Il y a des DLC qui vous laissent parfois un goût amer. En tant que grand fan de Batman et de tout l’univers imaginé par ses créateurs Bob Kane et Bill Finger, j’ai bien évidemment succombé à l’incroyable travail fourni par Rocksteady depuis la sortie de Batman Arkham Asylum en 2009. Ce premier opus était non seulement une claque graphique pour l’époque, mais son ambiance sombre et claustrophobique m’avait également énormément marqué. Puis vint Batman Arkham City et l’incroyable sentiment de liberté qu’offrait le titre dans un monde semi-ouvert : Dieu que c’est jouissif de pouvoir voltiger de gratte-ciel en gratte-ciel, d’admirer les paysages nocturnes grandioses du quartier le plus mal famé de Gotham ! Batman Arkham City, c’est aussi une intrigue complexe mais brillamment menée qui implique tous les personnages emblématiques de la saga dans un ensemble, ainsi que des combats de boss exceptionnels, certainement les meilleurs jamais inventés pour l’industrie vidéo-ludique.

Après tout le bonheur que m’a donné Rocksteady au fil des années, je ne pouvais pas faire l’impasse sur Batman Arkham Knight. J’ai adoré le jeu et l’ai même platiné en août dernier. J’ai beaucoup apprécié la refonte totale de certains méchants, dont l’apparence est désormais plus réaliste que jamais et la diversité des missions. Cependant, le scénario de ce Batman Arkham Knight est probablement moins recherché que les autres et la surexploitation de la batmobile impose des contraintes inhabituelles aux fans de la saga. C’est donc pour moi le moins bon de tous les Batman Arkham.

Trop de DLC tue le DLC

Si ce Batman Arkham Knight m’a quelque peu agacé, c’est parce qu’en tant que chasseur de trophées, j’aime ranger un jeu au placard une fois que j’estime qu’il est terminé. Sauf que Rocksteady a commercialisé pas moins de seize DLC suite au lancement du jeu en juin 2015. Fort heureusement, j’étais détenteur du traditionnel Season Pass mais j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dans le bain, d’autant plus que la majeure partie du contenu téléchargeable ne proposait que des circuits à compléter à l’aide d’une batmobile aux skins multiples et variés. Sans le vouloir, à chaque fois que je complétais un DLC et obtenais les trophées qui allaient avec, je développais une sorte de réflexe mental qui se résume à ceci : « Ça y’est, la purge est terminée. Ils ne sortiront plus de DLC, plus de batmobile à piloter, plus de défis Prédateur ou Combat à valider ». Je pense que mes propos sont compréhensibles car ces DLC n’offraient rien de plus au jeu. Seul le DLC La saison de l’infamie en valait la chandelle puisqu’il prolongeait l’histoire du jeu et nous permettait de prendre part à des missions secondaires impliquant de nouveaux méchants. Sauf que, il y a deux semaines de cela, le pire de tous les DLC que j’ai jamais connu, le Community Challenge Pack, est arrivé. Je m’apprêtais alors à vivre un réel enfer…

Un dernier DLC empoisonné

Entièrement gratuit, le DLC Community Challenge Pack a été mis au point par le studio britannique pour remercier ses fans de leur incroyable fidélité – il paraîtrait que Batman Arkham Knight est le dernier jeu de la licence. Rocksteady nous a donc offert l’opportunité de nous battre dans la peau de nos justiciers favoris dans certains des lieux les plus emblématiques de la série. On trouve deux types de challenges spécifiques : les défis Prédateur, qui consistent à éliminer des adversaires armés tout en se dissimulant dans le décor, et les défis Combat, qui visent à terrasser un grand nombre d’ennemis via différentes vagues où la difficulté est évolutive. Le DLC Community Challenge Pack est assorti de sept trophées supplémentaires. Vous savez ce que cela signifie. Si je veux valider les 100% sur Batman Arkham Knight, je n’ai d’autre choix que de venir à bout de cet ultime DLC !

Oui, sauf que le problème, c’est que Rocksteady demande ici de remplir des objectifs hors-norme, qui dépassent parfois même l’entendement. C’est donc un joli cadeau empoisonné ! Jamais je n’ai autant transpiré des aisselles, hurlé de rage et, par moment, ressenti un tel dépit que dans ce Batman Arkham Knight. Tout cela à cause d’un simple DLC ! Sept trophées ignobles, sans pitié, qui exigent de vous que vous jouiez parfaitement, ne commettiez pas la moindre erreur. Ceux qui affichent aujourd’hui un taux de complétion de 100% à Batman Arkham Knight sont tout simplement des dieux, ou des demi-dieux. Hier, j’ai réussi l’exploit ! Je suis venu à bout des trophées les plus difficiles de la franchise ! 

Le salut en images !

Ci-dessous, je vous propose de revivre les moments les plus intenses de mon aventure vers le 100%. Encore une fois, ce ne fut pas de la tarte. J’ai souffert. Mais je suis têtu et persévérant. J’imagine que c’est cela qui a fait la différence. Reste que je ne risque plus de retoucher à ce Batman Arkham Knight !


les-secrets-de-la-batcaveArgent Les secrets de la batcave

Ici, il fallait terminer le défi dans la batcave avec Batman et Nightwing sans prendre aucun dégât et en infligeant uniquement des raclées aux adversaires armés (étourdissement avec cercle puis touches répétitives avec carré ). Pas facile du tout donc, surtout lorsque l’on sait que les raclées sont typiquement très bruyantes et attirent les foules. La clé du succès est donc de prendre de la hauteur dès qu’un adversaire est éliminé, de tenter de séparer les groupes d’ennemis, puis de les isoler. Voici une petite vidéo de démonstration avec mon personnage préféré : Nightwing.


douce nuit, sanglante nuitBronze Douce nuit, sanglante nuit

Ici, en jouant avec Batman puis Robin, il était nécessaire de ne réaliser que des éliminations instantanées sans prendre le moindre dégât. En gros, la seule alternative pour se défaire des bandits est de se glisser derrière eux, d’appuyer sur triangle pour une élimination silencieuse puis de les finir avec carré. Ci-dessous, deux vidéos avec les personnages cités.


froid-dans-le-dosArgent Froid dans le dos

Place maintenant aux défis de type combat. Ce premier trophée a mis mes nerfs à rude épreuve puisqu’il fallait réaliser le même défi avec Batman, Robin et Nightwing. Toutefois, si vous souhaitez valider ce trophée, dites-vous bien que l’important n’est pas de réaliser de jolis combos ou de faire un score monstrueux. L’essentiel ici est de ne pas se faire toucher. Ne prenez donc aucun risque inconsidéré et pensez à sauter par dessus les adversaires avec croix croix. Par ailleurs, quand votre jauge passe au jaune, pensez à l’utiliser à bon escient ! Voilà une vidéo de démonstration.


le-rideau-tombeArgent  Le rideau tombe

On finit avec ce trophée impitoyable ! Respectivement dans la peau de Batman, Robin, Nightwing et Catwoman, il fallait ici développer un déchaînement parfait, aussi surnommé « perfect freeflow ». Ici aussi donc, pas de droit à l’erreur, mais en plus de cela il est impératif de ne pas briser son score, faute de quoi c’est retour à la case départ. Encore une fois, il faut penser à esquiver avec croix croix, réussir tous ses contres triangle, mais aussi et surtout être patient, analyser la situation, créer une brèche dans la défense ennemie. 


requiem-pour-un-tueur Argent Requiem pour un tueur

Je regrette de ne pas avoir pu poster de vidéo pour ce trophée, car le combat contre Killer Croc était spectaculaire. Ce défi demandait une concentration de tous les instants pendant quinze bonnes minutes. Avec Batman, il fallait défier quatre vagues d’adversaires armés jusqu’aux dents. Le pire est qu’il fallait atteindre le score faramineux de 1 050 000 points pour faire apparaître le gros lézard, soit un combo d’au moins 400. Si vous cherchez comment obtenir ce trophée, il y a de très bonnes vidéos qui circulent sur le net. Pour le plaisir, voici une capture d’écran montrant ce salopard de Killer Croc gisant au sol. Bon Dieu que ça fait du bien !

BATMAN™: ARKHAM KNIGHT_20160209190726


Merci de m’avoir lu et à bientôt pour un nouveau volet de I am the trophy boss !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

18 Commentaires »

  1. Franchement chapeau parce que moi je suis en mode galère… J’arrive tout simplement pas à enchaîner les coups sans me faire toucher. Le trophée de Killer Croc pour moi c’est mort d’avance…

  2. Félicitations pour venir à bout de tous ces défis, j’en ai horreur ! Rien que de lire ce qu’il y a à faire pour chaque défi et les trophées à débloquer je suis déjà découragée. Mon dieu que j’aime Batman et son univers depuis toute petite mais les défis je suis incapable d’en venir à bout, il y en a trop et je ne suis pas patiente ! J’y arriverais surement avec de l’entrainement !

    • Coucou Marine, ou bien s’agit-il de Blad-of-Killer 😉 ? Il faut pas se mentir, ces trophées sont redoutables, très difficiles à obtenir. Comme tu le dis, la patience est la clé. Mais aussi la pratique! Plus tu t’essaieras aux défis plus tu seras à l’aise! Il ne faut pas se décourager! Je compte sur toi pour te faire violence lol !

      • Salut ! C’est bien Marine ! J’arrive jamais à faire de gros scores en défis, les combos c’est pas mon truc. Je m’en sors plus en Prédateur. J’aimerais bien réussir à platiner un Batman quand même ! Quand j’aurai moins de jeux avec lesquels jongler, je m’y remettrai !

        • Tu y arriveras Marine, j’en suis certain. Si je peux te donner un conseil, esquives constamment les ennemis en sautant par dessus eux, cela te permet de planifier ta prochaine attaque. Idéalement donc, tu devrais faire:
          1) Saut par dessus l’ennemi
          2) Attaque
          3) Saut par dessus l’ennemi
          4) Attaque etc.

          Sauter par dessus les ennemis te permet de créer un rythme et ainsi de conserver ton combo (freeflow). C’est l’arme ultime même si certains diront que ça fait durer le combat un peu trop longtemps. Tu verras dans mes vidéos que c’est ce que je fais constamment, notamment sur celles avec Catwoman et Nightwing !

  3. J’essaierai cette technique, faut juste que j’évite de stresser devant un médecin ou un ennemi avec son bâton électrique parce qu’eux me rendent folle en combat. Et puis vaut mieux prendre son temps, tant pis si le combat dure longtemps, le principal c’est de venir à bout de son défi 🙂
    Ça me donne envie de m’y remettre rien que d’en parler !

  4. Je suis entièrement d’accord avec toi!!Ce dlc bien que gratuit est reellement un cadeau empoisonné car ces trophées sont les plus durs de l’histoire des trophées lol je m’acharne depuis plus d’une semaine mais rien n’y fait.J’ai tout de même réussi à avoir les trophées des defis prédateurs mais il me manque celui qui consiste à faire un dechainement parfait et celui de killer croc,ce trou duc!!! j’en ferais bien un sac à main une fois éliminé!!Bon courage à tous ceux qui comme moi veulent faire parti du clan très select des 100% dans batou arkham knight!

  5. Je viens d’avoir avant hier le dernier trophée (“Requiem pour un tueur”) qu’il me manquait pour terminer ce DLC de fous furieux… Le pire des 100 % que j’ai eu à obtenir je crois. En tout cas, merci et félicitations à toi Éric pour ce guide très complet. Tu y es pour beaucoup dans l’obtention de mes trophées grâce à tes vidéos et explications, notamment pour les trophées “Froid dans le dos” et “Le rideaux tombe” où jouer avec Robin a était un calvaire pour moi. Comme tu le montres dans les vidéos, l’esquive avec 2 fois X et ne pas rester au milieu de la meute sont les les 2 éléments clés pour reussir avec ce gros lourdaud.
    Chaine à conseiller pour d’autres gameurs désireux de finir cette extension 😉

    • Ouah merci pour ce compliment Dorian ! C’est le plus beau cadeau qu’on puisse me faire car ces guides (qui me demandent beaucoup de temps et d’énergie) sont justement faits pour vous aider. Je suis ravi que tu es réussi ! Tu viens d’entrer dans le cercle très fermé des joueurs qui ont complété Arkham Knight à 100% ! 😉 Merci beaucoup encore une fois, et n’hésites pas à t’abonner à notre blog et à notre chaîne Youtube! @ bientôt pour d’autres aventures vidéoludiques !

  6. Je te tire mon chapeau d’avoir réussi les 100% Moi je m’avoue vaincu, ce DLC est trop difficile pourtant j’ai terminé tous les Batman mais ses trophées sont impossible pour moi, des heures que j’essai et j’ai réussi a obtenir que “ce que je veux le majordome” et “Douce Nuit, Sanglante Nuit”.

      • Je viens de réussir le trophée des raclées dans la Batcave mais le trophée des 50 gars pffiou un calvaire, il est vraiment difficile et les trophées combats encore pire, des mois que j’essai !

        • Okay, procèdes par étape. Fais d’abord tous les défis Prédateur, puis tu t’occuperas des défis Combat. L’important c’est de ne pas te disperser. À force d’essayer, tu devrais y arriver. Tu es plutôt à l’aise avec le jeu ou pas ?

    • Sers-toi de mes vidéos, peut-être qu’elles t’aideront ! Le système de combat du jeu est légèrement plus corsé que celui de Batman Arkham Asylum et Batman Arkham City (bien que je me souviens avoir vraiment transpiré pour les trophées combats des DLC de City).

Laisser un commentaire