Layers of Fear: Inheritance est une extension du jeu de base sortie le 02 août 2016 sur PC, PS4 et Xbox One. Dans Layers of Fear, on incarnait un peintre devenu fou à lier pris au piège dans sa grande demeure. Le bougre avait commis des actes atroces et en enquêtant dans la maison, on avait l’occasion d’en apprendre davantage au sujet de la relation morbide qui le liait avec sa fille, qui n’est qu’une enfant. Il se trouve que le contenu supplémentaire que je vous présente aujourd’hui nous permet cette fois d’incarner la fillette ! Qu’est-ce que ce DLC apporte au jeu ? Est-il indispensable pour bien comprendre l’histoire de Layers of Fear ? On va voir tout ça ensemble.

Quand la folie laisse place à un sombre souvenir…

Dans Layers of Fear, la petite fille était presque quasiment absente du jeu car rapidement prise en charge par les services sociaux. Dans le DLC Inheritance, on a la chance de se glisser dans sa peau et de revivre l’horreur à travers ses propres yeux. On est d’abord étonné de ce changement de subjectivité mais au final, plus on avance dans l’histoire plus cette manipulation psychologique prend tout son sens.

Test du DLC Layers of Fear: Inheritance
Niveau ambiance, le DLC est fidèle au jeu de base… Flippant !

Ce changement de perspective est très intéressant car même si la folie meurtrière du jeu de base semble s’être volatilisée, on ressent toujours la même ambiance troublante et malsaine dans une aventure qui est la représentation des souvenirs de la petite fille. On plonge donc dans sa mémoire tout en continuant à errer dans la maison à la recherche d’indices qui nous permettront de faire percer la vérité.

Une exploration intime ponctuée de choix cornéliens

Test du DLC Layers of Fear: Inheritance
Le père a du talent mais son art est pour le moins… morbide.

La chose que j’ai bien aimé dans Layers of Fear: Inheritance, c’est que ce DLC nous raconte l’histoire de la fille de manière différente selon les choix que fait le joueur. On peut en effet manipuler chaque souvenir comme on l’entend. Cela peut soit nous aider à nous réconcilier avec le père, soit augmenter la rancoeur qui le sépare de son enfant. En réalité, tout dépend de comment on interagit avec le décor. Par exemple, au tout début du DLC, on peut entrer dans une pièce dans laquelle se trouve une armoire remplie de pièges à souris. Si vous choisissez de vous asseoir à l’intérieur de l’armoire, le père va vous retrouver et s’excuser de s’être mis en colère. Par contre, si vous choisissez de vous installer dans l’armoire et de la fermer à clé, le père va hurler à n’en plus finir et vous allez finir stressé comme jamais. C’est donc cool de pouvoir orienter la suite de l’histoire de la manière qui nous plaît tout en ayant la possibilité de jouer la carte de la médiation.

Test du DLC Layers of Fear: Inheritance
Il se passe vraiment des trucs bizarres dans la maison !

On notera aussi l’importance qu’occupent les dessins du père dans ce DLC. Chaque souvenir est relié à un croquis qui nous donne des indications quant au ressentiment des personnages par rapport à un événement précis. Bien-sûr, les dessins ne sont pas les seuls collectibles du jeu mais ils restent les plus importants car ce sont eux qui nous permettent de comprendre ce qui s’est véritablement passé dans la maison. Je tiens aussi à souligner le travail qui a été fait sur les dialogues. Ces derniers sont eux aussi susceptibles de changer selon les choix que le joueur fait. Même si l’aventure dure à peine plus d’une heure, jouer une deuxième voire une troisième partie ne sera pas un problème car cela vous permettra de découvrir les différents scénarios possibles.

Une tension qui augmente minute après minute

Test du DLC Layers of Fear: Inheritance
Je ne sais pas vous, mais moi, ce couloir, je ne l’aime pas…

Layers of Fear: Inheritance est dans la continuité du jeu de base et on a bien affaire à un jeu d’horreur. La tension est palpable tout au long de l’extension, qui vous occupera soixante bonnes minutes, ce qui est mieux que rien. L’ambiance est sombre et on sent qu’une terrible menace plane sur la maison. Cependant, Layers of Fear: Inheritance s’appuie essentiellement sur des jump scares pour vous foutre la trouille. Des effets sonores et visuels terrifiants interviennent régulièrement pour maintenir l’angoisse. Toutefois, je pense que ce DLC s’adresse plutôt aux personnes qui ont déjà terminé le jeu de base et qui souhaitent comprendre le pourquoi du comment. Personnellement, je pense qu’il serait aussi très intéressant de redécouvrir l’histoire à travers les yeux de la mère, qui est malheureusement un personnage assez sous-exploitée dans le DLC.


Dans l’ensemble, Layers of Fear: Inheritance est un DLC plus qu’honnête. Offert au tarif de 4,99 €, il vous permettra de prolonger l’histoire du jeu de base dans une ambiance toujours aussi claustrophobique et malsaine. Cette extension de Layers of Fear est narrativement plus cohérente et ne fait pas abstraction aux concepts fondamentaux de la licence. Ainsi, l’aspect exploration est toujours là, tout comme les petits puzzles que vous devrez résoudre afin d’avancer dans l’histoire. Ce contenu supplémentaire renforce donc le Layers of Fear originel, le rend plus complet. Cela dit, il n’est pas non plus indispensable car il n’offre rien de nouveau sur le plan technique ou scénaristique. 

La note de la rédaction
  • Gameplay - 6/10
    6/10
  • Durée de vie - 3/10
    3/10
  • Graphismes - 7/10
    7/10
  • Scénario - 7/10
    7/10

Les plus et les moins

✔︎ À ce prix-là, il faudrait être fou pour ne pas l’acheter !
✔︎ Une extension qui complète bien la trame principale.
✔︎ Une narration intrigante mais très bien ficelée !
✔︎ Se glisser dans le corps de la petite fille, un régal !

✘ Une ambiance beaucoup moins terrifiante.
✘ Pas indispensable sur le plan technique.
✘ Une durée de vie extrêmement faible…

5.8/10

 


Joanne Salaun

Sportive quand je suis motivée, fanatique de Leonardo DiCaprio, fashionista mais pas trop car ça fait quand même mal au porte-monnaie, j’ai le bonheur d’être rédactrice pour Je suis un gameur.com et j’en suis vraiment très fière. Mince, j’ai oublié de dire « parce que je le vaux bien » !

4 Commentaires »

  1. Je meurs d’envie de jouer au jeu de base mais j’attends qu’il soit en solde sur Steam à moins de 10€ car il dure vraiment pas longtemps… Dans tous les cas ce jeu fait parti de ceux que j’ai le plus envie de faire ! L’extension à l’air top aussi vu ce que tu en dis !

    • Coucou ma belle tu vas bien ? 🙂 Merci de prendre le temps de me lire ! Si tu veux acheter le jeu attends un peu oui c’est mieux, surtout que je sais pas pourquoi mais je sens qu’il y aura peut-être un autre DLC autant prendre la version complète ! Le DLC fait moins flipper que le jeu de base mais est plus riche en informations ! Je pars en vacances mais je te promets de lire ce que tu fais entre deux baignades à la piscine 😉 Je serai de retour en septembre bises !

      • C’est un plaisir de te lire ! Excellent article ! 🙂
        Oh ce serait super si un autre DLC sort !! De toute manière je compte patienter un peu avant d’acheter ce jeu (même si c’est dur de pas craquer) !
        Je te souhaite de bonnes vacances alors ! Et je te dis à septembre ! 🙂 Bisous !

Laisser un commentaire