Alors que de nombreux infectés arpentaient les rues ces dernières semaines, faisant grimper le taux de contagion à une ampleur alarmante, une seule solution a permis de combattre le virus : Jill Valentine ! Ben quoi ? Vous pensiez que je parlais d’autre chose ? Blague à part, c’est ironiquement en pleine pandémie de Covid-19 qu’est sorti le nouvel opus de ma saga horrifique favorite : Resident Evil ! Après les succès des remasters du jeu original puis de sa suite, c’est au tour de Resident Evil 3: Nemesis de voir le jour sur nos consoles. Mais est-il aussi bien que ses prédécesseurs ? Figurez-vous que le docteur Raoult vous répond en personne dans mon test de Resident Evil 3 Remake sur PS4 ! Nous remercions chaleureusement Capcom pour la confiance qu’il nous témoigne, et l’envoi d’une version presse du jeu. 

C’est quoi ta radio préférée ? Nostalgie !

Sorti originellement en 1999 sur PlayStation One, Resident Evil 3 venait clôturer une trilogie de survivals ayant connu une évolution assumée. Le premier étant un jeu plus basé sur de la survie et des casse-têtes, le second étant davantage porté sur l’action et le gore, le troisième venait montrer l’intérêt de Capcom à faire passer sa franchise vers une horreur plus nerveuse. Il en va de même pour ce remake dont l’action est perpétuellement haletante ! Les fans du jeu original ne seront donc pas déçus de ce côté-là. Au-delà du respect du rythme, il est clair que ce nouveau jeu nous remémorera de bons souvenirs : « Ah, c’était bien les jeux avant ! ». Le plaisir de retrouver Jill et d’arpenter les rues de Raccoon City va rappeler de délicieux moments à tous les anciens et permettre aux nouveaux de la découvrir sous un angle totalement différent du premier opus.

Jill, une héroïne loin des clichés.

Y’en a qui n’ont pas mis leur masque !

L’histoire se passe quasiment en même temps que celle de Resident Evil 2 Remake, dont vous allez devoir traverser certains lieux emblématiques. Comme cela est souvent le cas, votre avatar sera majoritairement seul bien qu’aidé par moment d’un personnage secondaire, Carlos (qui ressemble étrangement à Pedro dans la série Un, dos, tres !). Armé d’un simple pistolet (comme quoi les héros de la franchise n’ont jamais compris qu’ils devraient tous se balader avec une mitrailleuse Gatling dans leur inventaire…), vous n’aurez d’autre choix que de vous frayer un chemin à travers des hordes de zombies sensiblement plus voraces et résistants que dans le précédent épisode.

Tapez “Miguel Angel Muñoz” sur Google et vous verrez son sosie !

Mais ce n’est pas tout ! Resident Evil 3 est connu pour son bestiaire très varié allant des monstres-plantes aux araignées géantes ravies de vous faire des deep throats dès que ça les démange. Le pire de tous étant bien évidemment le fameux Nemesis, véritable machine à tuer créée de toutes pièces par la société Umbrella dans le but d’éradiquer tous les membres de la famille des S.T.A.R.S. Dans la même idée que Mr. X dans Resident Evil 2 Remake, ce colosse va vous poursuivre tout au long de votre aventure et vous mettre des bâtons dans les roues… Enfin, je dirais plutôt des roquettes dans la gueule car la créature est définitivement la plus avancée de toutes les créations d’Umbrella. Contrairement à l’original, les affrontements vont réellement avoir lieu et ne seront pas des passages cinématiques avec des choix à faire. Préparez-vous, car bon nombre d’entre eux vont vous mettre sous tension.

Resident Evil 3 Remake : bon flic, mauvais flic…

Pour poursuivre ce test de Resident Evil 3 Remake,  je vais devoir diviser mes propos car mon cœur a balancé entre plusieurs arguments, pour et contre. Alors, qu’est-ce qui m’a plu, ou à l’inverse contrarié ?

Les avantages de ce remake

Le premier est évident, le plaisir de rejouer à l’un des épisodes de l’excellente trilogie originelle des Resident Evil (ou de le découvrir pour la jeune génération). De plus, nous avons le choix dans les options de faire porter aux personnages leurs tenues originales, ce qui renforce le côté nostalgique tant apprécié des millennials. Le second réside sur la qualité esthétique. Les graphismes sont vraiment superbes, le redesign des personnages et des créatures est bluffant, les décors sont sublimes (notamment les passages dans la ville). Même s’il n’y a pas d’énorme bond graphique par rapport à Resident Evil 2 Remake (sorti à peine un an plus tôt), c’est vraiment un plaisir de voir à quel point le résultat est soigné et les animations toujours aussi efficaces. Pour finir, je dirais que j’ai vraiment beaucoup aimé le système de « boutique » où l’on peut dépenser les points gagnés en cours de jeu lors de nos accomplissements. Moins galère que le principe de Resident Evil 2 Remake, dans le troisième volet, on peut vite se retrouver avec assez pour acheter des bonus (tenues, armes illimitées, améliorations de personnage) et cela donne un petit intérêt de rejouabilité supplémentaire.

Et moi qui croyais m’être débarrassé de mon arachnophobie !

Passons maintenant aux reproches

Honnêtement, je pourrais dire qu’il n’y en a pas car le jeu est vraiment super cool et que j’ai passé un excellent moment à le faire… Le problème, c’est que ce moment était un peu trop court ! Cinématiques comprises, il m’a fallu à peine 6 heures pour venir à bout de ce test de Resident Evil 3 Remake, et j’ai pris mon temps. Je m’attendais à ce que cet épisode ne soit pas long car l’original ne l’était pas non plus, mais j’avoue que j’aurais vraiment apprécié qu’ils le rallongent avec de nouveaux passages (alors que là, ils en ont carrément coupés). Peut-être que c’est un choix du studio pour que l’ensemble du jeu garde un rythme soutenu mais j’avoue avoir crié « Oh non, pas déjà quand même ! » quand j’ai vu l’écran avec les crédits de fin. Niveau marketing, je pense qu’il aurait été plus fair-play de vendre le jeu à un prix moins onéreux pour compenser. À noter que ce Resident Evil 3: Nemesis est accompagné d’un autre jeu, Resident Evil: Resistance, jouable exclusivement online et dont je me passerai de faire un test. De quoi prolonger l’aventure entre amis, c’est plutôt cool !

La belle et la bête !

En bref, Resident Evil 3 Remake est une réussite et j’ai savouré chaque minute passée sur le jeu. Je suis vraiment content que Capcom ait décidé de refaire avec autant d’engouement et de perfectionnisme sa trilogie originelle car ce sont des jeux auxquels de nombreux joueurs sont très attachés. Même si la durée de ce troisième opus aurait pu être améliorée, je peux vous assurer que si vous avez (comme moi) aimé le remake du 2, vous allez adorer vous plonger dans celui-ci. Et si jamais vous n’êtes pas d’accord avec moi, sachez que j’ai le numéro personnel d’Albert Wesker et que je peux m’arranger pour envoyer un nouveau Nemesis à vos trousses !

La note de la rédaction
  • Gameplay - 9.5/10
    9.5/10
  • Durée de vie - 4/10
    4/10
  • Graphismes - 9.5/10
    9.5/10
  • Scénario - 8/10
    8/10

Les plus et les moins

✔︎ Le rythme !
✔︎ Le bestiaire !
✔︎ Les graphismes !
✔︎ La nostalgie !

✘ Bien trop court...

7.8/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

11 Commentaires »

  1. Il me donne très envie car j’ai adoré le remake du 2 mais je vais attendre qu’il soit soldé car effectivement 6h de jeu c’est extrêmement court ! Merci pour cette belle chronique !

      • Je n’ai fait aucun resident evil, hormis le tout premier à côté d’un pote à l’époque de la ps1.

        Je ne sais pas pourquoi mais j’ai été attiré par celui-ci avant d’avoir lu ce test.

        Avec ce test je me dis que j’ai bien fait !

  2. MDR Arnaud tes tests me font toujours rire j’aime tes références ? Manquerait plus que tous ceux qui ont été atteints du covid se transforment en morts vivants on serait vraiment dans la merde…. C’est un très bon test en tout cas ! Beaucoup de super articles sur JSUG en ce moment ! Bravo à toute la team ?

  3. Il y a deux semaines , je terminais resident evil 2 remake; qui lui fait 17 heures et j’ai du mal à reconnaître le jeu et dans celui-là je ne me souvenais pas qu’un crocodile géant était dans les égouts, et c’est vrai que les ennemies zombies , il faut les armes améliorées pour le one shot dans la tête directement. Comme pour le second, je vais le prendre l’année prochaine il sera moins cher, c’est vrai qu’il est court mais bon il est très beau et pour une fois les graphismes quand on a joué aux anciens opus, ben là ça le fait et ça fait envie. Après ces jeux-là quand on y rejoue, on ne peut pas s’empêcher de dire que ces resident evil là , c’était ça resident evil , on va de gauche à droite en revenant sur ses pas sans cesse mais qu’est-ce que c’était bien, le plaisir est intacte et oui dans le 3, il y a du online c’est juste, j’avais lu ça.

    Le prochain qui mériterait c’est code veronica X, lui il a du mal vieillir.

  4. Il y aurait donc des fans de Un Dos Tres chez Capcom ???

    Le jeu à l’air très réussi, et la durée de vie courte est un peu dirigée vers les amateurs de challenge et de speedrun !

    Ceci dit le rapport prix / durée de vie peut faire réfléchir !

    Un must have en promo !

Laisser un commentaire