On l’aura attendu pendant longtemps, ce Alita: Battle Angel ! Adaptation cinématographique du manga Gunnm créé par Yukito Kishiro dans les années 90, ce film de science-fiction américain avait été annoncé en 2003 comme le prochain projet phare de James Cameron. Mais entre temps, Avatar a pointé le bout de son nez racé et puissant, si bien que le copain James n’eut guère le temps de se consacrer à autre chose que la suite des aventures des bestioles couleur Schtroumpf originaires de Pandora. Le projet Alita fut dès lors confié à Robert Rodriguez, dont l’intérêt pour les rôles principaux féminins et les effets spéciaux tonitruants est connu de tous. Bon, Robert Rodriguez, ce sont aussi les films estampillés Machete, des productions où… euh… les femmes ont le droit à un traitement des plus poussés ! Bref, voici ma critique d’Alita: Battle Angel, un film ambivalent qui enchaîne les paradoxes.

Cameron-Rodriguez, la pire association possible…

Alita: Battle Angel est un film divertissant, mais imparfait, la faute à la doublette Cameron-Rodriguez. Le premier a produit et écrit le film, le second l’a réalisé. Très vite, le fessier bien installé dans mon fauteuil IMAX extra-large à inclinaison à 360°, j’ai pu détecter les défauts évidents de ce film qui peine à être fidèle au manga que le duo a vainement tenté de dépoussiérer. Plus l’univers futuriste d’Alita: Battle Angel se développait devant mes yeux certes ébahis, plus la déception était grande. Je ne blague pas !

Critique d'Alita: Battle Angel
Rien à dire, le film est beau, mais ça ne suffit pas.

Pour faire court, l’histoire d’Alita: Battle Angel se déroule 500 ans après une terrible guerre qui a dévasté la majeure partie de la planète. Sur les nombreuses villes flottantes qui parsemaient jadis la Terre, une seule ne s’est pas encore effondrée : Zalem. Zalem est le sommet d’une cité qui sent aussi mauvais que la ferraille rouillée, Iron City. Zalem se débarrasse de ses déchets en les balançant allègrement sur la tronche des habitants d’Iron City (les salauds !). Et comme par hasard, c’est dans une déchèterie que le docteur Dyson Ido (à ne pas confondre avec la célèbre marque d’aspirateur), incarné par Christoph Waltz, découvre les restes d’un cyborg qu’il ramène chez lui pour le reconstruire. Si vous n’êtes pas bêtes, vous aurez compris que le cyborg en question n’est autre qu’Alita, un être aux grands yeux de Ladybug, dont le cerveau est humain mais dont le corps est totalement robotique.

Les fans du manga doivent être déçus !

Je vous ai rapidement résumé le synopsis d’Alita: Battle Angel, un film qui, une fois la rencontre du Docteur Ido et de la cyborg actée, se transforme en une sorte de tour de montagnes russes. Alita, qui devient rapidement chasseuse de primes, hérite d’un nouveau corps qui va lui permettre d’exercer toute la violence qui sommeille en elle. Ah oui, et de temps à autre, elle part aussi faire du roller avec son petit copain, un mec au tempérament assez fade, un personnage somme toute très dispensable. Tout ça pour dire qu’Alita: Battle Angel est un film explosif, bourré de scènes d’action super bien fichues (et qui autorisent guère de pauses pipi), mais sans réel saveur ou profondeur, et ce même si tonton Rodriguez a tenté d’apporter sa touche habituelle, à grand renfort de pyrotechnique, d’animations 3D éblouissantes et de chara-design très cartoon-like, qui va, il faut l’admettre, très bien aux personnages.

Reste que l’amour paternel qui subsiste entre le docteur Ido et Alita dans le manga est à peine esquissé, que les rares scènes d’émotion jouées par Rosa Salazar et Keean Johnson sont trop génériques, que l’approche scénaristique habituellement extrêmement pragmatique et sérieuse de James Cameron ne fait pas bon ménage avec l’esprit virevoltant et déjanté de Robert Rodriguez. Dommage, car la performance de Miss Salazar est honnête et apporte l’innocence attendue à un personnage d’Alita qui finit transcendé en mode « Sexy Brutal » une fois son armure de guerrière endossée, à tel point que j’ai précommandé la figurine Hot Toys de 27 centimètres d’Alita. Mouton un jour, mouton pour toujours.


Eric Lemattre

Élevé sur la planète Delta Orionis ZK-3.0, je suis venu sur Terre pour prêcher la vérité et sauver le genre humain. Susceptible mais costaud, je rends grâce à l’inventeur de la casquette. Oui, ce couvre-chef me va comme un gant !

20 Commentaires »

  1. J’avais lu le manga (Gunnm et Gunmm Last Order) il y a plusieurs années. J’avais beaucoup aimé bien que l’atmosphère soit très sombre, et je me rappelle même que la relation père-fille entre Gally/Alita et son père adoptif m’avait tiré des larmes. C’est vraiment dommage qu’ils ne se soient pas reposés sur cette force et que l’émotion ne se transmette pas. Pour autant, j’avoue que je verrais bien le film. Pour le graphisme, pour le jeu de l’actrice, pour voir ce qui a été fait comme adaptation. Même si ta critique est visiblement bien mitigée et que le film n’est pas un coup de coeur.

    • Hey ! Dans ce cas, fonce le voir ! Peut-être n’auras-tu pas le même avis que le miens à la sortie ? En tout cas, dans mon cas, je suis catégorique, je n’ai rien ressenti durant ce film, alors que la force du septième art c’est tout de même de véhiculer des émotions à travers des images, aussi jolies soient-elles !

  2. « Elle devient rapidement chasseur de prime et obtient un nouveau corps » T es au courant qu’elle devient hunter warrior au bout de 30 pages dans le manga ? Et qu elle obtient son corps de berserker a même pas la moitié du premier tome ?

    • Je préfère te retourner les questions suivantes :

      1) Ai-je à un seul moment reproché au film d’avoir recours à de tels raccourcis (même si pour être totalement fidèle au manga le film aurait probablement dû durer au moins 3 heures) ?

      2) Toi qui a l’air d’être plus calé que moi sur le sujet, ne trouves-tu pas triste que la profondeur de l’univers 3D prenne le dessus sur la profondeur psychologique pourtant si bien dépeinte par Yukito Kishiro dans le manga ? Un exemple qui montre que Cameron et Rodriguez ont omis de donner de la valeur et de l’émotion aux superbes images de leur film, le moment où Alita sort, ébahie : “Est-ce de la magie ?”. Et le Doc qui lui répond : “Non, c’est encore plus important que cela, c’est de la technologie !”. Bonjour les raccourcis…

      Je te rappelle aussi que Yukito Kishiro a créé avec minutie et pertinence un monde très complexe dans le manga, qui est le refuge d’une multitude sociétale : des cyborgs mais aussi des mendiants, des parias, des prostituées, en somme des gens profondément malheureux et abandonnés à leur triste sort. Or, le film nous montre une vision guillerette d’Iron City avec des gens qui mangent du chocolat, des kebabs et qui dansent dans les rues. Je te pose donc une ultime question : as-tu bien lu le manga ? Et si oui, je te recommande vivement de réfléchir à tout cela…

      • Alors je répond par une autre question :
        Ai je dis que la retranscription du manga était là même que dans le film ? Ai je à un certain moment mentionné que la version d iron city dans le film était conforme à celle du manga ? Non
        Par contre je suis un fan du manga et non je ne suis pas déçu du film .
        Faut te mettre dans la tête que c est une adaptation , tout ce qui est retranscrit dans le manga ne pourra jamais figurer à l écran . Peut être que le film et l histoire en perdent un peu de leur âme mais j’ai beau retourner la question dans tout les sens , comment en aurait il été autrement ?
        L histoire ( adapter en très grande partie de l animé de 93 ) est adapter pour qu’elle soit retransmise en film agréable à suivre et surtout tout public .
        Tu veux une adaptation raté ? Va mater dragon ball évolution et plus récemment death note .
        Que ce soit sur les films du seigneur des anneaux, Star Wars ou Harry Potter et quasi tout les film en faites , les adaption sont très différentes sur plein de point par rapport aux ouvres originales ( livres ) .
        Donc ne reproche pas à Alita de ne pas retranscrire à 100 % ce qui se trouve dans le manga

  3. Je ne connais pas du tout le manga dont le film est tiré, mais je constate que la malédiction des adaptations de mangas (comme de jeux vidéos) perdure. Au passage, très bonne critique, avec un humour mordant.

    • Merci Flo ! De toute façon, tu sais, quand des centaines de millions de dollars sont réquisitionnés pour mettre au point un tel projet, tu te doutes bien que les réalisateurs sont (je l’imagine) contraints d’accepter de se rabaisser à des trucs qui les font se détourner de la démarche intellectuelle inhérente à tout projet cinématographique. Une jolie fille dans une tenue bien sexy, de la 3D en veux-tu, en voilà, des scènes d’action bourrées d’effets spéciaux, des punchlines qui ne servent souvent qu’à faire rire et à alimenter la presse de bas étage… En gros, de nos jours, faut tout faire pour qu’un film plaise à un public le plus large possible (notamment juvénile). Faut bien le rentabiliser bordel de merde ! Pff.

      • J’ai dit ça ? Faut apprendre à lire, mon grand. Je ne fais que me fier à l’avis de cette critique. C’est bien pour cela que les critiques de films existent, je crois. Ce qui ne m’empêchera pas de voir le film par moi-même, pour me forger mon propre avis. Mais les fanboys agressifs comme toi n’en donnent pas l’envie.

  4. Je suis allé voir ce film sans aucune attente. Et je n’ai même pas lu le manga. Je suis d’accord avec toi, ça en met plein les yeux et la 3D est très réussie, par contre concrètement le film est moyen, les personnages sont fades (sauf Alita), y a pas de développement de leur psychologie. En fait, c’est un film pour ados quoi…

    • Voilà, on est d’accord. Le film n’est pas nul. Il est très divertissant. Mais ça s’arrête là. Et quand je lis dans certains gros journaux qu’Alita: Battle Angel est le film de science-fiction du siècle après Avatar… LOL

  5. Ce nom-là me dis quelque chose Gunnm, je n’ai jamais lu et au mois de mai ,je vais prendre le premier tome pour voir ça. Par contre j’ai vu Machete 1 et 2 et comment dire si c’est bien ce film-là, ben c’est de la merde, il n’y a pas vraiment d’autres mots, des effets spéciaux d’explosion sans intérêt, une histoire sans intérêt et des filles au corps bien rodé très vite lassant. En plus l’acteur principal est un ex-taulard, c’était un vrai criminel, tu me diras il a une tête de tueur à la base. Je m’étonne qu’il ait joué là-dedans parce que je l’ai vu dans d’autres films avec des rôles bien plus intéressants pour lui.

    Je ne vais pas critiquer ce film, je ne l’ai pas vu….
    De toute façon chacun se fera son avis sur le film que tu nous présentes, il est libre de le critiquer en donnant ses convictions que cela plaise ou pas… il a des arguments pour défendre ce qu’il pense, libre à chacun de l’écouter ou pas…

    Beaucoup de films se laissent regarder mais sur le fond ne dégagent rien d’exceptionnel(le). Même souvent trop d’effets spéciaux, tue le film. Si vous n’avez jamais vu dans un autre registre, un film qui vous marquera la mémoire, c’est “les évadés” il dure + de 2h mais le scénario se délivre à la fin et franchement tu comprends tout le sens du film dans les dernières minutes et là il y a de l’émotion. Lui c’est un film marquant à vraiment voir si vous l’avez loupé comme moi à l’époque.

    • XD Mais complètement, je pense que j’ai bien fait d’avoir cité Machete, ça montre l’intelligence du gars qui se cache derrière ces navets… Oui exactement, chacun est libre de penser ce qu’il veut ! Ces dernières années, y a quand même une fâcheuse tendance à mettre le paquet sur le visuel mais à délaisser ce qui fait l’essence d’un film : le développement des personnages, le scénario, l’intrigue. Concernant Les Évadés, tu parles du film de 1994 ? Si oui, il a été oscarisé il me semble. En France, y a bientôt le “Printemps du Cinéma”, c’est l’occasion de voir plein de films à moitié prix !

  6. En tout cas, il y a des soucis dans la tienne : “tiré” au lieu de “tirer”, s’il te plait. “Adaptation” avec un s. Et perdure sans “ent”. Maintenant, relis tes propres commentaires au lieu des miens, et ce, pour prouver que tu as raison et que Alita est le meilleur film du monde.Vous donnez tellement envie de le voir, les gars ! Allez, j’arrête de nourrir les trolls ^_^

  7. Alors je suis allé voir le film, je n’ai pas lu le manga donc je vais juger ça en tant que film…

    C’est de la surenchère graphique, pas forcément toujours plaisante à l’œil.

    Niveau interaction des personnages, on est dans un puits sans fond de niaiserie à la Twilight…

    Ça fait effectivement penser à Avatar et j’avais trouvé ce film d’une médiocrité infâme à l’époque.

    Ceci dit le film reste un bon divertissement, l’excès de bons sentiments donne parfois envie de gerber mais on s’en sort un peu comme dans Venom.

    Le seul truc cool du film c’est le côté malaisant que m’a fait vivre le personnage d’Alita au début du film, j’ai été victime de l’effet de la vallée dérangeante jusqu’à finir par m’y habituer plus tard et ça c’était une superbe sensation.

    Il demeure un petit p^problème, c’est la fin ouverte baclée expédiée en 5 minutes pour permettre une suite qui verra ou non le jour…

    S’il y a un bon film à voir, c’est Green Book en VO et je suis bien content qu’il ai gagné l’Oscar du meilleur film, car c’est amplement mérité !

    • Salut Belette ! Bon eh bien ton avis est encore plus dur que le miens… Mais ce qui me rassure, c’est qu’on est d’accord ! C’est vrai, la fin semble avoir été imaginée pour entrevoir une suite volontaire. Je n’ai pas encore vu Green Book, faut que je le fasse. J’aimerais bien voir le dernier film de Clint Eastwood aussi : La Mule.

  8. un film de science fiction action divertissant avec un visuel des personnages et de l univers qui fait tres bien le pont graphiquement entre le manga et le cinéma.

    mais c est dommage mais avec les moyens et la license dont ils disposaient ils avaient possibilitée de faire plus qu un bon film d action à effet spéciaux.
    y avait vraiment moyen à mon avis d en faire un truc aussi marquant voir plus marquant qu un matrix par exemple, mais bon pour ca il aurait pas fallu avoir peur de faire un film qui fasse parfois réfléchir le public, plutot qu un truc bien manichéen de gentil parce qu il sont gentil et de méchant parce qu il sont méchant.

    quoi qu il en soit en tant que divertissement ca reste un tres bon film science fiction action, si on aime l un ou l autre y a pas vraiment de raison de ne pas aller le voir.J ai moi même passé un assez bon moment devant, si je n avais pas connu le manga je suppose que j aurais pris encore plus de plaisir

Laisser un commentaire