Quand on m’a proposé de rédiger le test de Shantae: Half-Genie Hero – Ultimate Edition, j’ai tout de suite su dans quoi je m’embarquais : mon domaine allait encore être menacé. Comme à chaque fois que je ramène un jeu de plateforme, Mel profite d’une seconde où j’ai le dos tourné pour me piquer la manette. Sauf que cette fois, j’ai utilisé ce que j’ai appris du cinéma. Un peu à la Chris Pratt dans Jurassic World (en beaucoup plus sexy), je me suis approché de Mel en tentant de la calmer. J’occupais son champ visuel en tendant les mains d’un air rassurant. La tension était palpable. Un frisson me parcourut l’échine lorsque son regard injecté de sang croisa le mien. Je sentis immédiatement son envie de tuer. Il fallait que j’agisse vite. Ni une, ni deux, j’attrapai la manette, tandis que sa mâchoire se refermait sur ma manche, la sectionnant net. Pour la distraire, je dus lancer la page Disneyland Paris sur le PC, vers lequel elle se dirigea instantanément, un bout de tissu toujours coincé entre les dents. C’est bon, j’étais sauf, j’allais pouvoir tester Shantae: Half-Genie Hero.

Shantae: Half-Genie Hero est un petit jeu de plateforme développé par le studio WayForward Technologies. On y incarne Shantae, une demi-génie chargée de la protection de son village. Tout commence par un étrange rêve, où elle rencontre une mystérieuse entité, qui lui confie des paroles énigmatiques, dont le sens se révèle ésotérique et va donner naissance à une aventure… Hum… Bon, je ne trouve plus de synonymes de mystérieux, débrouillez-vous un peu hein ! Ensuite, l’oncle de Shantae nous confie qu’il est en train de construire une machine censée aider le village. Pas de bol, des pirates viennent voler les plans, et c’est ainsi que commence Shantae: Half-Genie Hero – Ultimate Edition.

Manette en main, il faut avouer que le jeu est très fluide et bien rythmé. Les musiques sont propres à chaque niveau. Certaines donnent l’impression d’être tout droit sorties de l’Eurovision, d’autres m’ont un peu fait penser à Sonic ; dans l’ensemble, elles représentent bien l’ambiance un peu déjantée du jeu.

Shantae: Half-Genie Hero
Cinquante nuances de génie !

Pour progresser, nous avons toute une panoplie de mouvements et de pouvoirs à notre disposition. Shantae peut sauter, attaquer avec ses cheveux (chaque coup m’a empli d’une douloureuse nostalgie capillaire), lancer des sorts et, surtout, faire la danse du ventre ! Cette dernière mécanique est particulièrement pratique, puisqu’elle permet à notre demi-génie de se transformer en différents animaux.

Shantae: Half-Genie Hero – Ultimate Edition : le crabe est en toi !

Shantae: Half-Genie Hero
L’écran de sélection des niveaux est plutôt sympathique !

Chaque animal présente des mécaniques bien distinctes, qui permettent de franchir des obstacles donnés. Par exemple, le singe saute particulièrement haut et peut escalader les murs. Bien utilisé, il permet même de speedrunner les niveaux à une vitesse ahurissante. Si les premières formes animales sont particulièrement pratiques, les autres le sont un peu moins. Beaucoup de transformations sont plutôt anecdotiques, on ne les utilise que deux ou trois fois, pas plus.

Il est possible de faire évoluer son personnage en ramassant des joyaux, qui peuvent ensuite être échangés contre de nouveaux pouvoirs ou objets permettant d’attaquer plus vite, de faire plus de dégâts ou de dépenser moins de magie. Ces améliorations nous permettent de parcourir les magnifiques niveaux avec plus ou moins de facilité. Les décors et les ennemis sont particulièrement réussis, mais on pourra regretter la brièveté du jeu. En effet, j’ai terminé l’aventure en 4 heures 30… Naturellement, si l’on veut terminer le jeu à 100 % avec tous les collectibles, cela vous prendra un peu plus de temps, tout dépend de votre manière de jouer. Je dirais que cela tourne autour de 7 heures 30 pour bien tout débloquer.

Shantae: Half-Genie Hero
Un escargot-bateau… UN ESCARGOT-BATEAU !

Malheureusement, les 4 heures 30 d’aventure nécessitent que l’on recommence plusieurs fois les mêmes niveaux (en en redécouvrant certaines parties grâce à des nouveaux pouvoirs). En effet, ils sont au nombre de cinq, ce qui s’avère beaucoup trop court, surtout quand on voit les DLCs.

Des DLCs rentables

Shantae: Half-Genie Hero
Pour parcourir le monde de Shantae, on voyage à dos d’oiseau !

Shantae: Half-Genie Hero – Ultimate Edition s’accompagne, en sus des 25 € supplémentaires nécessaires à son acquisition, de deux DLCs : Pirate Queen’s Quest! et Friends to the End. Au terme de l’aventure, je me réjouissais de pouvoir prolonger le plaisir dans de nouveaux environnements. C’est donc avec enthousiasme que j’ai lancé l’un des sept modes de jeux supplémentaires, dont l’intérêt s’est finalement révélé variable.

En effet, si certains modes sont sympathiques, puisqu’ils nous permettent de jouer avec Shantae en mode ninja, ou avec la méchante de l’histoire, d’autres sont tout simplement infectes, comme le mode Beach, où on incarne Shantae en bikini et où le but est de progresser dans les niveaux en récoltant de la crème solaire pour éviter les coups de soleil et en balançant des ballons de plage… Affligeant…

Shantae: Half-Genie Hero
Le village permet de se rendre dans le magasin et de profiter de bonus !

Mon enthousiasme est vite retombé, je dirais même qu’il s’est lamentablement vautré dans une rue pavée avec une pente de 67 %… Chaque nouveau mode de jeu nécessite que l’on parcoure à nouveau les CINQ MÊMES NIVEAUX !!! Je n’ai jamais été aussi près de savoir ce que Sisyphe ressent… Les développeurs se sont contentés de retaper les mêmes niveaux, avec les mêmes ennemis (à quelques exceptions près) en changeant un peu l’emplacement des monstres, en changeant le personnage incarné et en changeant les dialogues.

D’ailleurs, les dialogues, parlons-en. La traduction française est catastrophique. Les coquilles sont légion, et les fautes de traduction nous empêchent parfois tout simplement de savoir quoi  faire… Et c’est bien dommage, car on sent une écriture particulièrement intelligente et très second degré. Malheureusement, la version française ne permet pas d’en profiter. On se retrouve avec des textes un peu fades, pas très compréhensibles, parfois drôles, mais seulement quand on parvient à reconstituer la phrase anglaise qui se cache derrière l’agrégat étrange de mots que l’on a sous les yeux.


En conclusion, Shantae, en tant que jeu principal, est particulièrement réussi, bien qu’il ne soit pas exempt de défaut. L’univers est magnifique, le gameplay est nerveux et très amusant, et les musiques sont entrainantes. Cependant, en ce qui concerne les DLCs, là, on tombe de haut. Il s’agit juste du même jeu, souvent en moins bien, avec quelques changements paresseux. 

La note de la rédaction
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Gameplay - 7/10
    7/10
  • Bande-son - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 5/10
    5/10

Les plus et les moins

✔︎ Une ambiance sympa !
✔︎ Des graphismes au poil !
✔︎ Plein de bonnes idées de gameplay.

✘ Une durée de vie ridicule pour le jeu principal !
✘ Des DLCs à la limite du scandale !
✘ Le mode Beach...

6.8/10

 


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

7 Commentaires »

  1. Ben dites donc c’est violent chez vous ^^. Presque’ en dessous de la photo de l’escargot bateau tu as répété “en en redécouvrant certaines ” tu as voulu marquer “en y” c’est juste pour signaler .
    Ce jeu-là il y a un an ou deux je l’avais vu par hasard, je me disais tiens il a l’air bien, et quand j’ai regardé en détail , en faite il y a eu plusieurs épisodes. J’aurais pensé que l’ultimate edition regrouperait tous les shantae. J’avais remarqué qu’il était sympa comme jeu, l’univers est pas mal. C’est vrai que ce n’est pas beaucoup “5 heures”, pour une fois j’avais commandé sonic mania plus pour juillet, c’est le même prix que shantae, à mon avis il ne va pas être beaucoup plus long, je serais curieux de l’avoir sous les yeux ce sonic. Tu vois j’ai prix Knack 2, il est dans la continuité de Knack ^^

    • Je crois que c’est correct de dire “en en redécouvrant”. C’est sûr à l’écrit ça fait bizarre, car c’est ce qu’on utilise dans le langage oral. Enfin je suis pas un spécialiste ^^. Franchement au vu des images le jeu a l’air super joli je trouve. Mais c’est sûr que 5 heures c’est pas suffisant… Même si visiblement y a un peu de rejouabilité avec les DLC. J’aime bien la danse du bassin de Shantae elle est toute mignonne.

        • Merci pour vos commentaires 🙂
          Stephane : Sonic ne sera peut-être pas plus long que Shantae, mais je ne pense pas que tu vas devoir recommencer plusieurs fois les mêmes niveaux, en tout cas, je n’en ai pas l’impression. Du coup, niveau contenu, ce sera tout de même plus fourni que Shantae.

          Bruno : Oui, il y a de la rejouabilité, mais pas de la rejouabilité intéressante selon moi. C’est-à-dire que les DLCs ne se justifient pas vraiment, on recommence toujours les mêmes niveaux avec des mécaniques un pue différentes. C’est vrai qu’elle fait marrer à toujours bouger Shantae :p

  2. Encore un test super agréable à lire. Pas nécessairement intéressé par le jeu mais j’irai probablement écouter sa BO, la description que tu en donnes est savoureuse.
    Par contre, tu aurais dû enlever un point supplémentaire si le jeu a eu l’outrecuidance de te rappeler que ta période Samson était révolue. Putain de philistins !!

    • Merci pour ce commentaire !
      Oui, c’est vrai qu’il eut fallu que je le châtie davantage face à cette effronterie. Je ne sais comment j’ai pu souffrir l’opprobre que ces incirconcis ont jeté sur ma personne calvitiée. Quelle inconvenance…

Laisser un commentaire