Tandis que j’étais tranquillement dans mon salon en train de mâcher de l’eau chaude, nous avons reçu un message d’Eric : « Salut, ça tente quelqu’un de tester Tell Me Why ? ». Sans plus attendre, j’ai sauté sur l’occasion pour dire que je n’en avais aucune envie… Hum… Bon…  C’est parti pour mon test de Tell Me Why, jeu développé par Dontnod Entertainment (Life is Strange) et édité par Xbox Games Studios.

Test de Tell Me Why : choixpeau l’artiste

Bon… Bon ? Bon ! Comme vous l’avez compris lors de l’introduction, je n’étais pas très enjaillé à l’idée de tester Tell Me Why. Premièrement, parce que je suis rarement dans le mood pour tester ce genre d’histoire interactive, et deuxièmement parce que j’étais VRAIMENT pas dans le mood pour tester ce genre d’histoire interactive. Moi, je voulais de l’action, des coups d’épée, des boyaux et du beurre salé. Du coup, c’est avec des pieds de plomb que j’ai mis la main sur le code du jeu. En bougonnant, je l’ai lancé et ai commencé à jouer. Dix minutes après, c’était comme si j’y avais joué pendant une heure.

Tyler Tell me Why
Tyler, l’un des personnages principaux !

C’est là la première chose à noter sur le jeu : Tell Me Why a été réalisé d’une main de maitre par le studio Dontnod (le studio qui a développé Life is Strange 2, testé alors par Arnaud) ! Il m’a été impossible de rester insensible face à l’histoire qui nous est contée, à son rythme d’une douce lenteur, je n’ai mis qu’une dizaine de minutes pour être happé par le jeu. Vous incarnez tour à tour des jumeaux : Alyson et Tyler. Chose intéressante à souligner : Tyler est un jeune homme transgenre. Une grande partie de l’histoire tourne d’ailleurs autour de sa quête identitaire.

Souvenir Tell me Why
Voilà comment se présentent les souvenirs.

De ce point de vue, les dialogues sont particulièrement bien écrits, la manière dont les problématiques LGBTI sont abordées est assez subtile. On se retrouve confronté à des gens réfractaires, mal à l’aise, maladroits sans tomber dans les réactions extrêmes, il n’y a pas à dire, c’est rafraichissant. Les personnages sont bien écrits, qu’il s’agisse des jumeaux ou des PNJ avec lesquels nous entrons en interaction. Malgré tout, je dois avouer qu’au début de l’aventure Tyler m’énervait passablement. Il est en colère contre tout et tout le monde et donne l’impression qu’il n’attend qu’une chose : la confrontation. Récit interactif oblige, nous choisissons d’orienter les réactions des personnages, mais même lorsque je faisais des choix qui allaient visiblement dans un sens pacifique, je sentais que Tyler me résistait et ne se laissait pas apaiser si facilement. Mais fort heureusement, ça ne reste pas comme ça tout du long.

Test de Tell me Why
Alyson et Tyler en pleine conversation !

Jouer Tyler a été assez troublant pour moi. S’il m’énervait, c’est probablement parce que je me reconnais partiellement dans son caractère et son comportement : un mec qui a dû et doit toujours lutter pour trouver sa place dans un monde qui semble ne pas être fait pour lui, et qui du coup, est par défaut en colère contre tout le monde. Oui, fut un temps où j’étais un insupportable connard. Aujourd’hui, Dieu merci, je suis juste insupportable.

Rit même beurre

D’un point de vue gameplay, on pourrait se dire qu’il n’y a pas grand-chose à souligner, mais ce test de Tell Me Why m’a montré qu’il est toujours possible de faire preuve d’originalité. Dans le jeu, vous incarnez tour à tour Tyler et Alyson, des jumeaux liés par un lien particulier. Ils peuvent discuter par télépathie et véritablement voir des souvenirs se dérouler devant leurs yeux.

Tyler et Alyson enfants
Certaines scènes sont assez poignantes.

Le jeu vous encourage à explorer votre environnement, étant donné que tout peut constituer une information intéressante, d’un objet caché à un bête poster accroché au mur. Ces informations glanées de-ci de-là vous permettent ensuite de tirer les vers du nez d’autres personnages et d’apprendre leurs petits secrets. Si vous avez déjà joué aux jeux Life is Strange, vous connaissez bien cette mécanique.

Tyler
La technique n’est pas folle, mais l’ambiance est là.

De temps à autre, le jeu vous demande également d’opérer des gros choix sous la forme de souvenirs. Alyson se souvient d’un évènement d’une manière particulière, Tyler s’en souvient d’une autre, et c’est à nous de décider qui a raison. Les différents choix décisifs à faire dans le jeu rapprochent ou éloignent les jumeaux, à vous de faire les bons afin que leur relation ne souffre pas.   


Dans l’ensemble, ce test de Tell Me Why a été incroyablement positif, alors même que je n’avais pas vraiment envie de me pencher dessus. L’histoire et les personnages sont très bien écrits, et Dontnod est parvenu une fois encore à nous proposer un jeu original, alors même que le format de récit interactif parait parfois éculé. Bref, vous aimez les bonnes histoires ? Laissez-vous tenter par ce jeu ! Un grand merci à Microsoft de nous avoir fourni un code afin de tester le jeu !

La note de la rédaction
  • Graphismes - 7/10
    7/10
  • Bande-son - 8/10
    8/10
  • Gameplay - 8/10
    8/10
  • Scénario - 8/10
    8/10

Les plus et les moins

✔︎ Une histoire captivante !
✔︎ Un rythme parfaitement maitrisé.
✔︎ Des dialogues bien écrits.

✘ Une technique datée.

7.8/10

 


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

4 Commentaires »

  1. J’ai pris plaisir à lire cet article, cependant une chose n’est pas évoquée, c’est la durée de vie de ce titre. L’histoire semble assez prenante pour s’y plonger mais quel est l’investissement en temps nécessaire ?
    Une légère rejouabilité semble présente selon les gros choix, ces choix ont ils une incidence réelle sur le scénario ?

  2. Je pensais qu’il était sur next gen ce jeu, du coup il est ,ou va arriver sur ps4…. Le problème justement, ça devient les mécaniques du jeu. L’interaction est trop faible dans les life is strange, tout ce qu’on peut faire, c’est lire, regarder, mais pas beaucoup agir. Je leur ai déjà signalé au studio. Leur jeux vont devenir soporifique s’ils ne se décident pas à mettre vraiment des interactions de tout et de rien. Je voudrais justement interagir avec tout. Devoir faire manger le personnage etc, on peut aller plus loin qu’un simple jeu narratif et c’est dommage parce que le premier épisode partait vraiment dans le bon sens avec l’appareil photo.
    Tell my why, je le prendrai surement, je sens que je vais jouer avec du réchauffer.
    Le problème c’est que si tu n’as pas joué aux autres jeux dontnod, tu risques d’être comme nous la première fois sur life is strange : d’avoir un point de vue très positif.
    Deux choses qu’il a oublié de dire, si le jeu est complet et non épisodique ^^

  3. Merci pour ce test ! Contrairement à toi, j’aime beaucoup les récits interactifs, et, par rapport aux thématiques qu’il propose, je meurs d’envie de faire Tell me why. Malheureusement, je n’ai ni X-Box, ni PC fonctionnel^^”

Laisser un commentaire