Je n’ai pas loupé les annonces de jeux Microsoft fin juillet, et un titre a particulièrement retenu mon attention : Grounded. Je passe mon temps de libre sur des jeux de type survival comme Rust ou ARK: Survival Evolved et c’était pour moi naturel de tester Grounded. Étant édité par Xbox Game Studios, la bonne nouvelle est que ce jeu est disponible via le Game Pass et qu’il finira sûrement dans mon Top 5 des jeux sur la plateforme. Je ne l’ai donc pas réellement payé et la cerise sur le gâteau, c’est qu’il est arrivé dès le 28 juillet 2020 en accès anticipé sur Xbox et PC. Je vous propose maintenant mon avis sur cette expérience chronophage. Car oui, j’ai déjà passé beaucoup de temps sur ce petit jeu adorable !

Grounded : pas plus grand qu’un insecte

Les jeux vidéo dont le scénario se déroule dans votre jardin, on connait déjà. Mais qui n’a jamais rêvé d’être un Minimoys après avoir vu les célèbres films des années 2000 ? Eh bien pas moi, car j’ai la phobie des araignées, mais les développeurs ont pensé à nous avec un mode « arachnophobe » qui fait ressembler les vilaines araignées hideuses à de vulgaires patates. En parlant des développeurs, après The Outer Worlds, Obsidian Entertainment nous surprend encore avec un jeu au scénario tiré par les cheveux. Il y a sûrement des fans de Chérie, j’ai rétréci les gosses dans l’équipe… Vous pourrez jouer seul ou en coop en ligne jusqu’à quatre joueurs, en vue FPS ou TPS, bien que le jeu se prête plus facilement au FPS. Le jeu étant en Alpha, attendez-vous à avoir environ une mise à jour par mois, la prochaine étant planifiée pour le 28 août, avec un patch incluant la localisation du jeu à la clé. Car oui, Grounded est sympa mais l’immersion est plus difficile quand l’intégralité du jeu est en anglais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’univers atypique de Grounded

Nous connaissions nombre de films sur le thème du rétrécissement de l’être humain, mais pas de jeu à ma connaissance. C’est un pari risqué d’Obsidian mais je reste persuadée qu’ils vont le relever avec succès ! Avec une bande-son assez similaire à Rust, les OST du jeu sont en revanche très Synthwave pour mon plus grand plaisir. Figurez-vous que l’on retrouve l’univers années 1990 pour le chara-design des personnages et certains éléments du jeu ; peut-être une sorte de clin d’œil à Battletoads, récemment racheté par Microsoft. Il y a aussi plusieurs biomes sur la map avec des marais, une zone infectée de scarabées bombardiers dans laquelle il vous faudra un masque à gaz pour la traverser, un immense arbre qui n’est en fait qu’un pauvre buisson, et bien plus encore. Il faut aussi insister sur le fait que la map est gigantesque bien qu’il y ait des endroits qui ne soient pas encore explorables. Une mini-map en haut de l’écran n’aurait pas été de trop pour éviter de se perdre entre les herbes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Que serait un survival sans craft ?

C’est l’une des choses que j’aime le plus dans les jeux du genre. Aller chercher des ressources, farmer, crafter et admirer le résultat. Étant donné qu’il vous faut vous nourrir et boire, vous pourrez soit récolter vos ressources, soit les fabriquer vous-même en mélangeant plusieurs aliments et créer une recette. Mais ce n’est rien comparé à tous les éléments que vous pouvez créer. Dès que vous ramassez un nouveau composant comme une feuille de trèfle par exemple, il vous faudra le faire analyser dans l’une des tentes disponibles sur la map. De là, vous aurez un plan pour crafter un ou plusieurs objets. En revanche, Grounded propose un système de prévisualisation des objets. C’est-à-dire que vous pouvez poser un mur transparent, y ajouter au fur et à mesure les composants compatibles, et ne le valider qu’à la toute fin. Cela vous permet de ne pas vous balader avec toutes les ressources dans votre inventaire et d’aller à votre rythme. Pas de gaspillage ! Un objet posé trop tôt ? Vous pourrez le recycler ultérieurement, et ainsi récupérer quelques éléments en sus. Le catalogue de craft est déjà riche, vous aurez plusieurs types de flèches, venimeuses ou à pétales, des panoplies d’armures, de quoi faire une maison ou même un potager pour subvenir à vos besoins. De quoi vous régaler quoi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


ON ADHÈRE GRAVE !


Dans cette Preview de Grounded, j’ai beaucoup parlé des « pour » car ce jeu est toujours en développement. Évidemment, l’interface n’est pas très ergonomique manette en main, quelques bugs visuels sont notables, certains insectes se coincent dans divers endroits… Mais je reste persuadée que tout cela sera réglé lors d’une mise à jour prochaine. Grounded est un jeu innovant et rempli de potentiel, il a totalement piqué ma curiosité et c’est un jeu auquel je jouerai au gré des MàJ, comme j’ai pu le faire avec ARK: Survival Evolved à l’époque. Maintenant, je vais attendre d’Obsidian un bestiaire plus diversifié, peut-être une zone de map urbaine (car on voit très clairement les maisons voisines), un patch incluant les langues, et surtout encore plein de surprises ! Si mon aperçu de Grounded vous a donné envie de tester le jeu à votre tour, sachez que vous le trouverez au tarif de 29,99 € sur Steam ainsi que dans le Xbox Store voire même dans le Game Pass. Vous laisseriez-vous tenter par cette nouvelle aventure miniature ?


Emilie Perier-Cambyt

Geekette depuis l'enfance, les jeux vidéo m'aident à surmonter les épreuves de la vie. Ils me permettent de m'évader, ils m'aident à respirer et c'est ainsi que je trouve mon équilibre.

9 Commentaires »

  1. Oui je me laisserais bien tenter mais je n’ai pas de boxbox ^^. J’avais lu l’article sur ce jeu, je l’ai remarqué aussi, et il devrait avoir pas mal de succès. C’est vrai qu’il y a les araignées , si on peut les voir en patate alors….^^. Un jeu qui a l’air vraiment sympa.

  2. Rooooooh il a vraiment l’air génial ce jeu ! Perso je n’en avais pas entendu parler… La bande annonce est bien marrante et ironique ! 😂 C’est clairement un jeu à suivre ! Tu mettras ton article à jour chaque mois du coup ?

  3. Très bonne article comme toujours !

    N’ayant pas de machine de jeu en ma possession, je devrais attendre d’avoir mon setup en fin d’année pour essayer cette petite perle

    Mais j’ai adoré ARK et Subnautica donc je ne doute pas de la qualité de ce titre, d’autant qu’il est très inovant

    • Oh merci beaucoup 😀

      Ark est de loin mon jeu préféré. Je suis à environ 1 000 h de jeu toutes plates-formes confondues…

      J’attends avec impatience ton avis en fin d’année alors. Je pense faire des news regulières après chaque mise à jour. Reste connecté 😉

Laisser un commentaire