Final Fantasy VII Remake est certainement l’un des jeux vidéo les plus attendus de l’année. D’ailleurs, grâce à son tonton préféré, Pierre-Yves a eu la chance d’obtenir la version qu’il espérait tant et s’est amusé comme un petit fou pendant le confinement ! En attendant son test du jeu qui s’annonce d’ores et déjà épique, je vous propose un bref unboxing de l’Édition Deluxe de Final Fantasy VII Remake, version qui m’a coûté 89 € et qui est désormais en rupture de stock. Regardons tout cela ensemble !

Une Édition Deluxe de Final Fantasy VII Remake très satisfaisante

unboxing Final Fantasy VII Remake Édition Deluxe
La très belle boîte de l’Édition Deluxe de Final Fantasy VII Remake.

L’Édition Deluxe de FF7R se présente dans un boîtier en carton souple du plus bel effet. La boîte, qui arbore le logo du jeu tout en relief, fait la même taille qu’un jeu PS4 en termes de dimensions, mais est forcément plus épaisse. Cela est bien normal puisqu’elle héberge tout un tas de goodies et autres bonus physiques très appréciables. Quelques images cliquables plus bas pour vous montrer tout ça !

En effet, la version Deluxe de Final Fantasy 7 Remake contient plusieurs objets de valeur tels qu’un steelbook exclusif à l’effigie du célèbre Sephiroth, l’antagoniste du jeu étant entouré de flammes. Sur la face arrière du steelbook, on trouve simplement un fond noir avec le logo Final Fantasy VII Remake qui apparaît en son centre. Le deuxième objet de valeur de l’Édition Deluxe de FF7R, c’est un petit artbook de 64 pages qui regroupe nombre d’illustrations des personnages du jeu, de son bestiaire, de ses environnements, et j’en passe. À noter que la préface de l’artbook est écrite en anglais et en japonais. Elle nous est proposée par Yoshinori Kitase, le producteur de la série Final Fantasy, en personne !

Une mini OST que l’on aurait sans doute préféré intégrale !

À l’intérieur de la boîte, on trouve un dernier bonus physique, à savoir une mini OST au format CD qui est présentée dans une pochette souple assez sobre. Le CD contient douze morceaux issus de la bande originale du jeu, laquelle est, je peux déjà vous le dire, vraiment exceptionnelle. Cela dit, je trouve cela dommage de ne pas pouvoir profiter de la soundtrack intégrale du jeu. Pour se racheter, le CD de la bande son affiche fort heureusement un Cloud qui adopte une pose charismatique. Pour terminer, un code permettant de télécharger le matériau d’invocation Pampa (tu sais, le petit cactus qui lance des épines) trouve aussi sa place dans la boîte du jeu, dont la jaquette est pour le moins classique, mais où sont renfermés deux CD (le premier permet d’installer les données du jeu, le second sert à jouer).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour conclure cet unboxing de l’Édition Deluxe de Final Fantasy VII Remake, je dirais qu’elle vaut son prix. Pas d’entourloupe de la part de Square Enix ! Si vous voulez un unboxing plus complet, je vous recommande la vidéo ci-dessous. En plus, vous pouvez même entendre Mia qui crie en arrière-fond !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

10 Commentaires »

  1. Elle est bien garnie cette édition deluxe ! Pour 20€ de plus que la version standard tu as quand même un artbook, un steelbook etc. J’en suis au chapitre 6 du jeu, c’est une tuerie ce FF7R !!

  2. J’ai essayé la démo, On est hyper assisté si on veut, n’aimant pas les final fantasy à cause du tour par tour. C’est une série où je connais peu de chose, celui-ci est plus fait pour moi , au moins on peut apprécier l’histoire sans se prendre la tête. C’est déjà un bon point parce que les scènes cinématiques depuis le début on toujours été d’une beauté qui me happe devant l’écran. Il doit peser pratiquement 100 gigas si deux dvd ? fin Androïde P-Y en dira plus surement

    • En vérité on n’est pas si assisté que ça. Les combats de la démo sont faciles, ça se corse vraiment par la suite ! En tout cas les combats sont vraiment jouissifs dans ce jeu, ça faisait longtemps que j’avais pas pris autant de plaisir ! Je pense aussi que c’est un jeu qui a pour vocation de faire connaître la licence aux néophytes. Tu en sauras plus dans le test de PY ainsi que dans ma vidéo d’accompagnement ! 😉

  3. Final Fantasy VII classique était en rupture de stock. Avec Hauntya, on s’est repliées sur cette édition, justement. Elle était disponible sur Micromania. C’est un très bel objet de collection et j’ai vraiment hâte de lancer le jeu !

Laisser un commentaire