Contrairement aux apparences, l’année 2019 n’a été facile pour aucun membre de la Team JSUG. Sur le plan personnel, chacun(e) a traversé des épreuves difficiles, le genre d’épreuves qui façonnent votre caractère et vous rendent plus fort. En ce qui me concerne, je me suis rendu compte à quel point la vie pouvait être ironique : sept mois après la naissance de ma fille, voilà que je perds ma maman. Si je suis capable de m’adresser à vous aujourd’hui, c’est parce qu’il faut aller de l’avant. J’ai pris du recul. Je crois que la fin de l’histoire n’est pas une fin, la boucle n’est jamais bouclée. Le sens de l’histoire est à chercher non dans son dénouement, mais dans son déroulement. Le sens de la vie, c’est ça.

Je suis un gameur.com n’a jamais cessé de vous servir

S’il y a bien une chose qu’il faut retenir en 2019, c’est que malgré les difficiles épreuves traversées (la disparition d’êtres chers, les maladies, les séparations etc.), la Team JSUG n’a jamais chaviré, la Team JSUG a toujours brisé les vagues pour atteindre sa destination : vous servir. Nous avons mis nos émotions de côté, composé avec toutes les contraintes possibles et inimaginables pour vous satisfaire et continuer à développer notre modèle. Ce modèle, comme vous le savez, est basé sur la mise en place d’une ligne éditoriale sincère, la rédaction d’articles irréprochables tant sur le fond que sur la forme, une liberté d’expression mais aussi de créativité, la rémunération de tous nos chroniqueurs (car la rédaction web est un métier comme tous les autres), une égalité femmes-hommes réelle et totale, la compensation de nos émissions de CO2 via la participation à des programmes de reforestation, enfin, une communication transparente avec notre lectorat.

La qualité plutôt que la quantité, la nécessité de se réorganiser

En 2019, nous n’avons publié que 117 articles (au lieu de 116 articles en 2018). Pourtant, après le remplacement de Johanna par Emilie, Coline est venue étoffer les rangs de l’équipe éditoriale. Comment l’expliquer ? Eh bien à présent, en tant que jeune papa, je n’ai clairement ni le temps, ni l’énergie, de produire autant d’articles que par le passé, sans compter que comme tout le monde, j’ai un travail, une famille, des tâches et responsabilités diverses au quotidien. Et c’est à peine si j’ai le temps de jouer ! La Team JSUG s’est donc réorganisée tout en soignant son leitmotiv : « La qualité plutôt que la quantité ». Aujourd’hui, j’assume totalement mon rôle de chef de projet. En tant que rédacteur en chef, je relis, corrige, modifie, optimise et perfectionne les articles de mes collègues. C’est aussi moi qui crée les illustrations du site, gère le référencement, lance les campagnes marketing, anime les réseaux sociaux et fais le relai avec les éditeurs et développeurs.

À noter que Pierre-Yves m’aide beaucoup sur le webzine. En sa qualité de rédacteur en chef adjoint, il me permet de me libérer du temps afin d’accomplir mes nouvelles fonctions.

Bilan : les statistiques de Je suis un gameur.com en 2019

La Team JSUG, une micro-influenceuse

Sur le plan purement statistique, en 2019, nous avons fait mieux qu’en 2018 à tous les niveaux, bien que la hausse des chiffres soit à relativiser. En effet, nous avons généré 243 500 visites au lieu de 233 398 un an plus tôt. En 2019, nous avons attiré moins de visiteurs sur le site (148 100 au lieu de 160 416) mais cela est une bonne nouvelle car cela signifie que nous avons amélioré notre taux d’engagement. Le nombre de commentaires (1 224) reste stable d’une année sur l’autre. Là où nous sommes moins forts, par contre, c’est sur les réseaux sociaux puisque notre progression y est faible. YouTube ne compte pas, puisqu’il s’agit d’une entité entièrement gérée par moi-même.

Des revenus en légère hausse

Tandis que la rémunération des rédacteurs de JSUG n’a pas évolué (entre 30 € et 60 € mensuels par chroniqueur), nos revenus en 2019 ont augmenté d’un poil (1 304,64 € contre 1 155,13 € en 2018). Toutefois, nous sommes loin d’être rentables. Être visible sur internet est particulièrement difficile, la démocratisation des Ad Blockers nous empêche de nous épanouir financièrement, nos lecteurs ont du mal à changer leurs habitudes de consommation, ce qui est compréhensible.

En outre, en raison de nos faibles revenus et de nos charges qui ne cessent d’augmenter, aucun recrutement n’est prévu en 2020. En effet, nous comptions enrôler une illustratrice pour animer la rubrique The Art of Gaming. Mais il va nous falloir attendre…

  • Montant total des revenus perçus via l’affiliation (Amazon, Fnac) ➜ 93,32 € ;
  • Montant total des revenus perçus sur Youtube ➜ 573,16 € ;
  • Montant total des revenus perçus via des articles tiers ➜ 638,16 €.

En 2019, JSUG a vendu quelques articles sponsorisés à des sociétés désireuses de communiquer autour de leurs produits. Si vous ne vous en êtes pas rendus compte, cela signifie que nous avons bien fait notre travail et que lesdits articles entraient parfaitement dans notre ligne éditoriale. Malgré les nombreuses sollicitations, JSUG ne choisit que des sociétés qui vendent des produits entrant dans sa thématique ou qui ont développé la même image que la sienne.

Team JSUG : compensation des émissions de CO2
JSUG a compensé ses émissions de CO2 en 2019.

Comment pouvez-vous nous aider ?

Si vous souhaitez aider JSUG à l’avenir, vous avez plusieurs solutions : soit acheter n’importe quel produit sur Amazon ou autre en passant par nos liens affiliés (nous touchons une commission de 5 % sur la vente de l’article), soit visionner une publicité via notre lien uTip. Cette plateforme qui met en avant les petits créateurs de contenus nous permet de gagner 0,05 € par visionnage.

Nos souhaits et espérances pour 2020

Jusqu’ici, pour des raisons qui nous dépassent quelque peu, JSUG n’a pas eu l’occasion de travailler avec certains éditeurs tels que Nintendo, Ubisoft et Bandai Namco. En 2020, nous espérons pouvoir démarrer une collaboration avec ces entités.

En 2020, nous souhaitons également participer à un salon professionnel du jeu vidéo. Cela fait plusieurs années que la Gamescom nous invite à couvrir l’événement, mais à chaque fois, nous avions dû décliner cette proposition. Espérons que l’année 2020 sera la bonne !

Pour finir, nous voulons continuer à nous renouveler. Grâce à Coline, nous avons la chance d’explorer le monde merveilleux des jeux indépendants, ce qui n’était pas vraiment le cas il y a un an de ça. Cela nous rend clairement plus complets dans notre démarche. Mais il y a encore tant de dossiers, articles et chroniques que nous pourrions produire sur des thématiques fascinantes et insoupçonnées ! En tout cas, JSUG continuera à vous servir, et le fera bien, avec passion, dévouement et sincérité. Bonne année 2020 à toutes et à tous !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

15 Commentaires »

  1. Courage Eric ! 2020 sera une bonne année pour JSUG pour sûr ! Merci pour ce récapitulatif qui m’a, entre autres, apporté une info importante, c’est de passer par le lien du site vers Amazon pour passer mes commandes…et j’en passe souvent ? Si j’avais su ça……?☺️Et l’ouverture vers les Nintendo, Ubisoft, Bandai et Cie = hyper important, je trouve. En tout cas, la qualité du site est là et bien là, bravos les p’tits loups, vous êtes de bons pros. Merci, un bel avenir à nous tous et ben, on continue !!!??! Bisouxxx de Mamijo

    • Coucou MiJo ! Merci pour tes encouragements ! La vie est ainsi faite, il faut aller de l’avant. Oui, si tu passes par nos liens Amazon pour faire tes achats ça pourrait pas mal nous aider ! Techniquement, nous sommes déjà supposés travailler avec Nintendo et Bandai Namco. Ubisoft fait le sourd d’oreille depuis le début. Merci pour tout, tu sais bien qu’on se donne tous à fond ! Bises !

  2. Une fois de plus vous êtes claires, sincères, honnête et surtout indépendants, en résumé vous êtes passionnés ! Continuez à rester tel quel !

    Courage à tous,j’ai connu une fin d’année 2018 difficile avec une épreuve à surmonter mais c’est comme ça, si la vie était facile cela se saurait !

    Dans une moindre mesure, c’est un peu comme le JV, les jeux qui sont difficiles sont ceux qui nous rendent “fiers” et plus “forts” car on fini par réussir 😉

    • Salut Alex ! Bonne année à toi ! Au nom de la Team JSUG, je tiens à te dire que nous sommes très contents de ton retour. C’est clair que la vie n’est pas facile. Parfois j’aimerais tout simplement retomber en enfance ^^.

  3. Tu parles ce n’est pas toujours évident, perdre ma mamie en 2019, alors que je l’aimais tant, n’est pas tous les jours faciles. Malheureusement le prix de la vie, c’est accepter de Dead (je le met en anglais, en français ce n’est pas un beau mot). Ils ont quand même abattu beaucoup de boulot cette année la team..

    Pour les revenus, je pense que c’est Bruno qui remplit vos poches en achetant et tout ^^.

    Faudra le temps mais ça ira un peu mieux, comme moi pour ma maman, ben si elle t’a mis au monde ce n’est pas pour pleurer, c’est pour que tu profites de la vie. Ce n’est pas ça qui va te remonter le morale.

    Je ne souhaite à personne de vivre quelque chose comme ça ou des sales moments dans la vie financier, physique, cela n’a rien d’amusement et d’ailleurs parfois on reçoit un mail avec dedans disant que la personne a le cancer et qu’elle vous donne toute sa fortune, moi je me dis franchement ne demande jamais à avoir cela, parce que tu ne sais pas ce que c’est, c’est tout sauf amusant.

    • Oui c’est tout à fait vrai. Tout peut survenir très rapidement, sans prévenir. C’est pour ça qu’il faut s’accrocher à la vie et la mordre à pleines dents (Sawyer en sait quelque chose XD). Ah je ne suis pas le seul à recevoir ce genre de mails foireux, ça me rassure !

  4. Félicitations à l’ensemble de l’équipe pour le travail fourni. Vous fédérez autour de vous une communauté de gens fort sympathiques, avec qui j’ai le plaisir d’échanger et de partager aussi des sessions de jeu !

    Je vous souhaite à tous du courage face aux épreuves, de prendre bien soin de vous en 2020 et de bien vous épanouir durant cette nouvelle décennie.

    La team JSUG est une belle famille, je suis de tout cœur avec vous.

  5. Bonne année à toute l’équipe ! Vous lire au quotidien est un vrai plaisir et étant donné votre démarche sincère on est obligé d’adhérer à vos initiatives. Malgré les difficultés JSUG continue à grandir et c’est le plus important. Merci et bravo pour tout ce que vous faites pour nous ! ?

  6. Salut Eric ! Je ne commente pas tout le temps mais j’aime beaucoup lire JSUG : vous avez des articles de qualité ainsi que votre sincérité et votre transparence font du bien ? comme à l’image de cet article bilan ^^
    L’équipe a fait preuve d’un grand courage, car continuer à trouver la force d’écrire malgré les épreuves et les pertes est quelque chose de difficile. Félicitations à toute l’équipe !
    Je vous souhaite une année 2020 pleine de belles aventures, de surprises, de croissance et de réussites.

    En attendant je vais vous suivre et vous soutenir sur UTIP ?

    P.S.: Je ne savais même pas qu’on pouvait compenser les émissions de son site web/blog, aussi je me suis permise de créer un compte chez Tree Nation. Merci pour l’inspiration, car la protection de l’environnement est un sujet qui me tient à cœur.

    • Coucou Lisa ! Merci pour tes gentils mots et tous ces compliments ! Merci, c’est gentil pour uTip (on fera de même sur ton compte, cela va de soi). Super ! Tu as bien raison, il faut essayer de faire passer le message, surtout quand ça permet de servir une bonne cause (voire même une cause essentielle ; dommage qu’il y en ait encore qui ferment les yeux devant les enjeux climatiques…) !

  7. Quelle belle année !! Et félicitations à toute la team et évidemment toi, Eric.

    Heureux de voir que tu tiens toujours aussi bien la barre contre vents et marées et que la bateau JSUG vogue droit dans ses vagues vers un horizon toujours aussi radieux fait d’intégrité, d’intelligence et de passion.

    Je regrette pas de suivre le sillage (ok, j’arrête ma métaphore maritime, promis).

    Je vous souhaite évidemment une super année 2020 pour se lancer à l’abordage de la nouvelle décennie (oui, j’avais promis, je sais, désolé ^^).

    • J’ai oublié de répondre à ton commentaire… ^^ Heureusement que tu parles en métaphore, car dans la vraie vie, je pense que sur un bateau je nous ferais tous couler… XD. En bons flibustiers que nous sommes (je viens d’avoir une révélation : PY avec un bandana sur le crâne ça serait grave stylé), pas question d’amarrer de sitôt, nous mettons le cap vers… euh… bordel je suis pas aussi doué que toi pour ce genre de trucs XD

      • Oublié, la belle excuse mon capitaine… Tu t’exposes à la mutinerie. ^^

        Quant à PY avec un bandana sur le crâne, je vois parfaitement (et l’anneau en or à l’oreille). Quant aux métaphores… pendant qu’il y en a qui sont à la vigie, nettoient le pont et s’occupent des cordages et gréements, faut bien qu’il y en ait d’autres qui tiennent le journal de bord.

Laisser un commentaire