Mi-console, mi-PC, le GPD Win 1 cache sous son apparence de Nintendo DS un véritable ordinateur. Il faut dire que cet appareil séduisant est à ce jour la seule option possible pour accéder à votre catalogue de jeux PC n’importe quand, y compris lorsque vous êtes en déplacement. Mon test du GPD Win 1 !

Une machine au format assez innovant

Lorsqu’on le regarde de près, le GPD Win 1 fait penser à une Nintendo DS dont l’écran inférieur a été retiré. Ajoutez-y un système d’exploitation Windows 10, un clavier ainsi que quelques autres composants PC, et vous avez la toute première machine résultant de l’union entre un ordinateur portable et une console de jeu. Le moins que l’on puisse dire est qu’il s’agit d’un concurrent de taille pour les consoles portables telles que la Nintendo Switch.

Test du GPD Win 1
Un vrai PC ! Mais aussi petit qu’une manette de console ! N’est-ce pas fou ?

Le secteur des jeux vidéo a connu une véritable évolution à partir des années 1990. De Doom à Final Fantasy en passant par Super Mario Kart, nous avons en effet eu droit à des versions de plus en plus améliorées, dont certaines ont sans doute révolutionné l’industrie. Surfant sur les dernières technologies, l’entreprise sino-hongkongaise GPD, qui a eu le mérite d’avoir réussi à développer le GPD Win 1 via un site de financement participatif, nous offre aujourd’hui une machine de bonne qualité, même si des améliorations restent malgré tout nécessaires. En effet, ce ne sont pas les défauts qui manquent, mais de manière générale, la finition est bonne. Le GPD Win 1 intègre un écran LCD tactile de 5,5 pouces doté d’une résolution de 720p. Par ailleurs, les boutons de jeu répondent bien, et le revêtement de l’arrière de l’écran en métal donne une belle allure à l’appareil. Bref, on est loin de l’époque où les donateurs craignaient d’être escroqués.

Un PC dans une manette, ou une manette dans un PC ?

Le poids du GPD Win 1 est de 365 grammes, soit à peu près le même que celui de la manette de la Xbox One. On pourrait se demander si c’est un ordinateur portable qui intègre une manette de Xbox One ou l’inverse. Dans tous les cas, la machine a été bien pensée, sachant qu’il est même possible de passer du mode manette au mode souris et vice-versa grâce à un commutateur. Ce n’est pas un hasard si nous faisons allusion à la Xbox One plutôt qu’à la PS4 par exemple. En fait, on retrouve une touche Xbox sur le clavier, notamment dans le coin inférieur droit, de même que les boutons L3 et R3 faisant office de clic gauche et de clic droit lorsque le mode souris est activé.

Test du GPD Win 1
L’ergonomie des touches est sûrement à revoir. Mais comment faire mieux ?

Ergonomie du GPD Win 1

Les jeux compatibles avec une manette sont ceux qui fonctionnent le mieux sur le GPD Win 1. Pour ce qui est des jeux hybrides, c’est à dire fonctionnant à la fois avec manette et clavier, la machine offre l’avantage d’un clavier intégrant un bouton ESC sur lequel il suffit d’appuyer pour éviter de se retrouver bloqué dans une partie. Concernant les jeux qui ne fonctionnent que sur PC, la jouabilité varie en fonction des titres. Mais dans l’ensemble, l’ergonomie du GPD Win 1 est appréciable. On aurait toutefois souhaité un meilleur placement de certaines touches comme L3, R3, Select ou encore Start. Par ailleurs, le clavier n’est pas vraiment pratique pour taper des phrases longues. Si vous avez en tête d’utiliser votre GPD Win 1 pour écrire un livre ou un mémoire de 500 pages, il vaudrait mieux oublier cette idée.

Système d’exploitation et autonomie

Du côté du système d’exploitation, il arrive que l’appareil ne soit pas tout à fait performant. Cela se remarque le plus lorsqu’on joue à des jeux 3D qui sont très gourmands en ressources. Difficile pour le GPD Win 1 de faire des merveilles si on prend aussi en compte son pauvre processeur Atom Z7850 ou encore sa puce graphique (Intel HD 405 Graphics). Mais avec des jeux 2D et les émulateurs, le problème de performance ne se pose pas. Niveau autonomie, l’engin peut tenir en mode jeu entre 2 heures et 3 heures. Par contre, lorsqu’il est en mode bureautique, l’autonomie du GPD Win 1 peut atteindre 4 heures voire même 5 heures.

Un excellent compagnon de voyage

Aussi petit soit-il, le GPD Win 1 est un véritable PC de poche qui intègre un port USB, une prise mini-HDMI pour le relier à la télé, et une prise jack pour le branchement d’un casque. S’il faut reconnaître que l’expérience de jeu est plus agréable et plus simple sur une console de jeu portable comme la Nintendo Switch, le GPD Win 1 reste une très bonne alternative pour jouer, ou encore réserver un hôtel pour les vacances, répondre à des mails ou récupérer des données sur la clé USB d’un client. 

Test du PC de poche GPD Win 1
  • Design
  • Compatibilité
  • Ergonomie
  • Prix

Mon verdict

Si certains avaient bel et bien prédit l’arrivée d’une telle machine, le plus grand nombre s’attendait à ce qu’elle soit déployée par des poids lourds tels que Dell ou Asus vu l’énorme progression qu’a connu le secteur des jeux vidéo au niveau de l’industrie PC. Toutefois, il a fallu que ce soit une modeste société sino-hongkongaise qui prenne le risque. Le résultat est très acceptable. Entre console et PC, le GPD Win 1 surprend, avec plaisir.

3.6

 


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

5 Commentaires »

  1. Très bon test. J’ai un ami qui possède cet appareil que je pensais “sorti de nulle part” (c’est ce que je lui avais dit à l’époque XD). Ben pour preuve, je me suis trompé. Il s’en sert toujours et il en est content. Par contre, en effet, c’est un micro PC, donc en cas d’utilisation prolongée attendez-vous à devoir porter des lunettes.

    Sinon chui étonné de la valeur qu’a prix un tel appareil. Je crois qu’il coûtait dans les 300 € à sa sortie. Sur Amazon, ça a déjà vite monté puisqu’on frôle les 450 €. Il me semble que l’entreprise a sorti un deuxième modèle, le Win 2, ou alors elle est sur le point de le faire.

  2. C’est marrant comme appareil. Il est plutôt joli. C’est chère quand même. Avec une carte graphique et plus de puissance, mais peut-être que réduire autant, ce n’est pas possible. Cela pourrait devenir une vraie console de salon, il y a déjà la switch qui fait cela. A quel point on va miniaturiser les choses et avec une bonne performance. Quand tu vois la différence entre la première Playstation 2, toute grosse et la Playstation 2 slim qui tient presque dans une main, c’est fou et avec le même rendu, si pas même meilleure la slim. J’aime bien, c’est pratique pour ranger et tu sais l’emporter facilement, vu le poids. Ils font souvent une console slim que ce soit Microsoft ou PlayStation.

    • Oui, tout se miniaturise facilement de nos jours. Ou plutôt, tout s’affine facilement. Même constat avec les PC. Le miens a un écran “seamless” comme on dit. À chaque fois que je le regarde j’hallucine car c’est comme s’il n’avait pas de rebords. C’est beau la technologie XD.

      • Pour les tv écrans plats, je les aimes plus que les tv d’avant, elles sont plus facile à déplacer, fin quand on a un écran de 23cm comme moi, qu’une grosse boite à soulever et transporter en se cassant les reins. Les moniteurs de maintenant sont mieux, y a pas photo.

Laisser un commentaire