Mes chers ouistitis, ne soyez pas choqués par le titre de cet article, ce que j’ai à vous dire est très sérieux ! Car oui, il existe un jeu qui a fait trembler tout mon corps. Ce jeu, c’est The Elder Scrolls V : Skyrim. Pour moi, il n’y a pas de meilleure BO pour un jeu vidéo. Ce que je vais vous dire est bizarre, mais lorsque j’écoute les musiques de Skyrim, j’éprouve comme une drôle de sensation. Je ressens une sorte d’étreinte violente, puis, cette dernière laisse place à un doux sentiment de bien-être… l’extase. Le plus étonnant, c’est que les chants grégoriens, à la base, ce n’est pas du tout mon truc. Mais pourtant, je me laisse constamment séduire par la musique entraînante et épique de ce jeu qui a marqué toute une génération de gameurs et de gameuses. Dans ce volet inédit de Gaming Tempo, j’ai envie de déclarer tout mon amour à Jeremy Soule, le compositeur de l’incroyable musique de The Elder Scrolls V : Skyrim.

Jeremy Soule : maestro de l’écriture mélodique

Vous connaissez John Williams, le compositeur attitré de Steven Spielberg et de George Lucas ? Eh bien Jeremy Soule, c’est un petit peu l’équivalent de John Williams dans le jeu vidéo. Star Wars, Harry Potter, Guild Wars et The Elder Scrolls… le bonhomme compose des musiques dans les registres fantastiques et médiévaux depuis près de 20 ans. Compte tenu de ma passion pour le genre, il est guère étonnant que The Elder Scrolls V : Skyrim m’ait fait atteindre l’orgasme auditif. En plus, la bande son du jeu dure 5 heures et 20 minutes… Autant vous dire que j’ai grimpé au septième ciel pendant longtemps ; l’ascension fut tellement longue que j’ai même eu le temps de parler aux anges et de boire un cocktail !

Bon, il serait peut-être temps que je mette un trait à cette métaphore vulgaire… En tout cas, ce qui me plait dans Skyrim, c’est le rythme fluide, calme et construit de la musique, qui est en plus de ça évolutive. Il faut dire que la palette de registres est impressionnante et donne une dimension exceptionnelle au jeu. On passe d’une musique épique à des tonalités oppressantes en toute fluidité. Quant à l’inspiration de Jérémy Soule, elle est tellement vaste et tellement puissante qu’on se sent bouleversé dès qu’on entend des notes mélancoliques ou merveilleuses. Pour la petite anecdote, avant, les musiques folkloriques me laissaient indifférente. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas… grâce à Skyrim !

Une BO légendaire à savourer même après le jeu

Honnêtement, je pourrais vous parler de la BO de Skyrim pendant des heures (de préférence en pyjama et en mangeant des cookies) mais ce qu’il faut retenir c’est qu’au niveau de l’orchestration, des nuances de style et de la richesse des registres abordés, tout est absolument magnifique ! En plus, la BO de Skyrim est probablement l’une des rares qu’on appréciera même après avoir terminé le jeu. Je l’écoute encore souvent, surtout le dimanche en mode cocooning. Discrète, mémorable et profondément lyrique, la BO de Skyrim est tout simplement la meilleure jamais conçue par Jeremy Soule et rien que pour ça, il faut que vous jouiez au jeu. Si vous ne l’avez pas encore fait, sachez que le titre de Bethesda est disponible à moins de 18 € sur PC. Franchement, à ce prix-là, foncez ! Vous ne le regretterez pas !


Joanne Salaun

Sportive quand je suis motivée, fanatique de Leonardo DiCaprio, fashionista mais pas trop car ça fait quand même mal au porte-monnaie, j’ai le bonheur d’être rédactrice pour Je suis un gameur.com et j’en suis vraiment très fière. Mince, j’ai oublié de dire « parce que je le vaux bien » !

15 Commentaires »

  1. Effectivement, la BO de Skyrim est très jolie. Je suis une grosse fan d’OST (je n’écoute pratiquement que ça). Parmi mes préférées dans les jeux vidéos il y a toutes les compo de Jessica Curry (compositrice du studio Chinese room), mais aussi Red dead redemption, Call of Juarez (tous les jeux), Bioshock 1, Ori et Rayman Legends ! 🙂

    • Ooooh c’est génial j’adore tous les titres que tu cites !!! Rayman Legends est sympa c’est très jovial, mais moi perso je préfère Rayman Origins, encore plus chtarbé ! Et bien sûr BioShock mais je sais que tu es une grande fan et tu as bien raison ! Bisou ma belle ❤

  2. Et bien au delà de cette métaphore qui ne m’a pas choqué (et oui haha), je t’attends en pyjama avec tes cookies pour que tu m’en parles, moi qui n’écoute quasiment que des OST (jeux, films, animes). Et me convaincre d’essayer ce jeu auquel je n’ai jamais touché de ma vie (en ce moment, je me refais le premier Bioshock pour tenter d’avoir quelques trophées de plus). Si tu arrives à me convaincre, je paye le cocktail haha !

      • Oh c’est moi qui dois ramener les cookies aussi ?? Bon ça peut s’arranger alors 😉
        Qu’est-ce que j’attends? Et bien, pour faire court, que ce soit cookies, jeux, achats de films ou autre, j’attend que ma banque m’envoie ma nouvelle carte bancaire CAR je n’ai plus de cartes et compte qui était bloqué car “usage frauduleux” de ma carte au Luxembourg le 4 Janvier! Je commence donc très bien 2017 lol.
        Oui oui, j’ai déjà terminé les trois Bioshock, mais j’étais déçu de voir que le premier (mon préféré) était celui où j’avais le moins de trophées… Donc ben, second run!
        (T’auras d’ailleurs qu’à venir à la projection de mon film avec Eric et tu auras tes cookies mouahahahaha)

  3. Certaines musiques nous emportent, à en avoir le frisson, parfois la tristesse, cela décuple les forces aussi, ça touche.
    Je parie que tu en as un avec des motifs de chat.^^

  4. C’est vrai que c’est somptueux et encore je te conseillerai volontiers certaines covers sur Youtube. La musique que l’on entends durant les combats contre les dragons aurait du être répétitive à la longue et pourtant elle nous entraîne toujours! Ce son du Dovakhin a limite, je dis limite, un aspect religieux, peut être pour le côté chorale?

    Pour ma part, je suis plus “Nobuo Uematsu” mais il est vrai que Jeremy Soule mérite clairement ses lettres de noblesse. C’est en partie grâce à ses musiques que le jeu a une telle jouabilité vu qu’elles ne “saoulent” pas à la longue.
    Ainsi que les personnes chargés de créer “l’algorithme” des musiques qui se lancent au bon moment ^^

    Sauf celles de combat alors qu’on est tous seul au milieu de nulle part et qu’on devine bien qu’une menace voire plusieurs nous attendent tapis dans les ombres! Et là, nul cookie ne peut surmonter notre anxiété =)

Laisser un commentaire