L’accès anticipé de Ender Lilies: Quietus of the Knights sort sur Steam le 21 janvier, avant de débarquer sur les consoles dans les prochains mois. Développé par Live Wire et Adglobe, édité par Binary Haze Interactive, ce metroidvania annonce de l’action, des plate-formes, du challenge et un univers intrigant. Et ça tombe bien, parce qu’on a reçu une clé pour tester cet accès anticipé en avant-première, ce qui me permet de te proposer cet aperçu de Ender Lilies (un grand merci à l’éditeur, donc) !

Lily est la dernière prêtresse d’un royaume déchu. Elle se retrouve donc face à une lourde responsabilité : soigner le mal qui ronge tous les êtres vivants des alentours depuis la pluie maudite qui les a transformés en monstres assoiffés de sang. Elle est la seule à pouvoir les purifier, faisant ainsi d’eux des alliés qui l’aideront à progresser dans ces contrées hostiles. Tel est le point de départ de Ender Lilies, et je dois avouer que ce résumé est plutôt intéressant !

Amateurs de metroidvania, ouvrez l’œil !

Si tu as aimé Hollow Knight (et c’est clairement mon cas), tu ne devrais pas être totalement dépaysé dans Ender Lilies. On y retrouve une map qui promet d’être plutôt vaste, une difficulté pas désagréable sur les premiers niveaux (je n’ai évidemment pas encore accès à l’intégralité du jeu) et des mécaniques familières comme les bancs qui font office de checkpoint (et qui nous permettent notamment de choisir nos attaques), la capacité de voyager rapidement d’un bout à l’autre de la carte (de banc en banc) et les secrets qu’il faudra dénicher en examinant avec soin l’environnement. 

ender lilies avis
L’ambiance du village m’a beaucoup plu !

Je ne suis pas très sensible à la direction artistique, mais c’est entièrement personnel et je dois reconnaître qu’elle est plutôt soignée : le visuel très japonais a son charme, et les musiques, composées par le groupe Mili, collent parfaitement à cette atmosphère sombre et mélancolique. À première vue, le jeu peut s’adapter à différents types de joueurs grâce à un panel d’attaques qu’on débloque progressivement. Attention toutefois à ne pas être trop agressif, les points de vie ne grimpent pas en même temps que ton niveau et les ennemis ont tendance à frapper fort.

Ender Lilies : un équilibre à trouver

Il faut attendre encore un peu pour se faire un avis construit sur ce jeu. Dans mon aperçu de Ender Lilies, je garde en tête qu’il va sortir en accès anticipé et que de nombreux détails vont probablement changer avant la version définitive. En l’état, il me manque quelques ingrédients pour une immersion satisfaisante et je me doute que le jeu va faire l’objet d’un rééquilibrage qui aura peut-être une grande influence sur sa jouabilité. Je ne peux donc pas dire que j’ai été totalement emportée par l’univers, que j’ai eu une furieuse envie de passer des heures à explorer la map ou que je meurs d’impatience de voir sortir la version finale, mais j’ai envie de penser que la base est solide et qu’il ne manque pas grand chose pour en faire un jeu tout à fait sympathique.

ender lilies jsug
Le banc te permet de voyager, de changer tes attaques et de les améliorer.

Pour te donner un exemple : la première fois que j’ai lancé le jeu, je ne me sentais pas vraiment stimulée dans l’exploration et j’avais du mal à voir l’intérêt de sonder chaque coin de la carte méticuleusement. Mais entre-temps, ils ont rajouté un changement de couleur sur les salles explorées intégralement, ce qui met en évidence les zones qui cachent encore des secrets. Et juste cette petite modification, ça me motive bien plus à repasser sur des régions déjà traversées ! Tout peut donc se jouer sur les détails, le fignolage, et le soin qu’ils décideront d’apporter au petit quelque chose qui démarquera Ender Lilies des autres jeux de plate-formes.


ON DEMANDE À VOIR…


Tu l’as compris, il est encore bien tôt pour évaluer les qualités et les défauts de ce jeu, mais ce n’est pas le but de cet aperçu de Ender Lilies. Ce qu’on peut déjà en dire, par contre, c’est que la proposition de ce studio japonais est intrigante, et que selon les choix de design et les améliorations apportées dans les prochains mois, il pourrait tout à fait valoir la peine qu’on s’y penche sérieusement ! De mon côté, j’apprécie le cadre et l’ambition de ce titre, et je l’attends au tournant sur la maniabilité, la richesse de son univers et l’équilibre entre ses différentes mécaniques. Affaire à suivre, donc !


*Image de couverture tirée d’un fan-art de l’illustrateur Haizea Monje Valenzuela.


Coline Métrailler

Scientifique dans l’âme et lectrice compulsive, les jeux vidéo forment un excellent moyen de combiner mes différentes passions. J’achète tous les jeux qui contiennent des animaux mignons, des meurtres mystérieux ou des bruitages à la bouche… J’espère que tu gères les grands écarts !

7 Commentaires »

  1. Comme ça il a l’air pas mal. Au moins tu nous faire déjà connaitre ce titre. Je vais le noter sur ma liste, on verra ce que tu en diras prochainement, si je dois faire une croix dessus ou le prendre. Il a une atmosphère qui se dégage du jeu, c’est déjà un point positif.

    • Oui, l’atmosphère est chouette si tu aimes l’esthétique japonaise ! En sachant que quand je l’ai testé, il n’y avait pas encore les cinématiques et les musiques dans tous les niveaux, donc ça risque de changer pas mal encore 🙂

  2. Comme le dit Stephane c’est un jeu qui dégage une ambiance intéressante ! Perso ça me plait bien c’est un jeu qui peut m’intéresser j’espère que tu le testeras pour nous !

Laisser un commentaire