Pendant les vacances de fin d’année, j’ai eu le temps (entre deux parts de bûche) de réaliser le test de l’Épisode 5 de Life is Strange 2, baptisé Wolves. Si vous avez suivi mes précédent tests du jeu, vous avez pu voir que ce deuxième opus m’a vraiment conquis, tant par sa grande histoire que par ses personnages incroyablement attachants. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que Life is Strange 2 a reçu le JSUG Award du titre le plus émotionnel de 2019 ! Autant vous dire que j’avais fondé beaucoup d’espoir sur cette fin… Verdict ci-dessous ! J’ai déjà le cœur serré à l’idée de quitter Sean et Daniel.

Un monde alternatif

Comme toujours, nous retrouvons nos deux loulous (Life is Strange 2 : Épisode 5, Wolves, t’as compris ?) dans un somptueux et paisible décor naturel comme nous en avons le plaisir et l’habitude. Puis, après quelques beaux moments de partage fraternel, les deux frères rentrent de leur excursion pour rejoindre leur mère dans son merveilleux village hippie, poétiquement nommé « Away ». Artistes, rejetés de la sociétés et esprits libres occupent des habitations de fortune situées au beau milieu de nulle part, tous partageant la même envie : vivre à l’écart de notre monde actuel. Une belle philosophie qui a été tenue durant la majeure partie du jeu et que j’apprécie particulièrement. Mettre en avant des communautés alternatives (punks, sans abris, hors-la-loi, hippies…) a été le thème général de notre aventure et je dois dire que cela fait du bien de voir ça. Chaque personnage a un discours cohérent sur sa situation personnelle et sur les raisons qui le poussent à s’exclure de la société. Au-delà d’une idéologie anarchiste, les créateurs ont vraiment réussi à retranscrire l’esprit de chaque communauté avec justesse, nous faisant nous questionner sur notre place dans la folie de la société civilisée dans laquelle nous vivons. Une sorte de message en faveur de l’humanité, des rapports humains et du partage. Dans un monde où les gens plongent de plus en plus dans la société de consommation et l’absurdité des réseaux sociaux, Life is Strange 2 apparait comme une véritable bouffée d’air pur.

L’homosexualité et la tolérance sont ancrés dans la franchise Life is Strange.

Un combat politique

Au-delà du message alternatif, cet épisode prend un détour politique bien appréciable. En effet, nous savons depuis le début  que les deux frères veulent rejoindre Puerto Lobos au Mexique, lieu dans lequel leur père a vu le jour et a passé une majeure partie de sa vie. Contraint de partir pour offrir une « meilleure vie » à sa famille, nous apprenons qu’il a dû travailler d’arrache-pied pour réussir à avoir une vie correcte aux USA… pour finalement être tué sous le couvert du racisme et de l’intolérance. Sean et Daniel, dégoutés par leur pays d’adoption, ont donc très logiquement décidé de revenir à leurs origines. Leur objectif : démarrer une nouvelle vie au Mexique. Véritable pied de nez au climat politique actuel, nous allons devoir aider deux américains à traverser illégalement la frontière (problème avec la justice oblige). De nouveau, je félicite les créateurs du jeu de porter un message polémique et non-conventionnel aux yeux de nombreux joueurs.

Fuck you Donald Trump!

Une fin magistrale

Vous vous en doutez, la fin des désastreuses aventures des orphelins Diaz ne va pas être simple. Dans cette dernière partie, tous les choix que vous avez faits au cours de l’histoire vont vous revenir en pleine face tel un boomerang. C’est souvent dans ces moments-là que l’on peut voir si les jeux à choix multiples ont été bien structurés (je me souviens encore de l’arnaque de Game of Thrones de Telltale Games qui était complètement scripté). Sans trop vous en dévoiler, vous allez assister à un final grandiose, ou plutôt, à des finals grandioses, car il y a vous vous en doutez une multitude de possibilités. À vous de voir le chemin que vous voulez emprunter, qui vous voulez pardonner, qui vous voulez sauver et comment. Je n’en dirai pas plus, pour vous laisser faire vos adieux à ces deux héros et découvrir les résultats de vos choix !

Le temps des adieux ?
Quel pouvoir le plus jeune des deux frères invoquera-t-il ?

C’est la fin de mon test de Life is Strange 2 : Épisode 5, un final plus que réussi pour moi, rempli de belles émotions, de bons sentiments et de poésie. J’ai particulièrement aimé la mise en avant des communautés alternatives tout au long du jeu et les messages de tolérance et de déconnexion qu’elles véhiculent. Chapeau également d’avoir eu le courage d’aborder des thématiques difficiles et polémiques et de les avoir traitées avec justesse. Life is Strange 2, c’est une véritable réussite ! N’hésitez pas à vous offrir le jeu en version boîte en passant par ici !

La note de la rédaction
  • Gameplay - 9/10
    9/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 8/10
    8/10
  • Scénario - 10/10
    10/10

Les plus et les moins

✔︎ La conclusion !
✔︎ L'importance des choix !
✔︎ Les thématiques abordées !
✔︎ La psychologie des personnages !

✘ Franchement, je ne vois pas...

9.0/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

8 Commentaires »

  1. Oui carrément , depuis décembre on sait se le procurer en boite. Je le prendrai assez rapidement pour une fois mais avant je vais prendre Werckfest, il me fait du klaxon depuis longtemps et son prix a baissé. D’ailleurs j’ai platiné Lego DC super vilain mais avec difficulté il avait beaucoup de problème d’affichage à l’écran, des choses essentielles qui n’apparaissaient pas dans le décor. Pour un épisode de life is stange 2, la moyenne de temps que tu as mis ? si tu as regardé ton horloge ^^. Une idée pour savoir le nombre d’heure que je vais consacrer…mon planning est serré ^^

    Bonne année on est encore en janvier ^^

  2. Effectivement, depuis la mise à jour de LEGO DC Super-Villains des bugs sont apparus !

    En moyenne, un épisode me prenait 2h30/3h à finir, sachant que j’aimais bien me balader, regarder les décors, écouter toutes les conversations ^^. De plus je m’amusais à les refaire aussitôt pour voir les autres chemins de l’histoire donc ça me rajoutait 2h de plus 🙂

    Si tu peux mettre ça dans ton planning, tu le regretteras pas, j’en suis sûr !

    Merci et bonne année à toi aussi ^^

  3. J’ai poncé le 1 et je n’ai pas touché “Before the storm” qui n’est pas top d’après mon entourage.

    Je pense faire le 2 surtout après lecture de ton test.

    Lorsque tu indiques que les choix ont de l’importance, est ce que tu peux détailler ? Sans spoil!… 🙂 Cela change vraiment l’histoire ?

    J’avais fait Capitain Spirit et j’avais adoré l’ambiance ! Espérons que cela soit de même avec ce 2eme opus.

    • Cool, tu le regretteras pas 😉

      En fait les choix sont importants car c’est un jeu où tu gères ton perso principal mais aussi son frère par procuration. Du coup, en fonction de ta façon de jouer, ce personnage secondaire va réagir différemment et l’histoire évolue dans une autre direction. Par exemple si t’as le choix d’aller à droite ou à gauche et que tu choisis gauche, il est possible que l’autre personnage soit en désaccord et t’empêche d’y aller.

  4. Merci Arnaud d’avoir testé chaque épisode à leur sortie c’est top ! Pour ma part je viens d’acheter la version boîte du jeu sur Fnac via le bouton de l’article 🙂 (-25% de réduc j’ai pas cherché à comprendre). Hâte de découvrir les aventures des frères loups !

  5. Life is strange 2 est mon préféré de la saga, ce qui n’est pas peu dire ! Peut-être me suis-je simplement plus identifiée aux personnages. D’autant qu’on peut vraiment influencer leurs goûts ou leur morale ! Ta critique est en symbiose avec tout ce que j’ai ressenti en faisant le jeu. J’ai attendu que tout soit sorti pour le faire, ça ne m’a donc pris qu’une dizaine de jours, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et le sentiment d’évasion était très prononcé. J’imagine donc ton ressenti après une aventure qui s’est étendue sur des mois ! Certains moments du jeu étaient vraiment bouleversants même si j’ai l’impression d’avoir évité pas mal de choses horribles lol

    • Merci pour ton commentaire. Oui ce jeu est une sorte de méditation sur la vie. On se laisse embarquer dans ces univers, ces décors naturels, ces gens qui vivent en marge de la société. C’est vraiment très réussi et effectivement il est tout aussi bien (si ce n’est mieux) que le premier !

Laisser un commentaire