Mon 66ème trophée platine : Ratchet & Clank

Le trophée platine du remake de Ratchet & Clank (sorti en 2016) est désormais le 66ème remporté par le boss de JSUG.

Comme vous le savez, la vie de famille, le travail et les divers loisirs auxquels je m’adonne font que ma liste de jeux en retard ne cesse de s’allonger… Mais vous me connaissez, je suis quelqu’un de très persévérant ! Il y a peu, j’ai décroché mon deuxième trophée platine de l’année sur Ratchet & Clank, jeu développé par Insomniac Games et sorti il y a huit ans.

Il y a huit ans… Cela me fait bizarre d’écrire cela, le temps passe si vite ! À ce rythme-là, je ne suis pas prêt de m’attaquer à Ratchet & Clank: Rift Apart Mais peu importe, laissez-moi vous parler de la conquête de mon 66ème trophée platine sur Ratchet & Clank.

Trophée platine de Ratchet & Clank : la théorie du vide

cartes des trophées du jeu vidéo Ratchet & Clank (2016)

Entre 2016 et 2024, huit ans se sont écoulés. Dans l’industrie du jeu vidéo moderne, huit ans, cela représente un véritable gouffre ! La recette des jeux Ratchet & Clank est bien huilée : des graphismes aux couleurs chatoyantes, des dialogues débordant d’humour, de l’action et des explosions dans tous les sens. Il est rare que je ne prenne pas mon pied sur les jeux de cette licence ! Eh bien huit ans après sa sortie, le reboot du premier épisode des aventures du Lombax et de son ami robot m’a plutôt déçu… C’est comme si j’avais reçu un code promo Casino777 et que finalement, la machine à sous sur laquelle j’avais misé le bonus ne m’avait pas donné ce que je voulais.

En vérité, l’erreur de ce jeu Ratchet & Clank est qu’il est basé sur un film sorti la même année. Film que je ne compte pas voir, c’est ballot (désolé pour les fans de Squeezie) ! Je pense bien que voir le long métrage est obligatoire pour pouvoir suivre le scénario du jeu, qui livré tel quel, semble très dépouillé. C’est simple : j’ai eu l’impression de jouer à un jeu raconté dans les grandes lignes, avec d’énormes ellipses temporelles entre chaque chapitre. Ce qui est également vraiment dommage, c’est que je n’ai pas eu le sentiment de retrouver le duo mythique qui avait marqué mes jeunes années de gameur, car finalement, les interactions de Ratchet et de Clank dans le jeu sont fortement limitées.

Reste que je suis devenu le héros des héros !

Cependant, n’oublions pas que je vous écris ces lignes en tant que chasseur de trophées PSN, et qu’un jeu Ratchet & Clank, ça se platine coûte que coûte ! Cela a été fait pour ma part au bout d’une bonne vingtaine d’heures d’effort. En obtenant les 47 trophées du jeu, je suis devenu Le héros des héros, et au final, malgré ma déception initiale, la chasse au trophée ultime n’a pas été déplaisante grâce au gameplay bien nerveux du jeu.

Ratchet & Clank : le jeu vidéo (2016)
Le remake de Ratchet & Clank m’a un peu laissé sur ma faim.

En effet, on ne peut pas retirer à Ratchet & Clank ses quelques qualités : les maps jolies et bien équilibrées du jeu, l’arsenal ultra-jouissif dont dispose notre Lombax, et la rejouabilité. En parlant de ce dernier point, il est impossible d’obtenir le trophée platine de Ratchet & Clank sans passer par l’incontournable Mode Défi. Durant cette dernière phase, il vous faudra faire attention à quelques trophées, notamment à ceux qui vous demandent de faire évoluer vos armes au maximum (une formalité grâce aux coefficients multiplicateurs dudit mode, bien que toutes les faire monter au rang le plus haut nécessite un peu de temps). Personnellement, c’est le trophée Discomeurtre qui demande selon moi le plus de concentration. En effet, pour ce dernier, vous devez utiliser le Groovitron contre tous les types d’ennemis du jeu ! Bref, j’en ai fini avec Ratchet & Clank ; place au prochain platine !

Collection trophées platine Sawyer-Ford34 #66

PARTAGER SUR :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Publications suggérées

Une réponse

  1. Je n’ai pas vu le film, j’avais bien aimé, au début c’est un peu petit la map, puis ça évolue bien. Après je trouve qu’ils ne valent pas ceux de la Playstation 3, ceux-là je les avais bien appréçié sauf celui qui était en multi, que je n’avais pas pris.

    Après Rift Apart, je le trouve léger, même si j’aime bien Rivet. Disons que monter dans son vaisseau spatial et sionner la galaxie librement en se posant sur chaque planète avec son lot d’ennemi serait tellement plus fun, il y a un épisode qui se rapporche de ça dans la série mais qui n’avait pas été assez loin dans la liberté de parcourir le jeu.

    Mon 1er platine sur Ps5 c’est peut-être bien rift apart et mon 4ème c’est tout récent Scars Above.

    Je trouve qu’il commence à y avoir trop de trophées rébarbatifs, trop long à obtenir et plus envie de rester 50 heures sur un même jeu.

    Bravo pour ton 66ème platine !

Laisser un commentaire

Je suis un gameur.com utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et à la loi nationale en vigueur, vous êtes informés que vos données font l'objet de traitements. Pour plus d'informations, vous êtes invité à consulter les mentions légales et conditions d'utilisation du site, qui déterminent notamment quelles données sont collectées et traitées, dans quelles finalités (dont des activités de marketing et de prospection), qui en sont les destinataires et quelle est la durée de conservation. Les droits dont vous disposez ainsi que les modalités d'exercice de ceux-ci y sont également exposés.

Fermer