Sorti en juillet 2015 sur PlayStation 4 et développé par Psyonix, Rocket League est un jeu qui est parvenu assez aisément à se faire une place dans nos jeu vidéothèques. Personnellement, j’ai pris un grand plaisir à platiner Rocket League, qui figure indubitablement comme l’un de mes jeux préférés sur la console de Sony. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’un soft révolutionne notre façon de jouer au football ou de piloter une voiture. Car en mélangeant deux genres à part entière – les jeux de course et les jeux de simulation sportive –, Rocket League a su attirer une audience telle qu’il a fini par être intronisé sur la scène e-sport. Néanmoins, Gaming Tempo oblige, ce n’est pas sur le gameplay de ce jeu que nous allons débattre aujourd’hui mais plutôt sur sa bande originale. Eh oui, Rocket League possède une identité musicale bien particulière, et je dois avouer que j’en suis tombé amoureux.

Le son techno rythmé et sensible de Rocket League

Un son de base plutôt agressif agrémenté de quelques caisses, des basses légèrement en retrait et des tonalités groove funky pour apporter une petite touche de caractère, voilà comment expliquer la bande originale de Rocket League avec des mots. Il faut dire que ce jeu est un réel ovni vidéoludique et la musique qui compose ce titre ne fait pas exception à la règle. Même si je suis très loin d’être un expert en la matière, je pense que si l’on devait associer le jeu de Psyonix à un genre musical, il s’agirait probablement de la techno minimale, une forme de techno apparue aux États-Unis en l’an 2000.

La musique de Rocket League est tantôt rythmée, tantôt sensible. La voix de l’interprète féminine, Morgan Perry, est un délice. Elle ajoute le charme nécessaire à la composition de pistes presque emblématiques. Je ne suis jamais resté scotché aussi longtemps devant le menu d’un jeu vidéo, c’est vous dire ! Je ne sais pas pourquoi, mais mon oeil me dit que vous allez vous aussi apprécier.

L’univers de Mike Ault transcendé comme jamais

C’est Mike Ault, un artiste musical ayant déjà mixé de la musique house par le passé, qui a majoritairement contribué à la composition de la bande son de Rocket League. Parmi les onze morceaux constituant l’album en vente sur l’iTunes Store, quelques-uns d’entre eux s’apparentent clairement à de la musique électronique progressive. Le tout est donc très vivant tout en restant mélodieux. Je ne sais pas si les chansons Love Thru the Night et Angel Wings sont des créations indépendantes du compositeur mais en tout cas, elles collent à merveille avec l’ambiance du jeu. L’album complet est vendu 7,99 € à ce jour mais vous avez aussi la possibilité de vous offrir chaque morceau à l’unité. En ce qui me concerne, j’écoute principalement l’album de Rocket League lorsque je fais du sport ou bien pour briser la lassitude causée par une tâche un peu trop répétitive.


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

1 Commentaire »

  1. Perso j’ai adoré ce jeu, c’est une petite révolution comme tu dis! J’ai bien aimé le DLC avec la bagnole de Batman. Après la musique, j’sais pas, c’est pas trop mon style en fait…

Laisser un commentaire