Après huit ans d’attente, le maestro des jeux de baston fait son grand retour. Initialement sorti sur bornes d’arcade au Japon en 2015, le septième volet canonique de la franchise Tekken débarque enfin sur consoles avec moult nouveautés, mais aussi quelques absences qui causeront du chagrin aux plus nostalgiques d’entre nous. L’attente en valait-elle la peine ? En tant que spécialiste des jeux de combat (sans prétention aucune), je vais tenter de répondre à cette problématique dans ce test de Tekken 7.

Y a de la zizanie chez les Mishima

Ils ont toujours été au cœur de l’histoire de Tekken. Sans surprise, les Mishima sont au premier plan dans Tekken 7 : leurs altercations sont plus violentes et intenses que jamais et la haine semble ronger chaque membre du clan de l’intérieur. L’antipathie qu’éprouvent les Mishima entre eux est d’autant plus forte qu’un nouveau visage apparaît dans ce nouvel opus, celui de la belle mais non moins impitoyable Kazumi Mishima. Cette dernière est littéralement au centre du conflit, lequel fait l’objet d’une scénarisation plus aboutie que dans les précédents opus. Exit les simples cutscenes, désormais, entre chaque combat, ce sont de véritables cinématiques qui se dévoilent devant nos yeux. Qui plus est, dans le mode Histoire somme toute réussie de Tekken 7, le joueur a la chance d’apporter sa pierre à l’édifice : les scènes de flashback, par exemple (qui nous aident à nous remémorer les événements des épisodes initiaux), sont parfois jouables ! On plonge donc sans aucun mal dans l’intrigue de Tekken 7.

Test de Tekken 7 sur PlayStation 4
Ne vous laissez pas attendrir par l’apparente douceur de Kazumi Mishima… Elle est redoutable !

Dans ce test de Tekken 7, j’ajouterais également que dans l’esprit, Tekken 7 est fidèle à l’œuvre de Katsuhiro Harada. Cela pourra paraître simplet voire même niais aux yeux des néophytes mais dans Tekken 7 – comment dans tous les autres jeux Tekken –, on résout les antagonismes familiaux, jalousies et autres discordes à grand renfort de coups de poing, de low kicks et de balayages bien placés. Si on comprend dès manette en main que Bandai Namco connaît parfaitement son audience, le fait que la trame du jeu soit alambiquée donne à Tekken 7 un côté encore plus fun. Cette simplicité à la limite du grotesque fait tout le charme de ce titre ; si vous cherchez un jeu logique, sérieux et dramatique, peut-être devrez-vous passer votre chemin. Mais je vous préviens, vous auriez vraiment tort de le faire !

Des personnages (vraiment) secondaires…

Dans chaque nouvel opus de Tekken, de nouveaux personnages font leur arrivée. Telle est la tradition. Personnellement, je ne m’en plains pas. Après tout, c’est comme cela que j’ai trouvé mon main en 2005, au temps où j’étais imbattable : la belle et sexy Emilie de Rochefort (Lili pour les intimes), qui fut à l’époque introduite dans Tekken 5: Dark Resurrection. Dans ce test de Tekken 7, je ne commenterai pas forcément l’arrivée d’Akuma, issu de Street Fighter (que vient-il faire là après tout ?), par contre, je me suis réjoui de trouver de nouveaux avatars franchement inédits. Qui plus est, ils sont nombreux : Claudio Seraphino, Josie Rizal, Gigas, Katarina Alves, Lucky Chloe, Kazumi Mishima, Master Raven et Shaheen. Si les deux derniers cités ont un background particulièrement attrayant, l’intérêt que l’on portera à ces nouveaux personnages sera quelque peu inégal, certains d’entre eux étant plus que secondaires et, au final, inintéressants car peu mis en exergue et n’apportant rien au scénario.

Test de Tekken 7 sur PS4
Parmi les nouveaux personnages de Tekken 7, on trouve la très exotique Josie !

Qui plus est, il est incompréhensible que des personnages pourtant emblématiques tels que Lei Wulong, Anna Williams, Zafina et Julia Chiang ne figurent même pas dans ce Tekken 7. Pire encore, ils ne seront pas proposés en DLC. Autant dire que la nouvelle édition du King of Iron Fist Tournament ne saurait être aussi excitante qu’à l’accoutumée. Reste que les nouveaux personnages proposés, même si certains d’entre eux sont des créations hybrides calquées sur le modèle de personnages existants (Lucky Chloe fait beaucoup penser à Lili, Master Raven est la version oubliée du Wesley Snipes de Tekken, j’ai nommé Raven), il est toujours intéressant de découvrir de nouveaux styles de combat.

Un gameplay qui plaira à tous… ou pas !

Dans ce test de Tekken 7, impossible de ne pas parler du gameplay. Si vous avez déjà joué à un jeu Tekken par le passé ou si vous avez un penchant pour les jeux de combat, sachez que vous n’aurez aucun mal à vous familiariser avec les commandes du jeu. Par contre, si vous êtes néophyte, un certain temps d’adaptation sera requis. En gros, dites-vous que  et  vous serviront à placer des coups de poing tandis que  et  seront utilisés pour lâcher de bon gros kicks ! Mais pour bien jouer à Tekken 7, il faudra bien sûr être capable d’enchaîner les boutons dans un ordre spécifique tout en respectant un certain timing. C’est là que les experts du jeu seront aux anges. Que c’est bon de pouvoir propulser son adversaire dans les airs après une parade parfaite et de mettre en place des juggles sans lui laisser la chance de riposter, d’autant plus que les tailspins l’empêchent désormais de se relever après un enchaînement ! Ce genre de moves plaira tout particulièrement aux perfectionnistes !

Test de Tekken 7 sur PS4
Gare aux Power Crushes dans Tekken 7 ! Les vieux de la vieille seront surpris !

On dira donc que les commandes du jeu n’ont pas véritablement changé depuis les précédents opus. Malgré tout, Bandai Namco a quand même tenté d’ajouter un peu de piment à la formule en y adjoignant certains mouvements dévastateurs. Les Power Crushes, par exemple, permettent d’infliger des dégâts lourds à l’ennemi. Ce coup spécial ne peut être arrêté. Il est tellement puissant que les vrais joueurs de Tekken le considèreront comme une sorte de triche permettant à l’adversaire de se sortir d’une situation on ne peut plus délicate… Les Rage Arts, par contre, ne créeront en vous aucun sentiment de culpabilité : on peut s’en servir que lorsque notre santé est au plus bas. Quand la barre de vie de notre combattant clignote, on peut en effet exécuter un coup unique, lequel est d’ailleurs mis en scène. Cela ajoute quelque chose de très spectaculaire aux combats. Perso, moi, j’adore le concept !

Des modes et du contenu à foison…

Niveau contenu, il est vrai qu’aucun mode Versus Fighting contre l’IA n’est proposé dans Tekken 7. Cela est, je pense, fortement préjudiciable, surtout que l’on parle ici d’un jeu de combat sorti en 2017. Malgré tout, on prendra toujours autant de plaisir à parcourir l’indispensable mode Arcade, lequel nous permettra de débloquer tout un tas de récompenses. Quant aux adeptes des combats en ligne, ils auront l’opportunité de se défouler en match classé, match libre ou bien via des tournois jouables jusqu’à huit ! Les modes Versus et Practice répondent naturellement présents. Parfait pour s’entraîner !

Test de Tekken 7 sur PS4
Un jeu Tekken sans customisation des personnages n’est pas un jeu Tekken !

J’insisterai également sur le fait que dans Tekken 7 – bien plus que dans n’importe quel autre épisode de Tekken –, la personnalisation des personnages occupe une place majeure. Dans cet opus, on a vraiment la possibilité de les customiser à volonté, d’autant plus que le mode inédit « Treasure Battle » permet d’ouvrir des coffres à la fin de chaque combat. C’est l’endroit rêvé pour habiller notre personnage favori selon nos moindres désirs. L’argent récolté dans ce mode de jeu permettra aussi de débloquer des images et vidéos d’exception, de quoi faire plaisir aux nostalgiques et fans de la saga !

Un léger avantage pour les joueurs PS4

À noter que les joueurs ayant fait le choix d’acheter le jeu sur PS4 pourront profiter des bienfaits du mode Jukebox : ils auront l’opportunité de créer leurs playlists sur mesure en y ajoutant des morceaux des précédents jeux Tekken. Néanmoins, si cela ne présente rien de vraiment substantiel, cet ajout est non négligeable. Pour les fanas de réalité virtuelle, un mode VR est également disponible ! Cependant, ne vous attendez à rien de réellement immersif : ce mode VR vous montrera simplement des combats à la troisième personne… Pour terminer, je ne vous parlerai pas de la bande-son de Tekken 7, qui est assez médiocre en soi, mais plutôt de la qualité des graphismes. Dans l’ensemble, le jeu bénéficie clairement d’un boost visuel. Les cinématographiques sont sublimes et l’intensité dramatique est véritablement palpable à travers les images. Quant aux personnages propulsés sous Unreal Engine 5, ils sont splendides. Toutefois, ne vous attendez pas à la même qualité graphique que celle d’un Horizon Zero Dawn par exemple : en comparaison d’Aloy, les protagonistes de Tekken 7 ressemblent tout de même à des pantins pixélisés. Reste que le jeu est le plus beau de la franchise à ce jour. Ceci étant dit, j’espère que Kayane et Norman Genius accepteront de relever mon grand défi Tekken 7. S’ils n’acceptent pas de m’affronter, c’est qu’ils me craignent, tout simplement ! Normal quoi !


Pour conclure ce test de Tekken 7, je dirais que ce nouvel opus est probablement le plus accompli de la saga. Son mode Histoire est vraiment complet, les combats sont toujours plus jubilatoires et spectaculaires, notamment grâce à l’ajout de nouveaux coups et fonctionnalités telles que les Power Crushes et Rage Arts. Les ralentis sont également là pour apporter une part de suspense aux affrontements. Si on regrettera l’absence de personnages « phares » et de mode Versus Fighting contre l’IA, les néophytes comme les nostalgiques y trouveront leur compte, Tekken 7 réussissant le pari de faire plaisir à tout le monde. Finalement, l’essentiel est là et Bandai Namco a réuni tout les ingrédients pour faire de Tekken 7 le jeu de combat phare des deux prochaines années. Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures vidéoludiques ! 

LA NOTE DE LA RÉDACTION
  • Gameplay - 8.5/10
    8.5/10
  • Durée de vie - 8/10
    8/10
  • Graphismes - 7.5/10
    7.5/10
  • Scénario - 7.5/10
    7.5/10

Les plus et les moins

✔︎ Le mode Histoire on ne peut plus complet !

✔︎ Les flashbacks qui gâteront les nostalgiques !
✔︎ Le gameplay renouvelé : Power Crush, Rage Arts etc.

✔︎ Des combats tous plus excitants les uns que les autres !

✔︎ Les nouveaux modes et la customisation des personnages.

✘ Des lags constatés dans le mode Online…

✘ Les chargements sont toujours aussi longs !

✘ Où sont passés Anna Williams, Lei Wulong & Co ?

7.9/10

Eric Lemattre

Photographe et cinéaste amateur d'origine mauricienne (je suis très fier de ma double nationalité), je suis journaliste de métier et fondateur de Je suis un gameur.com. En fait, plus complet que moi sur le marché, y'a pas.

16 Commentaires »

  1. Je ne sais pas comment tu as fait, mais je suis pratiquement convaincu de jouer à Tekken 7 alors que je ne suis pas très fan de jeu de combat.. Belle article, on voit que tu portes à cœur cette licence !
    Je croise les doigts pour Kayane et Gen1us acceptent ton défis ! Hâte de voir ça !

    • Merci Alex ! Comme à chaque fois j’essaie de pondre un test honnête, analytique, le tout saupoudré de passion (lorsque j’aime le jeu) mais sans trop en faire non plus. Tekken 7 a reçu de bien jolies notes et est très accessible. Donc même si tu es débutant, tu peux y aller les yeux fermés !

  2. C’est LE test que j’attendais sur JSUG ! Comme le dit alex tu parles de ce jeu avec beaucoup de recul et on sent que tu possède l’expertise qui manque à pas mal de gros sites spécialisés dans le JV. Et franchement tu m’as tellement donné envie que j’ai foutu ce tekken 7 dans mon panier, sur PS4 evidemment 😉

  3. Akuma est peut-être présent car ils avaient fait Street Fighter VS Tekken.(franchement sympa à jouer)
    Les powers crushes cela existait déjà les coups imparables, fin un coup imblocable, justement avec Paul son gros coup de poing fatal il était imblocable et il mangeait une grosse partie de la barre de santé.
    Ils en avaient tous, que je me souvienne sur Tekken 3, l’équivalent du power crushes.justement.
    Rage Arts c’est une bonne idée, cela pourra faire un retournement de situation à la limite du loyal.
    La customisation des personnages, c’est devenu une mode dans les jeux de combat, ce qui permet de ne pas avoir tout à fait le même personnage que les autres.
    Bon test, tu m’as mis l’eau à la bouche avec le mode histoire, j’aime les jeux de combat, malgré que je ne suis pas fort mais bon j’aime bien jouer à tout.

    • Prends-le ! Tu ne le regretteras pas ! De toute façon avec mes prochaines vidéos je vais sûrement te donner encore plus envie de l’acheter ! LOL. Il y a tous les ingrédients pour faire plaisir à tout le monde dans ce Tekken 7, et ce quels que soient son niveau ou connaissances de la licence !

      • oui le prendre je le prendrai, oui c’est vrai injustice 2 aussi, dans 2 semaines je vais commencer Watch Dogs 2. Je sais que j’ai un métro de retard mais j’y viendrai, d’ici là tu seras n°1 mondiale à mon avis!

  4. J’ai lu ton article il y a quelques jours et j’ai adoré. Du coup, je me suis procuré Tekken 7 hier. Il a l’air très bon, même si j’avoue que je vais peut-être préférer Injustice II. Par contre, je vais avoir du mal à faire le deuil de Lei…

    • Coucou ma grande ! Je suis super content de t’avoir donné envie ! Dans l’ensemble c’est un très bon jeu, mais moins complet qu’Injustice 2 c’est évident ! À quand un petit un-contre-un ? Pour le moment, de mon côté, je suis un peu frustré car je n’arrive pas à disputer de match classé. Ça me met constamment “connexion perdue”. Ça m’agace !

      • Ecoute, je viens enfin de céder au play station +, pour diverses raisons. J’ai pas une connexion fabuleuse, mais j’espère que ça marcherait ! Et puis, on s’est donnés RDV sur Tekken il y a des mois, donc ça me tente bien :p (si notre match tombe pour une vidéo, ça me ferait d’ailleurs beaucoup rire xD, même si je vais certainement me faire martyriser !)

  5. J’aimerais bien voir en tekken 7 la même chose que tu y vois, mais je suis loin d’y voir un jeu si bon. Si le mode de combat est belle et bien fidèle a la série tout en piochant des idées d’un peu partout, le jeux a un bon système de combat, ce qui est en soi le plus important. Cependant, quand tu dis “Le mode histoire reussi…” je suis loin d’être conquis. En effet les cinématiques sont bien faites, mais au delà de ça, on n’apprend rien sur la plupart du casting de personnage, on joue toujours les mêmes perso ( et loin d’être les plus charismatiques : heihachi par exemple…). Au delà des 3h de cinematique et 1h de jeu qu’est l’histoire, on ressort bredouille avec une sensation amère. Ne parlons même pas des soit-disante histoire de personnages présente ( n’ayant aucune cinématique et qu’un seul combat contre des combattants choisie presque au pif, sans background précis sauf quelques cas a part). J’aimerais beaucoup que tu me dise ou est la diversité des modes dans ce jeu, car a part l’histoire baclé, le mode arcade avec 5 combat et n’ayant plus la présence des cinématiques emblématique de fin de chaque perso qui représentais vraiment un plus du jeu, que les autres n’avais pas… Un tekken sans ses cinématiques de perso n’a pas la saveur d’un tekken… Le mode combat au tresor qui ne sert qu’a enchaîner les combats bêtement jusqu’à plus faim. Le mode versus et en ligne est la une chose banale des jeux de combat. Au dela de ca?? la personnalisation de personnage on en parle??? Des costumes moins inspiré que son prédécesseur (Tekken 6 , en excluant tag 2) et bien moins nombreux. Plus que ça même, la personalisation est bien moins original que l’était l’ancien. En plus d’avoir des textures moche, de ne ressembler a rien, si bien que chaque perso ne dispose réellement que de 3 ou 4 assemblages originals et personnels , le reste n’étant que les mêmes t shirt, pantallon , cheveux etc…
    Et pour finir, ou sont passé les Handicap, permettant a la jauge de vie d’être plus consequante et les combats plus tendu en mode versus…??? Aujourd’hui, en 2 ou 3 combo bien ficelé on tue quelqu’un. Ce qui arrive a mon dernier point de déception, les combat sont trop rapide et les dégâts trop fort ! Que ce soit les special qui oblige le fait de rester défensif quand l’adversaire dispose du mode rage sous peine qu’au moindre coup, vous prenez un imblocable gratuit qui vous retire 40 a 50% de votre vie. Ou les chopes qui retire du 25% de vie. On en parle très peu aussi, mais le manque de possibilité défensives lorsque que votre adversaire vous envois valdinguer dans tous les sens sans que vous ne puissiez bouger le petit doigts avant que vous ayez soudain la chance d’être au sol.

    Sérieusement, a part des parties entre potes, ou chercher a jouer en ligne il n’y a encore moins de choses a faire qu’avant dans la parties solo. Pas de mode different, pas de risque, pas de nouveauté, pas de changement, il ont même retiré la plupart des choses qui faisait la force de la franchise ( Des perso charismatique disparu (Rien que lei suffit pour argumenter mon propos), le manque de cinématiques de personnages, le manque de combat en équipe de 8, les différents mode fun qu’ils y a eu au cours de l’histoire de ce jeu (volley ball, combat a la street of rage, etc…). 8 ans de développement, de teasing, de hype qui est monté pour un jeu qui aurait pu tourné sur ps3 vu ses graphismes mettant a l’honneur la période fin de ps3.

    Ma conclusion sera que, tekken 7 a un systeme de combat toujours aussi efficace, bon successeur de ses prédécesseurs ; malgrè une Histoire haute en couleur, on regrettera son coté éphémère et la sensation d’avoir survolé une histoire qui aurait pus être au coeur d’un conflit plus grand, plus posé et plus conséquent. Si le postulat de base est bon et que la thématique es bienvenu; ils aurait pus articuler l’histoire de différents personnages autour de ça. je ne saurais dire si cela viens d’un manque de moyen, un manque d’inspiration ou un processus de création chaotique et charcuté par différents éminents trou du cul.
    En bref, si vous n’avez pas d’amis qui joue bien au jeux de combat et que vous n’aimez pas jouer en ligne, vous acheteriez un jeu 70 euro pour 5h d’histoire et toute une vie a farmé des chemises et autre chignon ridicule, poile a frire et autre Equipement du plus fou au moins utile.

    • Hello ! Merci beaucoup pour ton commentaire Double V (j’espère te revoir sur le blog d’ailleurs, nous avons besoin d’avis constructifs et divergents comme le tiens). Eh bien figure-toi qu’après une semaine de jeu, je commence à avoir le même ressenti que toi. Je parle ici en tant que pur fan de Tekken, pas en tant que journaliste. Car il est évident que lorsque j’ai testé Tekken 7, j’ai dû faire preuve d’un certain recul et ai dû me positionner comme un néophyte qui découvre plus ou moins la franchise.

      Sur le plan personnel, je pense que je vais mettre Tekken 7 de côté assez rapidement. Je nourrissais l’espoir de retrouver mon niveau d’antan mais je pense que ça va être compliqué de percer ^^. Ce qui m’attirait dans Tekken 7, c’est l’aspect compétitif mais j’ai pas le temps de m’entraîner…

      Pour faire court, ce qui me plaît dans Tekken 7, c’est :

      _ Le mode Histoire, qui est en quelque sorte une nouveauté car très scénarisé même si dans le fond, je suis d’accord, il manque de consistance. Malgré tout, avoir un mode Histoire dans un jeu Tekken, c’est quelque chose de très positif ;

      _ Les textures et graphismes améliorés et tout à fait convenables (même si, comme je l’ai dit dans mon test, on est loin de ce qui se fait de mieux dans l’industrie du JV) ;

      _ Le système de combat, plus permissif mais aussi plus équilibré. Il est vrai que les coups infligent plus de dégâts à l’adversaire, par contre, mettre en place un juggle est beaucoup plus compliqué qu’avant (le timing est plus serré et les rebonds moins importants, si bien que c’est difficile d’enchaîner les combos). En ce qui me concerne, par rapport à Tekken 6, j’ai beaucoup de mal avec les dash par exemple. Donc d’un côté, je trouve cela normal que les Rage Drives et Arts soient là. Sans compter que cela rajoute une petite touche de suspense et de spectacle (n’oublions pas que Tekken 7 est un jeu eSport).

      Ce que je regrette :

      _ Comme tu le dis, certains personnages secondaires ne sont pas du tout exploités, même dans le mode Histoire. On apprend pas grand chose à leur sujet. Mais en 2017, les éditeurs se contentent du strict minimum pour faire dépenser plus aux joueurs. Telles sont malheureusement les règles du merchandising. Si Bandai Namco a prévu de sortir un comic Tekken etc. ce n’est pas pour rien, même si cela est regrettable…

      _ Tekken 7 est trop axé online. Tout tourne quasiment autour de cela. C’est bien et décevant en même temps, surtout pour les joueurs comme toi (si j’ai bien compris ?) qui sont plutôt des joueurs solo adeptes du mode arcade. Par contre, niveau modes de jeu, on se débrouille pas trop mal. Le mode “Treasure Battle” remplace en quelque sorte le mode Fantôme des précédents opus à la différence près qu’on ne gagne pas de la monnaie servant à acheter des costumes et items mais qu’on ouvre des coffres au trésor. Encore une fois, malheureusement, le jeu est incomplet en l’état mais tu verras à coup sûr qu’un mode iconique des précédents Tekken sera inclus dans le Season Pass…

      Pour résumé, je suis quasiment d’accord avec toi sur toute la ligne. Mais j’ai noté Tekken 7 selon les tendances du moment. La seule chose que j’aurais peut-être revu à la baisse, c’est le Online, surtout les Ranked Matches, car les serveurs et le système de Matchmaking ne sont pas au point. Encore une fois Double V, merci beaucoup de ton commentaire et merci d’avoir lu mon test jusqu’au bout. N’hésites pas à t’abonner au blog. Ce mois-ci on offre un cadeau Tekken 7 à deux de nos abonnés (si tu n’as pas ce jeu en travers de la gorge bien sûr ^^). Bien à toi !

      • Merci pour cette réponse, et je suis bien d’accord avec toi dans la globalité. J’ai écris se message sur un coup de tête, car ayant fait le tour de plusieurs sites, j’ai toujours vu que des avis positif sur tekken et ça m’a un peu frustrer sur l’instant. En effet, j’ai vraiment du mal avec les systemes de combat en ligne dans les jeu de combats qui sont souvent rempli de bug et long chargement entre chaque match ou recherche. Ce qui a fait que j’ai aimé les jeux de combat dès mon enfance, c’est le fait de jouer avec une autre personne a coté, et ce tout au cours de ma vie. Que ce soit pour rire, ou avec sérieux (que ce soit pour l’argent ou un verre ^^) quand le combat commence il n’y a plus d’ami ^^. Ce coté de rivalité ou même plus généralement humain, le online ne l’aura jamais. Et pour ma part, enchaînez les combats en ligne n’a rien de fun. Donc oui, je joue généralement au tekken qu’en versus, practice et autre mode.

        Tu as bien mieux résumer que moi ce qui clochait dans tekken 7, mais j’avoue ne toujours pas comprendre certains retrait de contenu d’une version a une autre. ( Que ce soit Lei qui était mon personnage préféré, la disparition des handicaps, moins de contenu que le précédent en personnalisation, et les cinématiques de fin du mode arcade). En soit, on ne peux pas trop leur en vouloir de nous sortir la même recette que ses concurrents ( histoire cinématographique entrecoupé de combat, favorisé les modes online , introduire un système de “super”….etc) même si on aurai été en droit d’espéré un peu d”originalité de la part d’un monstre telle que la licence tekken dans le jeu de combat.

        Je ferais un tour sur le site, bonne continuation 😉

  6. Il me tentait pas mal, mais ce que j’ai lu dans ton test et sur d’autres sites me font peur. Ils ont trop axés le jeu sur le mode en ligne, et comme je ne joue quasiment jamais en ligne à quelques très rares exceptions, et bien…. Pas forcément pour moi du coup. En fait je n’aime pas jouer en ligne, pour ça que je me lance souvent plutôt sur des jeux solos, ou au pire pour les jeux de combats, une partie rapide avec un pote, mais pas en ligne.
    Le contenu hors ligne a l’air vraiment plutôt faible ici, même si le système de combat a l’air plutôt cool, et que l’absence de certains personnages ne me dérange pas tant que ça, Tekken étant une série dont je suis loin d’avoir fait tous les opus (j’ai du faire le 2, 3, 5 et Tag 2). Mais bon, j’attendrais probablement une promo du coup pour celui-ci.

Laisser un commentaire