Le nouveau jeu de simulation de tennis est enfin là. Et il est Français ! Sur le papier, Tennis World Tour serait le successeur spirituel de Top Spin. C’est du moins ce que déclarent très humblement le studio de développement Breakpoint et l’éditeur Bigben Interactive. Sorti le 22 mai 2018 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC – et ce quelques jours après l’arrivée en France d’AO International Tennis, titre en provenance d’Australie –, Tennis World Tour parvient-il à éveiller la nostalgie des amateurs de jeux de tennis sur console ? Je réponds à cette question dans mon test de Tennis World Tour sur PS4.

Test de Tennis World Tour : le jeu décisif, sept ans plus tard ?

Les amateurs de tennis sont sevrés de jeux dédiés à ce sport depuis le 15 mars 2011, date qui correspond à la sortie française de Top Spin 4, à l’époque développé et édité par 2K Sports. À l’heure où la grande majorité de nos confrères clame haut et fort qu’AO International Tennis n’est pas à la hauteur, Tennis World Tour a vraisemblablement l’occasion de faire le break. Dans ce test de Tennis World Tour, je m’efforcerai donc de répondre à la question suivante : le jeu de Breakpoint est-il le digne héritier de Top Spin ? Au vu du roster, j’ai le regret de vous annoncer que cela commence mal, très mal même. En effet, Tennis World Tour ne propose que 31 joueurs professionnels parmi lesquels on ne trouve que 5 joueuses connues du circuit WTA (moi qui comptais jouer avec de jolies tenniswomen, me voilà déçu).

test de Tennis World Tour
Si Roger Federer est bien présent, Nadal, Djokovic et Murray sont absents…

Parmi les athlètes mondialement réputés, on trouve Roger Federer, Stanislas Wawrinka ou encore Grigor Dimitrov. Cela dit, une fois les absences de Rafael Nadal, Andy Murray et Novak Djokovic constatées, je peux vous dire que le prestige de la simulation en prend un sacré coup… Pire encore, l’éclipse partielle finit par devenir totale car l’absence de certains joueurs majeurs du circuit ATP s’accompagne de la non-représentation des tournois officiels. Les Grands Chelems et Masters 1000 n’ont pas leur place dans Tennis World Tour : ils sont remplacés par 18 courts qui s’inspirent des vrais tournois mais qui ne portent pas leurs noms réels. Certes, ce choix s’explique pour des raisons apparemment financières, mais les vrais amateurs du genre auront du mal à prendre Tennis World Tour au sérieux tant cette carence ruine son image de jeu de simulation sportive. Pour en revenir aux joueurs, on notera quand même que sept emplacements sont pour le moment vides : par le biais de mises à jour, de nouveaux athlètes seront ajoutés, y compris d’anciennes légendes à l’image d’Andre Agassi et de John McEnroe, lesquels sont inclus dans l’édition Légende du jeu, entre autres.

test de Tennis World Tour
Une partie des autres athlètes jouables dans Tennis World Tour.

Gameplay et aspects techniques : service gagnant ?

Avant de nous intéresser à cette partie spécifique de mon test de Tennis World Tour, je tiens à préciser qu’un patch Day One visant à corriger les erreurs les plus grossières du jeu sera déployé. D’ailleurs, il y a fort à parier que la version finale de Tennis World Tour ne sera disponible qu’à la suite de nombreuses mises à jour… Triste époque où l’on ne peut plus s’offrir un jeu complet dès son acquisition ! Malgré tout, sur le plan technique, j’ai trouvé que globalement, les différentes animations et transitions sont plutôt convaincantes. Le tout est fluide et visuellement correct ; mais rien de transcendantal cela dit. Esthétiquement par contre, les joueurs sont modélisés assez grossièrement (et ils font souvent la gueule). Les spectateurs, ramasseurs de balle et agents de sécurité ressemblent à des clones. Quant aux terrains, ils manquent cruellement d’ambiance, notamment en matière de son.

test de Tennis World Tour
Le joueur pourra s’exprimer sur tous les types de surface, dans des tournois non officiels…

En termes de gameplay, on se rapproche de Top Spin 4, bien que le tout soit perfectible. Reste que les sensations sont au rendez-vous. En effet, on se déplace sur le court à l’aide du joystick gauche, lequel nous permet aussi de viser. On peut exécuter des coups simples ou des coups chargés en maintenant le bouton approprié. Le jeu possède des mouvements réalistes et variés et les commandes sont intuitives (on peut réaliser tous les coups inhérents à ce sport : coup à plat, lift, slice, lob, amortie, vollée, et ce en coup droit ou en revers à une ou deux mains). Seul bémol : les services sont un petit peu capricieux et manquent parfois de profondeur. De plus, certains mouvements sont anormaux. Par exemple, il m’est arrivé plusieurs fois de frapper dans une balle se situant pourtant à une portée lointaine de ma raquette. Le personnage réalise son coup alors que la raquette n’est pas en contact avec la balle. Plutôt cocasse comme situation, surtout que ces petits bugs ne sont pas anodins !

test de Tennis World Tour (PS5)
Les menus du jeu sont sobres mais très agréables et bien agencés.

Chose intéressante dans Tennis World Tour : des cartes de compétences apparaissent sur le bord inférieur de l’écran. Elles permettent au joueur de disposer d’un avantage qui s’activera aléatoirement pendant le match. Gain d’endurance, amélioration de la concentration, gestion du stress, puissance des coups accrue sont autant de façons de soulager notre joueur pendant un match. Malheureusement, on regrettera de ne pas avoir davantage de contrôle sur ces compétences et de ne pas pouvoir les utiliser manuellement durant la partie. Personnellement, je trouve que c’est un peu du gaspillage. En effet, pouvoir faire usage des cartes de compétences à certains moments clés d’un match aurait ajouté une touche stratégique non négligeable à Tennis World Tour. Autrement, un petit mot rapide sur l’IA, qui est assez sensée dans ce jeu. En effet, elle m’a donné l’impression d’être calibrée correctement ; au niveau de difficulté le plus haut, elle sera même impitoyable et vous forcera à tout donner sur le court.

Zoom sur les différents modes de jeu disponibles

Le jeu compte plusieurs modes spécifiques, à commencer par le mode Carrière, dans lequel on crée son propre joueur. Le développeur tricolore nous permet en effet de mettre au point un tennisman ou une tenniswoman à partir de différents modèles. Toutefois, l’éditeur de personnage est trop simple, trop sommaire. On peut sélectionner le visage de notre athlète à partir d’une sélection de modèles prédéfinis, et de la même façon, on choisira ses vêtements ainsi que ses mouvements. Toutefois, il est vraiment dommage de ne pas pouvoir pousser plus loin la personnalisation de notre personnage. Durant le mode Carrière, notre joueur devra participer à différents tournois dans l’espoir de se hisser au sommet du classement. Il devra planifier ses journées (participation à des tournois, séance d’autographes, jour de repos) tout en cherchant à gagner en notoriété. Mais s’il prend part à trop de matches, gare aux blessures ! Autre chose intéressante dans le mode Carrière de Tennis World Tour : la possibilité de recruter un staff technique, lequel nous permettra d’augmenter nos statistiques. On peut également booster notre personnage en lui offrant les équipements adéquats (raquettes et chaussures améliorent la force de frappe, la vitesse des déplacements etc.). Vous l’aurez compris, le mode Carrière est franchement intéressant, d’autant plus qu’il peut s’avérer long si vous visez le Top 1 mondial. Mais je regrette que ce mode ne soit pas plus immersif. De belles cinématiques auraient été un réel plus.

test de Tennis World Tour
L’outil de création de personnage est on ne peut plus basique.

Les autres modes de Tennis World Tour sont le mode Exhibition qui, comme son nom l’indique, nous permet de choisir un joueur ou une joueuse pour participer à un match en simple ou en double, le mode Académie ou « Tennis School », sorte de gros didacticiel qui nous permet de nous entraîner et d’apprendre à maîtriser les mouvements les plus coriaces et, pour terminer, le mode Légendes, qui nous offre l’opportunité de nous amuser avec les athlètes qui ont marqué l’histoire du tennis. Bien entendu, Tennis World Tour possède aussi son propre mode Online, histoire de se frotter aux joueurs de la planète entière ! On peut affronter d’autres joueurs pour le fun ou bien le faire en match classé. Ainsi se termine ce test de Tennis World Tour. Ah, mais non, attendez ! J’ai oublié la conclusion !


Pour conclure ce test de Tennis World Tour, je dirais que le jeu de simulation de sport de Breakpoint avait l’occasion de « faire le break » face à la concurrence. Malheureusement, je ne suis pas certain que dans le domaine des jeux de tennis, Tennis World Tour finira tête de série. En effet, le titre hexagonal demeure perfectible, même s’il dispose d’un bon potentiel sur le plan technique. Les développeurs vont devoir continuer à travailler pour nous fournir la copie escomptée ! Par ailleurs, sans licences officielles, Tennis World Tour ne peut être considéré comme un jeu de simulation à proprement parler, sans compter que la faiblesse du roster est une réelle déception. Reste que le mode Carrière est intéressant et que le jeu est vraiment amusant en multi local. Je vous le concède, un verdict qui raisonne comme un tie-break… 

LA NOTE DE LA RÉDACTION
  • Gameplay - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 6/10
    6/10
  • Graphismes - 6/10
    6/10
  • Simulation - 5/10
    5/10

Les plus et les moins

✔︎ Un jeu de tennis, sept ans plus tard.
✔︎ Un gameplay dans l'esprit de Top Spin 4.
✔︎ Le mode Carrière au centre de l'attention !
✔︎ Le principe des cartes de compétences...
✔︎ L'efficacité et la sobriété des menus.

✘ Le cruel manque de licences officielles.
✘ Où sont Nadal, Murray et Djokovic ?
✘ Seulement cinq stars féminines jouables...
✘ Le manque d'ambiance et de réalisme.
✘ Les angles de caméra très frustrants !

6.0/10

 


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

13 Commentaires »

  1. Ah la la, c’est quand même un peu la douche froide à Wimbledon cette histoire… (et je confirme que c’est dramatique de ne plus pouvoir jouer à un jeu day one sans se manger des bugs en tout genre – alors que justement on fait l’effort de donner sa chance à un jeu dès sa sortie)
    Je pense que je regarderai les aventures carrière d’Eric Slice (ou Lift ou Ace, enfin si tu en fais des vidéos ^^) mais je vais pas passer à la caisse de sitôt pour ce jeu.

    • J’apprécie fortement la métaphore mon cher Gilles ! Clairement. Le jeu ne sera pas optimal avant un bon paquet de patchs. Vive les jeux vidéo de l’ère moderne ! Quoi qu’il en soit, je te recommande quand même d’attendre de voir ma vidéo test de Tennis World Tour qui sortira la semaine prochaine. J’attends volontairement la sortie du patch correctif Day One avant de donner un avis définitif. On va dire que je laisse au jeu le bénéfice du doute.

  2. Bonjour, est il possible d’avoir les conditions de test. Combien d’heure de jeux ? pourquoi es tu le seul à sortir le test ?.
    Sur le casting on le sait depuis un bout de temps, top spin 4, c’est sûr qu’il y avait le big 4, mais un casting plus pauvre que tennis world tour. Top spin 4 n’avait pas toutes les licences des tournois, c’est pourtant le meilleur jeu de tennis. Le plus important le gameplay de twt et là tu nous apprends rien. Tout ça pour dire que ton test me semble vraiment light

    • Bonjour. Ce test a été réalisé à partir d’une version commerciale du jeu (pas une version éditeur je le précise, sinon je l’aurais mentionné dans le test). JSUG travaille avec des fournisseurs étrangers, notamment aux USA et en Australie.

      Concernant ta deuxième question, je me permets de la reformuler : lorsque jeuxvideo.com est le premier site à publier le test d’un jeu attendu, est-ce que tu remets en question son autorité ? Il me semble que non. JSUG est lui aussi un média professionnel.

      Je suis navré, mais ma conception des choses est différente : que certaines licences manquent dans un jeu de simulation de tennis, d’accord, cela peut se comprendre. Or, dans Tennis World Tour, aucun tournoi officiel n’est représenté. Et à l’exception de Federer, le casting du jeu est d’une faiblesse déconcertante.

      Je suis d’accord, des jeux de simulation de sport sans licences comme le dernier PES par exemple, ont montré qu’un gameplay parfaitement huilé suffit à fournir l’expérience et les sensations escomptées. À ce niveau-là, il me semble avoir été clair, Tennis World Tour est très satisfaisant. Cela est d’autant plus vrai que j’ai testé le jeu sans qu’aucun patch correctif n’ait été déployé.

      Je suis par contre navré de ne t’avoir rien appris. Peut-être t’es-tu trop renseigné sur le jeu ? En tout cas, je suis sûr que la communauté JSUG sera réceptive à ce test.

      • Re bonjour Eric, Merci en tout cas de mon répondre. Concernant jeux.video.com on peut remettre sans problème leur intégrité, bien qu’il faut se tourner vers gameblog dans le genre. Faire des tests à la va vite pour être les 1er ( exemple metal gear phantom ), le clic est roi malheureusement. Pour revenir à ton test, les images que tu nous montres, ce que tu racontes c’est exactement la même chose que les previews d’Avril. Alors peut être que tu n’as pas le droit de montrer des images maisons ?. Ton test fait très copié collé, je n’ai rien contre toi, mais voir ce test en première page de google quand on tape tennis world tour c’est un peu moyen pour ma part. J’attendrais des tests plus détaillés. Bonne continuation en tout cas.

  3. Ça fait plaisir de lire un test venant de toi Eric ! On pensait tous que tu avais lâché cet exercice ^^. Mais je te rassure, tu le maîtrises très bien. Moi, tu m’as appris pleins de choses, mais c’est aussi parce que je n’ai pas suivi assidument les actualités de Tennis World Tour.

    Personnellement, je voyais venir que ce jeu allait être moyen. Pas mal de vidéo de gameplay ont circulé et franchement, ça casse pas trois pattes à un canard. Top Spin 4, qui date de 2011 tient encore la route ! Ce qui m’a choqué dans les vidéos que j’ai vu, par exemple, quand le joueur glisse sur la terre battue, ça manque de détail, on voit pas les traces de ses semelles par exemple. L’ambiance sonore a l’air pourrie comme tu le dis si bien. Y a pas de cutscene entre deux échanges (manque de réalisme). Et pour finir, même si tu t’es pas trop étalé là-dessus, je trouve que la caméra est trop haute, trop lointaine.

    AO Tennis est franchement pas mal. J’ai pu l’essayer chez un ami. Franchement il est bien fait, graphiquement il m’a l’air supérieur à TWT, même s’il a un côté très arcade. Bon test et longue vie à JSUG ! Je materai ta vidéo test dès sa sortie !

    • Salut Bruno ! Merci ! Étant donné qu’on ignore si Breakpoint tiendra réellement ses promesses (et que même si c’est le cas on n’aura pas de jeu potable avant six ou huit mois), je te recommande plutôt de t’orienter vers AO Tennis justement. Certes il est plus arcade mais il est beaucoup plus abouti que Tennis World Tour, et de loin !

  4. Tout ça on en avait déjà parlé avant. On s’en doutait bien que le jeu serait mi-figue mi-raisin. J’aurais fait un jeu centré entre arcade et simulation et pas purement simulation. Et bien le système de carte j’ai pareil dans UFC 2, pour la force des frappes, endurance etc., ce n’est pas mauvais comme idée mais cela reste trop figé. On ne peut pas réellement gérer ses cartes, quoique dans UFC un peu plus quand même. Gérer la fatigue durant toute une saison, c’est une bon point, ils se sont emballés à vouloir aller trop loin avec un budget restreint. Les joueurs là c’est une grosse faute, d’autant plus que top spin 4 on en avait un paquet, je me souviens j’utilisais plus les femmes que les hommes avec leur frappe de balle, leur cri et la balle qui claquait bien avec le son qui va avec, rien que d’en parler, c’était un sacré bon jeu de tennis top spin 4.

    Cela me rend malade de ne pas savoir faire un jeu comme top spin 4 avec des consoles comme on a maintenant, tu vas pas me dire que des programmeurs et tout la clique de gens compétents, y a pas un studio capable de pondre un jeu de tennis énorme, comme tu dis avec quelques scènes cinématiques pour ensoleillé le tout. Je me serai contenté d’un top spin 4 en ultra-hd et puis on en parle plus. C’est bien de surfer sur les légendes, personnellement, tu me vends un jeu de tennis qu’avec des anciens joueurs, je suis le premier content, pareil en F1 et autres sports, même un FIFA uniquement féminin je prendrais parce que les hommes et les Ronaldo et Messi, ça me passe au-dessus de la tête.

    Puis comme cela fait longtemps, beaucoup se laisseront tenter parce que même s’il est en demi-teinte, ben on va rentrer dans Roland Garros et les gens vont avoir envie d’un peu de tennis. Ce n’est pas anodin de le sortir maintenant. Ils vont devoir taffer comme des malades surtout si les gens l’achètent, sinon ça va rouspéter grave. Si c’est un petit studio, si ça casse, la clef sous la porte ne sera pas loin.
    J’aurais bosser encore une année dessus, pour parfaire les erreurs, améliorer les choses. Je l’avais vu que les joueurs n’étaient pas bien fait. Pour les jeux vidéos j’ai l’œil absolu, me suffit de voir une vidéo et je sais te dire si le jeu est bon ou mauvais, seuls quelques jeux où je n’arrive pas à le dire ou à me faire une opinion.

    Direction Youtube pour le voir bouger. C’est possible de l’arranger à coup de mise(s) à jour mais le souci c’est que d’autres problèmes surviendront alors qu’ils n’y étaient pas au départ, J’ai eu le cas dans GT sport, impossible d’utiliser le volant pendant une semaine, fallait attendre la mise à jour et là c’est Polyphony Digital.

    • Salut Stéphane, tu as tout dit. Breakpoint est un petit studio il me semble. Enfin bref, la clé sous la porte c’est fort possible étant donné que Tennis World Tour n’apporte strictement rien par rapport à un Tennis Elbow ou un AO Tennis, même si le dernier est perfectible. Moi ce que je regrette, c’est la pauvreté en matière d’immersion. Y a pas d’animations, pas de cutscenes, l’ambiance sonore est proche du néant. En l’état, Tennis World Tour n’est pas un jeu de simulation. C’est juste une blague ! Je comprends mieux pourquoi l’éditeur a refusé de travailler avec nous. On leur aurait fait une mauvaise publicité à coup sûr…

  5. Super test, comme d’habitude !
    Je suis également déçu qu’une vraie simulation de tennis n’existe pas sur console de salon.
    Quand on voit un NBA2Kx, FIFA, MLB the show, je trouve dommage qu’EA sport ne fasse rien en tennis. D’autant plus que le tennis est un sport solo il serait beaucoup plus simple et immersif d’avoir un mode carrière.
    Tiens en voilà une idée, d’article, dossier : Les meilleurs jeux de sports.

    • Hello Alex ! Tu tombes à pic ! Je viens de mettre à jour les images du test écrit (je n’avais pas l’autorisation de publier les vraies images jusqu’alors). Et en fin d’article, tu trouveras ma vidéo-test avec du gameplay et un avis encore plus détaillé. N’hésites pas à la regarder. C’est vrai que si EA ou 2K réalisait un jeu de tennis, ça serait sûrement autre chose…. Quant au mode Carrière, il n’est pas assez immersif. Mais ça passe. Hasta la vista amigo !

  6. Bonjour, merci pour ce test. Une petite question. Compte tenu de la faiblesse du roster, est-il possible, dans le mode carrière, de modifier les joueurs fictifs ?

    • Bonjour Arnaud ! Es-tu Arnaud Clément ? 😂. Malheureusement non cela est impossible. Dis-toi qu’une fois ton personnage créé tu ne peux même pas l’éditer (à l’exception de ses équipements). En gros, tu joues 10 000 fois contre les mêmes joueurs. Ils se ressemblent tous (seulement dix choix parmi les joueurs fictifs) bien qu’ils portent des noms différents.

Laisser un commentaire