Sorti le 31 mars 2020, Cooking Mama: Cookstar a très peu fait parler de lui. Il faut dire que le jeu est à peine disponible en France ! Mais j’ai réussi à mettre la main dessus et je vais vous expliquer pourquoi je n’ai pas pu le tester avant. Édité par Planet Entertainment et Koch Media, le jeu développé par 1st Playable Productions est disponible sur Nintendo Switch et PS4 au prix de 39,99 €. Son nom ne vous dit rien ? C’est sûrement parce que le studio à l’origine du jeu sortait principalement des petits navets sur Nintendo DS dans les années 2000. Trêve de tacles à la jugulaire, je vous propose mon test de Cooking Mama: Cookstar sur Switch. Alors enfilez votre tablier et sortez vos casseroles car on va cuisiner !

Deviens un grand chef cuisinier dans Cooking Mama: Cookstar

La licence Cooking Mama est apparue pour la première fois en mars 2006 sur Nintendo DS. C’est par ailleurs sur ce jeu-là que j’ai commencé ma folle aventure avec Mama. Depuis, 12 jeux Cooking Mama sont sortis sur différentes plateformes, principalement édités par Nintendo sur Wii, 3DS, etc… Dans ces opus, vous trouverez des spin-offs avec Gardening Mama: Forest Friends ou bien Cooking Mama: World Hobbies & Fun. Cependant, Cooking Mama: Cookstar reste un jeu de simulation de cuisine pour enfants aux graphismes japonais dans lequel vous préparerez de bons petits plats de tous pays. Vous voyez venir le coté répétitif du jeu ?

test et avis cooking mama : cookstar
Cooking Mama : “Even better than Mama !”

Cooking Mama: Cookstar c’est aussi de la cuisine pour tous

Il existe différents modes de jeu dans Cooking Mama: Cookstar pour épicer un peu la partie. Le mode végétarien propose des déclinaisons des recettes de cuisine traditionnelles comme créer un burger aux haricots noirs pour remplacer le steak. Le point négatif, c’est que le mode végé et le mode classique sont bien distincts, du coup vous retrouvez des doublons de recette ne contenant pas de viande à l’origine. Il faut également savoir que pour débloquer une recette, il faut en réussir une autre. Donc si vous jouez aux deux modes, vous risquez de répéter vos recettes plus d’une fois. Vient ensuite le mode entraînement dans lequel vous pouvez try hard les étapes de la recette à volonté et sans le chronomètre. Et dès que vous pensez être prêt à participer à MasterChef, il ne vous restera plus qu’à lancer le redoutable mode Cookstar : pas d’aide, tout de mémoire

Étant donné que le jeu vise un jeune public, ils ont ajouté un mode multijoueur claqué. Je m’explique : le mode cuisine entre amis propose deux gameplays avec un versus ou une coop. Par exemple, vous pouvez faire une étape comme faire tourner une pâte à pizza en 1 vs 1 le plus rapidement possible, ou bien en coop préparer la pâte à moshi (l’un devra tourner la pâte et l’autre frapper la pâte). Encore et encore… Pour clore le sujet des modes différents, je tiens à préciser qu’il existe un mode portable et un mode Joy-Con. Cela permet de lancer le jeu sur Switch Lite sans trop de soucis avec le mode tactile, tout en sachant que le calibrage des Joy-Cons est absolument infâme sur ce jeu, comme si les manettes étaient dotées d’une conscience et qu’elle faisaient ce qu’elles voulaient. Un peu bête pour un jeu de précision et de vitesse !

Mama en 2020 et sans une ride

Mama existe depuis quinze ans et elle n’a pas pris une seule ride. La technologie, la mode, l’humanité avancent à une vitesse folle et il a fallu innover pour plaire aux enfants de la génération actuelle lobotomisés par les écrans. Pour cela, les développeurs ont remodelé le système d’attribution des points pour l’annotation des plats. À la fin de la recette, vous pourrez dresser votre assiette mais pas que ! Choisissez dans quel type de lieu vous présenterez votre plat comme sur une couverture de pique-nique, une table aux chandelles ou bien même dans un fast-food. Choisissez l’angle de vue parfait pour prendre une photo de votre plat, ajoutez-y un filtre et pimpez votre photo avec des stickers. Une fois votre photo prête, comme moi, Twittez-la via la console pour partager vos recettes à vos potes. Ces étapes d’influenceuse étant passées, l’IA du jeu notera votre résultat final. Si vous récoltez 100 likes, votre plat est parfait, en revanche, si vous n’obtenez que 40 likes, il vous faudra revoir la recette ! Si vous voulez découvrir mes photos, j’en ai publié quelques-unes sur mon Instagram !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On a partagé nos avis ensemble via Twitch sur Cooking Mama: Cookstar

J’ai décidé de tester le jeu en live sur ma chaîne Twitch avec vous pour avoir votre avis et votre ressenti sur Cooking Mama: Coockstar, et vous aviez des choses à dire ! Mr_Toshii a par exemple écrit : « C’est les souvenirs d’enfance mais sans l’émotion », et il a selon moi résumé tout le jeu en une seule phrase. J’ai joué à Cooking Mama ces quinze dernières années et Cookstar est pour moi le pire épisode de la licence. Cela peut potentiellement se justifier par le fait que jusqu’à présent, le jeu était développé par Cooking Mama Limited. Bien que Mama soit pourvue de trois pauvres phrases pré-enregistrées, il n’existe pas de doublage en VF. Yoko Nishino interprète Mama, qui aurait une patate chaude dans la bouche lui brûlant la langue, ce qui lui donne un accent anglais presque aussi moche que le nôtre. Entre autres, le timer est bien trop court pour réaliser une étape. Je me suis souvent retrouvée à rater une recette à cause de la mauvaise détection des mouvements dans le jeu ; le timer, impitoyable, ne prend pas en compte ce genre de dysfonctionnement. Les filtres photo ne sont pas fous et il y a très peu de choix, une mise à jour ou un DLC serait bienvenu(e) ! Aussi, ce qui reste dommage, c’est que si vous ratez une étape comme la cuisson par exemple, cela impactera uniquement votre note et pas le résultat visuel à la fin de la recette. Peu de challenge donc. En bref, vos avis auront été unanimes : « MeeLou, ne relance pas le jeu en live s’il te plaît ». Le message est passé…

cooking mama : cookstar
Sub Goal : mettre le plat le plus moche de Cooking Mama: Cookstar avec le filtre le plus moche.

Autant regarder Top Chef ou MasterChef !

Si vous n’arrivez pas à mettre la main sur les quelques exemplaires disponibles en France, rien d’étonnant. Le jeu est bel et bien sorti en mars 2020 mais il a aussitôt été retiré du eShop par Nintendo et du PS Store par Sony. La raison ? Personne ne la connaît vraiment mais des bruits courent. La rumeur la plus connue à ce jour est que les consoles surchauffaient en raison d’un minage de cryptomonnaie à partir du jeu. Nos confrères de chez ScreenRant ont expliqué en détail cette théorie jusqu’à ce qu’un développeur anonyme ne donne une autre version. Selon lui, il existerait une bataille juridique entre l’éditeur, Planet Entertainment, et le détenteur de l’IP, Office Create. En effet, Planet Entertainment aurait sorti le jeu contre la volonté d’Office Create, qui aurait préféré continuer à le peaufiner voire même annuler son développement. Ce serait donc un problème de communication qui expliquerait la non-promotion du jeu.

tes cooking mama: cookstar PS4
Ce n’était pas la recette la plus compliquée de Cooking Mama: Cookstar mais j’ai eu les 100 likes !

Je ne pense pas être la cible de Cooking Mama: Cookstar bien que je l’attendais par nostalgie. Le test de ce jeu était prévu depuis des mois sur Je suis un gameur.com, mais il n’y a jamais eu aucun moyen de l’évaluer dans les règles de l’art. J’ai la chance de travailler dans un magasin de jeux vidéo et j’ai donc pu me procurer Cooking Mama: Cookstar à la première réception pour enfin le tester. Mon premier stream dessus était plutôt bonne ambiance, on a décoré les plats avec et sans goûts, partagé quelques-uns d’entre eux sur mes réseaux sociaux, créé des assiettes colorées et délicieuses. Mais mon second stream n’avait pas la même saveur… Sûrement à cause du côté répétitif du jeu, qui lui est clairement sans saveur. C’est quand même dommage d’avoir tué une licence qui était si charmante à l’époque, et surtout adaptée à tous les âges. Si je devais vous donner un conseil suite à ce test de Cooking Mama: Cookstar, ce serait tout simplement de ne pas vous embêter à chercher le jeu à tout prix si vous ne le trouvez pas.

La note de la rédaction
  • Gameplay - 4/10
    4/10
  • Graphismes - 7/10
    7/10
  • Durée de vie - 5/10
    5/10
  • Ambiance sonore - 3/10
    3/10

Les plus et les moins

✔︎ Le jeu nous donne envie de cuisiner.
✔︎ Un effort pour se mettre à la page.
✔︎ On reste dans l'esprit de Cooking Mama.
✔︎ Un mode végétarien, peu travaillé certes, mais il est là quand même.

✘ Détection des Joy-Cons horrible.
✘ Musique répétitive de fête foraine qui prend la tête.
✘ Mama, s'il te plaît, tais-toi. Mais vraiment !
✘ Jeu répétitif, à lancer 1 ou 2 fois pour le fun.
✘ Aucune répercussion sur les échecs culinaires.
✘ Peu de filtres, de stickers et de lieux.
✘ Un timer bien trop court.
✘ Le mode multijoueur claqué au sol.

4.8/10

 


2 Commentaires »

  1. C’est vrai qu’il avait l’air charmant, ça changeait un peu comme jeu, coloré,fun. Autant se rabattre sur un ancien épisode. Vu la bannière du jeu, je pensais que c’était Overcooked 2. C’est un peu le même principe mais ici en plus élaboré. Dans Overcooked, j’arrive pas à avoir les 5 étoiles, tu es obligé d’être deux, tu n’as pas assez de temps pour tout faire ^^.

    L’avantage c’est que toi tu sais tout avoir ou presque, comme tu travailles dans une enseigne de jeu vidéo, tiens mais avec toi, on saurait avoir nos ps5 , parce que je ne sais pas quand la deuxième fournée arrivera mais si c’est comme la première, y en aura pas pour tout le monde. Encore heureux , du coup que les jeux ne sortent pas plus que ça.

Laisser un commentaire