Ah l’été, le grand air, les randonnées, le soleil qui sublime le vert profond des feuilles des arbres… Ou alors, pour les gameurs invétérés, la saison maudite qui te force à vivre volets fermés pendant plusieurs mois pour ne pas avoir de reflets sur ton écran. La bonne nouvelle, dans ce cas-là, c’est qu’à travers les jeux vidéo, la nature peut s’inviter dans ton salon… Tu l’auras compris, pour cette nouvelle sélection, j’avais envie de te montrer quelques jeux indé qui célèbrent la beauté de la nature !

Des jeux indé centrés sur la nature !

Qu’on soit dans l’exploration, la relaxation ou l’aventure, les paysages qui encadrent notre expérience vidéoludique ont parfois une place importante et démontrent une belle maîtrise des graphismes et de l’ambiance ! Et si Zelda et Animal Crossing font déjà ça très bien, le catalogue indé a, comme d’habitude, des merveilles en stock. J’ai donc choisi des jeux au style très différent, avec une patte graphique bien reconnaissable et un accent appuyé sur la nature et les grands espaces.


1. A Short Hike

(PC 2019)

Et j’attaque cette sélection de jeux indé centrés sur la nature avec A Short Hike, un jeu tout à fait charmant développé par le studio canadien Adamgryu. Certains y voient un mélange entre Animal Crossing et Zelda: Breath of the Wild, et une chose est sûre, malgré sa très courte durée de vie, il a beaucoup d’arguments pour plaire aux joueurs. De mon côté, j’ai été immédiatement conquise par les graphismes, la musique et l’atmosphère toute douce de ce titre !

Ta mission est très simple : atteindre le plus haut sommet de l’île. Il te faudra interagir avec les habitants du coin, pour augmenter ta jauge d’endurance et acheter le matériel nécessaire, et ils te confieront évidemment des missions qui te mèneront aux quatre coins de la carte. Mais tout ce scénario n’est qu’un vaste prétexte pour explorer, admirer, vadrouiller et t’imprégner de cette ambiance toute particulière. Je recommande vivement !

À voir aussi : 

Journey (PC, PS4 – 2012) : pas encore testé mais il est dans ma liste, un jeu d’exploration qui a l’air magnifique !

Summer in Mara (PC, PS4, Xbox One, Switch – 2020) : je te renvoie à mon test, le côté paisible est clairement dans le même esprit.


2. Hob

(PC, PS4, Switch 2017)

Je viens de terminer ce jeu (qui dormait depuis trois ans dans ma bibliothèque Steam), et je suis ravie de pouvoir t’en parler rapidement parce qu’il m’a procuré beaucoup de plaisir. Il s’agit d’un jeu d’action/aventure, dans un univers futuriste qui mêle nature sauvage et gigantesques mécanismes intrigants. À la manière de Hyper Light Drifter, tout est intuitif, l’histoire est livrée sans texte et on comprend progressivement notre environnement et nos capacités. 

Les combats sont sympathiques, les puzzles m’ont beaucoup plu, mais c’est surtout le décor qui m’a fascinée : en manipulant le bon levier, on fait apparaître des forêts ou des rivières là où il n’y avait que le vide, et on accède parfois aux coulisses de cette nature hybride… Les graphismes sont fabuleux et apportent une originalité folle à l’ensemble, et j’ai adoré passer des heures à chercher tous les secrets pour rester le plus longtemps possible dans ces paysages bluffants. Les développeurs jouent également beaucoup sur le lore, en disséminant des indices sur la création de ce monde dans toute la carte, et ils invitent les joueurs à partager leurs hypothèses. Bref, c’est un projet extrêmement soigné et captivant !

À voir aussi : 

AER: Memories of Old (PC, Mac, PS4, Xbox One, Switch – 2017) : pas encore testé non plus, mais j’en entends beaucoup de bien !


3. Lost Ember

(PC, PS4, Xbox One, Switch 2019)

Autre style, autre ambiance : dans Lost Ember, tu contrôles un esprit égaré qui tente de retrouver la mémoire. Il peut s’incarner en différents animaux pour franchir les obstacles qui se dressent sur sa route. Au rythme des souvenirs récoltés çà et là, tu entames un sacré pèlerinage teinté d’inspirations aztèques, de nature luxuriante et de la mémoire de tout un peuple.

Le jeu est un peu plus dirigé que ce qu’on pourrait croire, mais on a quand même une jolie liberté dans nos itinéraires et nos choix d’animaux. On devient tour à tour loup, tortue et colibri, en s’adaptant à leurs capacités et en profitant à chaque virage de la beauté des décors. Peut-être que Lost Ember était un peu trop ambitieux, le terrain semble parfois un peu vide, mais il peut tout de même t’offrir plusieurs belles heures de relaxation et d’exploration, et je pense qu’il va falloir surveiller Mooneye Studios de près parce qu’ils pourraient bien faire des merveilles dans les années à venir !

À voir aussi : 

Eastshade (PC, Mac, PS4, Xbox One – 2019) : pour de l’exploration dans la nature, rien de tel que ce si joli jeu indé testé l’année dernière !

Firewatch (PC, Mac, PS4, Xbox One, Switch – 2016) : idem, impossible de parler de jeux indé sur le thème de la nature sans mentionner cet excellent jeu culte !

The Vanishing of Ethan Carter (PC, PS4, Xbox One, Switch – 2014) : pour l’aspect enquête et l’omniprésence de la nature, ce jeu-ci est aussi incontournable !


4. Botanicula

(PC, Mac, Mobile 2012)

Et je termine avec le jeu, LE jeu qui m’a fait tomber dans la marmite des jeux indé et que je porte dans mon cœur depuis bientôt dix ans. Si tu n’as encore jamais joué à Botanicula, empresse-toi de découvrir le monde merveilleux et rempli de poésie de Amanita Design ! En compagnie de ta nouvelle bande de copains (la plume, le champignon, la branche et les deux graines), il te faudra sauver la forêt en plantant un nouvel arbre loin du fléau de ces horribles araignées. 

La direction artistique de ce point’n click est une vraie merveille. Entre le design et l’animation des personnages, les musiques et bruitages à la bouche et la composition des tableaux, tout a été savamment choisi pour te faire passer un moment très doux et marquant. C’est beau, c’est tendre, c’est drôle, c’est délicieusement absurde et fait avec un soin infini, une patte graphique inimitable et un souci du détail tout à fait admirable. Bref, c’est un petit bijou de créativité qui n’a pas pris une ride.


Et voilà, j’espère t’avoir apporté le grand bol d’air frais que je t’avais promis avec cette sélection de jeux indé centrés sur la nature ! De mon côté, ça me donne des envies d’évasion et j’ai adoré me replonger dans l’ambiance de ces jeux qui m’ont offert une sacrée immersion. Si tu as d’autres recommandations pour moi, je suis tout à fait preneuse (et sinon, j’irai dans une vraie forêt, ma foi !). Passe un bel été !


Coline Métrailler

Scientifique dans l’âme et lectrice compulsive, les jeux vidéo forment un excellent moyen de combiner mes différentes passions. J’achète tous les jeux qui contiennent des animaux mignons, des meurtres mystérieux ou des bruitages à la bouche… J’espère que tu gères les grands écarts !

11 Commentaires »

  1. J’ai un peu de mal avec des graphismes tels que ceux de A short hike (dont j’ai également lu du bien) et de Hob, mais je me dis que justement il faudra tester un jour pour changer et découvrir de nouveaux aspects visuels du jeu vidéo… Hob a l’air très sympa d’ailleurs. J’avais repéré Lost ember, je crois qu’une sortie physique est prévue, du coup j’attendais pour le teste. Il a juste l’air magnifique et passer d’un animal à l’autre, ça doit être très cool… Firewatch est évidemment un pilier dans ce type de jeu ! Et j’avais beaucoup aimé The Vanishing of Ethan Carter, quasiment un des premiers jeux auxquels j’ai joué sur PS4. Les graphismes sont d’une beauté grâce à la façon dont ils les ont travaillés (je ne sais plus le nom de la méthode), se balader dans les environnements, c’était juste magique… je le referai bien un de ces jours. D’ailleurs, même si dans Everybody’s gone to the rapture, on est dans une ville de campagne, la nature y est aussi à l’honneur je trouve. Je connais de vue Botanicula, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y jouer.

    Il y a aussi Flower, prédécesseur de Journey…on s’y sent totalement en pleine nature ! Et si pour le coup ce n’est pas un jeu indépendant, Horizon Zero Dawn fait la part belle à la nature aussi. Merci pour cette superbe sélection, je me note quelques titres ! Tu as dû passer d’excellents moments avec ces jeux.

    • Pour A Short Hike j’ai dû m’habituer au visuel avant de vraiment y adhérer, par contre pour Hob je suis tombée sous le charme instantanément 🙂

      Lost Ember est très sympa, quand même un poil répétitif mais ils ont fait un gros boulot sur l’idée de fond. Et c’est vrai que j’aurais pu lister beaucoup de walking sim dans cette sélection, ils sont souvent centrés sur les décors et l’ambiance (je pense aussi à Dear Esther par exemple).

      C’est vrai qu’il y a aussi Flower ! Et clairement, dans les AAA il y a de quoi se faire plaisir 🙂

  2. Hob, je ne connaissais pas du tout, il a l’air franchement pas mal. J’avais pas repéré Lost Amber, il a obtenu beaucoup de récompense , visuellement c’est du haut niveau déjà. Des jeux indépendant via la nature, j’en ai pas beaucoup fait, unravel ça oui ou terraway c’est en papier , ce sont des jeux que j’ai déjà cité.

    Les jeux indés que je viens de faire ce ne sont pas le même genre, j’ai fini Monster boy, wonder boy, guacamelee 2, guns gore and cannoli 2, Trine 1,3,4 et j’en ai deux à terminer Trine 2 et Brothers a tale of twoo sons. Et je viens de terminer Control mais ce n’est pas un jeu indé mais il avait reçu beaucoup de récompense aussi.

    Ici j’ai commencé à faire Erica un petit peu comme on l’a eu sur le ps+, il est bien sympa, c’est prenant l’ambiance, là au moins y a des choix à faire par contre avec la manette c’est pas facile facile c’est trop sensible le pavé tactile.

    Botanicula je connais de nom, il a l’air vraiment génial

    Dix ans déjà , tu as 55 ans franchement tu ne l’es fait pas ^^

    • Hob pourrait te plaire je pense ! Lost Ember est sympa, un poil long/répétitif mais ils ont fait du beau boulot. C’est vrai que Unravel passe bien dans cette sélection aussi !

      Control avait l’air très cool ! Et Erica doit être assez balèze aussi effectivement, je viens de voir le trailer 🙂

      • Erica c’est pas mal, le reproche, vers la moitié du jeu, il fait beaucoup trop noir, c’est désagréable. En journée ce serait plus amusant. Après il pèse lourd 40 Go. Un film interactif, une fois, c’est pas mal à faire.

  3. Très bon sujet de chronique Coline ? !

    Beaucoup de jeux que je découvre grâce à toi.

    Des jeux qui font la part belle à la nature : Flowers, Unravel 1 & 2 et aussi Wander (que j’ai découvert grâce à Eric et dont Lost Ember semble s’être inspiré puisque dans Wander tu peux te transformer en trois créatures différentes (un arbre, un reptile amphibien et un rapace). Les décors de ce jeu étaient magnifiques (un archipel tropical) par contre le gameplay était moisi et on se faisait royalement chier. Le studio à l’origine de ce jeu a fermé je crois et le jeu n’est plus disponible nulle part…

  4. Un article qui cite (ne serait-ce qu’un peu) le merveilleux Firewatch est forcément un excellent article. ^^
    Bon, ensuite, j’avoue que sur les jeux présentés excepté Lost Ember que traîne dans mon backlog, c’est pas les titres qui m’attirent le plus (par contre, ça me fait souvenir que j’ai Eastshade à faire un jour ou l’autre).

    • Oui je me doute bien que ce ne sont pas tes jeux de prédilection, mais on est clairement d’accord sur Firewatch ! (J’en aurais parlé plus longuement d’ailleurs, si on n’avait pas déjà fait une chronique complète dessus 🙂 )

  5. Si tu aimes les jeux indés et la nature, ainsi que les graphismes simples et chatoyants, je ne peux que fortement te recommander Secrets of Raetikon, dans lequel tu joues un oiseau. A récupérer en promo !

Laisser un commentaire