Après des années d’attente, me voici enfin avec le remake de Resident Evil 2 entre les mains ! La réadaptation du premier opus en 2002 avait été une telle réussite que les fans étaient sur les dents à l’idée de voir le remake de sa suite. En effet, Resident Evil 2 avait fait un véritable carton à sa sortie car il était plus « nerveux » que le premier opus sans pour autant délaisser la partie horrifique. Beaucoup de gameurs d’aujourd’hui ont découvert la fameuse saga zombie de Capcom grâce à ce jeu totalement dépoussiéré. Personnellement, j’avoue qu’il s’agit de mon épisode favori de toute la franchise (même si je reste un grand fan du premier, de Code Veronica ainsi que du troisième opus) et je ne vous cache pas que c’est l’un de mes jeux préférés tout court ! Pour moi, ce remake était donc très attendu et j’ai pris le temps de le parcourir de fond en comble pour pouvoir vous donner mon avis. Voici donc mon test de Resident Evil 2 Remake sur PS4. Nous remercions Capcom pour l’envoi d’une version éditeur du jeu.

Un bond graphique monumental

La première chose à mettre en avant dans ce remake est évidemment la différence graphique avec le jeu original. Même si celui-ci avait déjà été légèrement dépoussiéré lors de sa sortie sur Dreamcast, il restait quand même daté visuellement. Le principal atout de ce remake est donc la superbe refonte de l’ensemble du design du jeu. Tout en gardant le charme d’origine, les décors ont été magnifiés, même chose du côté des personnages principaux et des ennemis. Les jeux de lumières et d’ombres sont vraiment magnifiques, les textures sur les murs ou les sols sont parfaites. C’est assez marrant de se balader dans ces décors qu’on connait tellement (enfin pour les vieux joueurs comme moi) et de les redécouvrir sous un nouvel angle. Ce qui me frappe, c’est que tout me parait plus grand : que ce soit les personnages ou les décors, il y a pour moi une différence d’appréhension de l’espace autour de nous. L’ambiance, elle, est toujours au rendez-vous, aussi oppressante et stressante que dans le jeu d’origine, sublimée par une nouvelle bande-son qui colle parfaitement au jeu. À noter que si vous êtes nostalgique, vous pouvez télécharger la bande originale de l’ancienne version sur le PS Store.

RPD toi-même !

Un nouveau système de jeu !

Le gameplay de ce remake est absolument jouissif car il reprend vraiment le même principe que l’original mais en lui apportant une touche de modernisme qui s’adapte parfaitement à l’ambiance du jeu. Ce que je craignais était que Capcom retravaille le jeu en se basant vraiment uniquement sur le côté « action » comme cela a déjà été fait sur certains autres épisodes de la série. Au-delà du gameplay, je suis content de retrouver le principe originel des Resident Evil, c’est-à-dire : de la survie ! Comme pour le remake du premier opus, vous allez devoir bien compter vos munitions et vos objets de soins au risque de vite vous retrouver en mauvaise posture.

test de Resident Evil 2 Remake
Un petit coup de langue, Claire ?

Une des choses que j’appréciais particulièrement dans la première version du jeu, c’était la présence de deux scénarios pour chaque personnage. Appelés « scénario B » à l’époque, nous avions la possibilité de refaire le jeu sous un autre angle, avec une histoire légèrement différente et de nouvelles énigmes. Sur le principe, les seconds scénarios étaient croisés avec les premiers, ce qui nous permettait de comprendre pourquoi nous faisions la rencontre de tel personnage à tel moment. En finissant le remake une première fois, j’ai donc été heureux de voir que ce principe avait été conservé. Seulement, j’ai vite déchanté en m’apercevant qu’il ne s’agissait pas vraiment d’une version alternative de l’histoire comme ça avait pu l’être auparavant, mais plutôt d’une légère variante de l’histoire de base (quelques objets déplacés, un boss supplémentaire…). Par contre, en finissant le jeu une première fois, on débloque des tenues alternatives pour nos deux héros ; et il s’agit des tenues du jeu original !

Ces choses que j’ai bien appréciées

Même si l’on retrouve en quasi-totalité le jeu d’origine, Resident Evil 2 Remake amène quand même son lot de nouveautés, le plus frappant étant les passages avec les personnages secondaires qui ont été entièrement revus. Sherry n’a plus à mener cette mission horrible consistant à pousser et à déplacer des caisses (alors qu’elle n’a aucune force) mais cette fois-ci, elle va devoir échapper à un kidnappeur plutôt dérangé. Une belle séance de cache-cache rappelant Resident Evil 7 vous attend donc dans un nouveau décor, « L’orphelinat », créé uniquement pour cette version. Ada, quant à elle, aura droit à un passage bien moins intéressant où vous allez devoir provoquer des courts-circuits afin d’ouvrir des passages pour continuer votre avancée. Nouveauté aussi, la possibilité de créer ses propres munitions en combinant des poudres de différentes couleurs. Un peu comme l’avait initié Resident Evil 3, nos personnages ont maintenant la possibilité de fabriquer leurs propres munitions et croyez-moi, il faut bien réfléchir aux mélanges que vous voulez faire.

test de Resident Evil 2 Remake
Passage en mode Resident Evil 7.

Comme pour l’original, vous débloquerez, en terminant le jeu, l’histoire bonus « Le quatrième survivant » qui vous permettra de jouer avec Hunk dans sa tentative d’échapper à l’enfer de Racoon City. De plus, un DLC gratuit a vu le jour courant février : il nous offre la possibilité de jouer quatre petites histoires supplémentaires avec des personnages totalement nouveaux. Ces petits scénarios sont bien pensés et s’intègrent à différents moments de l’histoire principale. Les personnages présents ont donc un lien avec les héros principaux (on retrouvera notamment le propriétaire du nouveau gunshop). Chacune de leur mission est d’une durée de 20 à 30 minutes suivant votre manière de jouer. D’une difficulté assez corsée, surtout de par son absence d’objets à ramasser, ce mode bonus plaira autant aux aficionados d’extreme survival qu’aux bourins (chacun son style).

Des petits moins dans ce remake

Outre la petite déception des scénarios bis qui n’en sont pas vraiment au final, d’autres petits défauts méritent d’être pointées dans ce test de Resident Evil 2 Remake. La difficulté du jeu en est une première ! Je n’ai pas le souvenir d’avoir autant galéré sur certains niveaux en jouant à l’original. Manque de munitions, grosse résistance des ennemis, santé fragile, abondance de monstres… et j’en passe ! Faire l’histoire, du moins durant les premières heures, ne sera pas de tout repos et il va falloir vous attendre à de nombreux sursauts et coups de pression. À noter également que les modes de jeu bonus sont particulièrement difficiles, et, par moment, plus énervants qu’amusants. De même, sur un plan totalement personnel, je trouve que même si les personnages sont bien faits visuellement, ils s’éloignent assez du physique qu’on leur avait connu. Léon qui était plutôt charmant dans le quatrième épisode se retrouve ici avec une tête de bisu de la police et Claire a une expression un peu étrange sur le visage qui ne lui ressemble pas. Pour finir, la grosse déception que j’ai eu en faisant ce remake, c’est que les passages en extérieur (qui étaient, à la base, le gros plus de cet épisode) ont tous été écourtés. J’ai été déçu de ne pas me balader un peu plus dans les ruelles infestées de zombies ou de rencontrer le propriétaire du gunshop au début (celui que l’on voit après n’a rien à voir).

Nos deux héros sortent les armes.

Tout comme dans le premier remake, ce Resident Evil 2 s’approche clairement de la perfection : visuellement impeccable, gameplay bien pensé, respect de l’original tout en apportant des nouveautés fraiches et innovantes. J’avoue avoir pris un énorme plaisir à rejouer à « mon jeu préféré » et à le redécouvrir sous un angle plus moderne. Comme quoi, le style survival-horror n’est pas mort et j’espère de tout mon cœur que Resident Evil 3 connaitra lui aussi le même sort !

La note de la rédaction
  • Gameplay - 9/10
    9/10
  • Durée de vie - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 10/10
    10/10
  • Scénario - 10/10
    10/10

Les plus et les moins

✔︎ Le plaisir de rejouer à un jeu mythique !
✔︎ Des graphismes géniaux, un gameplay jouissif.

✘ La difficulté un peu trop corsée par moment...
✘ Les scénarios bis moins travaillés que dans l'original.

9.3/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

11 Commentaires »

  1. Le dernier gros test du mois ! Et c’est la meilleure note donnée à un jeu depuis le début de l’année !! Le machin accroché au plafond sur l’une des photos a l’air bien dégueulasse XD

  2. Jeu mythique de notre jeunesse, j’hésite franchement à sauter sur les remakes, je me dis que je ne retrouverai pas forcément les sensations de l’époque.
    Ceci dit si les contrôles sont moins rigides, le jeu doit être plus plaisant !

  3. J’avais juste regardé un instant la démo et c’est vrai que le visuel des lieux est tel que tout paraît plus grand et large. On a même l’impression de ne plus connaitre les lieux et aussi les voix en français, quand on a l’habitude de l’avoir parcouru sous-titré et d’avoir entendu leur voix en anglais dans les premiers épisodes, on a l’impression que Leon a une voix de jouvenceau mdr.
    C’est sympa il y a des petites choses en plus quand même. Par contre avant il n’y avait pas de difficulté particulière, tu prenais le lance-grenades avec des balles incendiaires, acides, chaque ennemi avait son talon d’Achille. Bien sûr si tu le faisais au pistolet fallait tout vider alors là c’est moins évident. Au début je me souviens qu’on restait longtemps à gérer les balles de son pistolet et qu’il fallait faire attention. L’ambiance du jeu est là et est prenante. C’est le premier jeu que j’ai fait et que je vais re-acheter. Il aurait pu faire une réduc pour ceux qui avaient acheté le premier, moi j’ai encore mon ticket de caisse mdrrr. Un petit tuto d’Éric pour mettre les munitions a utiliser sur chaque type d’ennemis, ce serait pas mal ^^

  4. Merci pour ce test d’excellente facture ! Les légendes des images m’ont fait sourire. Je ne sais pas si j’y jouerai. J’ai déjà eu du mal à supporter la tension d’une demi-heure de démo. Les jeux d’horreur (et compliqués de surcroit) ne sont pas forcément ma came. Mais je suis tout ce qu’il se dit sur RE2, avec intérêt, et je suis ravi qu’il soit à la hauteur des espérances des fans.

  5. Dommage que les passages en extérieur aient été écourtés, ils semblaient bien attendus ! Je suis étonnée qu’ils aient autant dosé sur la difficulté, en tout cas, au risque de déconcerter les joueurs, mais ils ont peut-être bien fait. Ca rehausse le niveau du genre en même temps que ça renouvelle le jeu, qui est juste magnifique visuellement…Même si je ne suis pas particulièrement une grande fan des Resident Evil, j’aime bien leur ambiance et je ferai sûrement ce 2 à l’avenir, pour découvrir cet opus culte. Et il a l’air aussi costaud que sympathique à faire. Merci pour ta critique et ton humour !

    • De rien, avec plaisir 🙂 Oui, celui-là est fait dans le style des anciens Resident Evil qui étaient assez assumés dans leur gameplay et leur ambiance ! Il vaut vraiment le coup et tu peux toujours l’essayer avec la démo gratuite !

  6. Entièrement d’accord, une très bonne surprise que ce remake, qui se permet des ajouts bien sympathiques. Beaucoup aimé la partie dans l’orphelinat. Moins convaincu par la partie d’Ada à base de piratage par contre, mais rien de bien méchant. L’ambiance est top, la gestion de l’éclairage également, et pour avoir fait le jeu dans tous les modes de difficultés, je préfère finalement jouer en hardcore, qui est là un vrai survival où chaque balle compte, et où tu essayes de voir quels zombies tuer et quels zombies ralentir ou juste esquiver pour la suite.

Laisser un commentaire