaires et nerveux et ne sont jamais vraiment lassants, et ce, en dépit d’une certaine répétitivité. Répétitivité qui, par contre, se fait particulièrement sentir au niveau des missions secondaires, qui s’enchaînent inlassablement, en dépit de quelques nouveautés qui apparaissent au fur et à mesure du jeu. On regrettera un petit manque d’imagination de ce point de vue… de même que les petites pirouettes de devs pour donner une apparente variété à des missions qui sont somme toute très similaires.

Test de Spiderman
On peut beaucoup s’amuser avec l’outil photo !

Au cours de ce test de Spider-Man, j’ai trouvé que l’histoire principale et ses missions constituent une excellente surprise. En effet, l’intrigue s’avère particulièrement intéressante, et même particulièrement touchante à certains moments. On s’attache à tous les personnages, même les méchants, étant donné que l’on nous donne à voir leurs motivations cachées. Pour être franc, à la suite de certaines scènes tristes, j’ai dû mentir à plusieurs reprises sur la présence d’une poussière particulièrement peu crédible et coincée dans mon œil (dans les deux yeux en fait, étrange…).

Des missions secondaires entoilées

Concernant les missions principales, c’est durant celles-ci que les développeurs ont pris le plus de risques. En effet, dans certains affrontements, ils jouent sur les perspectives et modifient le gameplay pendant de courts instants (qui laissent un gout de trop peu) pour nous en mettre plein la vue. Personnellement, j’aurais voulu que l’intrigue ne se finisse jamais.

Test de Spiderman
Eh ben, ça doit faire mal !

Une fois l’intrigue principale terminée, il ne reste plus qu’à récupérer tous les collectibles et à effectuer toutes les missions secondaires, dont l’intérêt se révèle de temps à autres plutôt limité… Outre les sempiternels défis de vitesse et récolte d’objets cachés (mais visibles sur la carte…), on doit aussi se coltiner des missions où Spider-Man doit aider Harry à remettre des stations de recherche sur les rails pour le bien commun : sauver des poissons, sauver des arbres ou encore étudier les émissions de CO2 des voitures. Si je trouve ce message proécologie particulièrement sympathique, la forme est en revanche bien moins intéressante que le reste du jeu. Ces missions secondaires sont clairement des filler missions, que l’on accomplit pour finir le jeu à 100 %, mais pas forcément pour s’amuser.

Vous voulez en apprendre plus sur les déplacements en tant qu’éléments de game design et savoir pourquoi Spider-Man est peut-être un peu réac’ ? Allez faire un tour sur la vidéo ci-dessous !


En conclusion, ce test de Spider-Man montre que c’est un jeu particulièrement intéressant du point de vue de l’histoire et de certaines prises de risques en matière de gameplay, mais qu’il se heurte tout de même à la malédiction du remplissage. Une fois l’intrigue principale terminée, les missions secondaires nous occupent, mais sans réussir à nous captiver. C’est bien dommage ! 

La note de la rédaction
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Gameplay - 8/10
    8/10
  • Scénario - 9/10
    9/10
  • Variété des tâches - 5/10
    5/10

Les plus et les moins

✔︎ Des sensations de dingue !
✔︎ Des combats épiques !
✔︎ Une histoire captivante.
✔︎ De l'imagination pour les missions principales !

✘ Des missions secondaires répétitives...

7.5/10

 


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

8 Commentaires »

  1. C’est une bonne surprise Mdr, toi en vidéo ça dépote. avec les petits effets et ton humour. Il y a des moments où tu devrais parler moins vite, parfois ça défile quand tu parles ^^, ou c’est pour cacher ton accent belge, qu’on ne décerne absolument pas. Les Français qui se moquent de notre accent, on parle aussi bien le français qu’un Français et on n’a pas tous un petit accent à la con ^^. Surtout que tu es de liège et on ne l’entend pas du tout quand tu t’exprimes, parce qu’un Liégeois cela s’entend directement. Ah bon tu as eu des soucis de santé mince alors…pas grave j’espère. Le truc que tu as oublié de dire : “Est-ce le meilleurs spider-man produit en jeux vidéo jusqu’à présent ?” Le remplissage d’un jeu, cela devient ridicule, on peut aussi prendre horizon comme exemple, j’aurais préféré avoir l’addon comme jeu principale en gros, il est plus fun que le jeu lui-même, fin c’est que mon avis. J’imagine bien qu’ici spider-man est plus fun à manipuler dans les phases de castagnes qu’un batman, c’est ce qu’on voyait dans la première vidéo. L’histoire principale à proprement parler, c’est quand même long ou pas ?…j’ai lu 25 heures mais je ne sais pas si c’est avec ou sans “les missions on s’en fout complètement”.
    Bravo P-Y pour devenir Kratos, va falloir se mettre au sport XD
    En vidéo on sent que tu es un gars super sympa ^^

    • Merci pour ton commentaire.
      Je sais que les parties où je parle vite peuvent en déranger certains, mais c’est quelque chose que j’aime faire en fait. Je m’inspire d’une chaine anglophone que j’apprécie particulièrement, et vu que c’est moins répandu sur le youtube francophone que d’autres choses, je n’y consacre que certaines parties de mes vidéos. Mais c’est vraiment un exercice auquel j’aime me prêter de temps à autres.

      Entre Batman et Spider-man, mon cœur balance. Je pense que les jeux sont tout simplement différents, même s’il faut bien reconnaitre que Spider-man s’en est partiellement inspiré.

      L’histoire principale n’est pas particulièrement longue. Je n’ai pas mis 25 heures pour la terminer dans tous les cas. C’est plutôt une vingtaine d’heures avec les missions secondaires. Mais il faut savoir que j’ai tout de même rushé le jeu (je l’ai déjà platiné) pour pouvoir fournir un test le plus vite possible.

  2. Très bon test ! Je pense qu’on en a fait un peu trop avec ce Spider-Man…. Est-ce parce que c’est un personnage très populaire ? Je n’y ai pas joué, par contre j’ai vu pas mal de gameplay. C’est sûr que les sensations dans les airs ont l’air géniales et les combats assez jouissifs (même si ça m’a l’air beaucoup plus “arcade” que dans Batman Arkham, qui reste pour moi la crème de la crème en matière de combat vu la ribambelle de personnages avec qui tu peux jouer, pas uniquement le héros).

    • Je crois que c’est un personnage très apprécié en général.
      D’ailleurs, j’ai vraiment eu du mal à rester objectif, étant donné que je suis un grand fan de Spider-Man. Je me suis éclaté en jouant au jeu, mais ça venait principalement du fait que j’étais comme un gamin devant ma PS4. Pour un test, je devais aller un peu plus loin que ça.

      C’est vrai que les combats dans les Batman sont juste incroyables. Tout l’ambiance du jeu en fait !

  3. Je suis en train d’y jouer et je suis totalement d’accord avec toi. D’ailleurs, je me suis fait une réflexion semblable, quand je longeais les champs de blé de la Seine-et-Marne. Spider-Man serait bien triste ici ! Il est clair que le jeu est beau visuellement, que c’est un plaisir de retrouver tous les personnages de l’univers, et que c’est un gros kiff de se balancer d’immeuble en immeuble, ou même de ficher des raclées aux méchants. Par contre, il est clair qu’on fait les missions annexes et les collectibles, uniquement en quête du 100%. Il y en a énormément et ils sont répétitifs, en plus d’être peu imaginatifs. Chasser des pigeons, c’est rigolo deux secondes, mais on se demande rapidement ce qu’on est en train de faire…

Laisser un commentaire