Il y a exactement vingt ans sortait le tout premier Tomb Raider, un jeu d’aventure tenu par une héroïne nommée Lara Croft qui deviendra par la suite une des plus grandes icônes du jeu vidéo. À travers les années, j’ai suivi ses traces dans chacune de ses aventures, qu’elles soient géniales ou désastreuses (non, non, je ne ferai pas de délation… mais vous voyez tous de quel Tomb Raider je veux parler). Après un magnifique reboot en 2013, propulsant la franchise au titre de « chef-d’œuvre », Crystal Dynamics nous offre aujourd’hui la suite avec Rise of the Tomb Raider.

Hey Lara, si on jouait tous les deux ?

Lorsque le jeu commence, on rentre de suite dans le vif du sujet avec un gameplay absolument jouissif. Après les trois années passées, on retrouve presque instinctivement le plaisir de contrôler l’aventurière et d’utiliser l’éventail de ses possibilités d’actions qui a fait le succès du reboot. De nouveaux éléments sont également ajoutés, et des évolutions sont possibles dans les fameux feux de camp présents dans le premier opus. Ce qui est jubilatoire, c’est que le jeu possède de multiples facettes à chaque fois bien desservies par la jouabilité.

Hang in there !

Les phases d’infiltration par exemple, sont très bien menées ; le fait de pouvoir utiliser l’agilité de Lara pour grimper aux arbres et faire des attaques plongeantes sur les ennemis renforce l’impression d’être un vrai prédateur. Aussi sur les séquences de plate-forme, la maniabilité n’est pas mise au placard. On se régale à faire des acrobaties plus ou moins osées afin d’atteindre des endroits incongrus. L’usage du piolet, puis de son amélioration ainsi que de l’arc pour tirer des cordes rend la virevolte encore plus audacieuse. Pour finir, les phases de shoot ont ce qu’il faut de nervosité pour séduire les adeptes de FPS sans pour autant rebuter les autres.

D’ailleurs, en parlant d’aventure …

Un bel exemple d’open-world.

Eh bien là aussi, c’est la claque, je dirais même le coup de poing ! Dans ce second volet, on nous offre d’emblée un monde ouvert et vaste où se cache une multitude de défis, ajoutés aux missions principales et secondaires, augmentant considérablement la durée de jeu. En effet, il faudra compter environ 30-40 heures pour en venir à bout, ce qui pour un jeu d’aventure est assez rare ! Tout d’abord, l’histoire est vraiment haletante, mêlant secrets de famille, action, découvertes, et prophéties. On retrouve ici les bases qui ont fait le succès de la saga. Grande nouveauté aussi, les missions secondaires données par les « habitants » des différents fiefs, qui nous entraîneront dans des situations parfois délicates mais toujours autant réjouissantes. La cerise sur le gâteau, dans chaque zone de la carte, des défis de toutes sortes, parfois sérieux, parfois loufoques, nous sont proposés (note spéciale au lancé de poulet dans la ferme du village 🙂 ). Pour couronner le tout, Lara craft ! Blague à part, il est possible dans cet épisode de customiser chacun de ses équipements et de ses armes en ramassant des bouts de bois, des pierres, ou encore des peaux de bêtes. Ce point était déjà disponible dans Tomb Raider, mais il a été beaucoup mieux développé dans cet opus. Ainsi, la chasse devient un élément nécessaire pour évoluer dans l’aventure, et les défis de combat « animaux exotiques » amènent un challenge intéressant rappelant les ennemis des tous premiers jeux !

Rise of the Tomb Raider

Attention, piller c’est mal !

Lara est une exploratrice avant tout, et cela se confirme dans cet épisode. Ici, de nombreux tombeaux sont disponibles et leur exploration est toujours un véritable plaisir. Plaisir renforcé par l’excellence de la bande son qui nous accompagne avec poigne et justesse durant toute l’aventure. Dans le même élan que le premier, il va falloir déjouer des pièges, faire preuve de sang-froid, résoudre des énigmes, et utiliser toutes les capacités de la belle pour réussir à découvrir tous les secrets cachés. Au delà des tombeaux, de nombreux artefacts, caches de survie, et fresques sont dissimulés un peu partout sur la carte. Lara va donc devoir trouver également des manuscrits pour apprendre de nouvelles langues aidant à déchiffrer les cartes aux trésors afin de dévoiler l’emplacement de toutes ces précieuses reliques. Côté nouveautés, il y a également des cryptes qui sont des sortes de tombeaux difficilement accessibles et de nombreuses grottes mystérieuses à découvrir qui viennent enrichir encore un peu plus notre aventure !

Une ambiance bien à part !

Attend, je joue à Tomb Raider ou à The Witcher ?
Attends, je joue à Tomb Raider ou à The Witcher ?

Ce qui m’a beaucoup surpris dans ce Tomb Raider, c’est son ambiance. En effet, du fait que le jeu se déroule dans un coin retiré du monde, on a vraiment le sentiment de faire un bon en arrière dans le temps (surtout lorsque l’on débloque l’armure de chevalier). En parcourant les villages, on a une impression étrange d’être retourné au Moyen-Âge ou de s’être trompé de jeu. Au fil du temps, on s’y habitue, et voir des gens habillés en palefreniers ou utiliser des catapultes devient rapidement monnaie courante. Par contre, avis à tous ceux qui comme moi aiment avoir une jolie fille courant en mini-short et débardeur à l’écran, vous allez être déçus ! L’histoire ayant lieu aux fins fonds des massifs montagneux de la Sibérie, Lara a échangé ses habituelles tenues sexy contre des doudounes et parkas en peau de bête ! Bon, vous allez me dire que c’est normal qu’elle ne se promène pas en tenue légère alors qu’il neige dehors, mais bon elle perd un peu de son côté sex-symbol. Ceci dit, on aura le plaisir de pouvoir débloquer de nombreuses tenues en achevant les missions, les défis et en avançant dans l’histoire. De plus, chaque tenue déverrouillée possède une caractéristique pouvant nous aider dans l’aventure.

Où sont les mini-shorts ?
Où sont les mini-shorts ?

Ce Tomb Raider est donc une vraie réussite tant par son gameplay que par son open-world ou sa durée de vie. Ce fut un très grand plaisir d’y jouer du début à la fin – notamment pour un chasseur de trophées comme moi. Vous allez tout simplement vous régaler ! Les fans de la première heure retrouveront avec plaisir toutes ces petites choses qui ont fait le charme des Tomb Raider du début et qui ont toujours su les démarquer des autres jeux. Un grand bravo à Crystal Dynamics pour ce nouveau chef-d’œuvre ! On attend avec impatience le troisième volet ! 

La note de la rédaction
  • Gameplay - 8.5/10
    8.5/10
  • Durée de vie - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Scénario - 7.5/10
    7.5/10

Les plus et les moins

✔︎ De très jolis effets de lumière, surtout en intérieur.
✔︎ La musique, tout simplement épique à tous les niveaux !
✔︎ Lara, plus belle, forte et fascinante que jamais !
✔︎ Le crafting, toujours aussi bien fichu et efficace.
✔︎ Le mode Expédition, qui rallonge la durée de vie.

✘ Un jeu vidéo tout de même assez conventionnel.
✘ Pas assez de prise de risque sur le plan scénaristique.

8.0/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

3 Commentaires »

  1. Ce que j’aime avec les nouveaux Tomb Raider, c’est justement que Lara n’est plus qu’une bombe sexuelle habillée ultra sexy mais une vraie aventurière badass ! C’est pour ça que j’ai adoré celui de 2013 !
    En tout cas j’ai vraiment hâte de faire celui là ! Je le ferais sur PC lorsqu’il sera plus accessible niveau prix 🙂 Il a l’air magnifique !

    • Merci de ton commentaire Eléonore! Ca nous fait très plaisir que tu sois atterrie sur notre blog! Eh oui Lara a bien changé depuis et elle ne porte plus cette étiquette de bimbo aux gros seins! Et c’est un changement qui fait mouche je dois dire! @ bientôt!

  2. elle est beaucoup plus bimbo maintenant qu’avant,vu l’évolution graphique de son physique,y a pas que ses vêtements.
    Il y quand même une chose qui manque à lara croft par rapport aux anciens,c’est qu’elle savait nager sous l’eau afin d’activer des leviers,l’eau était un des éléments dans les anciens Tomb raider,il y a encore cela maintenant,mais c’est plus le même,c’est dommage vu ce qu’on est capable de faire,c’est un peu pareil pour uncharted,des héros qui savent nager mais qui plongent pas beaucoup au final.
    Et pis franchement ,faire le saut de l’ange en short et t-shirt moulant,c’était toute de même sympathique ^^
    Tomb raider a totalement viré de bord,heureusement le virage est maitrisé et on arrive avec lara croft dans une autre dimension de Tomb Raider,ils auront su faire évoluer le jeu.
    Le 1er Tomb Raider restera celui qui est le plus fun,perso à se rapprocher trop de la réalité,ça en devient ennuyeux.
    Vous savez ,il n’y a pas 40 heures de fun dans ce jeu-là,la trame principale,quelques missions et le reste,c’est du barbant.C’est une mauvaise mode de mettre des missions secondaires,annexes ou autres.
    Je trouve cela nul de mettre un tas de chose pour gonfler en heure un titre,alors que l’histoire principale est suffisante à elle-même.
    Cet épisode est une superbe suite,à faire bien sûr 😉

Laisser un commentaire