Ça y est. Nous ne sommes plus qu’à quelques mois du lancement de la PlayStation 5. Et pourtant, Sony continue de nous gratifier d’exclusivités dont seuls les joueurs PS4 peuvent profiter. Une façon d’achever le cycle en beauté ? Très certainement. Tandis que beaucoup s’accordent à dire que The Last of Us 2 est un jeu phénoménal, ce dernier a fait l’objet de nombreux débats depuis sa sortie. Ghost of Tsushima, par contre, est un titre qui fait moins dans la controverse. Et après plus de quarante heures de jeu passées sur le nouveau bijou de Sucker Punch, après avoir bien pris mon temps — raison pour laquelle j’arrive longtemps après la guerre —, laissez-moi vous dire à quel point cette dernière exclusivité PS4 est exceptionnelle dans mon test de Ghost of Tsushima. Merci à PlayStation France !

Ghost of Tsushima, nouveau jeu de référence de Sucker Punch

À la base, Sucker Punch est un studio connu pour sa série de jeux vidéo InFamous. Mais bien qu’il s’agisse d’une licence solide et pérenne, personne n’oserait dire que les jeux InFamous aient été les meilleurs jamais conçus pour une console donnée, me trompé-je ? Pour débuter ce test de Ghost of Tsushima, je tiens donc à dire qu’il est formidable que Sony ait donné sa chance à un développeur tiers. Avec Ghost of Tsushima, Sucker Punch a pleinement déployé ses ailes, est sorti de sa zone de confort (les jeux d’action-aventure impliquant des super-héros dans un univers citadin) pour créer son nouveau jeu de référence (aka un action-RPG open-world « samouraï-style »). Le défi était risqué, mais Sucker Punch a su le saisir, et le résultat est stupéfiant !

test de Ghost of Tsushima : le plus beau jeu sur PS4
Ghost of Tsushima m’a mis une claque graphique monumentale !

Alors, Ghost of Tsushima, ça raconte quoi ? Eh bien le jeu nous glisse dans la peau de Jin Sakai, neveu du Seigneur Shimura. L’île natale du héros est envahie et décimée par une horde de Mongols. L’oncle de Jin finit par être capturé, son armure et son esprit sont littéralement brisées, et c’est donc sans force et sans ressources que le protagoniste va tenter de reconquérir l’île. Son but : rassembler le peu de survivants qu’il reste. Jin est d’ailleurs prêt à enfreindre le code d’honneur des samouraïs pour reprendre possession de Tsushima. Pour ce faire, il va endosser une nouvelle identité, celle du « Fantôme de Tsushima », entité qui sème peur et panique dans l’esprit des envahisseurs.

avis Ghost of Tsushima sur PS4
On peut faire pas mal mumuse avec le mode photo.

Le jeu le plus beau jamais conçu, toutes consoles confondues

Impossible de parler de Ghost of Tsushima sans dire un mot sur l’incroyable beauté du jeu. Selon moi, Ghost of Tsushima est probablement le plus beau jeu jamais réalisé. Et compte tenu du niveau déjà atteint par ses prédécesseurs sur consoles current-gen, ce n’est pas quelque chose que je dis à la légère. Bien que Ghost of Tsushima soit un jeu photoréaliste, tout ne se résume pas qu’à cela. Par exemple, les environnements et décors dans des jeux tels que God of War ou encore The Last of Us 2 sont probablement plus immersifs en matière de graphismes. Mais en matière d’esthétisme et de conception artistique, Ghost of Tsushima surclasse tous ses prédécesseurs. Les paysages sont grandioses, les couleurs riches et vibrantes, l’utilisation de la lumière, des reflets et des ombres impeccable, le vent et les changements climatiques apportent à chaque fois une atmosphère unique à l’environnement. Peu importe là où on se trouve, on ne peut résister à l’envie d’immortaliser l’instant.

revue de Ghost of Tsushima sur PS4
Chaque chapitre, quête ou récit commence par une chouette introduction !

À ce sujet, le mode photo de Ghost of Tsushima est un modèle du genre. Croyez-moi, votre bibliothèque PS4 sera vite remplie de clichés magnifiques qui vous réapprendront à vous émerveiller dans un jeu vidéo. La bande originale de Ghost of Tsushima, sans surprise, est de toute beauté. Et je vous recommande de jouer au jeu en VO (voix japonaises sous-titrées) !

Une beauté qui s’étend au-delà du monde, jusqu’aux combats

Dans ce test de Ghost of Tsushima, je ne vais pas y aller par quatre chemins : même après avoir terminé le jeu, je reste encore et toujours bluffé par le plaisir que nous procure le système de combat mis au point par Sucker Punch. En vérité, je n’avais pas autant pris mon pied depuis Batman: Arkham Knight, jeu où les combats sont très exigeants. Et dans Ghost of Tsushima, c’est pareil ! J’irais même jusqu’à dire que les combats dans Ghost of Tsushima forment l’équilibre parfait : les parades et esquives sont difficiles à réaliser car elles nécessitent un très bon timing, mais en même temps, on n’est pas non plus dans un Sousl-like comme Nioh ou Dark Souls. Dans tous les cas, quatre modes de difficulté sont proposés ; le mode normal propose déjà un bon challenge à lui seul. Dans Ghost of Tsushima, j’ai apprécié la variété des armures et des charmes, des sortes de bonus qui octroient certains avantages lors des affrontements. Les postures de combat, les capacités de fantôme, les armes utilisables à distance contribuent également à l’élaboration d’un système de combat solide, archi-complet et évolutif selon les préférences et le style de jeu du joueur.

Test de Ghost of Tsushima (by JSUG)
Différentes options sont possibles pour une expérience visuelle unique !

En outre, ce qui rend le système de combat de Ghost of Tsushima jouissif, c’est qu’il nourrit pleinement le fantasme des joueurs. Dans les jeux Batman Arkham et dans Spider-Man, on a la chance d’incarner des super-héros surpuissants. Dans Ghost of Tsushima, c’est la même chose : on livre bataille dans la peau d’un samouraï maître dans l’art de l’assassinat, ultra-efficace et dont les compétences sont innombrables. Les combats dans Ghost of Tsushima sont très gratifiants pour peu qu’on les maîtrise à la perfection. Et quel bonheur c’est, que de terrasser six ennemis se jetant sur nous sans subir le moindre dégât, en enchaînant parades et esquives parfaites !

Une écriture maîtrisée qui éveille nos émotions

Le troisième point fort de Ghost of Tsushima — et je ne m’y attendais pas du tout —, c’est la justesse et la sobriété de l’écriture. En effet, l’histoire qui nous est racontée est suffisamment bien écrite pour avoir l’impact émotionnel escompté. De plus, le voyage de Jin a quelque chose de fascinant, il ne s’agit pas d’une simple quête de vengeance ou d’une reconquête. En effet, les récits de Jin mettent en évidence deux mondes, deux idéologies qui s’entrechoquent : faut-il se plier au code d’honneur des samouraïs, ou bien dériver vers des tactiques plus malicieuses, plus perfides, pour venir à bout de l’ennemi ? Les désaccords entre Jin, son oncle et ses alliés sont constants. Mais au final, aucune décision n’est plus honorable qu’une autre puisque la finalité est la même : tuer. La voie du fantôme adoptée par Jin n’est certainement pas irréprochable, mais pour sauver des vies, notre héros est prêt à faire des compromis, quitte à sacrifier sa bonne réputation.

test Ghost of Tsushima
La mise en scène du jeu est simple, sobre mais efficace.

L’histoire de Jin n’est pas la seule à m’avoir captivé. Certaines quêtes annexes — elles sont nombreuses dans le jeu —, font dans l’émotion, à l’image du récit du moine guerrier qui proclame qu’il n’utilisera jamais son arme en étant dicté par la haine. Mais à la fin de la mission, ce dernier finit par brûler vifs les Mongols qui lui ont fait tant de mal. Malgré sa grande spiritualité, cet homme a changé de chemin. On en vient à s’interroger sur l’influence que peuvent avoir nos actes et crimes sur autrui…

Ghost of Tsushima test et avis sur PS4
Un très large choix d’armures et d’équipements est à notre disposition.

Selon moi, le seul et unique bémol réside dans le fait que Ghost of Tsushima est plus long qu’il ne le devrait. Le monde est divisé en trois zones et j’estime que la troisième était probablement dispensable. On a comme l’impression que le jeu s’essouffle vers le dernier acte, bien que les conclusions des différentes intrigues soient toutes brillamment menées. Au final, il faut environ une trentaine d’heures pour terminer l’histoire principale du jeu, mais raccourcir légèrement sa durée de vie n’aurait pas été plus mal afin d’éviter certaines longueurs, bien que cela ne porte pas préjudice à la qualité globale du titre. En effet, entre avoir trop à faire et pas assez, le choix est généralement vite fait.


Lorsque j’ai visionné les différentes bandes-annonces de Ghost of Tsushima, je m’attendais à un jeu beau et engageant. Finalement, manette en main, j’ai eu droit à bien plus que cela ! Je ne m’attendais pas à un gameplay aussi riche, à un système de combat aussi jouissif et gratifiant. Même l’histoire, pourtant simple et pondérée, parvient à être satisfaisante et captivante. Pour conclure ce test de Ghost of Tsushima, je dirais que le jeu de Sucker Punch est facilement l’un des meilleurs jeux de la génération PS4. J’ai pris beaucoup de plaisir à incarner Jin et je ne manquerai pas de revenir à Tsushima une fois le DLC « Legends » du jeu déployé. Ce dernier, gratuit, nous permet de jouer en coop jusqu’à quatre joueurs et de nous battre contre des créatures issues du folklore japonais. Apprenez-en plus en regardant la vidéo test ci-dessus !

La note de la rédaction
  • Gameplay - 9/10
    9/10
  • Durée de vie - 8.5/10
    8.5/10
  • Graphismes - 9.5/10
    9.5/10
  • Scénario - 9/10
    9/10

Les plus et les moins

✔︎ Je me suis pris une grosse claque graphique !
✔︎ J’ai rarement eu autant envie d’explorer un jeu !
✔︎ Le voyage dans le Japon féodal en vaut le détour.
✔︎ La météo dynamique est un modèle du genre.
✔︎ Le système de combat est très gratifiant !
✔︎ Le gameplay est clairement addictif.
✔︎ La BO et la VO du jeu sont mythiques !

✘ Un système de lock n’aurait pas été de trop…

9.0/10

 


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

10 Commentaires »

  1. Merci Eric ! Un sacré article que voilà et pour un jeu dont tout est au top y compris le graphisme et les vues du terrain. Dès que j’ai un moment, j’essaye…..bravo et bisouxxx !

    • Coucou MiJo, je te déconseille quand même ce jeu car même si je sais que tu es une mamie gameuse au top de ta forme il ne me semble pas adapté ! Dis-toi que même pour moi il est parfois difficile ! Mais tu peux regarder des vidéos du jeu pour compenser ! 😘

  2. Ça fait plaisir de lire un test du big boss ! Tu assures toujours autant, test ultra complet bravo 😃 ! Et puis faut dire que le duo article + vidéo ça rend le tout très complémentaire (bravo pour la vidéo d’ailleurs). Je suis d’accord avec toi sur toute la ligne GOT est un chef d’oeuvre.

    Dans la vidéo je vois que tu as réussi le trophée où tu élimines 5 ennemis dans une même confrontation. C’est trop la galère je n’y arrive pas le mec dégaine son arme trop vite j’ai pas le temps de réagir…

    • J’avoue que ce trophée est difficile Bruno ! Il m’a fallu 40 minutes pour l’avoir et je confirme qu’une fois que tu es dans l’acte 3 c’est très compliqué car le jeu te pousse à suivre la “Voie du Fantôme”. Alors mon premier conseil : regarde bien l’écran et retiens ton souffle 🤣.

      Non mais en vrai regarde bien les pieds du mec que tu affrontes en duel. Parfois il fait des feintes (jusqu’à trois feintes) mais ses pieds ne bougent que lorsqu’il attaque vraiment. Donc dès que tu vois que ses jambes sont en mouvement (un mouvement franc), tu lâches le bouton triangle et normalement ça devrait le faire. C’est vrai que ces salauds te laissent pas le temps de réagir (ils attaquent en 0,25 seconde).

      Attention aussi à assurer derrière car perso même si j’ai lâché le bouton triangle dans le bon temps parfois il m’arrivait de succomber à la pression juste après alors que tuer les quatre mecs qui t’attaquent ensuite n’est pas la partie la plus difficile pour obtenir le trophée. Mais tout de même, il faut rester concentré jusqu’au bout et n’appuyer sur carré que lorsqu’ils dégainent leur arme. Bon courage 😄 !

  3. C’est exactement ce que je me disais, faire le jeu un peu plus court. Je trouve aussi qu’il est un poil trop long. Les quêtes annexes sont nombreuses, et au final elles sont plus qu’annexe, elles ne sont pas loin d’être principale. Le bémol du jeu c’est parfois la caméra, quand on se fait attaquer par 15 hommes en même temps et dans un endroit confiné , là c’est pas évident. J’arrive au milieu de la carte mais là ils sont plus costauds avec des armures.

    Heureusement qu’en enchaînant les ennemis, ça redonne de la vitalité.

    Les coups sont bien pensé, dans le sens où tu as le coup céleste si vraiment tu coinces sur un ennemi et les 4 formes d’attaques + les armures. Pour éliminer 5 ennemis d’affilées, pas le choix, il faut l’armure sakai + développer la compétence. Faut rester appuyer sur triangle, jusqu’à temps que l’ennemi veut(veuille) te frapper, là tu relâches triangle un poil avant et tu les enchaînes avec carré.(je dis ça pour Bruno) et en plus la jauge qui se rempli pour déclencher la grosse attaque avec L3 et R3, mais là c’est dommage qu’on ne puisse pas tous ce les faire. Sinon les “chefs”, faut arriver par l’arrière, ça coupe leur tête.

    Un jeu comme celui-ci a sa place, dans le sens où on avait onimusha, tenchu et qu’on a plus rien du tout.

    J’aime bien Infamous et aussi sly cooper. Là ça n’a plus rien avoir mais la barre est montée. Ils sont capable de faire du très très lourd.

    • Oui je sais pour l’armure du clan Sakai 😅. En fait j’ai l’impression que l’ennemi que tu affrontes en duel est beaucoup trop rapide il ne te laisse pas le temps de réagir ! Depuis que j’ai franchi l’acte 3 ce trophée est impossible à faire…

      • Je ne les réussis pas tous le temps, mais disons que ça va. Après oui ils sont un peu plus costaud dans l’acte 2 et un poil encore + dans l’acte 3. J’ai fait d’abord toute la carte du bas presque à fond complétée, je suis monté dans l’acte 2 pour aller chercher l’armure et je suis redescendu et là c’était plus facile dans la 1ère partie du jeu. En plus ils font des feintes de mouvement de corps. Il n’y a pas de raison que tu ne l’aies pas.

    • Ouais la caméra peut parfois poser problème, surtout quand tu te bas en intérieur. Mais clairement, le gameplay de ce jeu est monstrueux ! Une fois que tu as toutes les compétences, postures et armes de fantôme ça devient une cure de jouvence. Ce jeu est un modèle en matière de mécaniques de combat (pour un RPG je veux dire). J’ai hâte de voir ce que nous réserve le DLC gratuit !

Laisser un commentaire