À partir du moment où les jeux vidéo ont disposé d’au moins 8 bits, ceux-ci ont trouvé un moyen de créer la controverse. À l’image de tout autre média, les jeux ont repoussé en permanence les limites de ce que la société juge approprié. Voici cinq des jeux vidéo les plus controversés de tous les temps qui ont repoussé ces limites, et les ont carrément supprimées dans certains cas.

5. Leisure Suit Larry (PC)

Larry Laffer, qui a donné son nom au titre de la série, est apparu pour la première fois dans son propre jeu sorti en 1987, Leisure Suit Larry in the Land of the Lounge Lizards. Comme pour la plupart des médias vieux d’une décennie ou plus, le fait qu’un jeu dans lequel vous devez tenter votre chance auprès de femmes très « pixélisées » a pu provoquer une telle polémique paraît totalement dérisoire si l’on compare avec les standards d’aujourd’hui.

Reste que de nombreux commerçants refusèrent à l’époque de faire la promotion ou même de distribuer Larry. Finalement, le jeu point and click devint culte, ayant même été intégré à la liste des 100 meilleurs jeux de tous les temps dans un numéro du magazine Times de 2012. Un grand nombre de jeux dérivés et de suites furent dès lors créées, parmi lesquels Larry Casino en 2017, une nouvelle aventure de LSL, avec des personnages à débloquer et de nombreux niveaux à franchir, tout en participant à des jeux de casino en ligne en argent réel. Malgré le fait qu’il soit très loin des standards actuels en matière de graphismes pour ce qui est des jeux de machines à sous, de roulette, ou de poker que l’on peut trouver en ligne de nos jours, il s’agit d’un petit bijou qui a permis d’apporter une expérience de jeu agréable par rapport aux limites de la technologie de l’époque.

4. Doom (PC)

Les joueurs d’un certain âge se souviennent sans doute parfaitement du temps où ils s’installaient discrètement derrière leur ancien ordinateur, tandis que leurs parents étaient couchés, afin de jouer au Doom original. Ce FPS en 3D, l’un des tous premiers jeux ultraviolents (pour cette époque), apporta son lot de controverse et fut également l’un des premiers jeux à recevoir la note « M » de la part de l’Entertainment Software Rating Board.

Celui-ci bénéficia quelques années après sa sortie d’une publicité très négative, lorsque l’on découvrit que les tireurs du massacre dans le lycée de Columbine étaient de grands fans de ce jeu gore. Tandis que les rumeurs affirmaient que le duo avait planifié son acte mortifère sur certains niveaux du jeu qui ressemblaient plus ou moins à leur école, le jeu fut classé comme « simulateur de meurtre de masse » par les critiques et banni par les organisations religieuses pour ses « relents satanistes ».

3. Grand Theft Auto (PC, PlayStation, Game Boy Color)

D’après le livre Guinness des records, Grand Theft Auto est la série de jeux la plus controversée de tous les temps. Le jeu est constitué de plus de 15 titres qui vous proposent tous de tenter de devenir l’un des criminels les plus craints et respectés du milieu, en volant des biens, en vendant de la drogue, en blessant ou tuant des personnes et en accomplissant bien d’autres méfaits pour atteindre le sommet de la hiérarchie du grand banditisme.

Quasiment chaque jeu de la série se présente avec son propre lot de controverses, comme par exemple la possibilité de payer des prostituées pour leurs services puis de récupérer votre argent en les assassinant dans GTA III, le mode « Hot Coffee » dans GTA: San Andreas qui permet de débloquer un mini jeu entièrement basé sur le sexe, et les missions de GTA V exigeant de vous que vous torturiez un homme à l’aide de diverses techniques. Ces aspects du jeu ainsi que d’autres ont entraîné de nombreuses poursuites à l’encontre du développeur et éditeur Rockstar Games, et même à l’encontre de certains distributeurs tels que Wal-Mart et Gamestop, simplement parce que ces enseignes revendaient le jeu, conduisant à son retrait des étagères dans de nombreux pays.

2. Call of Duty: Modern Warfare 2 (PC, PS3, Xbox 360)

TOP 5 des jeux vidéo les plus controversés de tous les tempsLa suite de Call of Duty: Modern Warfare, lauréat de nombreuses récompenses, a enflammé la polémique à cause de la quatrième mission dans son mode joueur unique appelée « No Russian », que l’on peut traduire pas « éliminez tous les Russes ». En jouant le rôle d’un agent infiltré de la CIA, les joueurs prennent part à une fusillade dans un aéroport de Moscou, afin de parvenir à s’attirer la bienveillance d’un groupe terroriste.

Bien que les joueurs puissent sauter la mission sans pénalité ou même compléter le niveau sans tuer le moindre civil, cette mission a soulevé un débat bien au-delà de l’industrie du jeu, ce qui est largement compréhensible. Le jeu a été modifié pour sa parution dans d’autres pays tels que le Japon, où le fait de devoir tirer sur des civils provoquerait une interdiction du jeu pure et simple, et en Russie, où le niveau a été supprimé entièrement.

1. Survival Island 3 (Android, iOS)

TOP 5 des jeux vidéo les plus controversés de tous les tempsDe nombreuses personnes ont tout tenté pour faire en sorte que vous ne puissiez jamais jouer à Survival Island 3 sur iOS et Android, ou même que vous n’en n’ayez jamais entendu parler, en particulier pour le public ne vivant pas en Australie. Tandis que Survival Island 2 vous entraînait dans une chasse aux dinosaures pouvant être considérée comme acceptable, le troisième volet présenta une sorte de bond en arrière nauséabond en vous entraînant (tenez-vous bien) dans une chasse aux Aborigènes

Le jeu d’action et de survie à la première personne permettait au joueur (dans le rôle d’un homme blanc coincé sur une île) soit de faire la paix avec les Aborigènes, soit de tous les tuer, dans le but d’essayer de survivre. Une pétition sur le site Change.org, appelant Apple et Android à supprimer le jeu de leurs boutiques, reçut plus de 60 000 signatures et eut gain de cause après quelques semaines. Pendant un temps, il fut même impossible de trouver des extraits du jeu sur YouTube.

C’est déjà l’heure de se quitter ! Mais avant le prochain TOP 5, vous pouvez toujours consulter la vidéo ci-dessous, qui résume mes propos plus haut. Pensez à lâcher le petit « Like » qui fait toujours plaisir !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

9 Commentaires »

  1. Ahhhh, la controverse et les jeux vidéo, grande histoire que celle-là ! En termes de controverse, la série des Postal n’est pas mal non plus xD
    Sinon, il y a aussi les jeux “limites”, comme America’s Army, qui sert en réalité de portail de recrutement à l’armée U.S. (c’est d’ailleurs par ce biais que se font la plupart des recrutements si je ne m’abuse).
    J’ai lu quelque chose aussi sur Syrian Warfare, qui serait à la limite de l’apologie du régime de Bachar el-Assad, sans certitude par contre, je n’y ai pas joué moi-même.
    Je ne connaissais pas Survival Island en revanche ! La chasse aux aborigènes >< #malaise

    • Ahhh P-Y ces bons vieux postiers psychopathes !! D’ailleurs je viens d’apprendre que “going postal” signifie “commettre des meurtres en masse”. Tu pourras peut-être glisser cette expression durant l’une de tes futures discussions en soirée mondaine 😀

  2. EXCELLENT ce top ! Ahhhh ce bon vieux Larry il me rappelle ma jeunesse MDR. Y a eu un très bon remaster de ses aventures d’ailleurs ! Sinon survival island 3 je connaissais pas mais c’est grave abusé franchement surtout que le jeu est pas si vieux que ça….

  3. C’est sûr GTA, dès qu’un épisode sort, c’est direct ciblé, une grand-mère a été écrasée, c’est la faute de GTA. Doom je me souviens de ce qu’il y avait eu à ce lycée. Comme si cela avait eu quelque chose, le faite de jouer à un jeu violent ou autre. Ce qui est un peu triste, c’est que les gens ne sont pas suivis suffisamment par un psychiatre, ça peut faire rire, si les êtres humains étaient un peu plus suivis, certaines dérives seraient perçues, surtout dans les écoles dès le plus jeune âge, on pourrait déceler certaines choses et les soigner. La chose qui m’a toujours énervée, c’est forcément de la faute du jeu vidéo, ben non c’est de la faute en premier lieu que les parents ne regardent pas à ce que leur enfant joue. Pour les Russes, ils ne sont pas tout blancs non plus. Pour l’Australie, je ne connaissais pas le jeu mais là je comprends, c’est cibler complètement les Aborigènes.

    • Oui tu as raison. Je ne pense pas que les jeux vidéo incitent à la violence, et ce même s’ils sont violents en termes de mise en scène ou d’idéologie. Je t’invite à lire un très bon Dossier Mensuel que j’avais rédigé en 2016 (LOL) : “Isolement, violence et socialisation dans les jeux vidéo” (en plus tu ne l’avais pas commenté !). Bises !

      • non je ne l’avais pas commenté, mais si je l’avais lu, je me souviens ,parce que justement cela m’énerve lorsque les médias insinuent et autres personnes soient disant spécialistes, accusent le jeu vidéo de violence.
        Cela me met en colère car eux n’y ont jamais touché à un jeu et ce permettent de raconter des choses totalement fausses. Quand on parle de violence dans un jeu, j’évite le sujet en générale, du coup j’avais pas mis de commentaire. ^^

  4. Je me rappel quand j’ai commencé à jouer à GTA… c’était “pas bien” ! C’était “immoral” ! blablabla Et aujourd’hui quand on voit ce qu’est devenu la licence.
    Personnellement le jeu : Survival Island 3 – que je ne connaissais pas – me choque beaucoup plus !
    Il y a quelques années ClodoGame avait fait scandale… une simulation de vie de SDF, fallait oser quand même !
    Lorsque j’étais au lycée je jouais à Carmageddon : c’était top comme jeu mais en France le jeu était censuré avec des zombies à la place des piétons. Il fallait aller sur internet et trouver avec un bon vieux modem RTC un patch pour enlever la protection ! La belle époque !

    • C’est clair, GTA c’est quand même le paradoxe par excellence… Oui, Survival Island 3 c’est grave abusé. Mais l’audace immorale du développeur du jeu ne m’étonne pas… J’ai eu la chance de vivre en Australie, un pays magnifique ! Les Australiens sont des personnes super sympas et ouvertes d’esprit. Mais la question des aborigènes, je te jure, c’est grave un sujet tabou. Tu peux pas parler de ça avec eux. Pour eux le sort des aborigènes est normal. C’est hallucinant. Pourtant on les a massacré à petit feu pendant des siècles, dans les années 1970, des “travailleurs sociaux” kidnappaient même les enfants aborigènes de moins de 16 ans et les envoyaient en pension pour éradiquer la culture ancestrale. Aujourd’hui, ils vivent reclus en plein milieu du bush. Le gouvernement a racheté leurs terres en échange de subventions qu’ils touchent tous les mois. On a détruit, déraciné, acheté ce peuple mais à part ça tout va bien ! J’te jure tout ça me fout grave en rogne !!! Désolé si ce commentaire est hors sujet ! J’ai lu que tu t’es blessé en faisant du VTT ? Bon rétablissement l’ami !

Laisser un commentaire