Laissez-moi vous parler d’un ouvrage que doivent posséder tous les fans de NieR: Automata, pépite vidéoludique développée par PlatinumGames et éditée par Square Enix. Comme vous le savez, ce jeu sorti début 2017 est de ceux qui m’auront le plus marqué sur PlayStation 4. Et heureusement, pour mon plus grand plaisir, un artbook de NieR: Automata édité par Kurokawa dans la collection KuroPOP est paru récemment. Il contient 192 pages (ce qui est énorme) et ne m’a coûté que 19,99 €. Allez, petite critique de NieR: Automata World Guide, si vous le voulez bien, avec de jolies images à l’appui.

NieR: Automata World Guide, rapport d’enquête de la cité en ruines

Moi, les artbooks, j’aime ça ! Un artbook, ça prend peu de place, ce n’est pas très cher, et quand tu l’ouvres, c’est toujours une agréable découverte pour les yeux. En général, quand un jeu me marque, je veux son artbook. Que voulez-vous, je suis un être faible, un petit peu dépensier, et un peu beaucoup collectionneur… Ce qui est sûr, c’est que l’artbook NieR: Automata World Guide est très beau. Il contient de jolies illustrations, pas mal de texte dévoilant des anecdotes inédites sur les différents personnages (2B, 9S, A2 et tous les autres protagonistes du jeu), ainsi que des cartes des lieux, artworks et bien plus.

L’autre chose que je tiens à dire, c’est que NieR: Automata World Guide est intégralement en français ! La traductrice qui a été choisie pour mener à bien la transposition française a réalisé un travail monstrueux. Enfin, cet ouvrage inclut deux récits assez courts conçus par la romancière Jun Eishima (ceux qui ont joué à Drakengard sur PS2 savent à priori de qui il s’agit) ainsi que des commentaires écrits par le grand Yoko Taro en personne ! En gros, cet artbook est un must have pour tous les fans de NieR: Automata. En plus, il rentre pile-poil dans une petite étagère et est très facile à manipuler.

Un recueil d’illustrations avec tout un tas de documents de conception

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NieR: Automata World Guide est bien plus qu’un simple artbook. En effet, les artworks et schémas y sont particulièrement nombreux et nous permettent de nous plonger dans la tête des développeurs lors des prémices de la conception du jeu, lequel a franchi le cap des 4 millions de ventes il y a trois jours à peine ! L’ouvrage met aussi en évidence des documents de conception très complexes que je n’avais jamais vu ailleurs. C’est une vraie mine d’or ! Finalement, mon seul regret, c’est que NieR: Automata World Guide épouse le format d’un comic book (26 centimètres de longueur pour 17 centimètres de largeur) plutôt que celui d’un artbook bien dans la tradition. De plus, la couverture de l’artbook est souple, bien qu’il soit protégé par un couvre livre en couleur. Mais pas d’inquiétude, je suis tout de même très content d’avoir ajouté cet ouvrage à ma collection ! Et vous, vous en dites quoi ?


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

3 Commentaires »

  1. Un artbook bien sympa ne proposant pas uniquement un recueil d’illustrations.
    C’est toujours un plus d’avoir des notes des devs ainsi que l’histoire dans l’histoire.

    Le prix et attractif et justifie à lui seul la non utilisation d’un hard cover qui fait vite grimper les prix de production ! Des fois il y a des tirages limités en hard cover, des versions deluxe pour les plus acharnés des collectionneurs !

  2. J’en pense que le jeu est une très bonne histoire. Il change un peu d’une ligne droite, avec une 3ème partie qui donne envie de continuer sans arrêter. Même si c’est un jeu old school,, on s’y refait vite, une bonne durée de vie. Le début est peut-être un peu galère avec des missions secondaires pas forcément toutes super intéressantes, mais rien n’oblige de les faire, enfin pour certaines en tout cas. Il y a quelques bons jeux à base de robot, bien exploité, sur xbox360 ,il y en avait un autre, le titre m’échappe mais vraiment là une prouesse tellement les robots étaient bien réalisés, c’était un jeu jap. Faut que je jette un coup d’œil dans ma malle aux jeux ^^. Sorti en 2017 mais j’y ai joué en début 2019 ^^, je fais partie des 4 millions ^^

Laisser un commentaire