Il y a quelques semaines est sorti le tout nouvel épisode de Life is Strange 2 et c’est toujours avec un intérêt non dissimulé que j’ai retrouvé les frères « loups » pour une nouvelle histoire. Le troisième épisode ayant atteint des sommets tant au niveau émotionnel qu’en rebondissements, je me demandais bien quel chemin allait prendre leur mésaventure dans l’Épisode 4 : Faith.

Un style graphique au top

Je commencerais ce test de Life is Strange 2 : Épisode 4 en mettant à l’honneur le joli travail effectué par le studio sur les récaps des épisodes. Nous avons tous l’habitude des sempiternels « Dans les épisodes précédents » nous montrant un flot de séquences clés mais dans ce Life is Strange 2, un choix plus artistique a été pris. Sûrement dû au fait que notre héros ait un excellent coup de crayon, nous avons droit, à chaque fois, a un enchaînement de beaux dessins retraçant les aventures de notre fratrie préférée, narré par la voix de Sean. Pointe d’originalité en sus, les personnages ne sont pas présentés comme des êtres humains mais comme des animaux. Même si cela peut rendre le récap’ moins « clair » par moment, j’avoue vraiment apprécier redécouvrir les aventures précédentes sous un nouvel angle.

test de Life is Strange 2 Épisode 4 (Faith)
Eh, mais ce serait pas celui que j’ai de tatoué sur le bras ?

Aftershock…

L’épisode précédant s’est terminé sur une fin choc, laissant de nombreuses questions dans la tête des joueurs. Sean est-il mort ou seulement blessé ? Qu’en est-il de Daniel ? Quel avenir pour nos copains du camp maintenant que tout a été détruit ? Même si la scène d’ouverture se veut rassurante (on retrouve les deux frères indemnes en pleine conversation dans une belle forêt), on comprend vite qu’il s’agit seulement d’une « dream sequence » quand le plus jeune se jette du haut de la falaise ! Le cri de surprise du joueur se confond avec celui de Sean qui se réveille de ce cauchemar sur un lit d’hôpital. Avec ses cheveux rasés à ras (ça change de sa tignasse de l’épisode d’avant), nous voilà rassurés de le voir vivant mais inquiets de découvrir un grand pansement sur son œil gauche. Eh oui, les amis, le coup reçu dans la scène finale du chapitre 3 a bel et bien éborgné notre héros, ce qui va rendre son aventure (et ses dessins) bien plus compliquée. Surtout qu’il semble que Sean soit « prisonnier » de sa chambre d’hôpital en attendant son transfert vers un centre de détention juvénile.

test de Life is Strange 2 Épisode 4
Même le soleil n’aura pas pitié de ce pauvre garçon !

On the road again

Bloqué entre quatre murs, les mouvements sont donc vite très limités. Il ne nous reste qu’à inspecter tous les recoins de notre chambre pour passer le temps. Après avoir lu les différentes lettres sur sa table de chevet, nous apprenons maintenant que nos anciens camarades sont sains et saufs mais la grande question que tout le monde se pose est : où est Daniel ? Vous vous en doutez, notre héros va vite trouver des indices lui indiquant l’endroit où se cache son petit frère et de là va s’enchaîner un périple éprouvant physiquement et mentalement pour le jeune adolescent. Évasion, vol, longue marche, brûlures, secte chrétienne, humiliation… Telles sont les joies qui vous attendent sur la route ! Autant vous dire qu’il va falloir avoir les nerfs bien accrochés.

Revue de Life is Strange 2 Épisode 4
Et moi qui croyait que ce gamin était l’antéchrist !

Life is Strange 2 : la foi ?

Cet épisode est appelé « Faith » car c’est effectivement ce qu’il va vous falloir, une foi profonde, pour réussir à sauver votre petit frère du nouveau pétrin dans lequel il s’est (encore) fourré. L’originalité de ce chapitre est donc qu’il se passe entièrement sans Daniel (ne pouvant personnellement pas trop supporter ce petit morveux, j’avoue avoir beaucoup apprécié cet aspect), cependant, vers la fin de l’épisode, un personnage surprise arrive à notre rescousse : la mère des deux garçons. En effet, les « orphelins » n’en sont pas vraiment car leur mère les a abandonnés quand ils étaient encore tout jeunes. Même si les retrouvailles vont être (comme vous pouvez l’imaginer) intenses en émotion, j’aimerais mettre un point d’honneur sur ce personnage. Loin des clichés habituels vus dans de nombreuses fictions, cette « maman » est sans regrets vis-à-vis de son abandon et va même jusqu’à établir un beau discours sur le fait que la maternité est subie par beaucoup de femmes par la pression sociale et familiale. J’ai beaucoup apprécié avoir un personnage de fiction amenant (enfin) un discours aussi intelligent, poignant et révélateur d’un tabou sociétal qui fait encore de nombreux ravages à notre époque. La force de Life is Strange 2, c’est qu’il ose briser le silence des non-dits.

Critique Life is Strange 2 Épisode 4 (Faith)
PLOT TWIST : la maman des garçons est en fait… Cersei Lannister !

Pour conclure ce test de Life is Strange 2 : Épisode 4, je dirais que même s’il est légèrement moins bon que le chapitre précédent, cet épisode a su me séduire par de nombreux points. Le fait de se retrouver seul est un véritable plus qui lui donne une originalité par rapport aux autres. De plus, la psychologie des personnages est développée d’une telle façon que je peux dire sans hésiter que la saga des Life is Strange possède l’une des plus grandes qualités scénaristiques jamais vues dans le monde du jeu vidéo mainstream. Le fossé avec le comic Life is Strange est énorme…

La note de la rédaction
  • Gameplay - 10/10
    10/10
  • Durée de vie - 10/10
    10/10
  • Graphismes - 7/10
    7/10
  • Scénario - 9/10
    9/10

Les plus et les moins

✔︎ Enfin débarrassé de Daniel !
✔︎ Des dialogues percutants.
✔︎ La beauté des récaps.

✘ On retrouve Daniel à la fin...

9.0/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

15 Commentaires »

  1. Plus qu’un épisode à sortir, décembre que je lis, c’est super tard entre chaque épisodes. J’attends la sortie en boite de la totale et de pouvoir plonger dans une toute autre histoire que le premier, de tout ce que j’ai lu, cela me donne envie de le voir, ce ne sera pas avant 2020 du coup.

    Pauvre Daniel on lui en veut…..^^

    • Pour le coup, autant pour Life is Strange, attendre tous les épisodes et le faire sur une semaine c’était top (notamment parce que le jeu se passe sur une semaine), autant pour ce second opus, il y a des ellipses entre les épisodes qui correspondent quasiment à l’attente qu’on a entre les releases.
      Donc les faire au fur et à mesure je trouve que ça fonctionne super bien, et ça renforce le côté road movie. Très bien pensé par Dontnod pour le coup.

    • Tout pareil que toi Stephane ! Vivement la sortie du jeu en boîte. Arnaud a très bien noté chaque épisode depuis le 1 ça donne vraiment envie de se plonger dans ce road movie comme le dit Gilles.

    • Oui c’est vrai qu’il peut y avoir une frustration pendant l’attente de chaque épisode mais comme le dit Gilles, cet opus a de grosses ellipses donc ça gène beaucoup moins. J’ai l’impression de suivre leurs aventures sur une année du coup ^^

  2. Avis très similaire au tiens, Arnaud. Un épisode de très belle facture avec une superbe écriture du personnage de Karen. Un peu moins emballé par le culte (c’est bien exécuté mais j’ai trouvé l’écriture par moments un peu plus “facile”).

    Donc un épisode légèrement en deçà des précédents mais qui prépare bien le chemin pour le prochain (et dernier, snif).

    Sinon, l’ost de Morali est toujours aussi top (le thème de Karen/Sean est absolument merveilleux).

  3. J’ai pris du plaisir à lire ton test, et ce même si je n’ai pas encore lancé Life is Strange 2. Je préfère vraiment attendre que tous les épisodes soient sortis afin de les enchaîner. Mais j’imagine que les savourer à leur sortie, avec la notion d’attente, doit vraiment donner une perception différente du jeu.

Laisser un commentaire