Mes amis, à l’heure où je vous parle, moi et ma copine nous la coulons douce à Bayahibe, en République Dominicaine. Nous avons décidé d’y faire escale pendant une petite semaine, car comme vous le savez maintenant, nous adorons voyager. Mais surtout, nous avions grand besoin d’une pause, de prendre du temps pour nous avant notre grand retour en France, où beaucoup de choses nous attendent. Je vous vois tout de suite venir ! Vous vous dites qu’il y a cinq mois de cela, je vous avais pourtant dit que nous avions la ferme intention de nous installer durablement au Canada, à Montréal qui plus est. D’ailleurs, si vous êtes arrivé tardivement sur le blog et que vous avez manqué cet épisode important de notre vie, il se trouve ici.

Avant de vous révéler pourquoi nous avons décidé de rebrousser chemin, j’ai envie de vous dire que ce billet, cela fait un petit moment que je le prépare, avec une certaine anxiété d’ailleurs, tout simplement parce que j’ai peur de perdre la face. Mais ce qui est sûr, c’est que je ressens le besoin de me confier à vous, notamment à certains et certaines d’entre vous en particulier, ces personnes avec qui j’ai tissé de vrais liens d’amitié après un peu moins d’une année de blogging. Pourquoi avoir quitté le Canada alors que c’était mon rêve d’y aller ? Pourquoi rentrer en France alors que j’avais dressé un portrait très noir de mon pays ? Pour la deuxième fois, je vous ouvre mon coeur et vous parle en toute honnêteté.

Le Canada, un Eldorado ? Non, le vrai or, ce sont les voyages !

Dans un an, j’aurai 30 ans. Pour beaucoup, c’est un cap délicat à passer. Parfois, moi aussi j’y pense. Je vois tous ces cheveux blancs pousser sans ma permission, je vois des rides se dessiner sur mon visage sans que je puisse rien n’y faire. Mais finalement, tout cela ne m’inquiète pas vraiment car je suis conscient de la chance que j’ai eu. Ces trois dernières années, Laetitia et moi avons voyagé dans plus de dix pays différents. Et puis surtout, nous avons fait le choix incroyable de vivre en Australie, puis à Malte. Les voyages, l’expatriation, vous aident à vous extirper de votre cocon, de votre zone de confort. Ils vous aident à grandir, à comprendre qui vous êtes réellement et vous offrent une ouverture d’esprit qu’il est impossible d’acquérir en restant chez soi.

Devant le succès que rencontre le Canada auprès des Français, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas passer à côté de cette opportunité. Je vous avouerai que cette idée venait surtout de moi… Si finalement le Canada ne nous aura pas offert ce que nous attendions de lui (un bon travail, un bon salaire notamment), il nous aura tout de même permis de vivre dans l’une des villes les plus géniales qui soient : Montréal. Et puis surtout, nous y avons rencontré des personnes formidables, qui ont la main sur le coeur et qui occuperont toujours une place importante dans nos mémoires. Cependant, le Canada fut surtout pour moi synonyme de révélation. Mon expérience au pays du sirop d’érable sera toujours un moment très symbolique dans ma vie.

Je n’oublierai jamais le Canada car il m’a ouvert les yeux

En Amérique du Nord, j'ai vécu des expériences géniales ! Je suis passé à la télévision américaine par exemple !
En Amérique du Nord, j’ai vécu des expériences vraiment énormissimes !

Oui, le Canada restera un symbole ancré dans mon coeur. J’y étais allé dans l’idée d’y faire carrière, de m’enrichir. Mais bizarrement, il aura suffi d’un seul entretien pour que tout bascule. Je me souviendrai toute ma vie de ce matin pluvieux. J’avais pris le métro en direction du boulevard Pie-XI. J’avais rendez-vous avec le PDG de Bug Tracker, une entreprise de localisation et d’assurance qualité travaillant pour le compte d’Ubisoft, de Square Enix et d’Electronic Arts. L’entretien avait été court et on ne m’avait fait aucune proposition car dans mon cas, tout projet était vraisemblablement irréalisable. Il faut dire que je ne possédais pas de visa. J’avais fait tout ce chemin pour rien. Je suis rentré chez moi dépité. Mon rêve canadien s’était écroulé en un instant. Moi qui pensais avoir des compétences à faire valoir, et qui espérais m’appuyer sur mes plus solides expériences, j’étais finalement tombé de très haut.

Je me suis beaucoup remis en question. Je me suis demandé si le métier de testeur était vraiment fait pour moi. Je savais bien que non. Et surtout, je savais que travailler pour une entreprise était trop contraignant. J’avais eu affaire à un gars qui ne m’avait pas posé la moindre question à mon sujet. Il ne parlait que de lui, de son entreprise, de ce que lui recherchait et voulait, et il n’était résolument pas prêt à faire la moindre concession. Pire encore : il n’avait même pas consulté mon CV et s’était mis à penser que je n’y connaissais rien par rapport aux jeux vidéo. À l’instar d’autres entretiens que j’ai pu passer en France, j’avais eu un mûr en face de moi. « Que ce soit ici ou ailleurs, à quoi bon perdre ton temps avec des pseudo-entrepreneurs incapables d’écouter les autres ? », me suis-je dit.

J’ai décidé de devenir un rebelle intelligent

Alors j’ai pris la décision de me lancer tout seul, comme un grand. À la base, mon métier, c’est la rédaction web. Pendant sept ans, j’ai produit du contenu pour des sites web souhaitant se positionner sur certains mots-clés. Je suis un analyste SEO, le journalisme digital et le référencement, ce sont mes grandes spécialités. D’ailleurs, c’est certainement pour cela que Je suis un gameur.com parvient à décoller sans trop d’efforts aujourd’hui. En France, je possède déjà un statut en tant qu’auto-entrepreneur. Mais je ne m’étais jamais dit que cela valait la peine d’explorer cette piste. Démarcher des clients, nouer des contacts, signer les premiers contrats, ce n’est vraiment pas une mince affaire. Mais depuis début septembre je m’y suis mis à fond. Et pour le moment, ça marche plutôt pas mal !

Je repense la stratégie de sites leaders dans leurs domaines, et je prête même ma plume à certaines grosses enseignes comme L’Internaute.com, Mon Portail Financier.fr ou encore la Fnac. J’ai pris la décision de gagner ma vie tout en veillant à mon confort et à mon bien-être. Le matin, je me lève à une heure raisonnable mais je finis rarement ma journée de travail après 16 heures. Je travaille de chez moi en pyjama. Je fais des pauses quand j’en ai envie. Si demain je veux prendre des vacances, je peux le faire sans le moindre souci. Je n’enrichis pas de patron. Le patron, c’est moi. Il n’y a personne pour me juger ou me surveiller. Je suis l’architecte de ma propre vie et croyez-moi, cela fait un bien fou ! Jamais je ne me suis senti aussi épanoui au travail, j’aime mon métier, j’aime écrire, et je peux le faire en totale autonomie tout en gagnant ma vie. Je suis fier et heureux d’avoir pris cette décision, et cela est en grande partie dû à mon expatriation (très courte) au Canada.

Je suis un gameur.com : mon deuxième métier

je-suis-un-gameur
On meurt de ne pas oser. Alors j’essaie de faire preuve d’audace au quotidien.

Mais en quoi tout cela concerne-t-il le blog ? La rédaction web occupe et continuera à occuper la majeure partie de mon temps. Mais Je suis un gameur.com est un projet qui me tient à coeur et que je souhaite continuer à développer. Vous savez, posséder un blog sur les jeux vidéo, c’est déjà faire un pas dans le métier. Il y a des éditeurs qui sont impressionnés par notre travail et qui nous contactent pour des partenariats. Nous en avons refusé beaucoup dans un souci d’éthique, car nous ne voulons pas mentir à nos lecteurs. À l’heure actuelle, seuls Koei Tecmo, Square Enix et Ubisoft nous ont convaincu de travailler avec eux. Bon, on ne va pas se mentir, c’est quand même déjà excellent pour un blog aussi jeune que le nôtre.

Je vous avouerai que personnellement, je me sens totalement décomplexé. Mais je garde les pieds sur terre et je refuse de prendre la grosse tête. Après tout, il y a six mois de cela, je ne pensais pas que le blog serait aussi populaire. Pour autant, il serait stupide de s’arrêter en si bon chemin alors que tout semble nous réussir en ce moment. C’est pourquoi nous allons passer à l’étape supérieure. Aux alentours du 07 novembre prochain, nous convertirons Je suis un gameur.com en un blog professionnel. Cela signifie que nous quitterons WordPress.com et migrerons le blog vers un autre hébergeur, moyennant des frais importants. Le blog nous appartiendra alors totalement (vous n’êtes pas sans savoir que tout blog hébergé par WordPress.com reste la propriété de WordPress.com). Nous allons enfin pouvoir virer ces vilaines pubs sans rapport avec les jeux vidéo qui gâchent le paysage et personnaliser le site à notre façon, en y ajoutant des nouveautés !

Des nouveautés importantes sur le blog

Joanne a beaucoup d’exams à préparer. Quand à moi, je ne serai opérationnel qu’à partir du 07 novembre, donc ne vous attendez pas à de nouvelles publications avant cette date. Qui plus est, il y aura une grosse maintenance qui sera opérée durant la première semaine du mois de novembre. Il se peut donc que vous ne puissiez pas accéder au site tout de suite.

Un site plus agréable et plus intuitif

Néanmoins, il y aura des nouveautés importantes, qui rendront la navigation plus fluide et amélioreront l’ergonomie de manière générale. Nous nous laissons un mois pour ajouter ces nouveautés. C’est un travail d’orfèvre qui nous attend. Parmi les principales nouveautés :

  • Un petit encart « sondage » trouvera refuge sur le menu latéral de gauche : en effet, tous les mois, une question vous sera posée par rapport à un sujet tendance.
  • Les tests de jeux vidéo auront un nouveau système de notation : finies les notes sur 20, désormais, nous noterons chaque jeu sur 10 ! En bas de page, nous ajouterons les plus et moins de chaque jeu et noterons plus spécifiquement le gameplay, le scénario, la direction artistique et la durée de vie du jeu. Les notes s’animeront toutes seules, vous verrez, vous allez adorer !
  • Un comparatif des prix de chaque jeu : en bas des tests, vous trouverez un tableau comparatif qui vous permettra de trouver vos jeux au meilleur prix sur le site marchand de votre choix.

Le blog sera dorénavant monétisé

En effet, afin d’amortir nos frais d’hébergement, de plugins et de thème, j’ai pris la décision de monétiser le blog. C’est pourquoi des liens affiliés seront placés de temps à autre. En cliquant sur ces liens, vous serez redirigé vers un site e-commerce tel qu’Amazon ou la Fnac. Si vous faites le choix d’acheter un produit via nos liens affiliés, Je suis un gameur.com touchera une commission de l’ordre de 5% du montant total du produit.

Une partie des revenus réalisés sera réinvestie afin de vous proposer d’autres nouveautés. Ces revenus nous permettront notamment de mettre en place des jeux concours, ce qui sera le moyen pour vous de remporter des jeux, éditions collector et autres goodies. Toutefois, vous ne serez en aucun cas obligés de cliquer sur ces liens et d’acheter les produits auxquels ils se rapportent ! Que les choses soient claires : Je suis un gameur.com est un site gratuit et il le restera à vie.

La réponse à la question que tout le monde se pose

Je ne vous cacherai pas que plus tard, idéalement, je souhaiterais rémunérer correctement les rédacteurs participant à la vie du blog, y compris moi-même. Gérer un blog, créer du contenu unique est très chronophage, et tout travail mérite salaire. Joanne par exemple, touche un petit quelque chose à la fin du mois. Ce salaire misérable, je le sors de ma poche. Je refuse de suivre la ligne de conduite d’à peu près 99% des sites de jeux vidéo (y compris les plus gros), qui exploitent délibérément des joueurs comme vous et moi afin qu’ils leur rédigent des news et tests de jeux. Non, le fait qu’ils soient passionnés ne doit pas être un prétexte pour ne pas les rémunérer ! Je refuse de participer à cet esclavagisme massif d’autant plus que je suis journaliste web de métier et que ce dernier est difficile et nécessite de réelles compétences !

Peut-on vivre de son blog ? Je pense que tout blogueur espère dans un coin de sa tête concrétiser la chose. Comme beaucoup de YouTubeurs, de nombreux blogueurs tirent des revenus de leur activité. Mais le fait que nous monétisions le blog ne changera en rien notre politique et nos principes : nous resterons à jamais les mêmes, nous écrirons toujours pour le plaisir, nous ne vendrons jamais notre âme au diable. Nous serons toujours là pour vous et nous espérons que vous ne prendrez pas cette nouvelle comme une trahison ou quelque chose du genre. J’espère que vous saurez comprendre mes choix et que vous serez sur la même longueur d’onde que moi, beaucoup d’entre vous étant vous-mêmes blogueurs. Sur ce, je m’en vais siroter un cocktail ou manger une banane plantain. Merci vraiment d’avoir lu ce très long article. À bientôt pour de nouvelles aventures vidéoludiques !

Eric Lemattre

Photographe et cinéaste amateur d'origine mauricienne (je suis très fier de ma double nationalité), je suis journaliste de métier et fondateur de Je suis un gameur.com. En fait, plus complet que moi sur le marché, y'a pas.

29 Commentaires »

  1. Ah les voyages… c’est LE truc qui me fait (faisait ?!) me lever le matin et aller bosser pour des trucs pas toujours intéressant mais rapporte des €.
    Je te comprends par rapport à cette envie et besoin de sortir de la zone de confort de temps en temps pour au final mieux l’apprécier. La vie est définitivement trop courte pour s’encrouter !
    Quand à la monétisation ou le souhait de faire de l’argent avec ton blog, tu as bien raison, si tu arrives à garder ta ligne éditoriale 😉

  2. Très bel article très touchant !
    Wahou, tu as eu l’occasion de voyager dans 10 pays en 3 ans? C’est génial ! Je suis admiratrice !
    C’est vraiment super si tu t’épanouis dans ton travail. C’est vraiment quelque chose d’important et en ce moment c’est ce qui me tracasse beaucoup, arrivant à la fin de mes études. Je me remets beaucoup en question donc je te comprends parfaitement.
    Sinon que de bonnes nouvelles pour le blog ! Je suis très contente pour toi de cette décision ! Je la trouve judicieuse et ça promet beaucoup !

    • Coucou Eléonore ! Oui je commence à me dire qu’une dizaine de pays ça commence à faire. Tu fais des études de quoi ? Je suis généralement de bon conseil alors n’hésites pas si tu as besoin d’un avis ! J’appréhendais la réaction de mes lecteurs fidèles, ceux “de longue date” notamment, mais je constate que tu m’encourages dans ma décision et ça me rassure. Merci beaucoup ma grande, à bientôt !

      PS: Fais moi signe quand tu reçois ton porte-clé 😉

      • Je suis en deuxième année de master en sociologie d’enquêtes, et rien que pour trouver un stage je galère (c’est un secteur qui ne recrute pas beaucoup…). Je suis entrain de réfléchir à faire un autre master dans les métiers du livre après celui là mais ça me rajouterait 2 années en plus d’étude… Donc bon il faut que j’y réfléchisse encore ^^

        De rien, quelque soit les décisions que tu prends pour le blog (qui me semblent très bonnes de toute façon), je serais toujours une lectrice fidèle 😉 !

        Oui je te tiens au courant mais je n’ai toujours rien reçu ^^ A voir aujourd’hui quand le facteur sera passé !

  3. Moi qui te suit depuis le début je ne comprends pas pourquoi tu as peur de “perdre la face”. Ton chemin est tout tracé. Toi et ton équipe faites un super boulot et perso y’a pour moi aucune différence entre je suis un gameur.com et les très gros sites de JV, qui écrivent d’ailleurs souvent pour ne rien dire. Vous au moins vous allez au fond des choses. La seule différence par contre, c’est la fréquence de publication mais c’est normale vous êtes une toute petite équipe… Peut-être devras-tu recruter un nouveau rédacteur car Arnaud n’a plus écrit depuis belle lurette LOL. En tout cas j’ai hâte de voir les nouveautés!

    • Merci Bruno c’est très sympa de ta part, ton commentaire nous touche droit au coeur, surtout que tu as toujours été fidèle au poste ! On envisage de grandir l’équipe, mais pas dans l’immédiat. Merci pour ton soutien !

  4. Bon retour en France l’ami (profite bien de la République Dominicaine avant !), mais tu me vois attristé de savoir que ne Canada n’aura pas eu l’effet escompté. Cependant, ce n’est que pour mieux rebondir a priori ! En tant que “vieux” lecteur du blog et ami de la blogosphère, tu as tout mon soutien concernant ta vie personnelle et pour tes projets. Je comprends très bien l’envie de faire grandir le (déjà) beau bébé qui est sawyerford34-dev-jesuisungameurcom.pf3.wpserveur.net ! 🙂

    PS : Très sympa le mug “Coffee”, tu dois souvent penser à moi avec ça tien. (haha)

    Force et honneur à Je Suis Un Gameur, la bise!

    • On profite, on profite 🙂 Je ne sais pas, tout dépendra où et quand ma chère et tendre trouvera du boulot. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on va tout faire pour nous installer sur Montpellier ou ses alentours !

  5. Merci de partager avec nous tes projets, c’est aussi pour ça que j’aime autant ce blog, toi et Joanne y mettez beaucoup de votre personne. Comme toi depuis un an et demi je travaille chez moi, mais j’avoue que la vie d’entreprise me manque. Il y a des mois où je gagne très bien ma vie et d’autres comme l’été où la paie est misérable, la vie d’entreprise me manque. En tout cas bon retour en France et bon courage pour cette folle aventure avec le nouveau blog. Hâte de continuer à vous lire.

    • Coucou Marion ! Merci, c’est important pour nous de ne pas rester dans le superficiel, le blogging c’est être proche de ses lecteurs après tout. C’est vrai ? Tu bosses dans quoi ? C’est vrai que certains mois peuvent être difficiles quand tu bosses en solo, d’où mon envie de générer des revenus passifs pour arrondir les fins de mois. Songes-y, ça pourrait sûrement te dépanner toi aussi !

  6. Bravo ☺ on se rend compte de plus en plus que travailler pour soi est le plus important. Cela nous apporte un beau défi mais surtout nous sommes notre propre patron!
    J’ai pris quelques mois pour me consacrer à l’écriture (oui, j’écris mais pas encore de maisons d’éditions trouvés ) et au tourisme de la maison (conseil vente) et je comprends totalement. ..
    Go ! Je te souhaite le meilleur!

    • Salut Murielle, eh oui, c’est cela ! Devenir son propre patron, c’est quand même quelque chose 🙂 On se sent libre, et on a l’envie d’aller de l’avant ! Merci pour tes encouragements, je te souhaite le meilleur en retour !

  7. Je me décide enfin à poster un commentaire sur ton blog 🙂 (et pas pour forcément parler de jeux vidéos)
    Ne t’inquiète pas pour le cap des 30 ans, je l’ai franchis moi-même il y a deux mois, et au final, rien n’a changé. Juste un jour de déprime car je n’aime pas souhaiter mon anniversaire à cause de ce sentiment de vieillir, mais sinon, rien de neuf sous le soleil haha (normal, vivant près de Paris, le soleil se fait rare…). Tu as eu beaucoup de chance de voyager autant.
    En tout cas, félicitations pour tout ce que tu entreprends, et je te souhaite surtout de réussir. Avoir une passion et pouvoir en vivre, c’est une grande chose qu’il faut avant tout oser faire, le plus dur étant de se lancer au final, puis de ne jamais laisser tomber. Puis travailler pour soi-même, et surtout de chez soit, ça n’a pas de prix. Parfois c’est dur (je sais de quoi je parle, le faisant également) mais ça vaut le coup 🙂
    Bon courage pour la suite de l’aventure.

    • Salut Rick, c’est un plaisir de te voir faire un détour par Je suis un gameur.com ! Merci pour tes encouragements ! Tu sais, je suis très terre-à-terre. Tout le monde vieillit, moi non plus je n’aime pas spécialement fêter mon anniversaire mais je relativise !

      Merci beaucoup, tout ce que tu dis me touche beaucoup, vraiment. Après, comme je le dis souvent à mes proches, mes expériences à l’étranger (qu’il s’agisse d’expatriations ou de voyages) n’ont rien à voir avec la chance. C’est un choix que nous avons fait mon amie et moi, qui est beaucoup plus difficile qu’on ne le pense, et qui implique aussi bien des avantages que des inconvénients.

      Je te souhaite le meilleur en retour, ton blog est super, tu as un style unique, et saches que j’adore te lire ! 😉

      • Coucou Eric, ce n’est pas mon premier détour, mais c’est vrai que je suis souvent un lecteur plutôt silencieux (j’essaye de changer ça). Il faut relativiser oui, même si les cheveux blancs, ils sont chiants à pousser haha ! Mais comme on n’y peut rien de toute façon.
        Les voyages ou opportunités à l’étranger sont souvent des choix, avec des pour et des contre, mais au bout d’un moment, il faut se lancer et oser vivre ce genre d’expériences. Les voyages me manquent personnellement, et je compte bien en faire un grand en 2017 (je croise les doigts car ça ne dépend pas que de moi ce coup-ci).
        Oh merci, c’est gentil ! J’essaye de mettre au moins un article par jour pour avoir un blog très complet sur les genres dont je parle majoritairement. Après, style unique, pas certain, mais merci haha !

Laisser un commentaire