La raison pour laquelle j’ai toujours été jaloux de Florian, mon pote d’enfance, c’est qu’il avait la Mega Drive avec Sonic dessus ! Je m’en souviens encore… Dès que j’avais l’occasion d’aller chez lui, j’avais toujours un grand sourire à l’idée que j’allais pouvoir squatter sa console. Je peux vous dire que j’en profitais à fond… Et je vous laisse imaginer la frustration que je ressentais lorsque ma mère venait me récupérer ! Autant vous dire que quand j’ai entendu parler de Sonic Mania Plus, tous mes sens étaient en éveil et je n’ai pas hésité une seule seconde à me le procurer pour pouvoir le tester ! Bon, en vrai, je n’aurais pas pu le tester sans la gentillesse de Koch Media. Merci encore à eux pour leur confiance !

La madeleine de Proust

Vers la fin des années 90, j’avais déjà eu un petit pincement au cœur en découvrant Sonic Adventure sur Dreamcast qui annonçait un reboot de la franchise mais qui malheureusement n’a jamais connu de suites. Même s’il m’avait personnellement plu, le jeu n’avait pas fait l’unanimité du fait de son changement radical de forme (graphismes en 3D, open map…) mais Sega a su écouter les fans et la sortie de Sonic Mania Plus sur PC, PS4, Xbox One et Switch en est la preuve indéniable. N’en déplaisent aux amateurs de nouveautés, le studio nous sort un nouvel opus dans le style des jeux originels, c’est-à-dire tout en couleur et surtout en 2D. Dès le lancement du jeu, c’est le pied total, le héros apparaît tout en pixel avec cette sorte de fausse 3D qui faisait le charme du jeu à l’époque. Dès les premières secondes du jeu, je suis littéralement projeté vingt ans en arrière, c’est le kiff absolu ! Je suis à nouveau ce gamin qui jouait à la console de son pote avec excitation, ressentant un plaisir monstre en faisant courir à toute vitesse le hérisson bleu à travers la jungle. Toutes mes félicitations à Sega qui a réussi le pari de le ramener à la vie de la plus belle des façons !

test de Sonic Mania Plus
Quel vilain ce Docteur Robotnik !

Cours Sonic ! Cours !

Le principe reste lui aussi identique aux premiers jeux sur Mega Drive. Sur la même base que Sonic the Hedgehog 3, chaque monde est composé de deux niveaux ayant à chaque fois un mini-boss et un boss. Les mondes sont d’ailleurs tirés des anciens jeux mais chacun a été entièrement repensé. Une nouvelle preuve que Sega ne s’est pas moqué de nous !  Avec un gameplay toujours aussi simple, il va falloir courir, attraper des anneaux d’or, détruire les ennemis… Toute la magie des vieux Sonic est là. Même s’il a connu de bons concurrents, Sonic assure ici sa place de référence en terme de jeu de plateforme. Ce que j’appréciais tout particulièrement à l’époque (et qui s’avère toujours vrai), c’est la multitude de chemins possibles pour arriver à la fin du niveau. Il faut systématiquement choisir entre bondir sur une plateforme, descendre sous terre, plonger dans l’eau… À l’instar d’un Mario plutôt linéaire, il y a tellement de possibilités de finir un niveau que c’est toujours un plaisir de les recommencer. De plus, de nombreux mini-jeux bonus sont cachés dans différents endroits du décor.

Test de Sonic Mania Plus
Mais pourquoi est-il bleu ?

C’était mieux avant ?

Vous me direz : « Mais si c’est aussi bien les jeux d’avant, pourquoi a-t-on évolué ? », eh bien parce qu’il y a quand même plein de petits détails agaçants. En effet, Sega a pris le parti de copier exactement les anciens jeux et cela s’illustre parfaitement lors de l’arrivée dans un nouveau monde. Là, le jeu fait une sauvegarde automatique mais si on perd nos trois vies (donc le game-over), le jeu va faire une nouvelle sauvegarde et nous faire repartir au tout début avec une seule vie… De plus, la contrepartie d’un gameplay aussi dynamique c’est qu’il y a un côté très brouillon dans beaucoup d’actions. Il est souvent difficile d’atteindre certains points du décor et j’ai l’impression que le jeu repose énormément sur la chance. Même chose pour certains boss où il est souvent compliqué de comprendre le principe pour les battre ; on s’en sort souvent sans trop savoir comment. Le gameplay dans ces phases-là semble vraiment très hasardeux, à tel point qu’on se demande parfois où est la logique.

Test de Sonic Mania Plus
Des niveaux bonus variés et amusants !

Des nouveautés ?

Dans cette édition « Plus », de nombreuses nouveautés sont présentes. Outre le fait (jouissif !) de pouvoir jouer avec deux personnages alternés, deux nouveaux protagonistes sont disponibles. Tout d’abord, Ray, un écureuil volant d’un jaune flamboyant, qui a donc la capacité de planer (et ce sans drogue !) après un saut. Un peu comme peut le faire Tail mais en jouant sur des remontées et des descentes (encore, je ne parle pas de drogue) afin d’aller plus loin et sans se fatiguer. Ensuite, Mighty, un tatou rouge et noir ayant des étranges airs de Knuckles, pouvant se mettre en boule afin de frapper violemment tout ce qui se trouve en dessous ! En plus de ces deux nouveaux personnages, l’édition « Plus » contient un mode compétition où quatre joueurs peuvent s’affronter en même temps… mais malheureusement seulement en physique, et pas en ligne. Pour finir, une zone supplémentaire nommée l’île des anges vient également agrémenter cette nouvelle édition.

test de Sonic Mania Plus
Ray serait-il un mix entre Tail et Sonic ?

En résumé, je dirais que ce Sonic Mania Plus est une vraie bonne surprise. Le côté old-school est vraiment bien réalisé, si bien que les anciens prendront un immense plaisir à jouer tandis que ce sera une belle opportunité pour les nouvelles générations de découvrir un emblème du jeu de plateforme. Merci donc à SEGA pour ce jeu « fan service » qui m’a fait revivre d’anciennes sensations vidéoludiques avec grand plaisir et a enfin calmé la frustration de ne jamais avoir pu jouer à Sonic que chez mon pote d’enfance ! Sans surprise, je vous le recommande à 200 %.

La note de la rédaction
  • Gameplay - 8/10
    8/10
  • Durée de vie - 9/10
    9/10
  • Graphismes - 9/10
    9/10
  • Scénario - 7/10
    7/10

Les plus et les moins

✔︎ Le bond dans le temps jouissif !
✔︎ Le respect de la licence.
✔︎ Le dynamisme du jeu.
✔︎ Le fan service au top !
✔︎ Les graphismes d'époque.

✘ Les autosaves mal gérées.
✘ Un gameplay des fois trop hasardeux.

8.3/10

 


Arnaud Troupenat

Gameur depuis 20 ans, j'ai exercé ma passion sur tous types de supports ! Jeux de combat, d’aventure, de survival horror et de plateforme, je suis un amoureux incontestable du jeu vidéo dans son ensemble.

8 Commentaires »

  1. Oh ben tu as de la chance tu l’as en avance, je l’avais mentionné ici même que je l’avais précommandé ce sonic mania plus, parce que je l’avais zappé, c’est en regardant sur le site où je prends mes jeux où je vois deux boites de sonic différentes, du coup j’ai été regardé et qu’est-ce que je lis que sonic mania tout court était sorti, des anciens niveaux où sonic était en 2D. Quand je lis sonic mania plus, j’ai sauté dessus direct, en boîte, géniale…..coup de cœur direct. Je l’ai pris exactement pour les mêmes raisons que toi, je n’avais pas de console Sega et je n’ai joué que partiellement à sonic, bien que je l’aie vu en long et en large, et là c’est l’occasion de pouvoir y jouer de bout en bout. Sega n’écoute pas tant que ça je trouve personnellement. Je ne les comprends pas, pourquoi ne pas refaire sonic en 2D avec des tout nouveaux passages comme c’était avant en améliorant en HD comme ici. Je sens que les gens vont sauter dessus pour ceux qui n’ont pas encore sonic mania. Pas besoin du test, c’est déjà précommandé depuis un bail.

  2. Génial ! Je n’avais pas fait Sonic Mania (il y avait eu un remaster sur consoles il me semble ?), du coup j’achète le jeu direct ! J’aime bien ton test, ça se voit que tu aimes Sonic ! J’ai hâte de la sortie de Team Sonic Racing aussi !

Laisser un commentaire