Pour certains gameurs, c’est une maladie, pour d’autres, une véritable passion. La chasse aux trophées, ou succès, est bien plus qu’un passe-temps, c’est une philosophie. Ces petites récompenses purement honorifiques sont apparues pour la première fois en juillet 2008 et dès 2009, elles furent systématisées à tous les jeux. Il existe quatre types de trophées (bronze, argent, or et platine) et leur obtention varie selon la difficulté des objectifs à remplir. Vous qui suivez certainement la chronique I am the trophy boss, vous savez que je suis un chasseur de trophées dans l’âme. Je m’efforce en effet de débloquer le trophée platine de chacun de mes jeux. Pourtant, je n’ai pas toujours été comme cela et même si j’ai fini tôt ou tard par tomber dans cette addiction – n’ayons pas peur des mots –, il s’avère que la chasse aux trophées présente en réalité bien des avantages.

Cela augmente la durée de vie du jeu

Chasser les trophées est le meilleur moyen d’augmenter la durée de vie du jeu en question. En ce qui me concerne, cela me permet aussi de rentabiliser mon achat. S’il faut au minimum un walkthrough pour terminer un jeu, deux voire trois seront nécessaires pour en débloquer tous les trophées. Partir à la chasse aux trophées est donc un excellent moyen de retourner un jeu dans tous les sens et d’en percer les moindres secrets. C’est aussi une façon d’appréhender le jeu différemment selon que ce dernier propose plusieurs fins alternatives ou non. Pour vous donner une idée du temps investi dans la conquête des trophées d’un jeu, WWE 2K16 a occupé la moyenne des joueurs pendant 30 heures. Or, pour décrocher le platine de ce jeu de catch, il m’a fallu m’acharner pendant plus de 100 heures.

Cela fait de toi un bien meilleur joueur

L’un des autres bienfaits de la chasse aux trophées, c’est que cela te permet de développer des skills, et cela est d’autant plus vrai lorsque tu es un trophy hunter généraliste comme moi. Je joue à toutes sortes de jeux mais il faut bien avouer que certains sont très coriaces. Afin de mettre la main sur le Saint Graal, tu es bien souvent obligé de te surpasser. Et à force de sans cesse chercher à améliorer tes performances, tu finis par devenir un meilleur joueur. C’est par exemple grâce à la chasse aux trophées que je suis parvenu à afficher un bon niveau aux jeux de combat et FPS militaires.

Cela te permet d’être plus exigeant

Très honnêtement, vous n’imaginez pas le nombre de jeux dont les trophées sont buggés. Et lorsque tu chasses justement ces petites récompenses, ça te rend littéralement dingue ! Ubisoft est un spécialiste en la matière et certains studios indépendants semblent eux aussi avoir du mal à aligner deux pauvres lignes de codes. La chasse aux trophées te permet de juger de la qualité d’un soft, de savoir si les développeurs ont bien fait leur travail et t’évite bien des peines à l’avenir. À titre personnel, il y a certaines licences auxquelles je ne toucherai plus tout simplement parce que j’ai eu le malheur de tomber sur un exemplaire du jeu dont les trophées sont buggés.

Cela est bon pour l’égo et la confiance

La chasse aux trophées, ça représente énormément de temps, d’énergie et d’efforts. Les chasseurs de trophées se donnent quoi qu’il arrive beaucoup de mal pour obtenir ces récompenses virtuelles et ils ont le droit d’exhiber leurs collections. Quand tu entends la mélodie du trophée platine qui retentit, tu as un frisson qui parcourt tout ton corps. Tu es fier, rassasié selon les cas. Il n’y a rien de mieux que la chasse aux trophées pour gagner en estime de soi car après être venu à bout d’un jeu difficile, tu te dis que tu as vraiment la force de déplacer des montagnes.

Cela te permet de te faire des amis

Si j’ai très rarement recours à l’aide, il m’arrive parfois de « booster » un trophée avec d’autres joueurs en ligne. Cela est un super moyen de faire connaissance avec les autres gameurs et, éventuellement, cela te permet même de te faire des amis. Personnellement, la plupart des joueurs avec qui je me suis lié d’amitié sont soit Belges, soit Canadiens. Je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça. Si nous entretenons des relations purement virtuelles, il est certain que si je les voyais en vrai je passerais un excellent moment avec eux autour d’une bière ou d’un café !

Voilà en ce qui concerne les bienfaits de la chasse aux trophées dont vous ne soupçonniez pas l’existence. Cependant, la chasse aux trophées présente également certains défauts que je n’hésiterai pas à souligner dans un prochain volet de I am the trophy boss !


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

12 Commentaires »

  1. Je suis toujours impressionné par les chasseurs de trophées, j’ai pour ma part joué trop longtemps aux MMo pour avoir autre chose qu’une relation amour-haine avec les succès. Ce qui ne m’empêche pas d’y jeter un oeil et de trouver dommage la tendance de certains devs à cacher tout ou une partie des succès de leurs jeux.

    Sinon, j’ai un jeu pour toi : http://store.steampowered.com/app/259680/ 😀

  2. Je te reconnais bien la avec cet article, tu me donnerais presque envie de me remettre à la chasse ! 😉

    Je trouve ça dommage par contre de se couper de certain jeux uniquement à cause des trophées. Toi tu parles de succès buggés et je peux comprendre, mais j’en connais d’autre qui évite un jeu car le platine est trop dur… comme celui de Furi dernièrement qui demande clairement de faire du superplay et du speedrun pour l’avoir. C’est clairement dommage. ^^

  3. Entre cet article, et celui sur les enfants, j’avoue apprécier la petite portée psychologique de ces sujets abordés ! Quoiqu’il en soit, je ne suis pas du tout addict des trophées, je fais surtout les jeux pour l’histoire et l’exploration. J’arrête avant de les avoir faits à 100%. Cependant, même pour moi, j’avoue qu’il est très grisant d’avoir ces trophées, comme des récompenses. J’avoue même regarder régulièrement la liste des trophées proposés, pour voir ce que je n’ai pas encore fait sur le jeu, et qui vaut le coup d’œil. Je ne me concentre que sur les trophées dont j’ai envie, ou qui sont à ma portée, mais ils permettent vraiment de ne pas passer à côté de bien des possibilités ou merveilles d’un jeu. Il est dommage que les telltale games aient bâclé la distribution de trophées, du moins sur play station, mais ils valent le détour, donc tout est à relativiser, également !

Laisser un commentaire