C’est avec un peu de retard que je publie cet article. Pourquoi ? Car j’ai déménagé ! Et qui dit déménagement, dit enfin fibre optique et donc streaming ! J’en profite donc pour vous dire que régulièrement, je compte streamer, via Twitch, mes parties de jeu solo ou multijoueurs. Je vous invite donc à me follow sur Twitch pour découvrir en avant-première mes tests de jeux vidéo pour JSUG ! Cela étant dit, plongeons-nous dans l’univers de Days Gone. Développé par Bend Studio et exclusivement sur Playstation 4, ce AAA est disponible depuis le 26 avril 2019. La dernière exclusivité tant attendue de Sony vaut-elle vraiment le coup ? Réponse dans mon test de Days Gone à partir d’une version éditeur.

Le chaos est synonyme de Days Gone

Days Gone plonge le joueur dans un monde sans foi ni loi. Vous incarnez Deacon Lee St. John, un biker chasseur de prime. La trame se déroule dans les forêts et déserts du nord-ouest américain, et votre but principal sera évidemment de survivre. Comme dans tout open-world qui se respecte, vous commencerez tout en bas de l’échelle. Après avoir perdu votre moto, il vous faudra améliorer votre nouveau tas de ferraille qui deviendra également votre meilleur ami. Pour cela, il vous faudra gagner la confiance des camps de survie éparpillés sur la map en aidant les habitants dans leurs quêtes. De ce fait, il n’y a pas réellement d’histoire principale dans Days Gone.

Days Gone
Days Gone a au moins le mérite de proposer de beaux paysages.

Days Gone, le mitige de la mort…

Je ne vais pas passer quatre heures à vous expliquer l’histoire de Days Gone. Déjà parce que beaucoup d’autres l’ont fait avant moi (et même très bien fait), mais aussi parce qu’il n’y en a simplement pas. Je préfère aborder ce que j’ai préféré et ce qui m’a déplu.. Le point le plus important est selon moi l’histoire. Enfin, la non-histoire ! Days Gone fonctionne comme un jeu à scénarios. Du fait que Deacon soit principalement un chasseur de prime, le jeu se compose d’une série de petites quêtes secondaires. Et en tant que fan de RPG open-world, ce n’est pas quelque chose qui me dérange. En revanche, j’ai besoin d’un fil conducteur. Quelque chose qui lie plus ou moins les histoires entre elles. Or, il n’y a rien de tout cela dans Days Gone. De plus, la maniabilité de la moto est infecte ! Pour la petite anecdote, P-Y m’a appris que Bend Studio a eu du mal au niveau du codage de la moto lors du développement du jeu. Du coup, les développeurs ont opté pour le codage d’une voiture alors que le héros pilote bel et bien une bécane… Je vous laisse imaginer le désastre. Hormis le fait que l’on arrive pas vraiment à se mettre dans le bain et que l’on s’attache aucunement aux personnages, les développeurs continuent à nous balancer des mises à jours de 12 Go chaque semaine. Sympa pour ceux qui n’ont pas la fibre ! On ne le répétera jamais assez : finissez vos jeux avant de les vendre.

critique de Days Gone
Derrière chaque homme, il y a une femme. Bon, la sienne a son nom inscrit sur un rocher…

Il n’y a pas que du mauvais dans Days Gone

Dans ce test de Days Gone, vous aurez compris que je désapprouve pas mal de choses. Mais il faut quand même reconnaître qu’il y a du travail derrière. Du moins, du potentiel. Le jeu est évolutif en termes de difficulté, par exemple. Vous commencez à vous promener pourvu d’armes de fortune, et plus vous prenez d’XP, plus les mutants sont nombreux. À un certain moment du jeu, vous vous retrouvez avec une horde de mutants qui reste scotchée à vos fesses, un peu comme dans World War Z. Prenez le temps de fouiller les cadavres de vos ennemis humains (oui, quand il n’y a plus d’espoir, il ne faut jamais compter sur l’humanité) et surtout de crafter. Car en effet, le craft est un point très important dans le jeu. Sans ça, vous n’avancerez pas ! Il est d’autant plus facile de l’utiliser grâce à des raccourcis sur la manette. Une vision de l’aigle comme dans Assassin’s Creed vous aidera à repérer les objets à looter. Ensuite viennent les missions. Les premières heures de jeu se passent tranquillement, vous prenez en main le gameplay et faites des missions variées. Puis, au bout de quelques heures, vous vous apercevez que les missions sont parfois répétitives. Les missions commencent bien, sont assez cool, mais une fois finies, vous ne ressentez aucune satisfaction. Un peu comme des préliminaires quoi ! Sauvez ceci, tuez cela, rapportez ce truc… L’absence de quête principale se fait sentir !

Days Gone
Le craft simple, net et précis, ça se passe dans Days Gone les amis.

Le parfait mélange des genres ?

Days Gone est un pur mélange de films et de jeux. On y trouve du World War Z pour les hordes, du The Last of Us pour l’ambiance, du Sons of Anarchy pour le côté motard bad-boy (coucou P-Y) ou même du Metro pour le côté galérien. Si vous êtes friand du genre, ce jeu est fait pour vous. Mais attendez-vous à finir frustré. Notons quand même que les cinématiques sont assez bien réalisées. Déjà de par les graphismes, mais aussi grâce à la parfaite coordination des doublages. S’il avait été plus narratif, ce jeu aurait pu trouver le parfait compromis. En revanche, étant donné que le jeu est évolutif, les saisons le sont aussi. Vous pouvez rouler de nuit sous la pluie comme de jour en plein soleil, déraper dans la poudreuse en plein hiver ou bien faire voler les jolies feuilles dorées durant la saison automnale. Et ça, c’est parfait pour terminer ce test de Days Gone sur une bonne note !

mutants dans Days Gone
Killing with fire! It’s my specialty baby!

Pour conclure ce test de Days Gone, disons que le jeu n’est pas un franc succès. Certes il n’est pas mauvais, mais je dirais que la barre reste droite. Certains bons points vont remonter le niveau mais les mauvais points sont réellement… mauvais. Certains d’entre vous pourront y trouver leur compte (et c’est ce que je vous souhaite), mais ce ne fut pas mon cas. Clairement, je ne le conseillerais que lorsqu’il sera aux alentours de 45 € en magasin car selon moi, il ne vaut pas plus. Je vous conseille également d’avoir une bonne connexion ou de vous armer de patience face aux inlassables mises à jour. Days Gone est jeu que je pourrais être amenée à relancer lors d’un ennui profond, mais je ne le mettrais pas en priorité sur ma liste des jeux à finir. Pour conclure brutalement, je dirais simplement que le jeu est bof. Et vous, quel a été votre ressenti ?

La note de la rédaction
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Scénario - 6/10
    6/10
  • Gameplay - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 7/10
    7/10

Les plus et les moins

✔︎ Graphismes fluides sur PS4 Pro.
✔︎ Belles cinématiques.
✔︎ Le cycle de la météo et les saisons !
✔︎ Le mélange des univers de pop culture.
✔︎ Le système de craft instinctif.

✘ Pas d'histoire principale !
✘ Maniabilité de la moto...
✘ Pas hyper prenant !
✘ Trop de chargements...
✘ Ne mérite pas son statut de AAA.

7.0/10

 


Emilie Perier-Cambyt

Geekette depuis l'enfance, les jeux vidéo m'aident à surmonter les épreuves de la vie. Ils me permettent de m'évader, ils m'aident à respirer et c'est ainsi que je trouve mon équilibre.

5 Commentaires »

  1. Woooaw tres severe avec le jeu Emilie mais bien entendu tout a fait d’accord avec toi , les notes et les critiques ..perso je suis reste sur ma faim ; perfectible j’ai envie de dire

  2. Enfin !!!!! Il me semblait t’avoir dit que j’attendais ce test avec impatience 😛. Merci Emilie pour ce super test qui va à l’essentiel du coup Days Gone ça sera sans moi je vais plutôt investir dans un autre jeu et puis de toute façon je viens de recevoir Kingdom Come Deliverance ! Merci à toute l’équipe vous êtes les meilleurs y a pas à dire !!

  3. C’est bien , je m’attendais à un jeu supérieur, mais là tu dis des choses importantes dessus, qui montre que c’est un jeu avec un potentiel qui ne décolle pas, comme souvent.

    Franchement on comprend mieux pourquoi les jeux ne seront jamais tous des hit en puissance, mettre la jouabilité d’une voiture pour une moto….engager du personnel compétent, c’est vraiment devenu vendre un jeu à tout prix, peu importe comment on le fait…. déjà du respect pour ceux qui font le jeu et qui se donnent dedans.

    Du coup entre DayZ et Days Gone, je commence à avoir une hésitation, surtout qu’ils sont pratiquement au même prix, en dessous de 40 euros. Avant la fin de l’année , ils font chuter niveau prix. Par curiosité le moment venu je prendrai les deux.
    Avec les mises à jour, je vais attendre encore plus parce que ça, c’est bien un truc qui me saoule pour tous les jeux. Qu’on aille la fibre ou pas, on devrait leur interdire de faire des mises à jour. C’est un sale procédé, voilà pourquoi autant de jeux sortent, c’est pas fini mais on te le balance quand même.
    Je suis bien content que plein de jeux se cassent la gueule, leur façon de faire, ils le paient d’une manière et les jeux baissent très vite. Première génération de console que je vois avec autant de flop pour les jeux, même la génération avant n’était pas comme ça, beaucoup moins. Je crains la catastrophe pour la génération suivante

    Une femme c’est important , il ne faut pas le dire en riant ^^. Sans une femme la beauté du monde ne vaudrait plus rien “c’est presque beau ce que je dis “” ^^

    Tu vas twitcher tout l’été, sous les palmiers, ou sur l’oreiller c’est une petite chanson estivale ^^

    • Oui exactement ! C’est hyper dommage…

      DayZ et Days Gone sont assez différents bien qu’il y aient des similitudes ! Pour moi ce serait plus du DayZ pour le côté RP online mais c’est mes goûts ^^

      Non mais les mises à jours c’est une catastrophe, ils se crament tout seuls. Rien qu’a voir Fallout 76. Depuis les mises à jour, le jeu est devenu excellent mais personne ne le sait car ils se sont pourris tout seuls à sortir un jeu bien trop tôt et au prix fort.

      Je twitch de temps en temps, ça reste occasionnel ! C’est souvent des petites parties entre potes mais ça peut aussi être cool de vous faire découvrir les jeux sur lesquels j’écrit, mais d’une autre façon 😛

Laisser un commentaire