Ce n’est un secret pour personne, actuellement, la situation est assez délicate. Nous nous trouvons toutes et tous en confinement. Bien que la situation s’avère pénible pour nombre de citoyens, il convient de souligner qu’il s’agit là d’un effort collectif pour préserver les franges les plus faibles de la population, comme les personnes plus âgées et/ou sensibles des poumons, cardiaques, etc. Le confinement et l’isolement des personnes infectées est aujourd’hui un enjeu crucial afin de ne pas surcharger les services médicaux. Vous devez avoir vu passer les informations sur la nécessité d’aplatir la courbe. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à regarder la vidéo de Léo Grasset de la chaîne Dirty Biology, qui parle du coronavirus de manière très accessible et claire (prenez le temps de la regarder, cela en vaut le coup). Mais au fait, quel est l’impact du coronavirus sur l’industrie du jeu vidéo ?

L’impact du coronavirus sur les grands évènements du jeu vidéo

Nous le voyons, beaucoup d’évènements sont reportés voire carrément annulés, et notre petit monde de joueurs n’est pas épargné. Le Covid-19 pourrait avoir de nombreuses conséquences, que nous, joueurs dans nos salons, n’imaginons peut-être pas. Par exemple, les grands évènements et conférences tombent les uns après les autres. Ainsi, l’E3 a fait l’objet d’une annulation cette année, et c’est pour le mieux, naturellement. Certains vont même jusqu’à se questionner par rapport à la viabilité de l’E3 à l’avenir, étant donné que les différents studios et éditeurs vont passer par des communications online, et éventuellement se rendre compte qu’il n’est plus forcément nécessaire de payer un emplacement et de dépenser des milliers de dollars pour une convention, aussi grande soit-elle.

Mais serait-ce réellement dommage ? Là où beaucoup se plaignent de l’absence de contacts humains à cause des interactions de plus en plus virtuelles, d’autres se réjouissent de l’annulation de ce type d’évènements. En effet, à une ère où il est de plus en plus de gens qui cherchent à réduire leur bilan carbone en, par exemple, voyageant moins en avion, l’annulation pure et simple de grands rassemblements de ce genre fait sens, outre l’aspect purement sanitaire de la décision.

E3 annulé coronavirus
L’E3 a quand même de plus en plus l’esthétique des salons automobiles !

À cette affirmation s’oppose un contre-argument assez populaire parmi les détracteurs des mesures anti-réchauffement climatique : le virtuel pollue énormément également (cf. notre dossier sur le jeu vidéo et la pollution). D’après eux, le passage du réel au virtuel, notamment dans le cas de l’E3, s’avère potentiellement nocif. Cet argument pourrait tenir la route si ce salon n’était pas de toute manière retransmis sur les internets et ne générait pas quantité de vidéos réaction, articles et j’en passe à son propos. Donc, ici, son annulation est en fait une note positive pour l’environnement dans tous les cas. L’annulation de l’E3 sonne-t-elle le glas du plus gros salon du jeu vidéo au monde ? Peut-être, mais serait-ce vraiment une catastrophe ?

En tout cas, les évènements de type compétitif ne sont naturellement pas épargnés par la crise. Ainsi, le League Event d’Overwatch a été annulé afin de réduire le risque d’infection chez les participants. Dans la même lignée, Blizzard a décidé d’annuler également les évènements entourant le jeu Call of Duty. Electronic Arts a bien sûr emboîté le pas et a annulé tous ses évènements live, qu’il s’agisse de jeux de sport ou d’Apex Legends.

Quel impact le Covid-19 a-t-il sur le hardware ?

Comme vous le savez, le hardware ne se construit pas tout seul, cela nécessite que des gens comme vous et moi (ou des étudiants exploités dans le cas de la production des PS4) travaillent dans des usines. Étant donné que les rassemblements sont relativement déconseillés pour l’instant en raison du coronavirus, il est logique que la production de hardware s’arrête également. C’est ainsi que la production de la Nintendo Switch s’est vu mettre un gros coup de frein sur le marché japonais ou que l’Oculus Quest est en rupture de stock dans certaines régions.

Quest Coronavirus
L’Oculus Quest est un casque particulièrement qualitatif !

C’est embêtant pour certains. Et c’est économiquement difficile à certains égards, surtout dans un monde qui fonctionne principalement dans un paradigme capitaliste et entièrement axé sur l’idée de compétition comme le nôtre. Peut-être cette crise souligne-t-elle les limites d’un tel système ? C’est une piste de réflexion en tout cas (oui, en effet, je suis une bisounourso-barbapapo-trosko-bobo-tamèro-gauchiasse, pas besoin de le souligner Jean-Célestin du seixième, je suis au courant).

Des conséquences également présentes sur internet

Les conséquences du coronavirus se font sentir jusque dans notre monde online. En effet, tout le monde étant confiné chez soi, le trafic en ligne a énormément augmenté, ce qui représente une charge pour le réseau. Par exemple, les institutions, comme les universités, sont forcées d’effectuer leurs activités en ligne. Prenons mon lieu de travail par exemple : nous sommes forcés de donner des cours en ligne. Ce ne serait pas un problème si les programmes de télétravail pouvaient supporter le trafic actuel, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Discord Coronavirus
Discord est un programme aux infrastructures particulièrement solides !

C’est ainsi que j’ai mis sur pied un protocole d’utilisation du programme Discord. En effet, là où les logiciels comme Framatalk de chez Framasoft comptent une dizaine de millions d’utilisateurs, Discord en compte près de 250 millions. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un programme prévu pour donner cours, nous le remarquons directement simplement avec un coup d’œil sur son style visuel, mais son infrastructure est tellement solide que j’ai opté pour cette solution afin d’être certain que les serveurs ne soient pas down. Traditionnellement associé aux gameurs et autres communautés en ligne, comme celles de YouTubeurs, Discord ne coule pas de source pour les universités. Cependant, en ces temps de crise, nous sommes preneurs de toute solution qui permette d’accompagner les étudiants au mieux.

Bref, vous l’aurez remarqué, l’industrie vidéoludique est loin d’être épargnée par le coronavirus ; ne reste plus qu’à espérer qu’un maximum de personnes respectent les instructions de distanciation physique afin que la crise dure le moins longtemps possible. Je vous souhaite le meilleur à toutes et à tous. Force à vous !

– Votre androïde P/5261-Y


Pierre-Yves Houlmont

Ceinture noire d'haltérophilie en parachute et passionné par la généalogie des pommes de terre, j'ai décidé de devenir rédacteur dans le domaine du jeu vidéo ! Einstein ne nous a-t-il pas mis en garde contre les pierres ayant tendance à rouler ?

9 Commentaires »

  1. Les androïdes sont ils sensibles au virus ?

    En tout cas c’est sur que le confinement réduit réellement la pollution, et c’est visible et constatable par tous.

    Ceci dit je crains que la fin du confinement débouche sur une vague de comportements consuméristes compensatoires…

    Les gouvernements seront contents de pouvoir constater une relance économique, car après tout l’argent avant les gens !

  2. Moins de voitures, d’avions, l’effet est immédiat, je n’aurais pas cru aussi rapidement. Au final, internet pollue mais sur l’ensemble de la planète cela ne se ressent pas tant que ça par rapport aux industries, véhicules.

    C’est ce que je me disais, moi comme certains , qui en été, lors d’une canicule, on du mal à respirer quand le pic de chaleur rime avec le pic de la pollution et étouffe, manque d’air et bien je dois dire que pour la santé, il faudrait drastiquement , non pas penser comme ils le font mais agir tout de suite. Cela risque de foutre un sacré bordel mais il faut vraiment le faire.

    Il y a largement moyen d’avoir une planète qui redevienne comme avant. Arrêter d’exporter et de vivre de l’exportation mais plus de l’importation, vivre de nos terres, cela créerait de l’emploi. Et les personnes physiquement capable de travailler mais qui ne veulent pas, se contentant de leur chômage, et bien on le leur supprime.

    Quand on voit qu’il faut prendre des étrangers pour faire les récoltes de fruit dans son pays mais c’est justement ça qui fout en l’air le système, y a pas besoin d’étranger saisonnier pour faire le boulot.

    Quand on voit aussi que chaque pays est débordé, incapable de produire des masques, des blouses, des gants, des respirateurs etc, en quantité alors que la chine peut le faire mais là il y a un sérieux problème.

    C’est facile à dire mais je pense que les pays dans le monde sont mal gérés et surtout dirigés. Au lieu de penser à l’économie, d’ailleurs si ce n’était que moi je virerais l’économie et remplacerais cela par autre chose.

    Il est grand temps de penser que les gens puissent vivre comme il faut, avoir un toit, à manger, pouvoir se chauffer ou se refroidir ça dépend du pays, se soigner, et tout ça c’est largement faisable.

    Hélas une fois finit tout ceci, si cela finit , rien n’est moins sûr, on reviendra à la normale alors qu’on ne devrait pas.

    J’espère que malgré tout qu’ il y aille un Krach boursier, les riches seront obligé de donner une partie de leur fortune.

    J’en conclu que si demain une centrale nucléaire explose, on est absolument pas près, ce qui est dingue, Tchernobyl en 1986 et on est en 2020 et on est toujours nul part.

    Quand je vois en Belgique un tas de con(gouvernement), qui attendent les avis des experts, je trouve ça abuser, on voit se qui se passait en chine, c’était juste une question de bon sens, de prendre les devant et pourquoi ne l’a-t-on pas fait…..simplement pour l’économie, on a préféré attendre pour perdre le moins d’argent possible….quand a vu que même la reine d’Angleterre pouvait l’attraper alors là évidemment les choses changent, nous les citoyens on ne vaut rien mais eux oui, c’est lamentable.

    Il faut que les riches disparaissent de la circulation et c’est bien parti, il va y avoir beaucoup de dégât mais je pense qu’il le fallait aussi, on ne pouvait pas continuer comme ça. Avoir délocalisé les choses en chine et bien voilà le résultat….la chine n’en étant pas à sa première pandémie et je suis heureux pour ceux qui ont délocalisé et qui sont ruinés, j’espère qu’ils ont tout perdu !

  3. Bonjour monsieur l’androide, merci pour cet article très intéressant qui résume bien la situation. Je suis de l’avis de Stephane et Monsieur-Belette. J’ai bien peur que la crise du coronavirus ne change rien à notre façon de consommer. Les gens vont se ruer pour dépenser à tout va. Les chefs d’état continueront à gouverner comme ils le font…

    Pourtant c’est le moment ou jamais de revenir à des valeurs essentielles, de changer de modèle ! Faut espérer qu’une fois la crise passée le peuple reprenne les choses en main. Avec tous les morts qu’il y a eu et qu’il y aura, il faut une révolution généralisée ! On peut pas laisser notre vie et notre monde partir en couille, juste pour des intérets financiers à la con (et non, je ne bosserai pas 60 heures par semaine monsieur Macron).

  4. Article super intéressant !

    Après concernant la partie software des JV je ne suis pas sur que l’impact du Covid-19 soit trés important. Je travaille dans l’informatique et pour le moment, en télétravail, on avance quasi aussi bien qu’au bureau. Les planning restent inchangés.

    Les grosses sociétés de production de JV doivent avancer de la même manière.

Laisser un commentaire