Ah, la Belgique ! Le roi Philippe, Jacques Brel, Pierre-Yves Houlmont, ses innombrables chocolatiers, ses bières indétrônables (vive la Westmalle Triple) mais aussi le froid et l’humidité, la Belgique, c’est fantastique ! Mais en matière de jeux vidéo, on pourrait croire que la Belgique n’a pas grand-chose à apporter, ce qui est bien entendu faux. Découvrons quelles sont les grandes réussites de la Belgique en ce qui concerne notre médium préféré. Car oui, la Belgique est une terre propice à la création de jeux vidéo originaux.

1. La Belgique, une incroyable richesse de studios

En Belgique, il n’y a pas que des moules-frites, il y a aussi des studios de jeux vidéo qui font de très belles choses. Évidemment, il est impossible de ne pas mentionner Larian Studios, développeur basé à Gand qui est le fondateur de la série Divinity. Depuis 2002, pas moins de cinq opus du mythique Action-RPG ont été créés, ce qui fait de Larian Studios le développeur le plus productif et le plus influent de l’industrie vidéoludique belge.

La Belgique réunit aussi d’autres studios de jeux vidéo plus ou moins connus. Parmi eux, il y a Exiin (développeur de Ary and the Secret of Seasons), Neopica (à qui l’on doit Animal Hospital, Hunting Simulator 1 et 2, etc.), Fishing Cactus (les jeux Typing Chroniques, qui permettent de développer les compétences dactylographiques du joueur), Ram Ram (papa de 30 Birds) ou encore Triangle Factory (élu meilleur studio belge de 2020).

2. La Belgique s’ouvre à l’ensemble des jeux digitaux

En plus de fédérer un certain nombre de studios de développement de jeux vidéo, la Belgique s’intéresse aussi de près aux jeux sur smartphone ainsi qu’à ceux sur console portable. Le secteur des jeux sur mobile devrait bénéficier des plus grandes innovations et mouvements financiers dans les années à venir, dépassant celui des jeux vidéo plus classiques, sous l’impulsion des marchés chinois et indiens notamment. Il est donc bien normal que la Belgique prenne le train en marche et se lance dans la course aux jeux mobiles.

Jeu vidéo mobile en Belgique
Les jeux vidéo sur smartphone explosent en Belgique.

Par ailleurs, lavènement du numérique a fortement changé le paysage du jeu en Belgique, qui est récemment devenu un marché régulé dans lequel les opérateurs iGaming sont désireux de s’installer durablement. Sous l’égide du régulateur local, la Commission des Jeux de Hasard (CJH), une ribambelle de sociétés gérant et exploitant des casinos en ligne proposent des jeux de hasard aux internautes belges. Le plus célèbre de ces casinos n’est autre que Circus.be.

3. La Belgique, pays qui reconnaît la valeur pédagogique du jeu vidéo

Pour finir, la Belgique est très en avance sur la majorité des autres pays européens dans l’utilisation des jeux vidéo en tant qu’outil pédagogique. Ainsi, le ministère flamand de l’éducation et de la formation est devenu le deuxième ministère européen (après la Pologne) à reconnaître la valeur des jeux vidéo à l’école. 

Les enseignants de plusieurs classes se servent en effet d’une boîte à outils baptisée Game.Learn.Grow, développée par Arteveldehogeschool et Mediawijs, pour enseigner différentes matières aux élèves du primaire et du secondaire. Cette fameuse boîte à outils puise dans des jeux vidéo tels qu’Assassin’s Creed et Minecraft, lesquels permettent, par exemple, d’explorer la Grèce antique, ou encore de réaliser des constructions virtuelles tout en développant de nouvelles compétences. 

Pour conclure, même si les studios français ou canadiens sont bien plus nombreux et réputés que les studios belges, il serait injuste de ne pas considérer le plat pays comme une terre de jeux vidéo en devenir. Entre le nombre de studios talentueux, l’ouverture du marché à toutes les plateformes et l’acceptation pédagogique du jeu vidéo, la Belgique ne devrait plus tarder à s’affirmer comme un épicentre du jeu vidéo en Europe et dans le reste du monde.


4 Commentaires »

  1. Je sais qu’il y a un studio à Mons depuis quelques années, je ne sais pas si ce n’est pas Fishing cactus. Je sais bien qu’il y avait un studio réputé chez nous. Ou alors ils faisaient les jeux en flash, en ligne etc, notamment pour circus.be. Et les frites maisons sont bien meilleures que celles surgelées.

    Si tu parles du roi Philippe et d’une moule dans la même phrase , cela pourrait correspondre ensemble ^^. Lui il a vraiment une famille de grosse moule, celui qui vaut un petit quelque chose, c’est le prince Laurent , parce que lui , il oeuvre pour les animaux, les autres à part toucher de l’argent sans rien faire. Ils ne font pas grand chose et puis franchement une famille royale, cela ne devrait même plus exister. C’est le 1er ministre qui dirige le pays, le roi il sert à rien. Quand on voit son père, son règne est insignifiant et c’est pareil pour Philippe. Le seul roi qu’on retient en Belgique, c’était le roi Baudoin, il était moins formaté, même s’il n’avait pas fait toujours de bonne chose, il avait du charisme, ce que n’ont pas le restant de sa famille.

    • Ah ah oui les frites maison c’est quelque chose, je confirme (je ne mange jamais de frites surgelées) par contre je savais pas que le roi Philippe était un mollusque XD. Merci pour toutes ces clarifications, tu es un homme de terrain 😉

  2. Heureusement que nos amis belges sont là ! Mine de rien j’ai appris pas mal de choses en lisant cet article. Et puis associer dans une même phrase le roi Philippe, Jacques Brel et PY c’est du génie 😂

Laisser un commentaire